The Raging Wrath Of The Easter Bunny

Mr. Bungle

30/10/2020

Ipecac Recordings

Oui, MR BUNGLE a enregistré son quatrième album, le premier depuis California, soit vingt-et-un an de silence. Et non, comme tout le monde le sait, ce quatrième album n’en est pas vraiment un, dans le sens où il ne contient aucun inédit, ou presque. Là encore, on sait depuis longtemps que le groupe souhaitait enregistrer de nouveau sa première démo, la légendaire The Raging Wrath Of The Easter Bunny, captée à l’origine en 1986, en plein boom Thrash Californien. L’idée paraissait alléchante sur le papier, mais une inconnue subsistait : l’intérêt de la chose, à part lui offrir un éclairage moderne et un son enfin potable. Il faut dire que la tape parue à l’époque avait de quoi faire passer n’importe quelle maquette de BM lo-fi norvégien pour une production Bob Rock. Les titres étaient quasiment inaudibles, les riffs indiscernables, le chant du jeune Patton noyé dans le magma ambiant, et au vu du potentiel du massacre, le résultat était déplorable et regrettable. Et c’est sans doute pour obtenir la réhabilitation qu’elle méritait que Patton, Spruance et Dunn ont choisi les bons acolytes pour cette opération de lifting extrême, comme on peut en voir à la télé américaine. Et c’est très intelligemment que le trio de base a choisi ses accompagnateurs (enfin, que Patton les a choisis), en sélectionnant la crème Thrash de ces années de colère, avec un featuring de Dave Lombardo à la batterie et de Scott Ian à la rythmique. Les deux meilleurs dans leur domaine, ne manquait plus qu’un Dave Mustaine pour se taper les soli, et l’œuvre de reconstruction en l’état était parfaite. Une fois la surprise du cadeau de l’inattendu passé, il convenait de tirer un bilan objectif de l’opération. Et admettre une fois pour toutes que le MR BUNGLE de 1986, avant que Patton n’aille faire le clown Rap au sein de FAITH NO MORE n’avait pas grand-chose à voir avec la troupe d’iconoclastes gravant quelques années plus tard les chefs d’œuvre Disco Volante et Mr Bungle. A l’époque, les gamins en étaient vraiment, avaient tous entre 16 et 18 ans, et tenaient à formaliser cette rage musicale qui bouillonnait en eux depuis longtemps. Alors, pas étonnant de constater qu’ils avaient choisi l’option la plus radicale de leur temps pour laisser sortir cette rage du chapeau et le lapin avec.

Quelques dates sans piocher dans le répertoire classique, une poignée de main échangée avec Dave, et l’affaire était faite, le groupe se remettait sur les rails et entamait son processus de remontée dans le temps. Pas grand-chose à faire d’ailleurs, juste se remettre au fait du répertoire de l’époque, réapprendre les morceaux, les apprendre pour Scott et Dave, et surtout, enregistrer le tout sans perdre la rage et la fraîcheur de l’année 86. Chose faite, et The Raging Wrath Of The Easter Bunny est sans doute la récréation la plus fun et crédible de Patton depuis ses quatre inserts sur le mini LP Irony is a Dead Scene de DILLINGER ESCAPE PLAN. J’utilise la comparaison à dessein, puisque l’implication de Patton aux côtés de Ben Weinman fait partie de mes crises de folie préférées, signe que je tiens ce quatrième effort en très haute estime. Et pour cause, il n’est rien de moins que le meilleur album de Thrash old-school que j’ai pu écouter depuis des années. Traité comme tel, et en occultant le passif de MR BUNGLE, je lui aurais accordé la note maximale. Mais en prenant en compte les trois albums du monstre en question, on ne peut que rester dubitatif quant à ce choix de se montrer passéiste et nostalgique, alors même que le BUNGLE est sans doute le seul groupe capable de faire encore tomber quelques barrières pour se montrer expérimental. MAIS, puisqu’il y a un mais, le réenregistrement de cette mythique démo à de fausses allures de réunion de famille une fois que les membres les plus raisonnables et chiants sont rentrés chez eux. A ce moment-là, on range les disques consensuels pour faire plaisir à Tonton Steve, et on ressort la discographie idéale pour animer la fin de soirée. Alors évidemment on tape dans le haut de gamme du bruyant, on se pioche un SLAYER, un EXODUS, un METALLICA (l’allusion super finaude de « Anarchy Up Your Anus »), et surtout, un S.O.D parce que déjà à cet âge-là, on aime bien l’humour borderline et les allusions au patriotisme le plus extrême. Et une fois la playlist avalée, on se dit que tout ça mériterait d’être repris à une sauce plus personnelle, sans perdre le cachet d’origine.

