Autant y aller sans ambages, je ne voulais pas forcément me rendre à ce concert en ce frais samedi soir d'octobre. Pleins d'autres concerts en ce moment dans mon coin, et surtout le style des groupes de cette affiche n'est pas des plus attirant pour votre serviteur. Mais bon, un pote bien motivé (vous en avez tous un probablement) et finalement m'y voila !

Bon, en plus ça se passe au Jardin Moderne de Rennes, et ça aussi ça a joué, pour me faire bouger le cul. Le Jardin c'est une association qui réunit dans ses murs des salles de répètes pour les groupes de la région (et c'est assez Rock'n Roll dans l'ensemble, j'en ai moi même profité il y'a fort longtemps avec mon ancien groupe), une salle d'enregistrement et une salle de concert donc. Un endroit où des mecs comme moi (et vous certainement) se sentent bien quoi. Et ça faisait des années (!) que je n'y étais pas allé en plus. Alors voila, allons prendre la température de cette affiche Brutal Death Metal (BDM) en provenance du monde entier !

Avant de commencer  je tiens à préciser que je ne connais aucun des groupes présents ce soir et que j'arrive là-bas les oreilles chastes de toute écoute, et les mains dans les poches... C'est pas trop mon truc à l'origine le Slamming/Gutturalo/Brutallo/Death donc voila...

Ce soir c'est l'asso Metal Corporation qui régale, spécialisée en Brutal Death, elle n'en n'est pas à son coup d'essai. Les gars de Rennes, des vrais passionnés de BDM, avec qui il est bien agréable de discuter, ont déjà fait passer cette tournée Gutting Europe à Rennes les années précédentes. Et ont aussi organisé d'autres dates axées elle aussi BDM uniquement. Et les fans du genre peuvent bien les remercier car c'est rare dans nos contrées des concerts qui proposent des affiches 100% BDM.

Même si la salle n'est pas comble il y a tout de même du monde ce soir, et un nombre impressionnant de T-shirt avec des noms de groupes totalement indéchiffrables. Une bière et un casse-dalle pas cher avant de se retrouver devant le groupe d'ouverture pour cette soirée : CARNOPHAGE. Les Turcs viennent pour la première fois en France grâce cette tournée et ça les rends heureux ! Malgré un petit flottement avant que le concert ne débute (problème d'alimentation sur scène apparemment), les choses se débrident assez rapidement et le groupe se "détend" en cours de show. Les gars d'Ankara balance un Brutal Death bien vénère qui me fait beaucoup penser à SUFFOCATION. Oral Akyol, le gruikeur, est complètement déchainé et fait plaisir à voir. Il harangue la foule, tire des têtes pas possibles et parait de plus en plus cinglé en cours de show, à l'image d'un Frank Mullen justement (SUFFO). Il se fait plaisir quoi ! Et il assure le bougre, autant dans le chant ultra guttural que dans les parties plus classiques. Avec CARNOPHAGE nous ne sommes pas dans la technique à outrance, on décèle même entre les blasts des riffs bien typés Death Metal old-school, ce qui n'est pas pour me déplaire ! Malgré un petit manque de "professionnalisme" (les blancs un peu longs entres les morceaux, etc...) on passe un très bon moment avec un groupe très heureux d'être ici !

Des masques à gaz sur la tête, des symbole radioactifs partout... Voilà les cinglés de CYTOTOXIN de Tchernobyl qui prennent d'assaut la scène. Les Allemands (oui en fait...) ont un trip : l'atome et les désastres nucléaires. Ils ne causent que de ça ! Et bien pourquoi pas après tout, ça change du gore et des meurtres ! Musicalement ça ne fait pas mine du tout par contre. Dès le premier morceau, le public est prit à la gorge. Le son est dantesque, très puissant et clair. Et le groupe extrêmement carré et en place sur scène. Là on monte clairement d'un cran par rapport aux Turcs... Ils ont un gros point fort dans le groupe : leur chanteur, un monstre scénique impressionnant de maitrise dans son chant. Et pour couronner le tout c'est un géant bâti comme Hulk qui en impose sur scène et qui fait bien vite tomber le t-shirt ! Le gars est à fond dans le trip et son charisme lui permet de faire ce qu'il veut du public présent, qui lui mange dans la main ! Les circle-pits bien virils naissent dès le second morceau, et ça commence à sentir le cheval là-dedans... Grimo, le chanteur, lui aussi veut participer à la fête et saute dans la fosse à deux reprises pendant le show pour piter avec tout le monde. Il se mange même un coup et saigne du nez en remontant sur scène ! Mais il en faut plus pour le calmer le bonhomme. Le BDM technique du groupe est très puissant et violent, des mosh-parts titanesques, qui font plier le public en deux, écrasent tout le monde, avant qu'une volée de blasts en mode mitraillette ne remette le pit en route. C'est marrant de regarder le public "danser" sur ce style de Metal, ça remue et ça se dandine en rythme sur les riffs slam groovy et bien lourds. Grimo nous sort même un panneau routier de rond point pour inciter la foule à bouger (mais bon les gens n'avaient pas vraiment besoin de ça...), et un bidon de déchet radioactif en fin de concert... Un groupe de scène excellent, bien à fond dans son délire et surtout d'une redoutable efficacité ! "Souvenez-vous de Tchernobyl, et soutenez le Brutal Death Metal ! Au revoir et merci !". Merci à vous les mecs !

