Blood Money (Part 1)

Dope

28/10/2016

Steamhammer/spv

Cela faisait 7 ans qu'on avait plus de nouvelles des agités de DOPE, combo de l'Illinois fondé en 1997 par le chanteur et compositeur Edsel Dope seul rescapé du line-up d'origine. 

Pour les néophytes, DOPE, qui a eu un succès assez conséquent au début des années 2000 aux USA, évolue dans un registre metal indus fortement inspiré de MARILYN MANSON (période Antichrist Superstar) et de WHITE ZOMBIE.

Après No Regrets paru donc en 2009, le groupe est de retour cette année avec Blood Money (Part 1) qui se veut être, selon Edsel, l'album le plus personnel et le plus auto-biographique qu'il ait écrit. Coté musique, dès l'entame de l'album avec la chanson/titre Blood Money,nous sommes en terrain connu. Le titre se veut être la parfaite synthèse du style pratiqué par DOPE soit un metal industriel direct et frontal avec cette fois-ci une touche MINISTRY des plus sympathique. Shoulda Known Better continue sur cette même lancée et nous prouve que DOPE n'a rien perdu de sa hargne des débuts mais lorsque retentissent les premiers accords de Hold On, on se prend à penser que Edsel a voulu nous faire une sale blague avec ce titre qui n'aurait pas fait tâche sur le dernier BULLET FOR MY VALENTINE et qui jure complètement avec le reste de l'album. Titre en rapport avec le thème de l'album ? Volonté de brouiller les pistes ? Ou ratage complet ? Nous ne le saurons probablement jamais. 

Pour ce qui est du reste de l'album, DOPE continue de nous proposer ce qu'il sait faire de mieux mais sans réel saveur. En effet, l'album se veut être une tentative, vaine, de vouloir flirter de nouveau avec le succès qui était le leur il y a quelques années et à part quelques titres (Blood Money, Shoulda Known Better, 1999 et Selfish) plutôt corrects, le reste se complaît dans des chansons calibrées pour la radio (ou au pire pour servir de générique du prochain pay-per-view de la WWE) aux refrains tous plus nais et mielleux les uns que les autres (LINKIN PARK n'est pas loin parfois). 

J'espérais être surpris par le retour de DOPE, en souvenir du bon vieux temps, mais au final c'est une énorme déception. Reste plus qu'a espérer que la deuxième partie soit d'un tout autre acabit et pour cela il faudra attendre l'année prochaine.

Titres de l'album :

  1. Intro - Confessions Of A Felon
  2. Blood Money
  3. Shoulda Known Better
  4. Lexapro
  5. Hold On
  6. 1999
  7. Razorblade Butterfly
  8. Drug Music
  9. A New Low
  10. Hypocrite
  11. X-Hale
  12. End Of The World
  13. Selfish

Site Officiel



par JérémBVL le 04/11/2016 à 11:00
40 %    603

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Xtreme Fest 2016

RBD 08/07/2020

38'48 Regeneration

mortne2001 07/07/2020

Harmony Corruption

mortne2001 03/07/2020

Little Monsters

mortne2001 30/06/2020

Complicated Mind

mortne2001 15/06/2020

Dossier spécial Bretagne / LA CAVE #5

Jus de cadavre 15/06/2020

Screams and Whispers

mortne2001 12/06/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Hoover

Je n'aime vraiment pas ce qu'est devenu ce groupe. Perdition city était une évolution osée mais avec un résultat brillant, depuis ça oscille entre le chiant et le sans grand intérêt.

13/07/2020, 19:34

sart

Pas mal du tout.

13/07/2020, 19:28

sart

Meilleur et moins mélodique que le précédent, ce dernier Pocahontas n'en reste pas moins trop polissé, sans âme et s'oublie très vite.

13/07/2020, 19:27

sart

Du metal pompeux dit "'epique" bien raccoleur et de fort mauvais goût auquel sont juxtaposées quelques parties dites folk. A oublier au plus vite...

13/07/2020, 19:23

sart

Ca sonne comme du death suédois sans les fréquences basses.

13/07/2020, 19:21

Saddam Mustaine

Pas si mauvaise la suite, bien que très varié.

13/07/2020, 19:06

Humungus

Bien d'accord avec vous les gars.
... Même si j'ai tout de même une nette préférence pour leur premier album.
Quand au reste de leur discographie, elle m'en touche une sans faire bouger l'autre.

13/07/2020, 13:22

Gargan

Idem, dans mon top 10. Totalement dérouté à l'époque mais je ne m'en suis jamais lassé depuis, riffs et mélodies imparables. T'en écoute un morceau, puis deux puis l'ensemble sans t'en rendre compte. Enfin ce sont surtout les autres qui s'en rendent compte, because air guitar et air drums heh(...)

13/07/2020, 11:51

Saddam Mustaine

Amorphis cet album est sensationnel.

12/07/2020, 14:20

Pomah

Y'a clairement un côté synthwave pas dégeu, à creuser.

11/07/2020, 14:36

RBD

Voilà un groupe et un homme qui m'ont marqué à une époque où je commençais à être blasé. Ce n'est pas toujours facile à suivre d'un album sur l'autre, c'est un vrai fêlé. Mais comme dit le proverbe, ce sont des esprits comme ça qui font entrer la lumière.

10/07/2020, 23:41

aeas

Seul le batteur a encore un semblant d'intégrité à travers ses activités.

10/07/2020, 20:35

Jus de cadavre

Idem, découverte pour moi grâce à cette chronique. La prod est excellente pour l'époque !
Un bien bel hommage en tout cas Mortne...

10/07/2020, 17:38

JTDP

@jus : +9986457 !
@gerard : fais péter le "name dropping" on n'attend que ça de faire de nouvelles découvertes ! ;-)

10/07/2020, 17:10

JTDP

Purée c'est vrai qu'il est excellent cet album !!! Et malgré Youtube et le poids des ans, le son est franchement bon ! Une réédition s'impose, c'est indéniable.

10/07/2020, 17:08

Oliv

Ah bon

10/07/2020, 12:51

y'a pus d'jus

faut dire à BEBERT de pousser son camion ,il bloque la porte du garage et j'peux pas sortir la dépanneuse !

10/07/2020, 12:29

Gargan

Haha la ref à Hanson ! Belle découverte, merci.

10/07/2020, 11:59

Thrashing Metropolity

Super anecdote, Goughy ! Merci pour le partage !
Ca ne fait que confirmer tout le bien que nous sommes nombreux à penser de ce groupe culte.

Vraiment, si ces albums pouvaient être réédités, ce ne serait que justice !
Quelqu'un a évoqué plus haut l'accent franglais du (...)

10/07/2020, 11:07

goughy

Bon allez je me lance, juste histoire d'en rajouter sur les sentiments positifs qui émanent ce très beau papier (je savais pas l'histoire du début des Bérus...)
Ca devait être en 94 ou 95, on avait 14 ans, on écoutait MST et, avec deux autres potes, Mickey était une star du niveau de Br(...)

10/07/2020, 10:42