Atavisme (nm, du latin atavi, ancêtres) :

Apparition imprévue, chez un individu, d'un ou de plusieurs caractères qui s'étaient manifestés chez un de ses ancêtres et qui avaient disparu depuis une ou plusieurs générations. (Larousse).

En gros, en détail, cette définition colle à la peau d’ATAVISMA comme un tic générationnel. Fondé en 2013 lorsque G. (guitare) et L. (chant) décidèrent d’unir leurs forces pour faire revivre un Death Metal old-school qu’ils affectionnaient, et rapidement rejoints par C. (batterie) et W. (basse), partageant leur point de vue, le groupe commença à mettre au point un répertoire en forme d’hommage aux groupes les plus nauséabonds du genre. Ayant depuis connu quelques ajustements, et ayant eu la chance de partager la scène avec des références telles que ARCHGOAT, MERRIMACK, INFERNO, RITUALIZATION, ATARAXIE, MERCYLESS ou MOURNING DAWN, les franciliens ont patiemment travaillé leur copie pour en remettre une impeccable aujourd’hui, bientôt disponible en format CD via les bons soins du label ibère Memento Mori. Leur parcours à ce jour reste émaillé de tous les formats disponibles sur le marché (single, démo, EP), mais ce sont bien leur première démo (Where Wolves Once Dwelled, 2014) et leur premier EP (On the Ruins of a Fallen Empire, 2017) qui leur ont attiré les faveurs d’un underground toujours aussi avide de nouveautés putrides à se mettre sous la dent cariée. Et gageons qu’à l’écoute de cet abyssal The Chthonic Rituals, l’underground ne sera pas déçu de l’avancée d’un nouveau groupe fétiche, qui repousse les limites du Death pour lui faire épouser les contours d’un Doom pas vraiment assumé, mais qui fait parfaitement office de contrepoint de lourdeur à la violence ambiante.

Pouvant se rapprocher de références aussi terrifiantes qu’INCANTATION, CIANIDE, ETERNAL DARKNESS, GRAVE, DISMA, BLOOD INCANTATION, MOONDARK, WINTER, CONVULSE, INDESINENCE, CRUCIAMENTUM, FUNEBRE, ou ENCOFFINATION, les ATAVISMA prouvent que les Death vintage a encore des choses à dire en 2018, et osent la synthèse ignoble des gênes dISEMBOWELMENT et de l’ADN FUNEBRARUM pour parvenir à mettre au point une nouvelle cellule de haine viscérale en forme de virus létal. Aussi puissant qu’il n’est glauque, ce premier album fait la part belle aux sensations les plus primaires du Death Metal des origines, celui développé en laboratoire et expurgé de toute contrainte humaniste, mettant en exergue une pression de tous les instants, et suçant sa propre sève à l’arbre scandinave tout autant que tirant sa substance des égouts américains. Le résultat est non seulement probant, mais réellement écœurant, d’autant plus que la production du LP en question est plutôt du genre compétitive et méchamment grave dans la sévérité. Enregistré et mixé chez Mannaz Records et masterisé par Javier Felez (GRAVEYARD) aux Moontower Studios (TEITANBLOOD, ATARAXY, GRAVEYARD...), et emballé dans un sublime artwork dégoulinant d’E.Muskie (EKPYROSIS, BOKLUK, RUIN...), The Chthonic Rituals est un concentré d’immondices de l’humanité, explorant les relations ténues entre l’homme et la nature, mais aussi la spiritualité et les anciennes cultures.

Musicalement, l’affaire est limpide et complexe à la fois. S’il est impossible de renier les accointances Death de l’ensemble, il convient d’y apporter une nuance. En refusant de jouer le jeu d’une brutalité outrancière de chaque instant, les français sans jouer l’ambivalence, apportent à leur travail une variété dans l’ignominie qui pourrait les rapprocher d’une union entre SYMPTOM et l’écurie Nuclear War Now !, alors même que leurs exactions bruitistes peuvent profiter de respirations mélodiques assez probantes, comme le prouve le majestueux et pourtant vomitif « Monoliths », titillant même la corde sensible des fans les plus durs de NEUROSIS. Si l’ombre des ignobles ENCOFFINATION plane parfois sur les ambiances les plus moribondes (« Invocation of Archaic Deities »), les quatre musiciens ne tirent aucune fierté de l’économie de moyens, et ne se contentent que très rarement d’un ou deux plans étirés jusqu’à la nausée. Ils virent même parfois casaque pour tenter l’opération séduction Death/Black sur l’introductif « Extraneous Abysmal Knowledge », au riff à la suédoise amplifiée d’une énergie typiquement BM. Mais leur force réside bien en cette alternance permanente entre cruauté et pesanteur, qui transforme des morceaux de la trempe de « Ashen Ascetic » en véritables symphonies progressives de l’horreur, témoignant d’un potentiel individuel et d’une capacité créative globale assez frappantes.

