Nouveau groupe, side-project, après tout peu importe le flacon pourvu qu’on manque de tendresse. C’est un peu la leçon à tirer du premier EP de ce projet un peu à part, qui nous en vient de Canberra, Australia, et qui en janvier de cette année (mars pour la sortie en version tape) nous a proposé une poignée de titres en format EP pour asseoir sa réputation de machine Hardcore performante, rouillée, mais quand même bien huilée.

Aux commandes de ce quatuor, quatre musiciens (Alex Young – basse/chant, Aaron Osborne – guitare/chant, Rohan Todd – guitare et Simon Murphy – batterie), soit les trois quarts de l’entité I EXIST, groupe connu et reconnu hors de ses frontières Australes.

Alors, du Hardcore, des noms que l’on peut placer dans une conversation, mais quelle en serait justement la teneur, puisque les tenants et aboutissants de cet exercice restent encore un peu flous ?

Gageons que les arguments annoncés resteraient en rapport avec des valeurs sûres de l’underground Core mondial, et que des noms tels que ceux d’EYEHATEGOD, AUTOPSY ou CROWBAR retiendraient l’attention et se verraient validés d’un seul coup d’œil.

Comme l’affirme Aaron Osbourne, co-fondateur du projet et co-chanteur sans rejet, le but du jeu était de s’extirper de son groupe principal pour se vautrer dans une musique en hommage aux combos ornant sa collection de t-shirts personnels.

Alors, les noms déjà lâchés en pâture, plus quelques autres (BOLT THROWER, TRAGEDY, IRON MONKEY, HATEBREED ou MINDSNARE), et surtout une optique délibérée permettant à la quasi intégralité du line-up d’I EXIST (plus Rohan, nouveau venu de l’extérieur) de se concentrer sur une orientation qu’ils n’ont pas choisie il y a quelques années, préférant miser sur des riffs plus bluesy et une vision plus nuancée, pas forcément cathartique si l’on en croit les options retenues pour ce projet MENTAL CAVITY.

MENTAL CAVITY, en substance, n’est pas facilement qualifiable. Hardcore évidemment, mais aussi Metal, forcément, un peu à cheval entre les deux en équilibre sur une selle sludgy, bien calée sur la colonne vertébrale d’un Crust qui permet à la course d’adopter une cadence heurtée et pas forcément régulière.

Un peu de tout donc, mais surtout de la violence, de la lourdeur, de la vitesse et des heurts, pour un premier EP en coup fourré qui s’avère beaucoup plus riche qu’un caprice de gamin de riches.

D’une piste à l’autre – il y en a peu et elles sont brèves - le quatuor se révèle multicartes, et refuse la stagnation. Eparpillés sur des compilations, ces mêmes morceaux pourraient se vouloir d’interprètes différents, et sont pourtant l’œuvre des mêmes têtes brulées, qui ont pris la décision de tout cramer.

Enregistré et mixé par Mike Deslandes au Black Lodge studios, mais surtout masterisé par l’incontournable Brad Boatright aux légendaires Audiosiege, Mental Cavity est la grosse surprise sortie de nulle part de ce premier semestre en termes de Hardcore chaotique et sludgy à tendance crusty, et dame le pion à des formations plus établies et conséquentes tout en restant d’une fausse fraîcheur pas vraiment éclatante.

On pense à un triumvirat entre le NOLA bien bourbeux, le Crust Anglais ambitieux et le NYHC teigneux, qui se partageraient les tâches pour en faire encore plus sur la table du Metal lourd le plus impitoyable.

Si les noms d’EYEHATEGOD et CROWWBAR sont les plus à mêmes de vous aiguiller sur la bonne piste, celui d’EXTREME NOISE TERROR n’est pas forcément le plus incongru, même si un peu noyé dans la masse des sons graves.

Mais aussi percutant et lourd soit cet effort, il n’en oublie pas pour autant de se montrer accrocheur via une bordée de riffs bien façonnés, comme le démontre le final séduisant et collant « Terminus », qui ose un lick mémorisable sur fond de bruitages sonores aux dommages irrémédiables.

