Dialogue entendu du côté de Pigalle, un soir d’hiver.

« Mais sinon, tu joues dans un groupe ? »

« Oui, dans MON AUTRE GROUPE »

« Ah ok, mais lequel ? »

« Bah, MON AUTRE GROUPE »

« Ok, laisse tomber, pétasse. C’est pas parce que tu fais de la musique que tu peux nous prendre pour des buses. Va mourir ».

« Mais ????? »

Ben oui, appeler son combo MON AUTRE GROUPE, franchement. Pourquoi pas LE TROTTOIR D’EN FACE ou DEMAIN. ou pire, TELEPHONE ???

Mais soyons sérieux parce que cette affaire l’est suffisamment. MON AUTRE GROUPE, au-delà du petit dialogue en forme de calembour d’intro, cache en fait depuis quelques années des noms fameux de la scène Punk/Hardcore activiste frenchy, avec en son sein des membres de GUERILLA POUBELLE, DOLORES RIPOSTE, M-SIXTEEN ou FOR A SECOND. Et ça, ça vous intrigue suffisamment pour que vous restiez attentifs.

Le line up ? Actuel je veux dire ?

Fanny au chant, Priscillien à la basse, Till à la guitare et au chant et Jérôme à la batterie. Ces quatre-là ont une philosophie assez radicale mais honnête, puisqu’ils affirment jouer comme ils font l’amour, aussi vite que mal. Alors d’une, vous jouez vite, c’est incontestable, mais je dois me porter en faux contre le fait que vous jouez mal, parce que ça n’est pas le cas. Et je ne veux pas savoir comment et avec qui vous faites l’amour.

Et dans un créneau de Punk/Crust/Hardcore N’Roll, votre Omega est plutôt du genre costaud, et même si vous avez une fois de plus privilégié l’intensité à la durée, je ne peux que vous en féliciter tant ces neuf nouveaux titres passent comme une bonne tarte dans la tronche, ou un bon slogan lapidaire dans une manif’.

Alors, Omega 3, Omega 4 ? Un truc bon pour la santé ? Je n’en sais rien, mais bon pour l’esprit en tout cas, même si les textes se focalisent surtout sur tout ce qui fonctionne le plus mal dans notre pauv’ monde. Dans l’ordre ou pas, l'apathie, la noirceur et le désespoir, ce qui vous en conviendrez n’est pas des plus gai mais d’une lucidité qui tranche avec la bonne humeur déployée par ces cinq minutes de foutoir bien organisé.

Mais il faut dire qu’avec une carrière annexe qui frise les dix années et une bonne tripotée de EP (cinq en tout), et malgré une valse au niveau du line-up (trois vocalistes et deux bassistes), le quatuor à largement eu le temps d’affiner son approche qui reste quand même assez brute MAIS professionnelle.

Alors cet Omega, quoi de plus que les précédents efforts ? Rien, l’optique est toujours la même, brutale, plurielle, et s’abreuvant aux sources mêmes du Hardcore, du Powerviolence et du Punk, pour une sacrée valse menée gosier hurlant par Fanny qui n’hésite pas à s’investir en risquant l’apoplexie.

Pour les habitués, l’évolution ne sera pas flagrante, mais pour les néophytes, le choc risque d’être brutal.

Et pourtant, malgré leur refus de prolonger les débats au-delà de la minute fatidique, les membres de MON AUTRE GROUPE sont capables de caser un max d’idées furax dans leurs titres, ce qui vous garantit une écoute violente, mais assez passionnante.

Les accès de fureur sont légion, et lorsque les blasts déboulent sur fond de dégueulis vocal maboule, l’affaire tourne fou, mais ne parvient pas à cacher la dextérité d’instrumentistes qui dont tout sauf des sauvages. En gros comme en détail, Omega à largement de quoi étancher votre soif de brutalité sans pour autant négliger une vision très Punk Rock du Hardcore moderne.

Et une fois de plus (c’est une constante), on regrette que tout ça ne dépasse pas les cinq minutes. Certes, cette brièveté joue en faveur du combo, qui laisse une trace profonde en passant avec un sourire de Joconde, mais on attend encore un truc qui osera la durée un peu plus poussée pour en profiter.

