Tiamat 2010

Orden Ogan, Tiamat, Stoneman

Secret Place, St Jean De Védas (France)

du 02/12/2010 au 02/12/2010

Ce qui nous passionne dans l'underground, c'est la présence d'artistes d'envergure qui peuvent s'y déployer en toute liberté et dont on peut profiter au plus près, en se mêlant parfois au petit cercle des vrais fanatiques en tant que simples initiés, le temps d'un simple concert un pauvre soir d'hiver. Johan Edlund est indubitablement de ces artistes-là, faisant évoluer son oeuvre depuis le Metal le plus extrême vers une synthèse avec le Rock Gothique et le Progressif, mêlant noirceur et élégance. La mémoire de son groupe principal demeure, malgré une inactivité prolongée. Un salut s'impose, et en plus je parlerai brièvement de Heavy aussi à cette occasion ce qui est bien rare...

Comme je le craignais, cette dernière date française de la tournée (après l'annulation de celle de Clermont-Ferrand la veille) n'a pas ramené grand monde. Nous devions être une grosse quarantaine. Cela n'avait guère été mieux lors du précédent passage de Tiamat au Rockstore en 2001 ou 2002 en compagnie de Pain, en dépit de quoi les deux groupes avaient livré une excellente performance. Cette fois, pas de co-headliner (comme Melechesh à Paris) susceptible de mieux mobiliser.


Les Suisses alémaniques de STONEMAN ont entamé le menu avec un répertoire estampillé "Death Glam" tout à fait ordinaire. C'est plutôt du gros Glam Rock aux guitares propres et grasses et au chant rauque et lisse. Rimmel, tatouages, colifichets, cuir, cheveux noirs, colliers et jeans troués faisaient plus penser à Tamtrum et Hellacopters qu'autre chose. Malheureusement le tempo était invariable et franchement mou. Quelques ponts et motifs Electro soulignaient les accointances scandinaves ou gothiques à l'allemande "bon pour le Wave Gotik Treffen" d'un répertoire s'adressant sans doute plus à un public Goth' moderne qu'à des métalleux. La reprise d'Eric Clapton "Cocaïne" était passablement loupée à mon sens. Malgré la pose sensuelle à la Him ou Dave Gahan du chanteur, la maigre assistance est restée amorphe et s'est contentée d'applaudissements polis.


Cela faisait des siècles que je n'avais pas vu du gros Heavy sympho sur scène, et avec ORDEN OGAN nous avons été servis. C'est déjà une faute de goût de se présenter sur scène en portant le t-shirt de son propre groupe, mais quand les cinq membres le font tous, c'est franchement grotesque et ça résumerait bien ce qui me sépare irrémédiablement de cette scène. Si l'on veut bien mettre son allergie de côté un moment, je pense que c'était quand même du bon Heavy Speed, aux synthés modérés et à la grosse double galopante. Le truc typiquement allemand que les Espagnols adorent. Notre ami Dark Tranquilou comparait ça – pertinemment – à Freedom Call. En évitant certains excès du genre ça se supportait, même si les gens restaient encore loin de la scène.


La petite population présente était bien venue pour TIAMAT, car quasiment tout le monde s'est subitement rapproché quand ils sont arrivés. Cela fait longtemps que je ne les suis plus mais leur style n'a guère changé et c'est tant mieux. Le Doom-Dark Metal à forte inspiration Pink Floydienne que pratique Johan Edlund et ses sbires respecte un format de durée toujours classique et des airs accessibles, mais dégage une mélancolie, une aigreur sensuelle rarement atteinte si l'on fait l'effort d'une écoute attentive. Il a un réel charisme inquiétant sous son bonnet de schtroumpf vert, avec ce regard d'acier. Son bassiste ferait encore plus peur avec sa mine décavée et sa dégaine totalement androgyne.

Les fans connaissent bien les titres, beaucoup s'enthousiasmaient dès les premières notes mais un emmerdeur réclamait tout le temps les premiers albums comme si on allait le comprendre… Edlund a toujours cette drôle d'habitude de lever les pouces pour remercier. Plusieurs albums furent ainsi parcourus n'en déplaise à l'autre plouc. Si les claviers étaient présents, je regrette quand même que les chœurs féminins d'origine soient confiés aux deux autres mâles du groupe comme par exemple sur "Brighter than the Sun". Quelques solos de guitare soulignaient la filiation Floydienne, notamment sur le dernier titre où Johan confia pour cela sa guitare au bassiste. Si le style ne pousse pas à l'étalage technique, on distingue cependant des musiciens doués.