Aussi instinctif et immédiat fut l’inspiration du groupe à l’époque, on notait déjà une propension à faire mieux et plus bizarre que ses copains. OK, le BUNGLE était salement en colère - adolescence et acné obligent - mais le sens de la composition était déjà là. Après tout, aucun groupe de Thrash de l’époque n’aurait pu composer des suites barrées comme « Bungle Grind », à part en mettant deux morceaux du SLAYER de Seasons in the Abyss côte à côte, ou pire, le traumatisme « Methematics » et ses quasi neuf minutes de catharsis incroyable. Véritable mine de riffs, cette première démo était déjà un aveu en soi, celui de très jeunes musiciens qui n’envisageaient pas les choses comme tout le monde. Et cette relecture avec un son propre, mais juste assez rêche pour passer crème permet enfin d‘apprécier les compositions dans toute leur saveur. « Raping Your Mind » évidemment, et son intro typique avant les saccades fatales, « Hypocrites / Habla Español O Muere », qui reprend l’intro d’époque en expurgeant les passages non indispensables pour laisser place à un hommage au Sargeant D. Ce qui n’empêche guère le vieux Mike de s’éclater sur sa « Cucaracha » qui anticipait déjà les sales délires à venir. Quelques morceaux non conservés à l’époque trouvent leur place sur ce quatrième faux LP, comme cet « Eracist » que le groupe nous a déjà servi en avant-première. On trouve aussi cette fameuse reprise des CORROSION OF CONFORMITY, « Loss For Words », ajoutée à la démo initiale pour enrichir le tout, et qui fait un bien fou une fois qu’on l’a bien remontée dans le colon.

Mais pour bien piger le concept du truc, qui pourrait de loin passer pour un caprice opportuniste tablant sur une demande de plus en plus importante du retour de certaines légendes, il suffit de regarder, et d’écouter. Regarder les photos promo, et voir ces cinq imbéciles poser comme des truffes devant l’objectif, avec des sourires qui ne trompent personne. Ces cinq-là étaient heureux de jouer ensemble, et en ont fait grand cas devant l’objectif. Et puis, il suffit d’écouter la musique, entendre enfin la basse de Dunn donner de la dextérité, s’emporter dans le tourbillon des baguettes de Lombardo qui retrouve sa rage SLAYER des jeunes années. Apprécier Scott riffer comme si la vie d’ANTHRAX et de S.O.D en dépendait. Au final, les regrets d’un nouvel album de matériel original s’estompent pour laisser place au plaisir de voir ces musiciens avec lesquels on a grandi s’amuser ensemble, sans enjeu, sans pression. Et on envisage The Raging Wrath Of The Easter Bunny pour ce qu’il est, un magnifique petit lapin enragé sorti d’un chapeau pour foutre la merde, et ridiculiser au passage la jeune génération Thrash old-school avec un bon coup de pied au cul.

Après avoir pris le nôtre, évidemment. Le pied, pas le cul, enfin, vous faites ce que vous voulez.                       

                                                                                              

Titres de l’album:

01. Grizzly Adams

02. Anarchy Up Your Anus

03. Raping Your Mind

04. Hypocrites / Habla Español O Muere

05. Bungle Grind

06. Methematics

07. Eracist

08. Spreading The Thighs Of Death

09. Loss For Words

10. Glutton For Punishment

11. Sudden Death


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 03/11/2020 à 14:55
90 %    608

Commentaires (17) | Ajouter un commentaire


totoro
@91.164.180.131
03/11/2020, 15:29:46

Comme toi, ce nouveau Mr.Bungle (dont je n'ai jamais été fan, contrairement à Faith No More) m'a mis une bonne fessée ! L'énergie juvénile est là, la colère, le côté "Fuck Off" et c'est un pied énorme d'écouter ce putain d'album de Thrash ! Tous les morceaux déchirent, c'est hystérique et complètement rafraîchissant ! Une grosse claque qui donne la patate !