Usant sans abuser d’un chant violemment sous-mixé et faisant office de troisième ligne rythmique, les ATAVISMA juxtaposent la cruauté d’embardées vraiment véloces à la lourdeur suffocante d’un Doom par touches fugaces, ce qui permet à leurs morceaux d’évoluer sans se contraindre à répéter la même litanie sur de longues minutes. Avec une poignée de riffs accrocheurs qui équilibrent la balance (« Amid The Ruins », sorte de démarcage du PARADISE LOST de Gothic et du INCANTATION d’Onward To Golgotha), et de très longues suites qui laissent libre court à une inspiration d’outre-tombe (le long et hypnotique final « A Subterranean Life »), The Chthonic Rituals célèbre la diversité dans le monolithisme, et convaincra les nostalgiques du Death le plus ténébreux des origines que leur style de prédilection dispose toujours de créateurs affutés pour en défendre les qualités les plus évidentes. Aussi moite qu’il n’est irrespirable, ce premier effort longue-durée montre des aptitudes incontestables, et évite l’écueil de la redondance grâce à une production vraiment épaisse et des compositions ambitieuses. Sorte de Putrid Death alambiqué et évolutif, l’art des ATAVISMA est justement de retrouver les réflexes de leurs aînés pour les intégrer à un cadre plus personnel et malléable, sans en trahir les dogmes les plus fondamentaux. Une ode à l’atrocité, un opéra de l’outrance, mais surtout, une façon de toucher du doigt la quintessence d’un genre qui n’a jamais supporté la médiocrité. L’ignominie n’est jamais facile à affronter, mais l’occasion vous en est donnée.             

             

       

Titres de l'album:

                          01. Chthonic

                          02. Extraneous Abysmal Knowledge

                          03. Sacrifice Unto Babalon

                          04. Invocation Of Archaic Deities

                          05. Monoliths

                          06. Ashen Ascetic

                          07. Amid The Ruins

                          08. A Subterranean Life

Facebook officiel 

Bandcamp officiel 


par mortne2001 le 18/07/2018 à 13:50
85 %    313

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Block Buster

Losing Gravity

Metalian

Vortex

Ancient Moon

Benedictus Diabolica, Gloria Patri

The Defiants

Zokusho

Lee Aaron

Power, Soul, Rock N' Roll – Live in Germany

Aphrodite

Lust and War

Freternia

The Gathering

Urkraft

Our Treacherous Fathers

Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Death Feast Open Air 2019

Mold_Putrefaction / 19/09/2019
Brutal Death Grind

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

Flush!! + Xbreak Outx

26/09 : L'ambuscade, Lyon (69)

+ Elyose + Ancient Bards

26/09 : Le Gibus, Paris (75)

Mars Red Sky + Lysistrata + It It Anita

27/09 : La Nef, Angoulême (16)

Pictured + Evilness + Gengis

27/09 : Le Spot, Spézet (29)

A Very Sad Story + Cleaver

27/09 : Le Dropkick, Reims (51)

Vola + Arch Echo + Rendezvous Point

27/09 : Hard Rock Café, Lyon (69)

Misþyrming + Vortex Of End + Darvaza

27/09 : Le Gibus, Paris (75)

Bliss Of Flesh + MÖhrkvlth + Vosegus

28/09 : Espace Leo Ferre, Brest (29)

Alea Jacta Est + Stinky + Wank For Peace

28/09 : Le Rex, Toulouse (31)

Blood Ages + Pray Manticore + From Dusk To Dawn

28/09 : Ecole Des Filles, L'isle-bouzon (32)

Pictured + Evilness + Gengis

28/09 : La Fontaine De Brocéliande, Saint-péran (35)

Fange + Grist + Verdun

28/09 : Molodoï, Strasbourg (67)

Malkavian + Warband + Shut The Fuck Up

28/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

Temple Of Baal + Archgoat + Au Champ Des Morts

28/09 : Le Petit Bain, Paris (75)

