Tout droit venu de la froide Russie, le duo qui forme OLD CHAPEL publie son deuxième album, Visions From Beyond. En effet, le groupe opère en duo depuis le départ du guitariste historique Alexey Mazur qui prenait part importante dans l’écriture des morceaux. Du coup, sur ce nouvel album c’est le batteur, Sergei Karpukhin, et le chanteur Pavel Suslov qui forment le line-up mais savoir qui a fait quoi sur cette galette n’est pas très clair.

Autre point obscur de cet album, l’écriture de certains morceaux, à commencer par " Paura Nella Città Dei Morti Viventi ", un instrumental qui clôt cet album avec une ligne de guitare aussi répétitive que peu perspicace, son absence aurait vraiment permis d’accentuer le côté cradingue du Death Metal des Russes. Ensuite, il y a le cas "The Burning" avec son riffing à la guitare sans âme, un riff convenu et usé jusqu’à la corde, une batterie incompréhensible, on y reviendra, et un chant noyé dans le reste, un loupé incompréhensible car le reste se tient plutôt bien. L’esprit d’ASPHYX ou GRAVE se fait clairement ressentir, comprenez qu’il y a quelques lenteurs ici et là, et avec le classique "Disastrous Rite", cela démarre plutôt bien, c’est simple, efficace, le son dégouline à chaque décibel, chaque note, chaque coup, chaque mot et bien plus encore sur un "Stairs To The Vault" dont la structure s’y prête encore plus. C’est d’ailleurs le constat de l’ensemble de l’album, c’est classique mais efficace, pas de quoi faire bander les morts mais peut-être de quoi les embêter un peu dans leur sommeil prolongé. Toutefois, on peut ressortir de vrais bons titres à l’image de "Skullhunter", un titre écrasant où l’âme d’ASPHYX veille sans l’ombre d’un doute, ou "Leaving A Body", rampant mais surmonté d’une accélération et d’un lead bien sentis en fin de titre.

 En clair, si ce Visions From Beyond est une remise en ordre de marche suite au départ du guitariste en 2015, OK pourquoi pas, il y a là des motifs de satisfaction, si jamais le duo prétend sortir l’album qui va leur permettre de passer un palier, là c’est moins sur. Tout comme, le jeu de batterie qui peut se faire plus subtil ou totalement à côté comme sur "The Burning", les rythmiques à la mode fanfare brisent totalement l’effet étouffant tissé par le reste, d’autant plus que la production fait passer la batterie pour une boite à rythme. Reste à savoir s’il s’agit là du testament du groupe…

Track-list :

  1. Disastrous Rite
  2. Stairs To The Vault
  3. The Burning
  4. Towards The End
  5. The Nightmare Room
  6. Skullhunter
  7. Leaving A Body
  8. Witchboard
  9. Paura Nella Città Dei Morti Viventi

Facebook


par Simony le 01/02/2017 à 08:00
63 %    241

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Sadist

Spellbound

Prezir

As Rats Devour Lions

Septagon

Apocalyptic Rhymes

Blood Curse

Sorceress

Orion Dust

Legacy

Cult Leader

A Patient Man

Warkunt

Of Ruins And Agony

Dalkhu

Lamentation And Ardent Fire

Edremerion

Ambre Gris

Beer Breath

Story of a Decayed Life

Sacral Rage

Beyond Celestial Echoes

Eternal Rot

Cadaverine

Cancer

Shadow Gripped

Warrel Dane

Shadow Work

Zealotry

At the Nexus of All Stillborn Worlds

Heir Apparent

The View from Below

Hæster

All Anchors No Sails

Syd Kult

Weltschmerz

Which Witch Is Which

Which Witch Is Which

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 2

Mold_Putrefaction / 05/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 1

Mold_Putrefaction / 04/12/2018
Ambiant

Tyrant Fest J2 [Photo Report]

Simony / 29/11/2018
Black Metal

Tyrant Fest J1 [Photo Report]

Simony / 25/11/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

+ Solstafir

11/12 : Les Abattoirs, Cognac (16)

Aura Noir + Obliteration + Vorbid

11/12 : Le Grillen, Colmar (68)

Solstafir

12/12 : Le Moloco, Audincourt (25)

Solstafir

13/12 : L'aéronef, Lille (59)

Revocation + Rivers Of Nihil + Archspire

15/12 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

chro séduisante, bon morceau également, merci pour la découverte


Franchement meilleur que les dernières prod de Death Fr...


Humungus : +1
Ben oui, normal. Déjà assimiler "vegan" et "antifa" est hors sujet.
Soutenons UADA !


KaneIsBack + 1.


Nefarious + 1.


Non.


Cet album est absolument fantastique !!!


Ravi de lire un report sur Aura Noir


J'ai jamais vraiment écouté Cancer, pourtant je fais partie de cette génération des 90's qui a découvert( le death metal avec ces sorties majeures. Très efficace ce titre , va falloir que je rattrape quelques lacunes.


commandé


Le metal selon les Grammys... Vaste blague.


Candlemass c'est pourris depuis la première séparation des années 90...Avant c'était génial et sombre.


Rien d'autre a faire que d'aller au Botswana ?


Donc Ici on ne peut pas être anti-fa, et vegan sans être aussi une cible...


Les antifas sont effectivement aussi fascistes que ceux qu'ils dénoncent. Pitoyable histoire...


Si Jeff est aussi insipide dans MDB qu'il ne le fut dans Paradise Lost, ça promet de sombres catastrophes. Je me souviens encore de la manière dont il détruisait "As I die" sur scène...


Très très curieux d'entendre ça, surtout avec le retour de Langqvist.


Faut voir le résultat, je suis très méfiant avec CANDLEMASS qui n'a rien proposé de bandant depuis fort longtemps ! Mais sur le papier... oui c'est la classe ultime !


C'est exactement ce que je me disais... La classe !


"Mais aussi que Toni Iommi (ex-BLACK SABBATH) apparaissait sur le titre "Astorolus - The Great Octopus" le temps d'un solo".
Si ça c'est pas la grande classe... ... ...