Sympathy for The Ignorant

Misfire

01/05/2021

Autoproduction

Le 1er mai, c’est la tradition du muguet, on en offre un brin, et puis tout va bien. Et tout sent bon ? Le muguet c’est joli, ces petites cloches blanches évoquent la virginité des grenouilles de bénitiers, mais personnellement, je préfère d’autres plaisirs, comme celui du Thrash. Car le 1er mai de cette année a aussi été l’occasion de découvrir le premier album d’une horde américaine méchamment armée, fondée en 2018. Mais permettez-moi de préciser que l’origine de ce groupe remonte beaucoup plus loin. En effet, en 2004, le batteur James Nicademus et le guitariste/chanteur Jay Johnson, alors âgés de 13 et 14 ans forment le groupe DIAMOND PLATE. Trois ans plus tard, Jay quitte le groupe pour suivre sa propre voie, mais DIAMOND PLATE se fait signer par Earache, label anglais pour lequel il signe deux albums, et tourne en compagnie d’OVERKILL, DEATH ANGEL, TESTAMENT, MEGADETH, D.R.I. et pas mal d’autres références. En 2018, l’aventure continue sous une autre forme, et James Nicademus continue de maltraiter son kit en compagnie de Tommy Denniger d’END OF SANITY, et Sean Coogan de VITRIAL. Le trio se baptise MISFIRE, mais las, Tommy Denniger s’envole vers d’autres horizons. A ce moment-là, et bien décidé à ne pas laisser tomber le coup, James se souvient de son vieux/jeune pote Jay Johnson qu’il appelle à la rescousse. Ainsi, la boucle est bouclée, et MISFIRE devient le prolongement du DIAMOND PLATE des origines, permettant aux deux musiciens de se replonger dans leur adolescence.       

Sans surprise, MISFIRE surfe sur la vague de DIAMOND PLATE, et propose un Thrash virulent et efficace. Après deux EP en 2019 (Misfire) et 2020 (No Privacy), le groupe s’autorise donc des ambitions plus marquées, et décide d’enregistrer son premier long en partenariat avec les Fracture Studios. Et après avoir partagé la scène avec des pointures comme IRON REAGAN, SACRED REICH et une poignée d’autres, le trio se sent pousser des ailes et capitalise sur son expérience de la nostalgie pour s’ancrer dans son époque vintage. En résulte un album court, concis, qui sent le soufre et les barils de poudre Bay-Area prêts à exploser.

En une dizaine de titres, le trio (Sean Coogan - basse/chœurs, Jim Nicademus - batterie et Jay Johnson - guitare/chant) survole l’histoire du Thrash américain avec beaucoup de brio, mais se permet aussi quelques allusions à la sauvagerie brute made in Germany. Très classique dans le fond, mais efficace en diable dans la forme, Sympathy for The Ignorant ne prend pas les néophytes pour des imbéciles, et flatte les fans dans le sens du poil. En accentuant son Thrash d’une légère touche de Death, le trio affole les compteurs, joue avec la vitesse et la cruauté, et signe l’une des œuvres les plus remarquables de ce premier semestre. Soyons clair, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, ce premier album n’a rien d’original, mais son énergie et sa foi lui permettent de s’élever au-dessus de la masse grouillante des imitateurs appliqués, bien qu’on sente de sérieuses effluves d’INCUBUS et MALEVOLENT CREATION au détour de certains morceaux. Il faut dire que la voix grave et rauque de Jay Johnson permet de souligner la violence d’un instrumental bien huilé, et que les riffs méchamment velus ne se contentent pas des saccades habituelles du genre.

Rapide, fluide, constamment sur la brèche, Sympathy for The Ignorant n’est rien de moins qu’une gigantesque calotte infligée à la mauvaise humeur ambiante, et nous replonge dans le bain d’acide de la fin des années 80. Doté d’une production énorme au mixage clair et équitable, avec une basse qui se la joue subtilement Crossover sans tomber dans la pâle copie, ce premier jet est du genre vitriol en pleine face pour défigurer les hérétiques. On le comprend dès ses premières mesures, bien que la nuance ne soit pas non plus hors-sujet. James et Jay se sont souvenus de leurs débuts adolescents, et ont retrouvé cette complémentarité qui permet à MISFIRE de sonner aussi solide et persuasif. Et le résultat est aussi impressionnant de puissance que malin d‘aisance, revisitant le répertoire de l’orée des années 90, lorsque des groupes comme EXHORDER, DEMOLITION HAMMER poussaient le bouchon plus loin que leurs aînés, sans tomber dans les affres d’un Death trop prévisible.

Parfaitement agencé, parfaitement agressif, doté de parties en mid à faire danser un réparateur de photocopieurs, Sympathy for The Ignorant est un genre de copie parfaite, qui possède une âme propre. Entre des lignes vocales qui se télescopent à grande vitesse, un nombre conséquent de plans par morceau, et une hargne ne se démentant jamais, ces dix titres sont autant d’hommages à la génération des années 80, et si ce premier pas n’en est pas un de géant de son formalisme assumé, il permet de placer les MISFIRE dans le peloton de tête des sprinters du passé.

