Bring It Back

Red Voodoo

16/04/2021

Autoproduction

Le Hard-Rock des années 80, une musique de jeunes pour vieux ? Pas vraiment, si l’on prend en compte l’engouement de la jeune génération pour les charts des eighties. Une fois encore, et quelques années après l’avènement des GRETA VAN FLEET, une bande d’adolescents plus si boutonneux se prend de passion pour les géants du passé, et nous livre sa version des choses, étonnamment fraîche et dispo. Mais alors que les GVF se sont immédiatement fait taxer de clones plus ou moins habiles du ZEP, les RED VOODOO évitent le piège du parallèle trop facile en s’inspirant d’un courant, d’un air du temps, d’une mode tout sauf passagère pour imposer son lifting incroyable et débordant d’enthousiasme. Assez connu sur la toile pour avoir lâché quelques titres fameux, ce jeune quatuor de Sacramento propose en 2021 ses réflexions via un premier album aussi court qu’euphorique, constitué de neuf morceaux aussi agités que murs pour leur âge.

Avec un line-up qui sent bon les dernières années de lycée, RED VOODOO se repose donc sur la complémentarité de quatre personnalités aussi fortes que déterminés, et rappelle de loin un autre combo exilé de sa Hollande natale et ayant élu domicile de fortune en Californie. Impossible en effet de ne pas dresser de parallèle entre VAN HALEN et RED VOODOO, ne serait-ce qu’à cause du leadership de ses deux têtes pensantes, qui nous rappellent avec bonheur la complémentarité improbable tissée entre Eddie Van Halen et David Lee Roth. Pour autant, la musique des gamins n’est pas qu’une resucée de Van Halen ou 1984, et loin de là. Plus normative dans l’esprit mais tout aussi fun elle tire son inspiration du Rock californien en vogue dans les années 86/89, et propose une synthèse globale assez intéressante de ces années d’insouciance. Et produit par la référence Frank Hannon de TESLA - un autre groupe iconique pour les quatre musiciens - Bring It Back ramène en effet l’hédonisme des années Pasadena au centre des débats, et la joie de jouer une musique simple et efficace dans une période plus que grise pour le moral.    

Dino McCord (18 ans) au chant, Davin Lolier (19 ans) à la guitare, Drew Edwards (17 ans) à la basse et Nick Pesely (20 ans) à la batterie, voici donc l’ossature d’un nouveau venu qui a tout d’une grosse star en devenir. Et avec un hit comme « Bring it Back » comme signe annonciateur d’une déferlante approchante, les quatre californiens ont de quoi surfer sur leur propre vague de nostalgie. Tout est là, les riffs agressifs mais souples, la rythmique parfois seventies dans sa frappe forte et ferme, et ce chant qui nous rappelle parfois un savant mélange de Sammy Hagar et Jeff Keith, soit la quintessence d’un Hard-Rock ultrabrite, aux dents blanches et au sourire permanent. Ramener l’esprit de fête, tel est donc le leitmotiv de ce groupe sympathique, conscient de ses possibilités, mais aussi du fait de n’avoir rien inventé.

Au fait des impératifs d’un premier album pour un groupe émergeant, les quatre musiciens ont joué la diversité, l’efficacité et la concision. Moins de quarante minutes, une petite place laissée à l’acoustique (« Morgan Lane », qui rappelle méchamment TESLA justement, comme quoi Frank Hannon a du se sentir comme chez lui), des citations dans le texte assez fameuses (le jeu très Van Halenien de Davin Lolier et ses hammer-on très appuyés), et une énergie globale nous ramenant dans le temps, à une époque où tout était encore possible pour peu qu’on y croit, Bring It Back fait donc tout ce qu’il peut pour ramener du passé un peu d’insouciance, et y parvient sans peine. Difficile en effet de résister à un burner classique comme « Ride to Win », sur lequel Davin lâche les watts et Dino donne du gosier, ou à « Mystery Girl », mid-tempo traditionnel qui ressuscite l’esprit Rock n’Hard de TESLA, mais aussi les chœurs de VAN HALEN et DEF LEPPARD.

Il est toutefois ardu de faire l’éloge d’un album aussi vif qui se ressent mais ne s’explique pas. Comme il était difficile de dire que « Hot For Teacher » était un hymne à la vie à la cool en Californie sans permettre au lecteur de sentir le sable, et le vent dans les palmiers. Je ne compare pas ici les RED VOODOO à leurs illustres aînés, puisque leur musique est quand même différente, et ce, malgré des accointances sévères entre les quatre jeunes adultes et Sammy Hagar, qui les a invités sur scène pour jouer un set acoustique avec lui. Il n’y a rien de vraiment surprenant dans ces chansons qui font montre d’une maitrise individuelle assez impressionnante, mais il y a du bonheur, de la joie, une indifférence du lendemain qui n’est pas encore là, et surtout, un survol de la culture musicale californienne qui nous ramène même dans les seventies.

