XV

Ghastly

29/01/2021

Autoproduction

A Cuzco, Pérou, quand on s’emmerde, on ne se prend pas la tête. On forme un duo, on reprend les grandes lignes du Grind traditionnel, on l’assaisonne de textes de torture, et vogue la galère. C’est en tout cas la démarche adoptée par une paire de musiciens plus cruels que la moyenne, mais aussi plus créatifs. Ainsi, laissez-moi vous présenter deux sagouins qui s’y connaissent en blagues de potaches, The Repugnator (basse/guitare) et El Fero (batterie/chant), qui ensemble ont fondé le concept GHASTLY, dont le premier EP quinze titres vient de heurter le marché de l’underground. Le genre de trucs qu’on trouve sur des forums spécialisés du Darknet, réservé à une élite de pervers triés sur le volet, et qui n’appréhendent la musique que sous un angle ultra-violent et salace. Mais une élite très select, qui ne saurait se contenter d’un Grind faisandé et déjà joué des centaines de fois devant un public moins difficile. Car ici, l’extrême est traité avec gusto, et donne lieu à des expérimentations intéressantes, qui ne sont pas sans rapprocher nos péruviens des meilleurs représentants du genre.

Avec une facilité de composition assez déconcertante, les deux membres de GHASTLY troussent des morceaux vifs, mais inventifs. Pas question de blagounettes à peine réchauffées pendant moins d’une minute, mais bien à des titres réfléchis, originaux, et qui font montre d’indéniables qualités d’inspiration. Enregistré à Berlin, et à Cusco (Simulator Studios), mixé et masterisé par Colin Marston (DEFEATED SANITY, IMPERIAL TRIUMPHANT, PYHRRON, AFTERBIRTH, THAETAS), XV est une affaire sérieuse, et présente un répertoire riche et audacieux. Doté d’un son sec mais qui sait aussi mettre la grosse caisse en avant, ce premier EP est presque expérimental dans les faits, et emprunte à plusieurs vocables de quoi constituer son lexique. Si le Death et le Grind se taillent la part belle, on y trouve aussi des effluves d’Indus, de Gore, d’avant-garde pourquoi pas, ce qui rend cette écoute aussi rapide que fascinante.

La dualité de voix est certes typique, mais l’instrumentation ne manque pas d’audace. On ne s’en rend pas immédiatement compte, mais après quelques titres, le duo se lâche et s’autorise quelques incartades des plus intrigantes. Et c’est le furieux « The Rack » qui donne le signal du départ des prétentions artistiques du duo, avec cette mélodie d’arrière-plan un peu bancale, et ces arrangements vocaux vraiment bizarres sur fond de Crust classique. Le groupe a pris le soin d’aménager des espaces traditionnels, pour ne pas bousculer les plus formels de ses auditeurs, et attend donc quelques instants avant de laisser ses instincts les plus excentrés prendre le dessus. Mais « The Wheel », avec ses passages en chausse-pied à la TOTAL FUCKING DESTRUCTION, « The Hairshirt » et a précision rythmique diabolique, « The Heretic Fork » et ses itérations de riff Indus nous permettent d’appréhender le talent de deux musiciens beaucoup plus roublards que leurs pseudos ne le laissaient deviner. Saluons de fait le talent de percussionniste d’El Fero, qui manie le blast comme le contretemps, et les efforts de créativité de The Repugnator qui donne à son vocaliste du fil à retordre.

« Torture Chamber », proche de la BO d’un snuff composée par Mike Patton, « Disfigurement » et sa régularité troublante sur fond de régurgitations louches (sans oublier sa basse énorme et groovy), « Riding the Rail » et ses huit secondes à la S.O.D, « Pitchcapping » et sa lourdeur obsédante, transforment vite ce premier EP en défi relevé haut la main, celui consistant à tirer le Death Grind vers le haut pour l’extirper de sa prévisibilité.

Bien que l’effort ne dure pas très longtemps, on sent que GHASTLY a le potentiel pour accomplir de grandes choses dans le domaine, et se faire une place au soleil des égouts de l’ambition. Très bons musiciens, habiles compositeurs, réguragitateurs assez convaincants, les deux hommes démontrent que sous des atours grossiers se cachent parfois de petites perles très précieuses. Une association de bienfaiteurs à suivre de très près dans les années à venir, et qui pourrait accoucher d’un premier LP aussi rare que précieux.

