Songes d'une Nuit Souillée

DÉlÉtÈre

23/11/2023

Sepulchral Productions

Froid, givre, gants, gros manteau, l’occasion était trop belle en cette matinée hivernale d’automne d’aller se réfugier sous la glace de Quebec City. Mais pourquoi cette ville plutôt qu’une autre, comme Stockholm, Reykjavik ou Oslo ? Tout simplement parce que Quebec est la patrie des DELETERE, sextet connu comme le loup blanc dans l’underground eu égard à sa musique glaciale, violente, et à ses instincts belliqueux. Depuis plus de dix ans, le groupe nous assomme de ses productions ambitieuses et de son Black précieux, et à l’heure de faire les comptes d’un bilan en conclusion finale, ce troisième album tant attendu ces cinq dernières années fournit même le boulier pour obtenir un résultat plus juste.

DELETERE, c’est le Canada français dans le texte. Le plus pur et sur moyen de ne pas se tromper, et de se laisser emporter dans un monde à la Dante Alighieri, avec vertus cardinales et péchés capitaux. Mais ce sont évidemment les péchés qui intéressent le plus ces musiciens sortis des caniveaux de l’enfer, le visage maculé de boue et le regard dur. Et les péchés ne se pardonnent pas dans leur univers.

Mieux. Ils se glorifient.

Depuis De Horae Leprae en 2018, le sextet n’avait daigné nous donner de nouvelles que par le biais d’un format court il y a quatre ans, et nous étions nombreux à les attendre au tournant. Après tout, Les Heures de la Peste avait mis les feux aux poudres il y a presque dix ans, au point de propulser DELETERE en tête de liste des bêtes les plus infâmes de sa caste. Depuis, la légende s’était consolidée à grands coups de riffs ténébreux, et aujourd’hui, celle légende se transforme en culte par le biais d’un disque aussi cruel que poétique, aussi morbide que lumineux, et aussi bestial qu’intelligent.

Songes d'une Nuit Souillée.

Outre la référence évidente à notre cher Shakespeare et sa nuit d’été, Songes d'une Nuit Souillée se montre allusif au BM le plus emphatique des années 90, quelque part entre MARDUK et EMPEROR, même si les accointances nationales poussent à le mettre sur le même niveau que FORTERESSE, MONARQUE, ou SORCIER DES GLACES. Mais au-delà de ses frontières, les comparaisons vont aussi bon train, avec en citation tout sauf gratuite AORLHAC, DØDSFERD, SARGEIST ou encore SARKRISTA.

  

Des accolades assez prestigieuses donc, bien que les six musiciens jouissent du statut d’attraction fatale sans avoir besoin de copier les astuces des voisins. Et en écoutant ce troisième album léché jusqu’à la moelle, on se rend compte que l’identité propre de DELETERE est son arme la plus dangereuse, entre symphonique, rude, progressif et atmosphérique. Et si le doute vous étreignait via ces qualificatifs, écoutez le monstrueux « Messe Scandaleuse », qui multiplie les blasphèmes sur fond de riffs catchy jusqu’à l’overdose des sens, sublimés par ces chœurs évanescents qui donnent la parole aux défunts dans une cathédrale abandonnée par les Dieux.

Efficace, pompeux dans le bon sens du terme, mais d’une violence sourde, Songes d'une Nuit Souillée est une balade sur les sentiers des créatures de la nuit, une randonnée sans étape ni pause pour retrouver les monstres de notre enfance, et plus simplement, l’un des meilleurs disques de BM de cette année 2023. Doté d’un son à décoiffer un chauve et flanqué d’une superbe pochette apocalyptique, ce troisième tome d’une saga aux proportions épiques incarne tout ce que la violence moderne peut proposer de plus nostalgique, sans perdre de vue les impératifs de son temps.

Alors…

Alors, des intros travaillées, des breaks bien amenés, des transitions fluides et une instrumentation solide, pour un mur du son impénétrable. Une sonate improvisée sur un piano lugubre, des attaques incessantes, une connaissance approfondie de l’extrême des années 80/90, des instincts de séduction qui se formalisent autour de chansons plus directes et simples, comme ce bouillant « Lex Syphilii », capable de refiler la syphilis à une nonne de quatre-vingt-ans encore vierge et bien déterminée à le rester.

Mais nul territoire vierge ne le reste longtemps. Et ceux découvert par les six musiciens grimaçant (Matrak, Atheos, Glauque, Anhidar, Thorleïf, Kaedes) brulent des heures après le passage des chevaliers en toge noire. Une fois les effluves dispersés dans l’air, l’hébétude le succède à la surprise. On se demande encore comment cette horde a pu tout détruire sur son passage sans forcer ses actes de purification par le feu, alors même que les notes s’entrechoquent encore dans un silence de mort. Une formule certes classique, mais poussée dans ses retranchements, comme en témoignent les jets de bile acide « Chasse Obscène » et  « Foutredieu ».

Les meilleurs de la classe comptent donc le rester, et nous donnent une leçon d’application qui mérite la note maximale. Avec une basse proéminente, deux guitares en constante bataille de cordes, un chanteur ignoble et une section rythmique à l’énergie inépuisable, DELETERE excuse avec beaucoup de brio sa longue absence, et revient plus déterminé que jamais.