Arioch91
@86.247.3.199
03/11/2020, 15:56:53

"Et on envisage The Raging Wrath Of The Easter Bunny pour ce qu’il est, un magnifique petit lapin enragé sorti d’un chapeau pour foutre la merde, et ridiculiser au passage la jeune génération Thrash old-school avec un bon coup de pied au cul."

C'est tout à fait ça !

Plus j'écoute la nouvelle garde Thrash et plus j'ai envie de me repasser les skeuds qui ont bercé mon adolescence et ça a beau être une démo, j'ai beau a priori ne pas être le client idéal pour écouter un album traditionnel (si tant est qu'il en existe un!) de Mr Bungle, j'aborde cet album avec un sourire fendu jusqu'aux zoreilles.

Y a de l'énergie, une attitude, un plaisir de jouer ensemble palpable sur ce disque.

Pis en plus, sur l'édition collector, le lapin vert sur la pochette, bah il se voit dans le noir ! Véridique !

Un vrai régal, merci Mr Bungle !


Buck Dancer
@191.85.142.164
04/11/2020, 18:25:56

Et c'est là qu'on se rend compte que la musique de Mr Bungle n'a jamais été formatée, même quand elle semblait l'être. 

Du thrash de haute qualité d'un groupe qui n'en joue pas. 

Bravo aux ados qu'ils étaient et aux quinqua' qu'ils sont devenus!!

J'aimerais tellement voir ça en live, même assis avec un masque ! 


Humungus
membre enregistré
06/11/2020, 10:07:52

Bah j'en pense tout pareil que mes 3 coreligionnaires du dessus.

Pour être franc, avant d'écouter cet œuvre, je ne connaissais MR. BUNGLE que de nom et très peu FAITH NO MORE...

Bah à l'écoute de ce skeud, il est évident que je vais me bouffer la discographie des groupes précités histoire de ne pas mourir idiot bordel !

Buck Dancer, j'ai eu exactement la même réflexion que toi : Faire à plus de 50 piges un album aussi débordant de brutalités juvéniles, je dis bravo messieurs !


Arioch91
@86.247.3.199
06/11/2020, 10:28:21

Pis Lombardo a toujours sa patate d'antan ! Les années passent sur ce mec sans altérer ses capacités.


Buck Dancer
@191.85.186.87
06/11/2020, 21:12:24

"Sudden death" morceau de l'année !!!

Humungus, si jamais tu connais pas trop leurs disco, surtout FINI par "Disco Volante" pour Bungle. Leur Chef d'œuvre. Ça laissera une vraie chance aux autres albums qui le meritent aussi. Sutout "California". 



Humungus
membre enregistré
07/11/2020, 09:14:32

J'ai déjà écouté la fameuse première démo :

Effectivement mortne2001, le son laisse foutrement à désirer... Mais putain, y'a de l'idée dans tout ça merde ! Tu m'étonnes qu'ils aient voulu la refaire !

D'habitude, pour avoir une vision logique et historique de l'œuvre, je suis les discographies par ordre chronologique... Là, exceptionnellement, pour vous faire plaisir Mr Buck Dancer, je vais suivre votre conseil.




Buck Dancer
@191.85.144.39
07/11/2020, 14:00:23

Humungus, c'est surtout à toi de te faire plaisir   

Je pense que tu comprendras mon conseil après avoir écouté les albums... 


Humungus
membre enregistré
08/11/2020, 09:08:56

Tous les conseils sont bon à entendre.

Donc je suivrai le tien.


PS : Compte sur moi mec pour me faire plaisir !!!


Bones
@83.155.204.94
10/11/2020, 09:25:28

Achat prévu. Suis totalement passé à côté de ce groupe à l'époque mais la chro enthousiaste dans Rock Hard suivie de quelques écoutes sur youtube m'ont littéralement emballées !!  Hâte de me procurer ça !   C'est sans doute dû aux attaques de guitares et au son de Scott Ian, mais effectivement j'y ai retrouvé du SOD... et ça, ça me fait foncer sans réfléchir vers l'ampoule, comme une phalène affolée !   


