The Lucid

The Lucid

15/10/2021

Spoilerhead Records

Nous ne reviendrons pas une énième fois sur le fâcheux fait divers qui a coûté à David Ellefson son poste de bassiste chez MEGADETH, les colonnes des webzines s’en étant largement fait l’écho. L’affaire a bien arrangé l’autre Dave en tout cas, qui souhaitait depuis un bon moment se délester de ce poids qu’il considérait mort, mais cette triste affaire n’a pas stoppé net les ambitions artistiques du bassiste de légende. Il a rebondi, comme tout musicien, et nous présente aujourd’hui les fruits de sa nouvelle association, dont les réseaux sociaux se sont fait un plaisir de relayer le contenu.

On le sait, bassiste n’est pas forcément le poste le plus enviable dans un groupe au moment d’assurer sa reconversion. Et les conversations et spéculations allaient bon train quant au recyclage éventuel du compositeur de la célèbre ligne de basse de « Peace Sells ». Quid de sa nouvelle direction ? Heavy Metal ? Thrash ? Jazz ? Après tout, les bassistes célèbres ont souvent bifurqué au moment de faire oublier leur précédent groupe, de Jason Newsted dans ECHOBRAIN à Krist Novoselic et SWEET 75. Alors, tout était possible, et les questions fusaient jusqu’à ce que David lâche enfin le (petit) morceau. En publiant « Maggot Wind », David E. ne laissait plus planer aucun doute sur la suite de ses aventures, et nous ramenait à l’époque alternative de nineties qui gommaient l’hédonisme forcé des eighties d’une production abrasive et d’un retour à la simplicité.

Clarifions les choses immédiatement : THE LUCID n’est pas une pauvre tentative néo-Grunge de plus, destinée à replacer l’urgence au centre des débats, mais s’en rapproche un peu. En collaborant avec de nouveaux musiciens, en s’acoquinant avec le chanteur Vinnie Dombroski (SPONGE), le guitariste Drew Fortier, et le batteur Mike Heller (FEAR), Ellefson a fait le bon choix en préférant éloigner MEGADETH de la mémoire auditive de ses fans, un choix pas si risqué, la comparaison métallique aurait pu avoir raison de ses ambitions.

Ce premier LP éponyme n’est pas de ceux qui changeront le cours de l’histoire. Dave et les siens ont fait le choix de l’épure, de la simplicité, en proposant un Hard-Rock légèrement alternatif, parfois très proche des débuts d’ALICE IN CHAINS (« Spoiler Head »), et réminiscent d’une décennie qui avait mis à mal le Metal pur et dur, avant que la bête ne se réveille. C’est donc un trip vers la région de Seattle que le quatuor nous propose, avec des riffs directs et granuleux, une production rêche et pleine d’aspérités de distorsion, des lignes de chant mélodiques et des harmonies amères en filigrane pour donner au tout un goût doux-amer.

Agréable en oreille, ce premier album peut être deux choses : un one-shot sympathique, ou une entame modeste. Dans les deux cas, les chansons sont agréables, appréciables, et réduites à l’essentiel. Des couplets passe-partout pour des refrains qui explosent, et une façon de remettre les obsessions de Bob Mould sur le tapis, mais aussi celles de la génération Y. « Maggot Wind », le single, rappelle indépendamment les PUMPKINS, STONE TEMPLE PILOT, et toute cette vague de musiciens refusant la technique et la sophistication au profit d’un format Pop-Rock déguisé en fantôme Grunge. Immédiatement, la voix étrange et proche de celle de Scott Weiland de Vinnie Dombroski accroche l’oreille, comme cette rythmique percussive dans laquelle David semble se sentir à l’aise. Les enjeux n’étant pas les mêmes, passer d’un monstre du Metal à un jeune espoir alternatif semble avoir fait du bien au bassiste limogé. Il joue sobre, presque trop, et sa basse n’a plus le reflet Punk de ses interventions antérieures. On le sent en retrait, noyé dans le mix, maniant les graves sur la grosse caisse comme un basiste anonyme, mais c’est sans doute ce recul dont l’homme et le musicien avaient besoin.

L’uniformisation est de mise sur The Lucid. Comme si ces quatre musiciens avaient eu la lucidité d’affronter le défi de la façon la plus biaisée possible : en l’évitant. Le jeu percussif et puissant de Mike Heller permet au projet de ne pas sombrer dans les affres de la copie carbone, grâce à un jeu de fills ingénieux, et les riffs sortis de la guitare de Fortier assurent la caution métallique lorsque la distorsion est poussée. Mais le tout exhale d’un parfum particulier, un peu jauni par les années, tout en restant d’une efficacité indéniable (« Hair »).

