Commencer une journée maussade avec un bon EP de gros Hardcore/Fastcore/Powerviolence, ça donne une putain d’énergie et puis…ça réveille en pas douceur, et moi, j’aime ça.

Faisons quand même les présentations pour rester civilisés, et précisons d’emblée que les SHORT TEMPER ! viennent de Los Angeles, CA, qu’ils évoluent en quatuor (Devlin – basse, Chantz – chant, Doug – batterie et Willie – guitare), qu’ils ont déjà sorti un précédent EP (Integrity, en 2015), qu’ils aimeraient bien avoir un label mais que pour le moment, ils se débrouillent seuls, et se débrouillent même très bien.

Ah, et j’ajouterai que si vous cherchez un excellent combo Core made in California, ne cherchez pas plus loin, puisque vous l’avez trouvé.

Die Already frappe fort à tous les étages, indéniablement. De sa pochette choc aux poignets ensanglantés à sa musique coup de poing en coup fourré, tout est bon chez eux, et il est certain qu’ils perpétuent une certaine tradition du Hardcore Californien à forte connotation Metal, sans pour autant trahir leurs origines.

Pas vraiment perché sur la branche d’un Core joueur et rieur, les SHORT TEMPER ! font honneur à leur patronyme ainsi qu’à la pochette qu’ils ont choisie pour illustrer Die Already, qui contrairement à son nom, est bien vivant, et saura vous donner l’impulsion nécessaire pour affronter un quotidien morne et prévisible.

Clairement scindé en deux types d’influences, avec d’un côté un énorme Hardcore Metal joué tambour battant et percussions en avant, et de l’autre un Fastcore vraiment teigneux et rapide, cet EP est une bonne claque aux petites mauvaises humeurs, et restitue l’ambiance des plus grandes années de la scène SoCal, avec ses rythmiques engagées et enragées, ses riffs pugnaces et son chant endiablé.

Un bilan positif ? Mieux que ça, un bilan hystérique, et un des meilleurs pamphlets format court de ce début d’année.

C’est d’ailleurs la seule chose qu’on puisse lui reprocher, cette brièveté empêchant de s’extasier plus longtemps, alors même qu’on aurait définitivement souhaité que les minutes soient largement rallongées.

Pour faire simple, et en huit morceaux pour huit minutes, Die Already aligne les uppercuts et vous sonne d’entrée, vous laissant au tapis, un large sourire éclairant votre faciès défoncé.

Entre l’attaque radicale de « Insecurity », nouvel hymne de la scène au refrain explicite et sans ambages mis en exergue par un riff gigantesque et un up tempo dantesque, et l’outro « Pathétic », qui se vautre dans un Fastcore épileptique digne d’un Thrashcore électrique, qui se pose soudain sur une rythmique heurtée et posée, les huit minutes passées en compagnie des SHORT TEMPER ! prouvent en effet qu’ils perdent leur sang-froid en un claquement de doigt, et qu’ils manifestent leur mauvaise humeur au travers d’un Hardcore frondeur et fonceur. Enregistré, mixé et masterisé par John Haddad aux Trench Studios, et enveloppé dans un artwork signé Marco Sandoval, distribué par Bloody Scythe Records en version tape, Die Already est une véritable synthèse de tous les courants modernes et impitoyables du Hardcore, et se permet de pouvoir toiser bien des références du genre de sa rage non contenue et de son efficacité soutenue.

Rarement EP de Core aura été si ténu en étant si versatile, un peu comme une version apoplectique des EXPIRE déformée par un prisme YOUTH OF TODAY.

Les références alignées par le quatuor sont honnêtes et multiples, de SLAYER à DOOM en passant par les plus classiques DISCHARGE, CRASS, CONFLICT, BROKEN BONES ou MINOR THREAT, soit un joli panorama de violence qu’ils prennent un malin plaisir à observer.

Naviguant entre morceaux abrupts et immédiats comme le terrassant « Lying To Myself », et des choses plus développées et Heavy malmené comme « You Should Have Killed Me When You Had the Chance », qui toutefois n’oublie pas de verser dans le Thrashcore le plus radical, ce second EP des Californiens est appelé à vite devenir une référence du genre tant sa violence débridée est un cas d’école enseigné par des musiciens qui connaissent leur boulot et leurs références.

Un gros brulot qui se déguste chaud, à vif, et qui ose même quelques « longueurs » très bien construites (« Wasted Efforts », genre d’AGNOSTIC FRONT du passé qui se confronte à un LACK OF INTEREST d’aujourd’hui), mais qui une fois fini, pousse inconsciemment à appuyer sur la touche « repeat » du lecteur pour s’en reprendre une bonne dose à n’importe quelle heure.

Un groupe au sang chaud, qui en deux EP prouve qu’il fait maintenant partie des combos sur lesquels il faut miser. Et rassurez-vous, malgré une pochette un peu glauque au message déprimant, Die Already vous donnera plutôt l’allant suffisant pour mettre un poing devant l’autre, sans penser à mettre fin à vos jours.

