Frail Existence

Voltaic

31/12/2020

Autoproduction

Nous avons enterré 2020 hier soir, c’est donc 2021 qui commence, à peu près sous les mêmes auspices. Mais histoire de dévier le cours des évènements, quoi de plus pertinent qu’entamer ce premier janvier par un album de Thrash, tout comme j’avais achevé ce 31 décembre ? Le Thrash, what else depuis 1983, et c’est une fois encore aux Etats-Unis que l’affaire se déroule, avec le premier long proposé par les VOLTAIC, qui en tant que fournisseurs d’énergie recyclable, proposent des tarifs avantageux pour réchauffer vos oreilles. Originaires de Pueblo dans le Colorado, cette jeune bande hirsute se fend dont d’un premier jet assez intéressant dans les faits à défaut d’être fondamental, et si leur musique se montre hargneuse et puissante, elle sait aussi garder cette patine personnelle qui l’éloigne des hommages les plus prononcés. Sans avoir pris connaissance de l’acte de naissance de cette assemblée frisée, on peut souligner le fait qu’elle a déjà publié quelques morceaux l’année dernière pour nous aiguiser l’appétit, mais autant dire que ce Frail Existence est leur premier témoignage sérieux. Mais en fouillant un peu sur leurs pages officielles, on peut apprendre que le combo s’est réuni sous l’impulsion de Rafi Ornelas, Kenny Landgrave, Jack Ridpath, et Issiah Moreno en janvier 2018.

Le but du jeu était alors de composer un album basé sur le concept d’Apocalypse du nouveau testament, et si la musique ne ressemble pas du tout à du TESTAMENT, elle a ce parfum Bay-Area de la même époque, même si le groupe aime à brouiller les pistes en durcissant son approche. Après avoir laissé murir leur idées, les musiciens ont décidé de plaquer la légende des quatre cavaliers de l’apocalypse sur leur réalité ambiante, et chaque titre de ce premier long est donc un chapitre entièrement dédié à l’un des cavaliers, qui nous expose sa vision des choses. Thématique pour le moins originale, qui tendrait à nous rappeler au bon souvenir du séminal « The Four Horsemen » de METALLICA, mais là encore, les californiens ne constituent pas l’ossature des influences du quatuor de Pueblo. Dans les faits, cette musique sombre et grave ressemblerait à une mixture entre le Thrash californien et le Death à l’Allemande, avec quelques réminiscences de l’approche d’un MORGOTH des jeunes années. C’est sans doute la voix d’Issiah Moreno qui aiguille sur cette piste, son timbre assez raclé et ses lignes vocales hurlées permettant au projet de se coller au train d’un Death/Thrash pas totalement assumé.

Le nom de HEXX peut aussi venir à l’esprit, tout comme celui d’EXODUS pour la franchise des riffs, ou de DESTRUCTION pour leur aspect concentrique. Et dès « Conquest », le titre d’ouverture, VOLTAIC prouve que ses batteries sont bien chargées et que l’impact de la puissance est leur souci majeur. Avec une vitesse d’abattage raisonnable mais une basse roulée qui en fait des tonnes, le groupe étonne, et n’hésite pas à casser le rythme de breaks évolutifs, rappelant ainsi les débuts du PESTILENCE progressif ou d’un ATHEIST en version plus modérée. Des surprises donc à l’écoute de ce premier né, qui ne se contente pas d’une relecture bête et méchante du Thrash de tradition. C’est touffu, dense, tendu, et on marche sur le fil séparant le Metal dur du Metal noir, même si le BM n’a pas droit de cité. Mais en tant que leader et bassiste/chanteur, Issiah Moreno fait un job admirable en soignant ses parties de cordes qui détonnent dans l’optique habituelle du bassiste dit « de Thrash ». On sent que le groupe a un potentiel énorme et qu’il est constitué de fins instrumentistes vraiment passionnés par leur cause. Il n’est même pas interdit de voir en eux des héritiers potentiels du grand POSSESSED, débarrassé de ses obsessions diaboliques.

Du coup, Frail Existence fascine de sa facilité à sauter d’un plan à l’autre sans perdre de sa cohésion. « Enslaved » poursuit cette même veine de Crossover violent, et nous réserve quelques calottes rythmiques assez appuyées, tandis que l’intro Noisy de « Famine » s’adapte à la thématique en faisant sonner les trompettes de Jéricho plus tôt que prévu. Avec son climat lourd et Doom, ce morceau offre encore une cassure dans la continuité, et confère à l’album une pluralité dans la globalité, nous évitant la linéarité habituelle des efforts Thrash old-school. « Famine » nous permet donc d’apprécier le talent de ces créatifs qui ne font pas semblant d’être hargneux, et si le timbre de Moreno pourra peut-être lasser les amateurs de nuances, la complémentarité des guitares d’Isaiah Rivera et Kenny Landgrave leur fera vite oublier ce grief. Les deux compères malmènent leurs cordes en riffs et en soli, et nous offrent un véritable festival d’accroches démoniaques, utilisant les leçons de l’école allemande mais aussi les retenues de la fac américaine.

Bien que courts, les titres recèlent un nombre conséquent d’idées, de changements de cap, et si parfois, la franchise semble dominer les débats (« War »), les malins ont tôt fait de changer leur fusil d’épaule pour nous faire bifurquer dans leur inspiration du moment.

Intelligent, ce premier album permet aux VOLTAIC de nous inonder d’une lumière blanche et chaude, peut-être un peu froide pour certains puisque tous les tics les plus joyeux sont laissés à la concurrence, mais avec une crise de folie comme « Death », la passion se montre sous son jour le plus sincère, et les soli incendiaires pleuvent comme des plaies d’Egypte.