Furies + Nemost + No Return

28/09 : Salle Claude Pouillet, Evry-gregy-sur-yerres (77)

Monarch! + Vouna

28/09 : L'hélice, Toulon (83)

Promethean + Chapel Of Disease + Sulphur Aeon

29/09 : Le Glazart, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Bah j'ai vraiment bien aimé cet album.
Effectivement groovy à souhait.
A tel point que je vais me rebouffer toute la disco du groupe histoire de me refaire un avis plus précis sur la chose.
Par contre, pas trop de ton avis quand tu dis que "l’influence s’estompe".
LIZZ(...)


respect total à Sylvain ainsi qu' à tous les membres d'underground investigation pour leur investissement personnel afin de pouvoir aboutir chaque année à la mise en place de toutes ces journées concerts et ce depuis des lustres. Organisation au top, gentillesse des organisateurs, choix des gro(...)


Effectivement super petite association de gaillards passionnés et surtout très sympas.
J'ai déjà fait à maintes reprises le trajet jusque Fismes histoire de voir sur scène mais aussi backstage (bah oui, j'suis un gros fana de dédicaces... Une putain de groupie quoi...) des groupes ou de(...)


Aaah !
Effectivement, tu t'étais mal exprimé alors...
Vaut mieux ça.
J'ai déjà connu des têtes de con au niveau sécu mais là, cela faisait un peu beaucoup tout de même.


Vraiment très bonne chronique qui m'a donné envie de redécouvrir ce magnifique album.


J'aime burn excoriate et merci pour la piqure de rappel avec gurkkhas


Une excellente de putain de bonne nouvelle !!


@humungus : j'ai dû mal m'expliquer. Le type a été balancé du public par dessus la barrière et est retombé bien lourdement derrière quoi. Pas sur ses guiboles... et les gars de la secu l'ont relevé ensuite. ;)


Artwork horrible. En espérant qu'il sera un peu plus solide que le dernier.


1) Inutile de dire que ce report et une fois de plus hyper complet.
Cela devient vraiment lassant d'écrire ça à chaque fois mec...
2) "Pour manger, c’est soit des frites, soit une part de pizza"
QUOÛÛÛAH ?!?!
Pas de stands vegano-pakistanais sur ce genre de fest ? Imp(...)


1) JTDP + 1.
2) "Un spectateur un peu plus chaud que les autres passe par-dessus la barrière suite à un slam qui tourne mal et s'écrase juste devant la scène ! la volée qu'il a pris le mec !"
Donc si j'ai bien suivi, un spectateur passe par dessus les barrières (involontairement qu(...)


Bah vu qu'Exodus est plus en moins en stand-by tant que Holt n'en a pas fini avec Slayer, Altus a bien raison de réactiver Heathen. Perso c'est une excellente nouvelle, qui sera encore meilleure si je parviens à voir le groupe live.


Des piges Heathen, le mec est dans Exodus aujourd'hui je savais pas que ça tourné encore.


Et bien, une chronique de Freternia, si je m'attendais à ça! J'avais en effet totalement perdu de vu ce groupe, disparu des radars et visblement peu regretté. A l'époque (et cela ne nous rajeunit pas), j'avais été emballé par le côté épique du 1er album, mais j'avais trouvé le second part(...)


Bravo pour ce report exhaustif. Sur ce genre de festival je suis certain que je me calerais plutôt sur les têtes d'affiche, si j'y allais. Elles sont plus de ma génération (je confirme en passant que Decapitated a été un groupe majeur alors) et je trouve que les vieilles écoles étaient plus (...)


Cela a été corrigé, ce sera bien le 2 mai à Toulouse, un samedi.


"Pendant ce temps là le batteur de KORPSE fait un slam, et une nana vomit à côté de moi, parfait" xD !

Sinon excellent report Mold, comme d'habitude. Tu m'impressionne à tout voir / tout retenir comme ça ! Le gros kiff sur Waking tu m'as tué ;)


Excellent album ! Plus dynamique que le précédent tout en gardant cette lourdeur et cette hargne si caractéristiques du groupe !


merci beaucoup pour ce report, concis et précis...et merci de faire suivre l'actualité du brutol jusqu'à Roazhon...
Et enfin cimer pour Smat's...
ROM1 - KDS CREW


Hihi, je savais que c'était fait pour toi... :-D