A l’opposé, le long (trois minutes, tout est relatif) « Buck The Trend », s’amuse beaucoup à percuter de plein fouet UNSANE et AUTOPSY, sous la direction mouvante de MARTYRDOD, pour une sorte de désillusion urbaine du bout du monde, coincée dans un rêve en forme de vortex Death/Crust assez hermétique et compact. Ça fonctionne, très bien même ; ça fait mal, c’est pensant et dense, mais c’est assez révélateur de la personnalité de ses auteurs qui décidément ne se sont fixés aucune limite de style.

Dark Crust vraiment rapide et pourtant ludique et addictif (« Closing In »), entame au riff ultra redondant qui vous prend aux oreilles et vous rend dépendant (‘Omnibus », vers nulle part, mais un riff à rendre Tommy Victor et Phil Anselmo fous de rage), NYHC adapté à la sècheresse d’un soleil de Canberra, qui vous donne de soudaines montées d’hormones (« Abuse », oui en effet, on le serait à moins), Sludgecore massif qui dérape souvent dans les plates-bandes Crustcore sans laisser de trace au fond du calcif (« Deconstruct Fools »), en gros de la variété dans la concision, et de l’homogénéité dans l’éventail de décisions.

Pas mal pour une simple récréation…

Alors d’aucuns commenceront à se dire que l’anecdote MENTAL CAVITY est finalement plus intéressante que l’histoire principale I EXIST, et qu’elle mériterait un chapitre un peu plus conséquent. C’est une possibilité et une option que je ne peux occulter, mais le caractère fugace et instantané de ce premier et peut-être unique EP le rend encore plus précieux à mes yeux, et l’aventure pourrait s’arrêter là sans que je ne regrette quoi que ce soit.

Parce qu’après tout, le Hardcore, c’est aussi ça. Des plaisirs coupables en déviance, des histoires de foi en partance. Alors qu’il y ait une ouverture ou que le chapitre soit déjà clos, Mental Cavity reste une solide pièce de Hardcore qui ne refuse aucun abord, et qui se complaît dans les références, tout en risquant d’en devenir une.

Et puis, moins sérieusement, tout ça vous donnera peut-être envie d’agrandir votre collection de t-shirts, juste pour voir si vous aussi êtes capables de leur composer des hymnes valables.

Une déclaration d’amour à sa garde-robe, tel est le fondement de la création de MENTAL CAVITY. Pas pire que n’importe quelle autre raison de faire du bruit, juste une légende plus amusante que les autres. Pour une musique très sérieuse qui leur appartient à eux, mais qui veut devenir vôtre.


Titres de l'album:

  1. Omnibus
  2. Subservient
  3. Abuse
  4. Deconstruct Fools
  5. Buck the Trend
  6. Closing In
  7. Frailty Incarnate
  8. Terminus

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 30/03/2017 à 16:09
85 %    372

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Block Buster

Losing Gravity

Metalian

Vortex

Ancient Moon

Benedictus Diabolica, Gloria Patri

The Defiants

Zokusho

Lee Aaron

Power, Soul, Rock N' Roll – Live in Germany

Aphrodite

Lust and War

Freternia

The Gathering

Urkraft

Our Treacherous Fathers

Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Death Feast Open Air 2019

Mold_Putrefaction / 19/09/2019
Brutal Death Grind

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

Flush!! + Xbreak Outx

26/09 : L'ambuscade, Lyon (69)

+ Elyose + Ancient Bards

26/09 : Le Gibus, Paris (75)

Mars Red Sky + Lysistrata + It It Anita

27/09 : La Nef, Angoulême (16)

Pictured + Evilness + Gengis

27/09 : Le Spot, Spézet (29)

A Very Sad Story + Cleaver

27/09 : Le Dropkick, Reims (51)

Vola + Arch Echo + Rendezvous Point

27/09 : Hard Rock Café, Lyon (69)

Misþyrming + Vortex Of End + Darvaza

27/09 : Le Gibus, Paris (75)

Bliss Of Flesh + MÖhrkvlth + Vosegus

28/09 : Espace Leo Ferre, Brest (29)

Alea Jacta Est + Stinky + Wank For Peace

28/09 : Le Rex, Toulouse (31)

Blood Ages + Pray Manticore + From Dusk To Dawn

28/09 : Ecole Des Filles, L'isle-bouzon (32)

Pictured + Evilness + Gengis

28/09 : La Fontaine De Brocéliande, Saint-péran (35)

Fange + Grist + Verdun

28/09 : Molodoï, Strasbourg (67)