Une bonne prise de contact donc, et une façon de commencer 2021 pied au plancher, mais avec suffisamment d’expérience pour négocier les virages. Espérons toutefois que le thème de cet album sorti le 31 décembre 2020 n’annonce pas l’apocalypse à venir. 

                    

             

Titres de l’album:

01. Conquest

02. Enslaved

03. Famine

04. Plagued Pleasure

05. War

06. When the Scales Tip

07. Death

08. Frail Existence


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 05/01/2022 à 15:09
78 %    52

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : les K7

Jus de cadavre 23/01/2022

Vidéos

Sélection rédaction Metalnews 2021 !

Jus de cadavre 01/01/2022

Interview

Devildriver

Baxter 26/12/2021

From the past

Voyage au centre de la scène : PENETRATOR

Jus de cadavre 19/12/2021

Vidéos

Unspkble + Rank

RBD 16/12/2021

Live Report

Anna von Hausswolff

RBD 08/12/2021

Live Report

Igorrr + Horskh

RBD 07/12/2021

Live Report

Fuzz in Champagne - épisode 2

Simony 27/11/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Archives MORTUARY

Jus de cadavre 14/11/2021

Vidéos
Concerts à 7 jours
Existance + Rhapsody Of Fire + Manigance 25/01 : Le Ferrailleur, Nantes (44)
Nightmare + Rhapsody Of Fire + Manigance 26/01 : Rock School Barbey, Bordeaux (33)
Nightmare + Rhapsody Of Fire 28/01 : Le Metronum, Toulouse (31)
Nightmare + Rhapsody Of Fire + Manigance 29/01 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)
Rhapsody Of Fire 30/01 : L'ilyade , Seyssinet-pariset (38)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
RBD

Oui, cela doit avoir un lien avec ce retour de Dark Angel qui semble, cette fois, plus concret que la première tentative... Prions, dans l'attente de la Résurrection...Je n'avais pas réalisé qu'il était resté si longtemps dans Testam(...)

25/01/2022, 00:41

Arioch91

Il était surtout sous exploité dans Testament, lui et Steve DiGiorgio.Normalement, Dark Angel avait des dates en 2021 qui ont été repoussées cette année. Sans doute est-ce la raison qui l'a poussé à quitter Testament ?Et n(...)

24/01/2022, 19:26

Jus de cadavre

Un des meilleurs batteur Metal au monde selon moi. Sans vouloir être méchant, et même si j'aime bien le groupe, il devait un peu se faire chier dans Testament... Enfin je dis ça, je dis rien.En tout cas il a sacrément perdu du poids ces dernière(...)

24/01/2022, 19:18

Jus de cadavre

N'ayant pas connu la période cassette, même si j'en ai utilisé pour copier des cd (mes débuts avec un walkman encore à cassette...), je n'ai aucune attache à ce format que je trouvais ni pratique, ni de bonne qualité sonore. Je pense (...)

24/01/2022, 19:11

Kerry King

10 ans dans un groupe, c'était du jamais vu avec le pere Hoglan. 

24/01/2022, 18:35

Gargan

Il a l'air d'être tout gentil, pour du Deicide. Fronce les sourcils ! 

24/01/2022, 17:12

Gargan

Je rejoins le commentaire précédent. J’ajoute que, l’artwork ayant une place particulière dans le métal, plus la surface est importante… une partie pour moi de la raison de l’affection du vinyl.

24/01/2022, 15:01

Gargan

Je croyais que c’était une réformation d’un autre Sarcasm suédois (qui faisait du thrash), tant pis

24/01/2022, 14:53

Simony

Selon moi, cela tient plus de la hype. Par contre, à titre perso, j'aime bien ce format, la nouvelle démo de DIONYSIAQUE, par exemple, au format K7 c'est nickel, j'ai certains albums de Black Metal aussi comme ça, cela permet effectivement de distribuer pou(...)

24/01/2022, 08:29

Simony

L'épisode N° 3 est disponible ici :Sommaire

23/01/2022, 18:24

Simony

Chronique totalement partagée, j'avais écouté l'album par curiosité en trainant sur le Bandcamp de Iron Bonehead et il possible qu'il fasse parti d'un futur achat chez ce label que j'apprécie particulièrement pour l'authentic(...)

22/01/2022, 16:19

Humungus

"Faut dire que Ghost ont pas mal pompé sur BÖC"Sans oublié KING DIAMOND et DEATH SS.En ce qui me concerne : Le premier album (KÜÜÜLT !!!) pis c'est tout.

22/01/2022, 13:47

Invité

"Ixaltirud" est la première émanation du projet, une chanson évocatrice, avec un son méditerranéen et ésotérique.

22/01/2022, 10:19

Simony

Je suis également très client de leur musique, de leur univers très soigné, mais là j'avoue que ça me laisse de marbre. Ca ne m'empêchera pas de me pencher sur cet album une nouvelle fois mais avec beaucoup de réticences... 

22/01/2022, 10:06

Nekro Sapiens

@Hoover, faut dire que Ghost ont pas mal pompé sur BÖC. D'où la comparaison. Contrairement à tout le monde ici, je suis assez client de leur musique

22/01/2022, 09:55

Hoover

J'ai jamais compris le succès de ce groupe. Quand je pense qu'il a été comparé à Blue Öyster Cult...

22/01/2022, 07:40

dafg

Marketing metal

21/01/2022, 19:04

Tétard Véloce

21/01/2022, 12:06

Vinnie Logan Paul

La blague continue et ça ne s'arrange pas.

21/01/2022, 11:53

Gargan

Clip moche et ça manque cruellement de riffs.

21/01/2022, 11:01