« Rise Up » permet de construire un pont facile entre les RED VOODOO et les GRETA VAN FLEET, mais les différences entre les deux groupes sont plus nombreuses que leurs points communs. Entre TESLA, les BLACK CROWES, VAN HALEN, RED VOODOO démontre que la jeune génération Rock est consciente de tout devoir à ses aînés, qu’elle respecte au point de leur rendre hommage à longueur d’album. Et si ce premier album - aussi frais soit-il - est encore un peu « facile » dans l’approche, l’avenir nous confirmera que Dino, Davin, Drew et Nick ont tout le temps pour devenir des influences par eux-mêmes.

     

        

                                                

Titres de l’album:

01. K.S.A

02. Bring It Back      

03. Mystery Girl        

04. Action      

05. Morgan Lane       

06. Run to Win          

07. Hourglass 

08. Into the Unknown          

09. Rise Up


Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 12/05/2021 à 15:22
80 %    199

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 2

mortne2001 26/05/2022

La cave

Peter Hook and The Light

RBD 24/05/2022

Live Report

Kraftwerk 3 D

RBD 14/05/2022

Live Report

Mosh Fest 7

RBD 12/05/2022

Live Report

The Exploited + Fat Society + F.O.M.

RBD 27/04/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 1

mortne2001 25/04/2022

La cave

DEFICIENCY : entretien avec Laurent Gisonna (guitare/chant)

Chief Rebel Angel 20/04/2022

Interview

Author and Punisher + Mvtant + HAG

RBD 10/04/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Chief Rebel Angel

D'habitude les trolls c'est rigolo, mais là non. Pathétique.

26/05/2022, 09:52

NecroKosmos

J'aimais beaucoup MORTILLERY. Là, même si la voix est toujours là, c'est musicalement assez décevant, ça ne décolle pas trop.

26/05/2022, 07:20

NecroKosmos

Evidemment, quand on ne sait pas lire, il est plus facile de cracher son fiel. Le niveau ici est consternant. De pire en pire.

26/05/2022, 06:23

chantal

Un super groupe qui mérite d'être écouté, laissez vous tenter vous ne le regretterez pas, vos oreilles vous dirons merci.

25/05/2022, 20:23

Moshimosher

RIP...

25/05/2022, 19:20

Deathcotheque

Je n'en reviens pas, je suis bouche bée. Un personnage de notre scène metal française parti bien trop tôt. J'étais moi aussi étonné de ne plus entendre parler de lui et ses divers projets depuis un moment. Qu'est-ce qu'il va nous(...)

25/05/2022, 14:56

Jus de cadavre

Ben bordel ! Que de souvenirs avec Scarve (le reste beaucoup moins)... 

25/05/2022, 14:23

RBD

C'est terrible. C'est surtout son travail pour Mnemic qui m'avait plu mais Scarve restera probablement le plus marquant pour la scène Metal française. Je m'étais étonné de remarquer qu'il ne faisait plus rien depuis quelque temps, m&ecir(...)

25/05/2022, 12:09

Gerggg

Avec le misgivings qui arrive, il a pas chômé Stéphane 

24/05/2022, 20:45

Jus de cadavre

Féroce comme toujours. Un des groupes les plus bestial du pays... Vivement cette sortie !

24/05/2022, 20:04

ars

Ils auraient du arreter depuis longtemps. Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures.

24/05/2022, 10:32

asr

Vince Neil n'a jamais su chanter. Il a juste bousille ses cordes vocales en forcant sans aucune technique

24/05/2022, 09:38

Chief Rebel Angel

C'est la tournée qui devait avoir lieu avant le confinement il me semble. Motley Crue ont eu toutes les peines du monde pour justifier ce retour mdr

23/05/2022, 11:25

L\'Anonyme

Vince Neil sait de nouveau chanter ?

23/05/2022, 09:29

Sharon Osbourne sale putain

New Noise, c'est pour les bobos élevés au soja

21/05/2022, 19:50

Le zizi au cancer de LG Petrov

Humungus le sale assisté, c'est pas parce que t'es occupé à boire ton RSA qu'il ne faut pas aller te rencarder sur le net. Enfin, je veux dire, te rencarder pour autre chose que les dernières vidéos de Pascal OP.

21/05/2022, 19:48

Simony

Désolé Humungus !   

21/05/2022, 15:33

Chief Rebel Angel

@Humungus mieux vaut tard que jamais ;)

21/05/2022, 13:52

Humungus

Simony + 1 (comme d'hab'...).Seul bémol à tout ça : Pourquoi vous prévenez si tard du bazar ?!?!

21/05/2022, 13:10

NecroKosmos

Comparez NEW NOISE et METALLIAN et vous comprendrez tout. Et à propos de ROCKHARD, avez-vous déjà vu la version allemande ? Le jour et la nuit...

21/05/2022, 07:23