Malkavian + Warband + Shut The Fuck Up

28/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

Temple Of Baal + Archgoat + Au Champ Des Morts

28/09 : Le Petit Bain, Paris (75)

Furies + Nemost + No Return

28/09 : Salle Claude Pouillet, Evry-gregy-sur-yerres (77)

Monarch! + Vouna

28/09 : L'hélice, Toulon (83)

Promethean + Chapel Of Disease + Sulphur Aeon

29/09 : Le Glazart, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

respect total à Sylvain ainsi qu' à tous les membres d'underground investigation pour leur investissement personnel afin de pouvoir aboutir chaque année à la mise en place de toutes ces journées concerts et ce depuis des lustres. Organisation au top, gentillesse des organisateurs, choix des gro(...)


Effectivement super petite association de gaillards passionnés et surtout très sympas.
J'ai déjà fait à maintes reprises le trajet jusque Fismes histoire de voir sur scène mais aussi backstage (bah oui, j'suis un gros fana de dédicaces... Une putain de groupie quoi...) des groupes ou de(...)


Aaah !
Effectivement, tu t'étais mal exprimé alors...
Vaut mieux ça.
J'ai déjà connu des têtes de con au niveau sécu mais là, cela faisait un peu beaucoup tout de même.


Vraiment très bonne chronique qui m'a donné envie de redécouvrir ce magnifique album.


J'aime burn excoriate et merci pour la piqure de rappel avec gurkkhas


Une excellente de putain de bonne nouvelle !!


@humungus : j'ai dû mal m'expliquer. Le type a été balancé du public par dessus la barrière et est retombé bien lourdement derrière quoi. Pas sur ses guiboles... et les gars de la secu l'ont relevé ensuite. ;)


Artwork horrible. En espérant qu'il sera un peu plus solide que le dernier.


1) Inutile de dire que ce report et une fois de plus hyper complet.
Cela devient vraiment lassant d'écrire ça à chaque fois mec...
2) "Pour manger, c’est soit des frites, soit une part de pizza"
QUOÛÛÛAH ?!?!
Pas de stands vegano-pakistanais sur ce genre de fest ? Imp(...)


1) JTDP + 1.
2) "Un spectateur un peu plus chaud que les autres passe par-dessus la barrière suite à un slam qui tourne mal et s'écrase juste devant la scène ! la volée qu'il a pris le mec !"
Donc si j'ai bien suivi, un spectateur passe par dessus les barrières (involontairement qu(...)


Bah vu qu'Exodus est plus en moins en stand-by tant que Holt n'en a pas fini avec Slayer, Altus a bien raison de réactiver Heathen. Perso c'est une excellente nouvelle, qui sera encore meilleure si je parviens à voir le groupe live.


Des piges Heathen, le mec est dans Exodus aujourd'hui je savais pas que ça tourné encore.


Et bien, une chronique de Freternia, si je m'attendais à ça! J'avais en effet totalement perdu de vu ce groupe, disparu des radars et visblement peu regretté. A l'époque (et cela ne nous rajeunit pas), j'avais été emballé par le côté épique du 1er album, mais j'avais trouvé le second part(...)


Bravo pour ce report exhaustif. Sur ce genre de festival je suis certain que je me calerais plutôt sur les têtes d'affiche, si j'y allais. Elles sont plus de ma génération (je confirme en passant que Decapitated a été un groupe majeur alors) et je trouve que les vieilles écoles étaient plus (...)


Cela a été corrigé, ce sera bien le 2 mai à Toulouse, un samedi.


"Pendant ce temps là le batteur de KORPSE fait un slam, et une nana vomit à côté de moi, parfait" xD !

Sinon excellent report Mold, comme d'habitude. Tu m'impressionne à tout voir / tout retenir comme ça ! Le gros kiff sur Waking tu m'as tué ;)


Excellent album ! Plus dynamique que le précédent tout en gardant cette lourdeur et cette hargne si caractéristiques du groupe !


merci beaucoup pour ce report, concis et précis...et merci de faire suivre l'actualité du brutol jusqu'à Roazhon...
Et enfin cimer pour Smat's...
ROM1 - KDS CREW


Hihi, je savais que c'était fait pour toi... :-D


Cette affiche... J'en rêvais... ... ...