Are You Fucking Kidding Me

Call Of The Void

14/12/2016

Translation Loss Records

L’année dernière, à l’occasion de ma millième chronique, je m’étais penché sur le second LP des bouchers Grind n’Crust de CALL OF THE VOID, et j’en avais dit tout le NAILS que j’en pensais du NAPALM DEATH.

A l’époque, pas si lointaine, le combo de Boulder voguait sur les flots de l’ultraviolence en formation serrée de quintette, mais depuis, les choses ont changé.

Exit le vocaliste grogneur Steve parti sous d’autres horizons, obligeant ses anciens comparses à réadapter leur approche. Mais visiblement, cette défection ne les a pas affectés plus que ça, puisqu’en axe quatuor, le boucan dégagé est au moins aussi intense que par le passé, voire plus. D’ailleurs, Gordon Koch, le cogneur de la bande semble se réjouir de cette nouvelle configuration…

« Le truc, c’est que Steve Vanica ne fait plus partie du groupe. De fait, non seulement nous avons dû apprendre à chanter par nous-même, mais aussi revoir notre approche du jeu, et aussi à appréhender différemment la composition et l’interprétation. D’une certaine façon, c’était très rafraichissant d’enregistrer un disque sous ce nouvel angle ».

Comme vous le constatez en lisant ces lignes, l’optimisme et l’enthousiasme sont de rigueur au sein de CALL OF THE VOID. Et d’ailleurs, on ne baptise pas un nouvel EP Are You Fucking Kidding Me par hasard ou simple sens de la provocation.

Non, le quatuor recentré autour de Koch (batterie), Patrick Alberts (guitare/chant), Alex Pace (basse/chant) et Nathan Siegrist (guitare) est vraiment sûr de lui, et propose avec ce nouvel EP cinq titres l’un des pamphlets bruts les plus définitifs de sa carrière.

Avec deux albums référence derrière eux, les choses n’étaient pourtant pas si faciles. Enregistré, mixé et masterisé par Dave Otero aux Flatline Audio studios, et emballé dans un artwork signé par Jef Kopp, Are You Fucking Kidding Me reprend peu ou prou les choses là où Ageless les avait laissées, et se permet même d’en damer quelques pions en termes d’intensité et d’inspiration.

Sous cette production énorme se cache donc un des meilleurs EP de cette fin 2016 en termes de Lourcore/Crust, qui pendant à peine un quart d’heure confirme l’importance qu’a pris CALL OF THE VOID sur la scène extrême US.

Cinq petits morceaux, imposants par leur amplitude, et convaincants par leurs certitudes, et une jolie ballade dans le monde actuel, vue au travers d’un prisme d’honnêteté et de lucidité.

«AYFKM est une petite collection de chansons qui reflètent nos sentiments sur l’absurdité de la vie moderne. De cette censure sensible et immédiate jusqu’au terrorisme intérieur et international, la vie devient de plus en plus difficile à affronter ».

Et quel meilleur moyen d’y faire face que d’ingurgiter cette nouvelle livraison des analystes de Boulder, Colorado ?

Alors on retrouve tout ce qui avait fait d’Ageless et Dragged Down a Dead End Path des assertions définitives sur le Hardcore lourd, le Crust sans détour et le Grind pour toujours, le tout assimilé dans un seul élan gras et puissant qui vous décoiffe en moins de temps qu’il n’en faut pour dire « tout est foutu ».

Le groupe commence d’ailleurs par un long segment de près de cinq minutes, histoire de bien asseoir son retour, et « Get In The Van » et son feedback d’intro de prendre des airs de kidnapping sur la route pour vous enfourner de force à l’arrière d’un vieux RV tout pourri.

Riff lourd et glauque à la SABBATH mal réveillé, distorsion poussée à l’extrême, pour une entame Doom/Sludge épaisse comme un missel de messe noire, s’étalant sur deux bonnes minutes, avant que l’atmosphère ne change et s’oriente vers une violence avouée.

De là, la rage sombre et contenue explose dans un fracas de Crust/Grind vraiment tétanisant de colère, qui va finalement définir l’orientation globale de cette nouvelle déclaration de guerre.

Le reste ? Quatre titres concis mais plus complexes qu’ils n’en ont l’air, le tout s’organisant autour d’un « Are You Fucking Kidding Me » suintant de haine Hardcore en mid tempo, qui prouve que le quatuor s’en sort parfaitement bien sans son vocaliste d’origine.

Les arrangements vocaux sont d’ailleurs beaucoup plus efficaces qu’avant, et ce titre éponyme se rapproche d’ailleurs d’une version très concentrée de l’AGNOSTIC FRONT le plus pugnace…

Mais « Throwing Bullets » remet les pendules de la véhémence à l’heure de la rage, et déborde de blasts, de breaks impromptus chaotiques et rythmiques et de débordements Crust épileptiques.

« On and On » semble au contraire se calquer sur la vision de la vie exposée par Gordon Koch, et se résigne d’un Hardcore vraiment plombé et moite, une fois de plus compressé par des bordées de chœurs revanchards et certainement pas dupes.