Cela dit, entre le radical « La Morgue » qui pourtant est l’un des plus posés du lot niveau Hardcore costaud, et la grosse claque « Le Toaster » qui multiplie les idées et place un thème un peu plus sombre, le choix est vaste, et peut même se porter sur le progressif  « Les Dents », l’un des deux seuls à provoquer les soixante-dix secondes, en lâchant une longue intro samplée et rythmée par une basse épaisse et des guitares tumeurs en feedback.

Même constat pour le final « le Cerveau », qui chute à une seconde de moins, mais qui lui aussi mélange les genres, entre Powerviolence affolé et Punk/Hardcore salé, sur lequel la voix de Fanny s’époumone pour mieux vous incruster son message dans les neurones. Qui vous restent.

Triptyque d’entame fatal (« Le Cafard », « L’Ame », « le Cœur », une minute et trente seconde à trois), et énergie de tous les diables, Omega fait belle figure dans la discographie de ce projet plus si annexe que ça qui semble avoir trouvé un équilibre dans sa formation et dans son style.

Largement de quoi faire la nique aux formations de Boston, Washington ou Londres, avec en sus une production nickel qui n’en rajoute pas trop dans le polissage et reste brute, et en définitive, un EP magique et épileptique qui donne une bonne leçon Core aux branquignols qui croient encore que le Punk se joue quand on ne sait rien jouer d’autre.

Alors hop, on va sur le Bandcamp de Guerilla Asso ou Don’t Trust The Hype, on télécharge le truc gratos, ou mieux, on donne cinq petits euros pour se procurer la version flexi 7’’ du truc pour avoir un truc tout mou rigolo à poser sur la platine quand il faut chaud.

« Payer 5 euros pour voir une pétasse hurler entourée de trois crétins qui se la pètent, merci, en plus on ne peut même pas venir avec notre propre alcool »

 Moi je paye sans sourciller et en plus je ne bois jamais. Dans ta gueule l’anonyme de Bordeaux !


Titres de l'album:

  1. Le Cafard
  2. L'Âme
  3. Le Coeur
  4. la Morgue
  5. Le Toaster
  6. Les Dents
  7. Les Vers
  8. L'Eglise
  9. Le Cerveau

Facebook officiel



par mortne2001 le 02/03/2017 à 15:00
80 %    864

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire


quelqu'un.
@89.93.152.192
06/03/2017 à 03:23:42
Je comprend pas trop la haine autour de ce groupe (je pensais même pas que ça pouvait être le cas) même si je peux peut-être pas être très objectif vu que c'est un de mes groupes (violents/en français) préférés avec Mon Dragon qui était excellent aussi dans un registre un poil différent. Y'a pas a sourciller (je reprend votre terme, merci.) , ses comparses gèrent, Fanny gère, elle a un timbre de cris à elle, je crois que les gens se rendent pas compte à quel point ça doit être compliqué à développer pour sortir des trucs pareils...
(désolé, je vais pas faire de paragraphe sur à quel point je trouve leurs nouveaux sons sont aussi chouettes que les anciens, j'pense que vous avez été clair et qu'au pire il suffit d'écouter.)

Sydz
@212.234.218.194
06/03/2017 à 13:45:43
Je connaissais pas, et j'ai écouté le morceau dispo avec la chronique. Alors en rapport avec la chronique je ne comprend pas pourquoi il est fait mention de power violence. C'est juste du punk/hxc. Et sinon je trouve ca tout simplement insupportable. Entre la voix de la nana, son chant en francais avec ses placements sans inspiration, les riffs punk pas originaux pour un sou. Et le nom du groupe...

Ajouter un commentaire


Airbourne

Boneshaker

The Deathtrip

Demon Solar Totem

Shadow Limb

Burn Scar

Denner's Inferno

In Amber

Sorcery

Necessary Excess of Violence

Voyager

Colours In The Sun

Cyhra

No Halos In Hell

Mur

Brutalism

Nocturnal Breed

We Only Came for the Violence

Work Of Art

Exhibits

Deceitome

Flux of Ruin

Risen Prophecy

Voices from the Dust

Desolation

Screams of the Undead

Une Misère

Sermon

Aro Ora

Wairua

White Mantis

Sacrifice Your Future

Hatred Dusk

Hatred Dusk

Diocletian

Amongst the Flames of a Burning God

Maïeutiste

Veritas

Alunah

Violet Hour

Birds in Row

RBD / 13/11/2019
Emocore

The Murder Capital + Whispering Sons

RBD / 07/11/2019
Gothic Rock

MORTUARY, Interview avec Patrick (Chant) et Jean-Noël (Basse)

youpimatin / 05/11/2019
Brutal Death Metal

Nesseria + Stuntman

RBD / 01/11/2019
Hardcore

Concerts à 7 jours

+ Father Merrin + Clegane

17/11 : Le Do It Yourself, Lille (59)