Ouch... Qu'est ce qui nous attend maintenant si le niveau augmente encore ? Eh bien du très très lourd avec les Américains de CONDEMNED. Autant CYTOTOXIN, j'ai adoré sur scène autant je n'écouterai pas ce genre de Brutal Death sur album, mais avec CONDEMNED c'est différent. Là je suis client, c'est pour moi ça, ce genre moins technique et finalement bien plus old-school. Les gars de San Diego sont une machine de guerre sur scène, un char d'assaut inébranlable. J'ai tout de suite pensé à DEVOURMENT et à DISGORGE pour les riffs bien lourds et le son bien sombre et gras. On est dans le BDM de tradition, à l'américaine, on relève des traces de Death plus classiques aussi, on pense à CANNIBAL CORPSE parfois... en 10 fois plus brutal ! Le chanteur est très impressionnant là aussi, son growl est d'une puissance et d'une profondeur incroyable, et il se démène comme un diable sur scène en plus de ça. Le concert est très intense et ça pit dur encore une fois. Je suis littéralement soufflé par la puissance du groupe, et je ne suis pas le seul, l'ambiance monte d'un cran en cours de concert et on retrouve les musiciens des groupes précédents dans le pit qui s'amusent comme des fous et qui soutiennent les copains. Sympa ! Les Californiens défendent de plus leur dernier album His Divine Shadow sorti en mars cette année, ils sont donc sur-motivés et galvanisés par l'accueil du public ! On ne compte plus les remerciements fait à la foule et les sourires des musiciens, qui prennent même des photos du public pendant les morceaux ! Excellente découverte et meilleur groupe de la soirée pour moi. Implacable. Là je me dis que j'ai très bien fait de venir !

Set-list CONDEMNED : Intro - World Reaving Terror - Fixation On Suffering - Omniscient Perturbations - Servants Of Derangement - Catharsis Of Human Impurity - Ascending The Spectral Throne - His Divine Shadow - Habitual Depravity - Impulsive Dismemberment - Dawn - Legion - Chapter Of Defilement.

Le gang de Manchester INGESTED maintenant, je dis gang parce que c'est vraiment l'impression qu'ils donnent, des "tough guys" qu'on diraient tout droit sorti d'un groupe de Hardcore à baston. Leurs drapeaux aux merch jouent aussi la carte "gang" de hooligans... Petit changement de line-up de dernière minute pour les Anglais, leur chanteur ne pouvant pas participer à la tournée, il est remplacé par... Jason Keyser le growler du groupe de Brutal Death Américain ORIGIN ! Donc je ne connais pas le chanteur officiel d'INGESTED, mais je me dis qu'on ne perd certainement pas au change... Jason étant un monstre bien expérimenté. Le groupe est une fois n'est pas coutume, ultra-puissant sur scène. Mais je sens dès le début que le style ne vas pas autant me plaire que les groupes précédents. On tape dans le plus moderne ici, limite Deathcore par moment, avec des grosses infra-basses balancées tout au long du concert. Pas trop mon genre, mais j'apprécie grandement ce show tout en puissance et domination. La débauche d'énergie est énorme, tout le groupe est en nage et se donne sans compter. Jason est tout simplement aussi à l'aise que si il était dans son propre groupe. En plus de ça il est bien épaulé par les deux guitaristes qui growlent sur certaines parties. Et ils sont bien balèzes eux aussi dans ce domaine... Stylistiquement je pense par moment à BENIGHTED et ABORTED aussi un peu, mais avec plus de parties Deathcore... Ça cogne et très dur, c'est très en place et même si c'est trop moderne pour moi, ça fait du bien par ou ça passe... Impressionnant.

