Créé en 2012 ce projet à deux têtes a connu quelques moments d'assoupissement du fait de l'éloignement de Mayer, chanteur, guitariste, bassiste et batterie électronique, et Grindak au chant principal, partagés entre le Royaume-Uni et la Pologne. Après la Promo Tape de 2013, le duo disparaît donc des radars jusqu'à revenir par le biais de Godz Ov War Productions qui prend sous son aile une bonne partie de la scène Extrême Polonaise prometteuse.

Cadaverine est donc le premier album de ce groupe même si les 4 titres pour 29 minutes d'un Death très lancinant aux couleurs Doom Death Metal à la HOODED MENACE sont habituellement considérés comme un EP mais peu importe. Le son crade qui émerge de cette galette annonce clairement les choses, ça va suinter, à l'image de l'artwork très Death Metal old-school, simple, déjà très répandu, mais toujours aussi efficace lorsqu'il s'agit d'un premier album pour situer le propos du groupe. Le chant se fait très caverneux, difficilement possible de distinguer ce qui est growlé là et on comprend assez vite que comme dans le Funeral Doom Death Metal, ce n'est là qu'un ornement supplémentaire à la procession cadavérique qui est offerte là et comme une longue agonie, les titres "Undying Desolation" et "In Their Decaying Eyes" sont assez similaires jusque dans le riff de guitare volontairement proche comme une mort lente que l'on croit s'abréger et qui va durer encore bien longtemps. Toutefois, et c'est là où il est facile de comprendre que c'était bien la volonté d'ETERNAL ROT, ce deuxième titre évolue rapidement vers quelque chose d'un peu plus dynamique avec une guitare lead en fond qui dessine une sinusoïdale bien aiguisée. Le travail d'écriture est bien plus pointu qu'il n'y parait de premier abord avec des couches de guitare rythmique très importantes pour l'ambiance générale et l'impact car si le propos est très sale, la production est assez distincte et claire, notamment sur cette caisse claire qui retentit dans le crâne comme l’angélus de 7 heures du matin un lendemain de cuite terrible !

"Putrid Hallucination" commence comme "In Their Decaying Eyes" s'est terminé avec cette rythmique pachydermique, le groupe tape à la masse sur les crânes qui dépassent de la terre avec une guitare lead lointaine qui fait office de leurre pour vous attirer, un chant de sirène particulièrement bien pensé et bien produit, suffisamment lointain pour garder l'aspect cradingue mais suffisamment présente pour qu'elle reste en tête. Et le final qu'est "Slough Of Despond" n'est qu'une longue agonie hypnotique imparable qui paraît amener un peu de lumière dans ces ténèbres caverneuses, comme une libération finale toujours aussi morbide.

Alors ce Cadaverine n'est pas la surprise de l'année mais ce premier opus a l'avantage de présenter avantageusement ce duo au public et de proposer 4 titres de grande qualité, bien réfléchis, et bien produit, pas de façon excessive, il reste encore de la marge de manoeuvre mais l'idée est là et bien là. Au rythme où ce label publie les sorties de bon goût, il va vous falloir organiser des envois réguliers, surtout qu'il fait également son marché sur la scène Américaine, comme quoi l'ouverture sur le monde ça a du bon !

Track-list :

  1. Undying Desolation
  2. In Their Decaying Eyes
  3. Putrid Hallucination
  4. Slough Of Despond

Bandcamp


par Simony le 03/12/2018 à 06:15
75 %    307

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Voyager

Colours In The Sun

Cyhra

No Halos In Hell

Mur

Brutalism

Nocturnal Breed

We Only Came for the Violence

Work Of Art

Exhibits

Deceitome

Flux of Ruin

Risen Prophecy

Voices from the Dust

Desolation

Screams of the Undead

Une Misère

Sermon

Aro Ora

Wairua

White Mantis

Sacrifice Your Future

Hatred Dusk

Hatred Dusk

Diocletian

Amongst the Flames of a Burning God

Maïeutiste

Veritas

Alunah

Violet Hour

Sacrilege

The Court Of The Insane

Thicket

Descend into Darkness

Leaving Eden

The Agony of Affliction

Refused

War Music

Violentor

Putrid Stench

The Murder Capital + Whispering Sons

RBD / 07/11/2019
Gothic Rock

MORTUARY, Interview avec Patrick (Chant) et Jean-Noël (Basse)

youpimatin / 05/11/2019
Brutal Death Metal

Nesseria + Stuntman

RBD / 01/11/2019
Hardcore

The Sisters of Mercy + A.A. Williams

RBD / 27/10/2019
Folk

Concerts à 7 jours

+ Father Merrin + All In The Small

16/11 : L'appart Café, Reims (51)

Father Merrin + Clegane + Nornes

17/11 : Le Do It Yourself, Lille (59)

Photo Stream

Derniers coms

@stench: Je fais encore un paquet d'échanges à l'étranger, l'underground s'arrête pas à ta région, voir à la France :)
Tu parles de split tapes de VACARME?


Le premier extrait est vraiment intéressant, Kirk en a encore dans le ventre !


La date prévue à Barcelone dans la première version de cette tournée a carrément sauté. Ils doivent être dégoûtés.


"Pas de date pour la France".....


Putain "Noose" sur la compile Metallian n°3 je crois... outch le flashback fait mal là...


NecroKosmos, pareil pour moi. Même si, de mémoire, il y avait deux ou trois bons morceaux sur Amok. Mais le style de plus en plus heavy me convenait moins.


'North from here' est un de mes albums cultes !! Mais c'est le seul de Sentenced que j'aime.


Oui c'est bien les français !


Sortilège, c’est les français?
Si oui c’est cool pour eux


A l'époque, j'avais acheté l'album "North from here" de Sentenced et j'aimais beaucoup. Je ne connais pas KYPCK par contre et je vais écouter ça.

Le morceau de Sepult' a l'air sympa.


Toujours aussi mou du genou dans son choix éditorial.


Leur nouvel album est une bombe !! Dans mon top 5 de l'année !!


Effectivement...
Mais ce "plagiat" me va très, très bien à moi.


Bah merde...
Je ne connais que de très, très loin SENTENCED (je vais d'ailleurs remédier à ça d'ici peu je pense...), mais je ne savais absolument pas que deux de ses membres étaient les instigateurs de KYPCK.
Groupe effectivement exceptionnel dont le premier album (surtout !) m'av(...)


Carrément.


D'autant qu'il est très bien ce nouvel album, plus varié mais toujours intense. Les Vader Français !


Tant que ça Humungus ?


Dans la oï, il y a plein de trucs excellents. Et ce groupe en faisait partie.


Merci Gab pour ton travail. Je trouve encore des cassettes que tu as produites un peu partout à l'étranger, c'est un sacré boulot. Et merci de m'avoir fait découvrir Warning Fog il y a peu, devenu un des mes groupes de pur grind préféré.
Pour avoir très largement fréquenté cet underg(...)


Dans ma liste des meilleurs albums de l'année...