« La Nuit Souillée », épilogue en grandes pompes, alternant blasts et insistance Heavy nous fournit le dernier argument massue, avant que la nuit ne referme ses portes sur les dévoyés les plus vicieux.

DELETERE, comme le climat, comme l’ambiance, comme l’atmosphère au moment de regarder ce nouveau siècle nous enterrer vivants. La cérémonie sera cheap, le cercueil optionnel, et les pleurs forcés. Nous ne méritons pas mieux, et nous acceptons notre destin.

Et le froid, toujours le froid.

                              

   

Titres de l’album:

01. Chasse Obscène  

02. Sacre de la Perversion

03. Foutredieu           

04. Messe Scandaleuse

05. Sonata Impudicitiae

06. Lex Syphilii         

07. Le Labour des Chairs

08. La Nuit Souillée


Facebook officiel


par mortne2001 le 23/11/2023 à 16:32
85 %    176

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report

1984

mortne2001 10/01/2024

From the past

SÉLECTION METALNEWS 2023 / Bonne année 2024 !

Jus de cadavre 01/01/2024

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gargan

Faites chier, j'apprécie le groupe (enfin surtout l'ep comme beaucoup, je me demande si je ne l'ai pas découvert avec ce bon Shaxul) et je trouvais l'artwork très réussi ("oh bah c'est pas l'AI de Pestilence hein"), mais là(...)

05/03/2024, 09:43

Capsf1team

Balle de match...Un peu de silence s'il vous plait, les joueurs sont prêts...

05/03/2024, 08:03

Tourista

Hep ! on ne dépasse pas les bouées, siouplè !

05/03/2024, 07:05

Tourista

Acheté samedi, écoute en cours. BD absolument sans intérêt mais album bien plus intéressant que le dernier Maiden.

04/03/2024, 17:58

LeMoustre

Citer  INCUBUS, ASSASSIN et RIGOR MORTIS sur le même papier = obligé d'écouter les deux titres, et en effet, tout à fait ma came ! Merci pour cette petite découverte aux allures de pépite.M'en vais commander cela de ce pas(...)

04/03/2024, 09:59

LeMoustre

Excellent album

04/03/2024, 07:14

Saddam Mustaine

Le seul à être présent sur chaque album c'est Paulo Jr, peut-être le seul qui a vraiment les droits officiellement ? Kisser après est devenu très impliqué aussi 

02/03/2024, 19:55

RBD

Les frères Cavalera ont récemment réenregistré le premier album, le seul où Andreas Kisser n'était pas encore là. Cavalera Conspiracy existe déjà pour ceux qui voudraient un Sepultura avec les frères Cavalera, et tant mieu(...)

02/03/2024, 13:16

Humungus

Ah ah ah !Alors ça pour le coup, cela pourrait me faire plaiz...

02/03/2024, 07:27

Saddam Mustaine

Max et Igor vont donc pouvoir réformer Sépultura dans 2 ans...

01/03/2024, 18:15

Jus de cadavre

Ouais du tout bon. Assez balèze pour un groupe avec autant de bouteille de sortir un album aussi "frais" ! Et puis ce côté Metal "nola" : irrésistible !

01/03/2024, 15:22

Humungus

J'avais déjà hâte d'écouter ça, mais avec une chronique pareille...Vivement.Pis surtout, vivement la tournée de mai prochain bordel !

01/03/2024, 10:06

Tourista

Je me rappelle avoir vu UNE fois Sepultura avec Derrick Green en festoche, époque dreadlocks, j'ai dû tenir 3 morceaux.  Mais évidemment les propositions arriveront, les gros sous se profiler, le groupe reviendra avec une cote renforcée et des cachets g(...)

29/02/2024, 22:36

Gargan

´Vont ptêtre se reformer deux ans après la tournée, avec lui.

29/02/2024, 21:48

Cupcake Vanille

Quitter Sepultura pour peut-être (voir les rumeurs du moment) pour un autre groupe commençant par la lettre S sur le son américain du côté Iowa. 

29/02/2024, 21:24

RBD

Il a déjà un autre groupe de Rock chrétien qui marche bien au Brésil. C'est vrai que c'est bizarre de partir maintenant alors que la fin prochaine du groupe est déjà programmée à assez court terme. En tout cas c'est un batteur(...)

29/02/2024, 21:12

Buck Dancer

Même si je comprends l'opportunité de jouer dans Slipknot (si la rumeur dit vrai) dommage d'être resté toutes ces années pour partir juste avant la dernière tournée.

29/02/2024, 18:48

senior canardo

@Humungus sur la date de Magny le hongre, Paulo avait un tshirt Houwitser    sur scène ça ma remis un coup de (...)

29/02/2024, 10:09

Orphan

Batteur absolument génial.https://www.youtube.com/watch?v=PkmUSjkTJCgV'la le niveau du gamin qu'il était.

29/02/2024, 08:24

Tourista

Bha, toujours moins grave que les fans qui ont quitté le groupe en 96.

29/02/2024, 07:13