A vous de vous faire votre propre idée, mais avec des soli tout à fait capables, des breaks qui cassent les vertèbres, une voix sentencieuse qui impressionne, et une facilité déconcertante dans la vulgarisation d’une technique poussée, Sympathy for The Ignorant est une révélation qui mérite d’être considérée en tant que telle. Comme quoi, le destin se charge parfois de rapprocher les âmes sœurs, même celles qui ont des desseins plus sombres que la moyenne.

     

Du all killer no filler garanti.    

 

                                                

Titres de l’album:

01. Fractured

02. Red Flag  

03. War of Mine

04. Skin of Mirrors

05. Death Trap          

06. No Offense         

07. R.I.P.       

08. He Said She Said

09. L.Y.S.      

10. Sympathy for the Ignorant


Facebook officiel


par mortne2001 le 09/06/2021 à 15:08
80 %    454

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Insanity Alert + Sekator + Detoxed

RBD 01/12/2022

Live Report

Fleshcrawl + Disfuneral + Median + Nebulizar

Simony 23/11/2022

Live Report

Frustration + Verdun

RBD 22/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : live SAMAEL 1990

Jus de cadavre 20/11/2022

Vidéos

The Cure + The Twilight Sad

RBD 17/11/2022

Live Report

Sepultura + Sacred Reich + Crowbar

RBD 12/11/2022

Live Report

European Tour 2022

Simony 02/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : les flyers

Jus de cadavre 30/10/2022

Vidéos

Alcest + Rïcïnn

RBD 26/10/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Lying Figures + Mourning Dawn + Lux Incerta 10/12 : Le Klub, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
NecroKosmos

Idem. Un grand homme. Et un dernier album formidable.

04/12/2022, 16:08

NecroKosmos

Voici la raison pour laquelle je ne fais presque plus de concerts. Les téléphones portables à perte de vue qui te gâchent la tienne. Et qui foutent l'ambiance en l'air...

04/12/2022, 16:06

Jus de cadavre (pas log)

Je trouve effectivement que le chant d'Anselmo est très bon. Meilleur qu'avec Down même ! Musicalement ça tient grave la route aussi. Heureux de voir que Wylde ne pourri pas tout avec du shred à gogo (comme il le faisait avec Ozzy ou encore pire avec BLS).(...)

04/12/2022, 14:49

Humungus

Soirée chez un pote hier...Visionnage en after ce matin de tout ça : GDB mais smiley prévisionnel (cf. fests d'été).Et effectivement, le coup des portables, c'est plus que flagrant et dérangeant...

04/12/2022, 14:37

Dédé

Oui ils feraient mieux de profiter du concert . Du coup l'ambiance est moindre . C'est comme ça maintenant il faut s'adapter, il fut un temps où t'aurais même pas oser sortir ton téléphone sinon ça finissait en miettes dans la fosse&nbs(...)

04/12/2022, 12:31

Buck Dancer

J'étais peu concerné par cette "reformation" mais j'avoue que, apparemment, ça le fait bien. Anselmo a l'air en voix et le groove est là. Par contre horrible tout ces téléphones. On voit que ça, aucune vie dans (...)

04/12/2022, 12:08

RBD

Je connais le groupe depuis longtemps, sans être un intime. Simony a visiblement pris la peine d'exhumer la première version nommée "Doors of No Return" pour bien saisir l'apport de ce réenregistrement sous un nouveau nom.L'aspec(...)

03/12/2022, 14:34

Tak

Je viens de lire cet énorme pavé et c'est du très beau boulot, sérieux et documenté : un grand bravo au rédacteur !Quelques albums que je connais dans le lot (rhaaa enfin quelqu'un qui estime les excellents Defiance à leur juste va(...)

03/12/2022, 11:50

Humungus

Toujours émouvant pour moi de revoir Lemmy à cette période de sa vie...

03/12/2022, 10:51

Kenlemortvivant

Ça se voit ! 

03/12/2022, 07:24

RBD

Toujours avec une illustration par Luisma, le guitariste de Haemorrhage. 

02/12/2022, 13:17

Jus de cadavre

Je ne connaissais pas du tout ce groupe français... Eh ben, quelle baffe ! C'est super bien fait et la production (même si ça a été remasterisé) est juste excellente pour l'époque ! Comment un tel truc n'a t-il pas eu plus de succ&egr(...)

02/12/2022, 12:36

Gargan

Typiquement moi le vendredi soir

02/12/2022, 07:04

Arioch91

@metalrunner : Du megadeth pas renversant chanté par James.

30/11/2022, 19:57

RBD

C'est vrai que ce riff Speed-Thrash passerait bien chez Megadeth sans le chant. Mais je ne me mets pas du tout à rêver d'un album entier bien pêchu, c'est juste un premier extrait. Le concept du double concert avec premières parties différentes est (...)

30/11/2022, 16:02

Humungus

metalrunner + 1 hé hé hé...Plus sérieusement (quoique...), le post de Jus de cadavre aurait pu être mien.

30/11/2022, 09:51

Sadam Mustaine

Depuis 25 ans c'est une blague.Du moins Metallica est un monstre du Métal en se reposant sur 10 ans de sa vie et 5 albums.Depuis 25/30 ans et les cheveux courts c'est même pas digne d'être top 50

29/11/2022, 21:12

Hoover

C'est atroce...

29/11/2022, 20:19

metalrunner

Du megadeth chanté   par James

29/11/2022, 13:37

Dédé

Le morceau est vraiment bien , oui le chant gâche un peu 

28/11/2022, 22:51