Pas de tube à mettre en avant, une jolie collection de chansons en plaisirs mineurs, quelques variations pour illustrer la variété de mise, et le cadeau est emballé dans un papier kraft sobre. Et par pitié, ne réduisez pas THE LUCID au statut injuste de nouveau groupe de Dave Ellefson, ex-MEGADETH. Rien ne serait plus injuste pour ses partenaires qui sont loin d’être de simples faire-valoir. C’est d’ailleurs Dave qui en fait le moins sur cet album, et qui endosse le costume sur-mesure de bassiste lambda. Il assure les roulés sur « Maskronaut », il cimente sur « Breech Boy », il pose les noires sur « Parade of Spit », ballade amère de fin de soirée, et déclare même dans un éclair de lucidité :

C’était un vrai plaisir de faire un disque avec ces gars et je dois dire que c’est rafraîchissant d’explorer de nouvelles voies musicales… de sortir un peu de ce que chacun de nous a fait stylistiquement dans sa propre carrière. Il y avait une synergie sans effort qui est venue en créant ces chansons ensemble, ce qui est toujours étonnant quand on travaille avec de nouvelles personnes. J’ai hâte que tout le monde l’écoute !    

        

Le monde va l’écouter, l’apprécier sans doute, et oublier enfin les turpitudes qui ont mené à sa genèse.

 

                                                                                                                                                                                                    

Titres de l’album:

01. Maggot Wind

02. Deaths of Despair

03. Spoiler Head

04. Hair

05. Maskronaut

06. Damned

07. Breech Boy

08. Pigs and Sons

09. Parade of Spit


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 12/11/2021 à 17:53
75 %    86

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : Archives MORTUARY

Jus de cadavre 14/11/2021

Vidéos

Chiens + Unsu + BMB

RBD 09/11/2021

Live Report

Lofofora + Verdun

RBD 01/11/2021

Live Report

Fuzz in Champagne - épisode 1

Simony 26/10/2021

Live Report

Fange + Pilori + Skullstorm

RBD 25/10/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : SUPURATION

Jus de cadavre 17/10/2021

Vidéos

Déluge + Dvne

RBD 29/09/2021

Live Report

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Mamoushka

Si Vivian Slaughter est UN MUSICIEN, le rédacteur est UNE TRUITE

26/11/2021, 19:05

Humungus

J'étais passé totalement à côté de cette "news"...J'aurais dû poursuivre sur ma lancée.

26/11/2021, 08:38

Humungus

Erratum : Vivian Slaughter est une femme.(C'est d'ailleurs la femme de Maniac)

26/11/2021, 08:32

Eric

Merci du plaisir d écouter cette musique

25/11/2021, 17:59

Saddam Mustaine

Meme Hellhammer a laissé les parties de Varg sur le premier album de Mayhem, le pere Mustaine c'est le mec le plus rancunier au monde mdr obligé Ellefson lui a fait une crase qu'on ignore. 

24/11/2021, 18:26

Chemikill

Oui c'est en tout cas lui qui a fait la tournée avec eux. 

24/11/2021, 14:02

Buck Dancer

C'est pas James Lomenzo le nouveau le nouveau bassiste ? 

24/11/2021, 11:52

Bones

@Arioch :  Testament... je n'ai acheté aucun de leurs albums récents. Vraiment c'est le bon exempl(...)

23/11/2021, 23:30

Arioch91

@Bones : tu parles de Testament là non, pour le pilotage automatique ?

23/11/2021, 19:37

Steelvore666

Le chant n'est pas ouf.

23/11/2021, 17:38

Zeitoun

Effectivement excellent. Rarement vu aussi efficace depuis longtemps.y'a que la pochette qui laisse à désirer...

23/11/2021, 17:12

senior canardo

c'est mou .... heureusement que l'album devait envoyer du poney ...a suivre mais pour l'instant les 1ers extraits ne vendent pas du reve..

23/11/2021, 15:11

Bones

Eh bien, première écoute... je trouve un groupe qui est plus en "pilotage auto" que jamais. Je vais bien sûr insister car j'adore vraiment ce groupe, mais là ça manque de riffs patatoïdes et du bon vieux groove rampant habituel. :-(  (...)

23/11/2021, 14:57

Chemikill

Ça tue! Faut pas regarder la vidéo...c'est tout 

23/11/2021, 07:48

Invité

La version Wish d'une pochette de Rhapsody… Voilà ce qui se passe quand on prend des graphistes sans vouloir trop dépenser.

22/11/2021, 17:22

Simony

Ce troisième extrait est franchement excellent avec cet effet et une ambiance qui ne sont pas sans rappeler un Type O Negative. Par contre le CD à 16.99€...

22/11/2021, 16:35

Humungus

Un pote vient de m'annoncer la chose ouais...Un putain de showman.Grand souvenir que la toute première fois où j'ai vu le groupe (que je ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam à l'époque) au FURYFEST... Claquasse.

20/11/2021, 16:49

Excellent groupe

Excellent groupe qui tient vraiment bien la scène 

20/11/2021, 13:41

Humungus

Superbe pochette...

19/11/2021, 04:06

Sylvanus

C te baffe

18/11/2021, 20:54