Un grand bravo à l'asso Rennaise Metal Corporation, pour défendre leur style de prédilection et proposer de telles affiches de qualité au public Rennais qui a bien répondu présent ce soir (125 entrées payantes, même si ce n'est pas encore assez, c'est déjà pas mal)... Et qui a mangé du mosh comme rarement ! Ça a bardé !


par Jus de cadavre le 10/10/2017 à 08:00
   183

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire


RBD
membre enregistré
10/10/2017 à 14:15:51
Ca sent la tournée promo Unique Leader, ça. Je ne connais pas tous les groupes mais dans le créneau Condemned est, de mémoire, une des formations les plus intéressantes de cette catégorie. En tout cas si ç'avait été à portée de voiture pour moi, j'en aurais été. Beau report.

Jus de cadavre
membre enregistré
10/10/2017 à 17:24:54
Merci mec, et bien vu pour Unique Leader, j'en ai entendu parler dans la soirée justement ;)

Ajouter un commentaire


Void Ritual

Heretical Wisdom

Echolot

Volva

Pänzer

Fatal Command

Backstreet Girls

Don't Mess With My Rock n'Roll

Seeds Of Mary

The Blackbird And The Dying Sun

Malum

Night Of The Luciferian Light

Drastic Solution

Thrash Till Death

Furies

Unleash The Furies

Moritz

About Time Too

Martina Edoff

We Will Align

All Pigs Must Die

Hostage Animal

Graceful

No One Hears Us

Chainsaw

Filthy Blasphemy

Perihelion Ship

To Paint a Bird of Fire

Marilyn Manson

Heaven Upside Down

Monolord

Rust

Aviator Shades

This Is What We Do

Heir

Au Peuple De L'Abime

Implore

Subjugate

Samael

Hegemony

Kadavar + Mantar + Death Alley @ L'Ubu, Rennes

Jus de cadavre / 24/10/2017
Sludge

Anathema + Alcest

RBD / 17/10/2017
Progressif

Today is the Day + Fashion Week

RBD / 12/10/2017
Stoner Metal

Gutting Europe V

Jus de cadavre / 10/10/2017
Brutal Death Metal

F.E.A.R. 2017

Simony / 09/10/2017
Progressive Rock

Concerts à 7 jours

Mantar + Kadavar + Death Alley

24/10 : L'épicerie Moderne, Feyzin ()

Seeds Of Mary

25/10 : Black Sheep, Montpellier (34)

King Dude + The Ruins Of Beverast + (dolch)

25/10 : L'Ubu, Rennes (35)

Crisix + Geniteur + Desperate

26/10 : Le Mondo Bizarro, Rennes (35)

Aborted

26/10 : Chez Paulette, Pagney-derrière-barrine (54)

Delain

26/10 : L'alhambra, Paris (75)

King Dude + The Ruins Of Beverast + (dolch)

26/10 : Le Petit Bain, Paris (75)

Seeds Of Mary + Z Family + The Whorephans

26/10 : Monster's Art, Fréjus (83)

Seeds Of Mary + Z Family + Ricine

27/10 : L'electrode, Miramas ()

Red Dawn + Yugal + Atrocia

27/10 : Cassiopé, La Mézière (35)

Meteora + Slither + The Scarsystem

27/10 : Red Studio, Douai (59)

Pain + Corroded + Sawthis

27/10 : Le Petit Bain, Paris (75)

Corroded

27/10 : Le Petit Bain, Paris (75)

Seeds Of Mary

28/10 : La Cave A Rock, Toulouse (31)

Moshpig + Immortal Bird + Bestial Nihilism

28/10 : La Scène Michelet, Nantes (44)

Pain + Corroded + Sawthis

28/10 : Cco, Villeurbane (69)

Corroded

28/10 : Cco, Villeurbane (69)

Moshpig + Immortal Bird

29/10 : O'flaherty's Irish Pub, Lorient (56)

+ W.a.s.pBeast In Black

29/10 : Elysée Montmartre, Paris (75)

Skalmöld + Omnium Gatherum + Stam1na

29/10 : Le Petit Bain, Paris (75)

Skalmöld + Omnium Gatherum + Stam1na

30/10 : Le Ferrailleur, Nantes (44)

W.a.s.p

30/10 : La Laiterie, Strasbourg (67)

No Return + Angelus Apatrida + Malkavian

31/10 : La Scène Michelet, Nantes (44)

Dehuman + Mortuary + Disfuneral

31/10 : The Riveter, Nancy (54)

Photo Stream

Derniers coms

Les paroles de Tom G. Warrior sont tellement justes...
Un très grand homme aussi ce mec.


Arrêtez les mecs, j'ai les aisselles qui pleurent. En tout cas, ravi que la 3000ème soit partagée avec une équipe comme la nôtre.


C'est pas tant le chiffre qui est impressionnant mais la qualité de la 3000ème comme celles de toutes les autres qui l'est. Bravo, un beau travail de passionné pour passionnés !


Petite correction : c'est ATM qui organisait et non Garmonbozia :)


Bravo mec... 3000 chros... La vache !