Le précédent album des Anglais date de 2017 et pourtant que de changements au sein du groupe ALUNAH. Le guitariste, tout d'abord, exit David Day, présent dans le groupe depuis les tout débuts alors que le groupe s'appelait encore ALUNA, et arrivée de Dean Ashton, également gratteux de DIAMOND HEAD. Ensuite, la chanteuse, Sophie Day, également chanteuse historique du groupe, remplacée par Siân Greenaway qui tient également la guitare comme Sophie le faisait. 

Changement de label également avec l'arrivée chez Heavy Psych Sounds, habitué des sorties Fuzz, Stoner, une musique à base de champignons, là avec ALUNAH ce n'est pas le même propos d'autant plus que les anglais prennent un virage plus Rock et direct avec ce Violet Hour. La chanson titre est assez déstabilisante aux premières écoutes tant les guitares servent de prétexte à une ligne de chant pourtant pas très originale non plus, un premier point faible. Ensuite, ALUNAH va clairement vers la facilité et l'ultime titre "Lake Of Fire" débute comme une ligne de guitare à la IRON MAIDEN, ce pourrait être une bonne chose, mais le IRON MAIDEN le plus récent, pas le meilleur ! Mais cette ligne de guitare d'une facilité consternante lance difficilement ce morceau qui est sensé être le point d'orgue de l'album, heureusement la suite du morceau est un peu plus relevée et recherchée.
Ensuite, il y a le chant de Siân qui n'est pas de la même teneur que celle de Sophie et ça ne va pas dans le bon sens, les lignes de chant sont déjà entendues et ne transcendent pas les morceaux comme on pouvait l'entendre auparavant dans ALUNAH. Mais, le groupe conserve toutefois une capacité à proposer quelques bons moments, à l'image de "Hunt", "Trapped & Bound", dévoilé sur la compilation Doomed & Stoned in England plus tôt cette année, "Hypnotised" et son chant plus habité même si les guitares restent d'une facilité que l'on regrette mais qui finit par prendre un virage plus Stoner et psychédélique plutôt appréciable, ou "Unholy Disease" bien plus rampante et avec son refrain ultra efficace, titre qui se rapproche d'un AVATARIUM par exemple.

Alors, si la description peut paraitre un peu sévère, c'est surtout par rapport au potentiel que le groupe avait notamment montré sur le précédent album, Solennial, où la faiblesse venait surtout de la reprise de "The Forest" de THE CURE en titre bonus. L'essai n'est pas transformé, on constate même une forme de régression mais il faut laisser le temps à ce nouveau line-up de prendre ses marques, ce Violet Hour reste de bonne facture qui plaira certainement à ceux qui avait découvert le groupe avec Awaken The Forest mais le processus de rendre la musique du groupe plus directe et plus commune, facile d'accès, avait atteint son apogée sur Solennial, là le groupe est certainement aller un peu trop loin, mais rien de rédhibitoire.

Tracklist :

  1. Trapped And Bound
  2. Dance Of Deceit
  3. Hunt
  4. Hypnotized
  5. Violet Hour
  6. Unholy Disease
  7. Velvet
  8. Lake Of Fire

Facebook // Shop


par Simony le 04/11/2019 à 10:00
71 %    104

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


King Gizzard

Infest the Rats' Nest

Slave One

Omega Disciples

Adx

Bestial

Alerta

Tu Decides El Final

Metalite

Biomechanicals

Kludde

In De Kwelm

Equilibrium

Renegades

Darktribe

Voici l’Homme

Depraved

Raped Innoncence

High Command

Beyond the Wall of Desolation

Poppy

I Disagree

7 Weeks

Sisyphus

Engulf

Transcend

Witchgrove

Goetic Songs

Aerodyne

Damnation

Assassin's Blade

Gather Darkness

Heathen

Evolution In Chaos

Kmfdm

Paradise

Elfika

Secretum Secretorum

Melechesh + W.E.B. + Selvans

RBD / 21/01/2020
Black Death Metal

Godspeed You ! Black Emperor

RBD / 25/11/2019
Drone

BEHIND THE DEVIL #12 Interview avec David de SHARE YOUR PAIN RECORDS

L'Apache / 20/11/2019
Depressive Black Metal

Concerts à 7 jours

Gloryhammer + Nekrogoblikon + Wind Rose

01/02 : Ninkasi Kao, Lyon (69)

Gloryhammer + Nekrogoblikon + Wind Rose

29/01 : Le Metronum, Toulouse (31)

+ Father Merrin + Ataraxie

31/01 : Le Klub, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Mdr mais c'est ça.

Je vous propose mon festival avec les affiches suivante.

Cradle of Deicide (Extreme Death sympho atmo)
Morbid Suffocation (Death Metal)
Paradise of Tragedy (Metal Goth)
Napalm Obituary (Death/grind)
Immortal Emperor (Black Metal)<(...)


Sadistic Sabbath !


Please welcome mon nouveau groupe : Carcass Terrorizer ! :-)


Ils ne se font plus chier les groupes pour trouver leur nom maintenant: tu prends le nom de deux groupes, tu les mélanges et c'est fait.


Mais non... C'est quoi ce debut d'année pourri.


Bizarre, le communiqué a disparu des réseaux sociaux depuis...


Même si ce n'est pas franchement une surprise, c'est tout de même une bien triste nouvelle, Absu étant un groupe cher à mon cœur... Ne reste plus qu'à espérer que le dernier album verra quand même le jour.


Rammstein pas nommé ?


Pour la musique comme pour le sport, ce dimanche était vraiment une journée de merde.


Il vaut mieux en rire...


C'était vraiment un batteur exceptionnel et novateur.
Il n'a peut-être pas fait la carrière à laquelle il aurait pu aspirer (à cause de l'instabilité de ses groupes) mais je suis convaincu qu'il laisse un héritage important


Houff... bien que je sois beaucoup plus fan de Death que de Cynic, ça fait un choc. Je l'avais vu en 2008 avec Cynic quand ils tournaient avec Opeth, le premier album après reformation venait de sortir.


Oui très impressionnant sur scène, il faisait tous les backing vocals en plus. Il n'avait que 20 ans à l'époque. Un tueur.


Vu sur scène avec Nile à l'époque : ce mec était un monstre avec son instrument ! Pour son premier concert avec le groupe il avait appris les morceaux de la setlist en seulement 3 jours...


le renouveau de la merde musicale


Achat obligatoire prochain !


Pas particulièrement convaincu. Peut-être à ré écouter...


J'ai pas tenue plus d'une minute, pourtant comme bien d'autres parmi nous je suis plutôt éclectique et assez bon public, mais là je suis comme les mecs dans le clip, c'est ennuyeux...


"le premier vecteur d’appréciation d’une œuvre, c’est sa capacité à déranger et à bousculer."
Ah bon ?
Si Bach avait su ça il se serait pas fait chier avec ses contrepoints


C'est effectivement très court, mais ça semble bien sonner à mes oreilles de néo-amateur du groupe. J'attends la suite !