Humungus
membre enregistré
10/11/2020, 20:49:02

Bon !

Alors j'ai enfin fini d'étudier le sujet !

Et comme je ne fais que très rarement les choses à moitié, je me suis fait une (quasi) totale "Mike Patton" :

Autrement dit, je me suis bouffé non seulement la discographie de MR. BUNGLE et FAITH NO MORE, mais aussi celle de FANTÔMAS et DEAD CROSS (histoire de me faire re-plaisir pour ces deux derniers).

Du coup :

- MR. BUNGLE : Bah c'est clairement pas mon truc DU TOUT !!!

Comme dit précédemment, je ne connaissais que de nom et dans mon souvenir (j'ai peut être écouté un ou deux titres comme ça au lycée), c'était un groupe totalement azimuté.

C'est clairement ça ! Plus barré tu meurs. Du Be-bop-easy-listening-cucaracha-tchou-tchou-Metal. C'est pour ça que cette première démo réenregistrée m'avait scotché car ce n'était pas du tout la vision que j'avais de cette formation.

Bref, c'est insupportable pour mes oreilles (putain, j'ai eu un mal fou à finir le "Mr. Bungle" !).

- FAITH NO MORE : Je n'en avais pas écouté depuis des lustres.

Je préfère de très loin les 4 premières galettes, surtout "The real thing"... Là où Mike fait le clown Rap (sic). Ensuite, c'est du Metal Alternatif qui m'en touche une sans faire bouger l'autre.

- DEAD CROSS : Vraiment très bon.

Des gros morceaux de Punk Hard Core vintage dedans... Un pur bonheur.

- FANTÔMAS :

Plus cult que cette formation, c'est dur.

Découvert sur scène sans y croire un iota en 2005 au FURYFEST. C'te claquasse que j'avais pris bordel !


Voilà, voilà... ... ...




Buck Dancer
@191.85.176.109
11/11/2020, 15:17:09

Humungus, mon conseil n'aura donc pas été utile. 

Pour le premier album éponyme je te comprends. Le côté "Ska" m'insupporte aussi assez aujourd'hui. 



Humungus
membre enregistré
12/11/2020, 08:19:51

J'aurai essayé... ... ...


Satan
@81.250.126.241
14/11/2020, 23:48:11

@ Humungus : Personne ne peut avoir la prétention de se faire une "totale Mike Patton" au vu des dizaines de projets dans lesquels il a ou a été impliqué. Car dans ce que tu as écouté, tu as certes ses formations phare, mais il te manque : les albums solo, les BO, Mondo Cane, Peeping Tom, Corpse Flower et autres Maldoror... Pour faire le tour du Patton, il faut toute une vie. Même moi qui connais plutôt bien le Mr, je découvre sans cesse de nouveaux projets de lui.


Humungus
membre enregistré
15/11/2020, 15:16:59

 "Je me suis fait une (quasi) totale "Mike Patton""

CQFD


Bones
@83.155.204.94
02/12/2020, 18:36:25

Acheté hier après des semaines de patience. Les références à S.O.D. et Slayer ne sont pas usurpées.  PUTAIN DE DISQUE ! 

Foncez !


Arioch91
@92.169.213.168
03/12/2020, 07:40:25

Je plussois !

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Fange + Pilori + Skullstorm

RBD 25/10/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : SUPURATION

Jus de cadavre 17/10/2021

Vidéos

Déluge + Dvne

RBD 29/09/2021

Live Report

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
LeMoustre

Clair que c'est pas leur point fort, les pochettes, la dernière étant particulièrement moche. A part celle du premier album, et à la limite Anomaly, par son côté épuré, beaucoup de mauvais choix, c'est vrai.Par contre la musi(...)

25/10/2021, 10:58

LeMoustre

Excellent disque, en effet

25/10/2021, 10:55

Humungus

"Imago" une pochette à sauver ?!?!Tous les goûts sont dans la nature, mais là tout de même... Le vieux "papillon-visage" digne d'apparaître sur une chemise all print vendu en foire du premier mai... ... ...Sincèrement, (...)