« Never Enough » termine le boulot en restant collé à cette ligne Core en mid tempo, pour une ultime protestation qui développe des riffs vraiment méchants, et encore une fois, des complémentarités vocales en vociférations effrayantes…

Pour un EP d’adaptation à un nouveau contexte, Are You Fucking Kidding Me est pour le moins impressionnant. Il garde en mémoire les témoignages passés, mais semble se tourner vers un avenir tout aussi ombrageux, mais délibérément plus contrôlé. Certes, les bourrasques Grind se font plus rares, certes le Crust marque le pas, mais l’énergie développée par ces cinq morceaux est suffocante, et laisse présager d’un futur LP qui risque de mettre les choses au point en tapant du poing sur la table.

Alors à quatre ou à cinq, les CALL OF THE VOID remplissent toujours le vide de notre ressentiment, et ne cèdent pas un pouce de terrain.

 Une certaine vision d’un Hardcore gras mais qui ne pèse pas sur l’estomac, sur fond de regard critique d’une société qui ne laisse filtrer que peu d’espoir.


Titres de l'album:

  1. Get in the Van
  2. Are You Fucking Kidding Me
  3. Throwing Bullets
  4. On and On
  5. Never Enough

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 02/01/2017 à 14:41
85 %    590

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Open Bar Vol2 : Antoine Perron

Baxter 20/04/2021

Interview

Dirge + Spinning Heads 2005

RBD 05/04/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Frank Arnaud

Jus de cadavre 21/03/2021

Vidéos

Nile + Krisiun + Grave + Ulcerate 2009

RBD 03/03/2021

Live Report

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Humungus

"Pire que GUNS N' ROSES" ?!?!Tu pousses là Hoover hé hé hé...

21/04/2021, 10:10

Humungus

Oh mais je ne sais que trop bien que les premiers DIMMU sont typés "vrai"...(Une fois de plus, mon intervention précédente n'était en réalité que boutade chers amis)Mais même à l'époque de leurs sortie(...)

21/04/2021, 10:07

Humungus

Putain...Après la box "Paranoid" et "Vol 4", encore une qu'il va me falloir acheter...Font chier à en sortir autant bordel ! J'suis pas Crésus moi merde !PS : Par contre, j'comprends pas trop leur façon(...)

21/04/2021, 10:02

Hoover

Je ne comprendrai jamais l'intérêt pour ce groupe. Pour moi tout l'apport de Fear Factory tient en deux ou trois morceaux sur Demanufacture plutôt sympathiques en dépit d'une durée de vie très faible (vraiment le genre dont je me désin(...)

21/04/2021, 08:29

Arioch91

Bien plus convainquant sur album que sur l'EP partagé avec Vektor.Ca donne envie de s'y pencher !Merci pour la chro :)

21/04/2021, 08:25

Hoover

Le black n'est certainement pas mort car il y a énormément de gens qui y sont extrêmement attachés et continuent à le faire vivre, et j'ai énormément de respect pour eux. Par contre pour quelqu'un comme moi dont les goûts dans l(...)

21/04/2021, 08:23

Hoover

L'album que j'aime le moins des 7 premiers Sabbath: c'est vraiment pas fait pour moi!

21/04/2021, 08:15

Rotten Tooth

Y sont sacrément bons ces gars là ! Et ils ont le don de faire dans la surprise ! Nu Black sous le papier cadeau cette fois ! Je passe mon tour sur ce coup mais je serai là au prochain tirage !

20/04/2021, 20:06

Saddam Mustaine

Les premiers albums de Dimmu sont du "true black".Comme Behemoth si l'on veut, j'aurais du aller plus loin.Le Black type année 80 mi-90 quoi (meme si Dimmu est arrivé plus tard mais les premiers sonnes dans le genre).

20/04/2021, 19:47

Seb

C'est vraiment mauvais ...

20/04/2021, 15:05

JTDP

En tout point d'accord avec cette (belle) chronique ! Cet album fut une vraie belle surprise de l'année passée. 

19/04/2021, 21:28

Buck Dancer

J'ai jamais vraiment accroché a Pestilence, mais ce morceau est loin d'être degueu. Comme dit Simony, bien meilleur que les précédentes sorties récentes du groupe. 

19/04/2021, 10:49

Arioch91

+1Je n'ai pas aimé Resurrection Macabre, à tel point que je n'ai pas posé une oreille sur Doctrine et Obsideo.Hadeon, je l'ai écouté uniquement parce qu'une interview de Mamelick disait qu'il revenait sur le passé d(...)

19/04/2021, 10:24

Simony

Ca me semble quand même bien plus intéressant que ce qu'ils ont produit depuis leur retour aux affaires.

19/04/2021, 09:59

Arioch91

Oups ! J'étais totalement passé à côté de cette chronique ! Merci @mortne2001 pour l'avoir rédigée !

19/04/2021, 08:48

Arioch91

OK, on reprend les bonnes vieilles recettes visibles sur Hadeon : on prend Testimony, on mélange avec Spheres et ça donne Hadeon et semble-t-il Exitivm.A voir.

19/04/2021, 08:44

metalrunner

Une sacrée bonne surprise de l énergie de l innovation le futur quoi ..Dommage que la tournée de juin soit annulée

18/04/2021, 19:48

RBD

Je réagis plutôt comme Buck Dancer. Mes attentes envers FF sont basses depuis longtemps. Je n'espère plus de grands titres comparables à ceux qui remontent aux années 90 (formulé comme ça, c'est encore plus dur). Si tout est à l&apo(...)

18/04/2021, 12:39

yul

Rien de bien intéressant ici.

18/04/2021, 11:57

Gargan

Tu n’es donc pas optimiste.

18/04/2021, 08:15