Cadaverine

Eternal Rot

17/09/2018

Godz Ov War Productions

Créé en 2012 ce projet à deux têtes a connu quelques moments d'assoupissement du fait de l'éloignement de Mayer, chanteur, guitariste, bassiste et batterie électronique, et Grindak au chant principal, partagés entre le Royaume-Uni et la Pologne. Après la Promo Tape de 2013, le duo disparaît donc des radars jusqu'à revenir par le biais de Godz Ov War Productions qui prend sous son aile une bonne partie de la scène Extrême Polonaise prometteuse.

Cadaverine est donc le premier album de ce groupe même si les 4 titres pour 29 minutes d'un Death très lancinant aux couleurs Doom Death Metal à la HOODED MENACE sont habituellement considérés comme un EP mais peu importe. Le son crade qui émerge de cette galette annonce clairement les choses, ça va suinter, à l'image de l'artwork très Death Metal old-school, simple, déjà très répandu, mais toujours aussi efficace lorsqu'il s'agit d'un premier album pour situer le propos du groupe. Le chant se fait très caverneux, difficilement possible de distinguer ce qui est growlé là et on comprend assez vite que comme dans le Funeral Doom Death Metal, ce n'est là qu'un ornement supplémentaire à la procession cadavérique qui est offerte là et comme une longue agonie, les titres "Undying Desolation" et "In Their Decaying Eyes" sont assez similaires jusque dans le riff de guitare volontairement proche comme une mort lente que l'on croit s'abréger et qui va durer encore bien longtemps. Toutefois, et c'est là où il est facile de comprendre que c'était bien la volonté d'ETERNAL ROT, ce deuxième titre évolue rapidement vers quelque chose d'un peu plus dynamique avec une guitare lead en fond qui dessine une sinusoïdale bien aiguisée. Le travail d'écriture est bien plus pointu qu'il n'y parait de premier abord avec des couches de guitare rythmique très importantes pour l'ambiance générale et l'impact car si le propos est très sale, la production est assez distincte et claire, notamment sur cette caisse claire qui retentit dans le crâne comme l’angélus de 7 heures du matin un lendemain de cuite terrible !

"Putrid Hallucination" commence comme "In Their Decaying Eyes" s'est terminé avec cette rythmique pachydermique, le groupe tape à la masse sur les crânes qui dépassent de la terre avec une guitare lead lointaine qui fait office de leurre pour vous attirer, un chant de sirène particulièrement bien pensé et bien produit, suffisamment lointain pour garder l'aspect cradingue mais suffisamment présente pour qu'elle reste en tête. Et le final qu'est "Slough Of Despond" n'est qu'une longue agonie hypnotique imparable qui paraît amener un peu de lumière dans ces ténèbres caverneuses, comme une libération finale toujours aussi morbide.

Alors ce Cadaverine n'est pas la surprise de l'année mais ce premier opus a l'avantage de présenter avantageusement ce duo au public et de proposer 4 titres de grande qualité, bien réfléchis, et bien produit, pas de façon excessive, il reste encore de la marge de manoeuvre mais l'idée est là et bien là. Au rythme où ce label publie les sorties de bon goût, il va vous falloir organiser des envois réguliers, surtout qu'il fait également son marché sur la scène Américaine, comme quoi l'ouverture sur le monde ça a du bon !

Track-list :

  1. Undying Desolation
  2. In Their Decaying Eyes
  3. Putrid Hallucination
  4. Slough Of Despond

Bandcamp


par Simony le 03/12/2018 à 06:15
75 %    474

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Xtreme Fest 2016

RBD 08/07/2020

38'48 Regeneration

mortne2001 07/07/2020

Harmony Corruption

mortne2001 03/07/2020

Little Monsters

mortne2001 30/06/2020

Complicated Mind

mortne2001 15/06/2020

Dossier spécial Bretagne / LA CAVE #5

Jus de cadavre 15/06/2020

Screams and Whispers

mortne2001 12/06/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Humungus

LeMoustre + 1.

15/07/2020, 08:29

LeMoustre

La même. Sauf que je préfère le 1er album au second. M'enfin, celui-ci est dans le panier. Bon groupe assez personnel en plus.

14/07/2020, 17:47

LeMoustre

Commande faite en LP et CD. Super label en plus. Hâte...

14/07/2020, 17:45

Gargan

Arkona, ça restera toujours pour ma pomme le groupe d'un premier album, "imperium". De la seconde vague bien foutue qui grésille, avec le petit truc, le charme, l'ambiance, enfin on se comprend...

14/07/2020, 14:02

Jus de cadavre

Mais oui c'est juste excellent ça ! Bien vu pour le coté Dissection, juste terrible !

14/07/2020, 13:59

Jus de cadavre

Boss HM-2 worship ! Excellent !

14/07/2020, 13:42

Saddam Mustaine

Je prefere Vader comme porte drapeau de la Pologne.

14/07/2020, 12:32

Hoover

Je n'aime vraiment pas ce qu'est devenu ce groupe. Perdition city était une évolution osée mais avec un résultat brillant, depuis ça oscille entre le chiant et le sans grand intérêt.

13/07/2020, 19:34

sart

Pas mal du tout.

13/07/2020, 19:28

sart

Meilleur et moins mélodique que le précédent, ce dernier Pocahontas n'en reste pas moins trop polissé, sans âme et s'oublie très vite.

13/07/2020, 19:27

sart

Du metal pompeux dit "'epique" bien raccoleur et de fort mauvais goût auquel sont juxtaposées quelques parties dites folk. A oublier au plus vite...

13/07/2020, 19:23

sart

Ca sonne comme du death suédois sans les fréquences basses.

13/07/2020, 19:21

Saddam Mustaine

Pas si mauvaise la suite, bien que très varié.

13/07/2020, 19:06

Humungus

Bien d'accord avec vous les gars.
... Même si j'ai tout de même une nette préférence pour leur premier album.
Quand au reste de leur discographie, elle m'en touche une sans faire bouger l'autre.

13/07/2020, 13:22

Gargan

Idem, dans mon top 10. Totalement dérouté à l'époque mais je ne m'en suis jamais lassé depuis, riffs et mélodies imparables. T'en écoute un morceau, puis deux puis l'ensemble sans t'en rendre compte. Enfin ce sont surtout les autres qui s'en rendent compte, because air guitar et air drums heh(...)

13/07/2020, 11:51

Saddam Mustaine

Amorphis cet album est sensationnel.

12/07/2020, 14:20

Pomah

Y'a clairement un côté synthwave pas dégeu, à creuser.

11/07/2020, 14:36

RBD

Voilà un groupe et un homme qui m'ont marqué à une époque où je commençais à être blasé. Ce n'est pas toujours facile à suivre d'un album sur l'autre, c'est un vrai fêlé. Mais comme dit le proverbe, ce sont des esprits comme ça qui font entrer la lumière.

10/07/2020, 23:41

aeas

Seul le batteur a encore un semblant d'intégrité à travers ses activités.

10/07/2020, 20:35

Jus de cadavre

Idem, découverte pour moi grâce à cette chronique. La prod est excellente pour l'époque !
Un bien bel hommage en tout cas Mortne...

10/07/2020, 17:38