25/10/2021, 08:45

RBD

Colin Richardson est plus âgé. Sa première production Metal était si je ne me trompe l'EP de Napalm Death "Mentally Murdered" en 1989, et il avait déjà presque dix ans de carrière dans le Rock. La lassitude doit venir facilem(...)

24/10/2021, 23:46

Arioch91

Même pour la thune, Jeff Loomis ne devrait pas rester dans un groupe pareil, bordel !Avoir sorti des albums aussi classe du temps de Nevermore pour finir en second couteau chez Arch Enemy, putain la loose.C'est devenu un exécutant. Quel gâchis.

24/10/2021, 18:45

totoro

Super producteur effectivement, malheureusement passé de mode. C'est dommage. Un peu comme Colin Richardson, des mecs qui ont façonné le son d'une scène et qui tombent dans un oubli un peu ingrat. Même si les productions des deux ne vieillissent pas, je(...)

24/10/2021, 13:30

totoro

C'est assez vrai. "Room 7" avec lequel j'ai découvert le groupe est peut-être mon disque préféré de SUP, mais sa pochette est douloureusement ignoble. Quelques unes sont néanmoins à sauver, "Hegemony", "Angelus&quo(...)

24/10/2021, 13:26

totoro

C'est vrai que Loomis dans Arch Enemy, c'est un putain de gâchis... C'est doublement con car je suis persuadé que s'il participait à la composition, le groupe en sortirait grandi. Mais bon, c'est le truc de Mike Amott qui préfère resservi(...)

24/10/2021, 13:18

RBD

Fredrik Nordstöm est surtout connu pour avoir produit toute la scène mélodique suédoise en ordre de marche mais aussi collaboré avec de gros groupes de styles plus ou moins voisins comme Dimmu, Opeth, Old Man's Child, Septic Flesh, Powerwolf, Architects... m&(...)

24/10/2021, 13:17

totoro

Quel sacré bon disque !!! Je suis tombé dessus par hasard, je ne savais pas que le groupe existait encore. Je suis passé directement de "The Stench Of The Swelling" avec Arno Strobl à celui-ci et me suis pris une énorme claque. L'électro Sy(...)

24/10/2021, 13:10

Simony

@Humungus / @Bones vous avez mis le doigt sur ce qui m'a freiné à succomber à ce groupe pendant de très nombreuses années. A chaque fois que j'entendais un titre, je me disais "Allez cet album, c'est l'occasion de découvrir" (...)

24/10/2021, 11:01

Bones

@ Humungus : Mais complètement ! à l'époque de la sortie d'Anomaly, je faisais du fanzinat dans un projet mort-né. J'ai reçu un exemplaire promo du digi : hallucination devant la nullité absolue de la pochette. Clairement il y a(...)

23/10/2021, 23:35

Humungus

Tracasses RBD !Moi vivant, ils ne tomberont pas dans l'oubli !Pour tout ce que tu viens d'évoquer...PS : Seul bémol à SUPURATION et SUP : La quasi totalité de leurs pochettes !

23/10/2021, 21:39

RBD

Merci car je connaissais très mal les débuts de Supuration (à part que S. Buriez leur avait donné un coup de main). C'est l'un des premiers groupes de Death que j'ai vu, c'était l'un des plus originaux avec son univers particulier. S&apo(...)

23/10/2021, 20:50

Medrawt

En concert avec Konvent le 19 avril à Paris. Ca va être un bon moyen de découvrir le groupe. j'aime plutôt bien les 3 titres proposés en écoute.

23/10/2021, 18:36

Baltringue

@seb : des sous

23/10/2021, 14:20

Bones

Pour moi, dès que Johan Liiva s'est barré, c'était déjà une affaire terminée ce groupe.

23/10/2021, 14:08

Kairos

original le clip quant même... le groupe qui joue seul dans un hangar, du jamais vu!

23/10/2021, 11:55

Seb

putain mais qu'est ce que Jeff Loomis fait dans ce groupe ...

22/10/2021, 19:25

Invité

Un titre bien trouvé, ça fait longtemps que ce groupe est décevant...

22/10/2021, 17:52