Même si le set n'a duré qu'une heure au grand désarroi des fans, c'était excellent. Dans un style plus hermétique que l'Atmo' ou que le Doom sympho ou électroïde qui a remporté au fil des ans un succès plus large, on ne redira jamais assez que Tiamat mériterait plus de reconnaissance car son répertoire n'en est pas moins fortement chargé en émotions sombres sous ses apparences lentes et figées.




par RBD le 26/07/2020 à 13:37
   311

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : ASSHOLE

Jus de cadavre 17/01/2021

Vidéos

Eluveitie + Korpiklaani 2010

RBD 08/01/2021

Live Report

Sélection Metalnews 2020 !

Jus de cadavre 01/01/2021

Interview

Welcome To My Nightmare

mortne2001 26/12/2020

From the past

IXION : entretien avec Julien

JTDP 16/12/2020

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Kairos

Ouais dsl j'ai été un peu sec, mais l'autre andouille est venu gratuitement me baver sur les rouleaux... J'aurais dû employer l'adverbe "cordialement" à la fin de mon précèdent post. 

26/01/2021, 16:03

Bones

Mouais, mais par contre je vais rapidement le réécouter pour voir si mon approche a évolué. C'est vrai qu'il est réputé...  j'ai sans doute raté le coche.

26/01/2021, 13:14

Arioch91

@Humungus : SIC... And Destroy !   Comme disait Coluche : la politique ? C'est quand on est poli et qu'on a(...)

26/01/2021, 10:45

Arioch91

@Humungus : je confirme pour The Rack. Plusieurs fois j'ai essayé mais sans jamais accrocher.Y a des albums comme ça

26/01/2021, 07:56

Humungus

Toujours "intéressant" (SIC !!!) quand la politique s'insère ici... ... ...

26/01/2021, 07:38

Humungus

Ne pas "rentrer" dans "The rack" ?!?!Bizarre étant donné la monstruosité de cet album...Quoi qu'il en soit, je plussoie sur HAIL OF BULLETS !Pis n'oublions pas le merveilleux GRAND SUPREME BLOOD COURT non plus hein !!!(...)

26/01/2021, 07:35

Arioch91

@Bones : merci pour l'idée, vais m'écouter les trois albums de Hail of Bullets, juste histoire de rattraper mon retard concernant le père Van Drunnen.

25/01/2021, 20:12

Bones

Ce dernier Asphyx n'est pas une montagne de nouveautés mais il est super efficace. On sent les vieux briscards qui connaissent parfaitement leur affaire.Etant un gros fan de Van Drunen, je vais décortiquer ses paroles en ne doutant pas que les morceaux vont s'en tro(...)

25/01/2021, 18:39

Jus de cadavre

Ouais, ils frappent fort les anciens avec cet album ! 

25/01/2021, 18:17

LeMoustre

Chez Accuser, en période récente, c'est Demoniac qu'il faut écouter. Plus violent, sorte de Testament sous amphétamines, il est à mon humble avis le meilleur de ce que Thoms  a produite depuis Who Dominates Who. Ah, si, le premeir album est aussi (...)

25/01/2021, 17:03

LeMoustre

Opposer les casseurs qui seraient bons à expédier aux bagnes de Cayenne pour casser des cailloux et les envahisseurs du Capitole n'est pas une bonne idée. L'objectif est pas le même, les casseurs sont souvent des racailles de délinquants multiréc(...)

25/01/2021, 11:47

Stench

Très étrange à dire mais sur le titre "Tree years of famine", j'entends Overkill de "Skullkrusher". Sinon, excellent album, bien sûr !

25/01/2021, 11:46

Arioch91

Je suis fan du timbre vocal de Van Drunnen depuis le Consuming Impulse de Pestilence mais j'avoue n'avoir jamais accroché au The Rack d'Asphyx et ne me suis jamais penché sur les sorties du groupe. Pas plus pour Hail of Bullets (si je me gourre pas).Mais &ccedi(...)

25/01/2021, 11:04

Solo Necrozis

Piñata of Pus, Necro Thicc, Uteronecrotic Descent of the Divine...Haha ces titres de merde, j'en ris comme un con devant mon PC.

25/01/2021, 10:12

Simony

En tout cas, le livestream proposé samedi était une boucherie totale. Avec ou sans public, les mecs se donnent, Martin plaisantent entre les morceaux et v'là comment ça défouraille sévère. Total respect pour ces mecs qui en imposent, vraiment (...)

25/01/2021, 08:17

POMAH

L'ambiance est chaude par ici...

25/01/2021, 08:06

Humungus

J'en suis déjà à ma troisième écoute consécutive...ACHAT OBLIGATOIRE BORDEL !!! !!! !!!PS : Martin je t'aime.

25/01/2021, 04:25

Pozo (bass)

Thanks for the review!I'll put our spotify link if you wanna follow ushttps://open.spotify.com/artist/0QwY3TM6Lvo6Ba8VGC67YL

25/01/2021, 01:07

Chemikill

Parler de la musique serait déjà un gros morceau.

24/01/2021, 22:59

jtdef

Avec Joe Bidon et l'imposteur Harris ils sont mal barrés.

24/01/2021, 21:11