 Ne serait-ce que pour attendre une suite qu’on pressent bien violente. Et peut-être en longue durée cette fois-ci ? Appel du pied aux labels qui cherchent sans trouver, alors qu’ils ont une petite perle sous le nez…


Titres de l'album:

  1. Insecurity
  2. I Don't Need
  3. Cut Off
  4. Wasted Efforts
  5. Die Already
  6. Lying to Myself
  7. You Should Have Killed Me When You Had the Chance
  8. Pathetic

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 04/03/2017 à 15:33
88 %    412

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Glaciation

Ultime Eclat

Milking The Goatmachine

From Slum to Slam - The Udder Story

Aevum

Multiverse

Burning Witches

Dance with the Devil

Aleister

No Way Out

Conny Bloom

Game! Set! Bloom!

Death. Void. Terror.

To The Great Monolith II

Vulcano

Eye In Hell

Vaisseau

Horrors Waiting In Line

Justify Rebellion

The Ends Justify The Means

Uncut

From Blue

Invocation

Attunement to Death

Lag I Run

Vagrant Sleepers

White Ward

Love Exchange Failure

Pissed Regardless

Imperial Cult

Infidel Reich

Reichenstein

Telepathy

Burn Embrace

Paganizer

The Tower of the Morbid

Michael Bormann's Jaded Hard

Feels Like Yesterday

Khymera

Master of Illusions

LA CAVE #4 : une sélection d'albums / Spécial Black Metal

Jus de cadavre / 21/03/2020
Black Metal

Napalm Death + Eyehategod + Misery Index + Rotten Sound

RBD / 09/03/2020
Brutal Death Metal

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Concerts à 7 jours

Jodie Faster + Gummo + Verbal Razors

02/04 : La Brat Cave, Lille (59)

+ Mars Red Sky

03/04 : L'Ubu, Rennes (35)

Krisiun + Gruesome + Vitriol

30/03 : La Cartonnerie, Reims (51)

Taake + Necrowretch + Kampfar

30/03 : Backstage, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Et bien... quelle chronique Mr Mortne une fois de plus !
Un album pas encore écouté pour ma part, mais j'ai limite l'impression pourtant, tellement on en entend parler partout. J'y jetterais une oreille certainement, en asseyant de faire fi des polémiques l'entourant.


Ah ah ah !!!
C'te pochette est juste géniale bordel !


Effectivement le chant fait très Hreidmarr.


Concernant le chant je me suis fait la même réflexion oui ;)


J'aime beaucoup les grattes. Le chant fait sacrément penser à du Hreidmarr (metal archives ne dit rien sur le line-up mais, quand même !).


Pour l'instant je n'ai pas eu vent d'annulation quant au Festival de Nîmes. Comme il s'agit d'une suite de concerts indépendants à jours séparés étalés sur un mois il n'est pas nécessaire d'envisager une annulation en bloc pour le moment, je pense. Les premiers concerts de la deuxième quinz(...)


Son état à l'air assez sérieux. Plus ça va, plus la grippette qu'on nous a vendu devient de plus en plus vénère.

sinon la news mériterait d’être réécrite, un peu trop de répétitions et désagréable à lire.


En Argentine, cest confinement depuis une semaine. Le virus est arrivé plus tard qu'en Europe et ne s'est pas encore trop répandu, meme si le nombre de cas augmente chaque jour petit a petit.

Solidarité !!!


C'est un truc de fou cette histoire, et ce n'est que le début. Ici on est confiné quoi... Et hélas oui ça va arriver au Québec aussi, comme partout ailleurs je pense... Faudra faire gaffe à vous aussi !


Sur certaines intonations de voix, on dirait Stéphane Buriez, vraiment un thrash de qualité, merci pour la découverte Simony.


+1 Jus de cadavre pour Profound Lore.

Moi aussi en ce moment j'écoute pas mal de leurs prods. Le dernier Pa Vesh En est une belle claque aussi. C'est vrai que la ligne directrice est très cohérente.


Ultra combo, j’espère qu'il va aller mieux. C'est vraiment la merde ce truc.

J’espère que vous tous et vos familles vous avez pas trop de soucis. Ici au Quebec on est pas encore trop touché, mais on va dire que cela arrive à grand pas.


Le festival de Nîmes avec les foo fighters, nightwish, deep purple en juin mais pas aux mêmes dates ça aura lieu vous pensez ?


Voilà un bien bel exemple du fameux "impact sur notre musique" dont causait Simony il y a quelques jours...


Merci beaucoup Ari91.
Je n'avais même pas été foutu de trouver moi même cet article sur le site officiel...
Aaaah vieillesse !


La personne qui gère Iron Bonehead est un passionné absolument incroyable. Il réussi à garder une ligne directrice très cohérente entre toutes ces sorties. Du vrai bon boulot de sa part !


"IronBonehead est vraiment un bon label qui déniche des fvcking pépites"

Alors là, je plussoi à fond ! En ce moment j'ai l'impression de n'écouter que des trucs venant de chez eux ! Et de chez Profound Lore records aussi...


Pour le Graspop, c'est pour l'instant maintenu : https://www.graspop.be/fr/actualite/gmm-2020-aura-bien-lieu-comme-prevu/238/

Je cite : "Graspop Metal Meeting 2020 aura bien lieu comme prévu. Nous sommes d’ores et déjà impatient de vous accueillir cet été! Nous surveillons l’é(...)


Et pour ce qui est du GRASPOP, quelqu'un a des news ?


Je ne sais pas pourquoi mais j'ai pensé directe à nos bons frenchies de Solekhan avec un son plus Raw, putain de rouleau compresseur ce titre.

IronBonehead est vraiment un bon label qui déniche des fvcking pépites.