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. Strappado

02. Water Torture

03. The Rack 

04. The Wheel

05. The Hairshirt

06. The Heretic Fork

07. Torture Chamber

08. Castration

09. Disfigurement

10. Flagellation

11. Rat Torture

12. Riding the Rail    

13. Pitchcapping        

14. Scaphism 

15. Sexual Assault


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 31/08/2021 à 14:57
85 %    62

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos

LA CAVE #6 : une sélection d'albums Metal Extreme

Jus de cadavre 20/08/2021

La cave

Suffocation 2014

RBD 09/08/2021

Live Report

SWAMP TERROR : La bête des marais !

Simony 16/07/2021

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
metalrunner

Très  bon album une bonne claque vivement du live .

26/09/2021, 09:12

RBD

Cette prolongation de "Surgical Steel" va certes ramener dans le camp des déçus ceux qui espéraient que ce précédent n'était qu'un tour de chauffe avant un "Heartwork II" ou un "Symphony of Putrefac(...)

25/09/2021, 22:24

Sakura

transophobe black metal

25/09/2021, 14:15

Je te sodom à l\'agent orange

@Drift : tu préfères quoi haineux? haïsseurs? Je vois en quoi en utiliser un anglicisme comme haters rend nul le reste de son propos. En tout cas, pour toi, j'ai une expression bien française : sac à merde.

25/09/2021, 14:13

drift

Encore un gogo qui parle "haters"

25/09/2021, 12:34

araf

Il est grand temps qu'ils arretent les frais

25/09/2021, 12:32

Gargan

Très futé comme commentaire. Je ne crois pas qu’il faille forcer les choses à ce niveau, sinon c’est l’effet repoussoir assuré. Faire écouter les classiques du rock / hard / heavy en crescendo, c’est déjà pas mal. Quand ta p(...)

25/09/2021, 10:30

Pine de pute

@KerryKing : espèce de gros blaireau, n'oublie pas la bière dans le biberon. Si ce sont des gros nazes comme toi qui sont les porte-flambeaux de "notre héritage", pas étonnant qu'on ne soit que rareent pris au sérieux. Et franchement, va te f(...)

25/09/2021, 07:26

Ander

Pas trop mal ce titre. J'aime bien le son de basse qui se démène derrière.

24/09/2021, 08:37

Kerry King

Vieille bonne époque, rien a voir avec le collège d'aujourd'hui, on a tous commencé avec le hard rock et differentes vagues, mais pour sauver notre héritage va falloir commencer par plus fort !Mon fils sera bercé des sa naissance part du Death e(...)

24/09/2021, 01:05

Humungus

Moshimosher + 1.

23/09/2021, 17:28

Moshimosher

Necromantia avec une seule basse, c'est plus vraiment Nécromantia... dommage...

23/09/2021, 16:08

Orphan

Et je trouve le titre de grande classe

23/09/2021, 15:28

Orphan

Excellente news !20 ans plus tard, il y a toujours un moment dans l'année où je me réécoute ANCIENT PRIDE

23/09/2021, 15:21

metalrunner

Super version James a la pêche bravo pour ces petits concerts  a prix casse .

23/09/2021, 11:41

Humungus

Alors !J'ai enfin pris le temps d'écouter tout cela cher Jus de cadavre (car j'ai moi aussi de mon côté des trucs en attente à ouïr...). Et autant le dire tout de suite, je ne connaissais aucuns groupes de ta sélection.Alors c&ap(...)

23/09/2021, 11:37

Kerry King

En 2021 plus aucun intérêt de taper sur Metallica, on leur a taper dessus suffisamment comme ils l'ont mérité sur les 20 dernières années.Voyons maintenant ce groupe comme le pondeur de 5 albums majeur de l'histoire, d'une certaine no(...)

23/09/2021, 10:30

Humungus

OUHLALALALA !!! !!! !!!J'l'avais pas vu arrivé celle-là !Le titre est lambda. Malheureusement pas de retour au "vrai son NECROMANTIA".Hâte tout de même d'entendre l'album complet...

23/09/2021, 09:44

Humungus

On peut taper allégrement sur ces mecs (moi le premier), mais ce genre d'initiative "retour aux sources et aux fans", y'a quasi qu'eux qui le font...

23/09/2021, 09:38

Bones

Je me rends compte que j'ai visionné ça comme si j'avais retrouvé un vieil objet familier dans ma cave, analysant si l'humidité avait eu prise dessus, cherchant (et trouvant) les points de rouille... Ca fait bizarre de voir ces mecs prendre autant de rid(...)

23/09/2021, 07:50