Photo Stream

Derniers coms

J'ai acheté Metallian il y a quelques mois. Des années que je n'avais acheté un magazine papier. J'y ai lu 3 ou 4 interviews corrects (les groupes que j'aime). Ce torchon, bien fichu, a toujours le chic pour interviewer les groupes les plus nazes de la scène métal. Il empeste toujours l'extensi(...)


S'il n'y avait que l'alcool hein...


Hard Force, Hard N Heavy et Hard Rock mag c'était de la bombe dans les années 90.

Rock Hard c'était genial dans les années 2000.

Aujourd'hui Rock Hard et Metallian sont les survivants et fond le minimum je trouve, mais vu qu'il n'y a plus que eux...


Je comprends pas ce qu'il fou, il commence à jouer pour aller ensuite dans le public WTF...

Ca va mal.


Ouais une grosse pensée pour l'équipe qui tourne avec lui et qui subi cela, c'est vraiment triste.


Une vidéo du naufrage... https://www.youtube.com/watch?v=uYzzyxDHkc0


Les mags étrangers, lisant difficilement l'anglais, tu comprendras que je m'en cogne avec une certaine force.

Oui j'ai connu Noise Mag', du temps d'Alex Citram mais je préfère RockHard, même si sa ligne éditoriale penche il est vrai trop sur un certain Hard Rock provenant d'Austral(...)


Ça n'étonnera personne. Ça devait bien arriver un jour. J'ai pas vu d'image mais apparemment il serait carrément tombé de la scène... franchement c'est une bonne chose, c'était au delà du pathétique sur scène (déjà au Motoc l'année dernière). En espérant qu'il soigne vraiment son turb(...)


Ah ben faut pas être trop difficile, à mon humble avis, surtout si on compare avec les mags étrangers (purée, z'avez lu Deaf Forever, Legacy mag, voire en France Noise mag, bien plus complet, même si ça cause pas de metal exclusivement loin de là ? C'est autre chose, niveau qualité et conten(...)


Non, du tout. Les deux groupes se partagent la couverture, c'est tout.


Trust a fait un truc avec Airbourne j'ai pas suivi ?


Je suis fan de ce mag' pour plusieurs raisons, même si je reconnais le côté soft de bien des groupes et un certain penchant virant parfois à l'obsession pour AC/DC (que je n'aime pas particulièrement).

Mais pour peu qu'on ne soit pas un die hard de Metal Extrême (y a Metallian pou(...)


J'avais arrêté Rock Hard pendant un certain temps pour cette raison ("mou du genou" dans sa ligne éditoriale) mais au final j'y reviens de temps en temps maintenant, car justement pour les découvertes plus "soft" c'est tout de même pas mal. Et je trouve encore de la passion dans ce mag...


Pas forcément. Le nom du mag a toujours été RockHard. Il ne vise pas le même public que Metallian.

Moi ça me va à 100 %


Je ne suis pas sûr que ce soit de la HM-2 sur le 1er album. Tout ce qui passait au Sunlight n'avait pas toujours ce son caractéristique (Tiamat et Grave par exemple ;-) )


Ouais c'est bourré de feeling ce morceau je trouve. Cette légende (si ce n'est LA légende) du sludge n'empêche ce mec ! Et ce look de loubard qui va bien :D !


@stench: Je fais encore un paquet d'échanges à l'étranger, l'underground s'arrête pas à ta région, voir à la France :)
Tu parles de split tapes de VACARME?


Le premier extrait est vraiment intéressant, Kirk en a encore dans le ventre !


La date prévue à Barcelone dans la première version de cette tournée a carrément sauté. Ils doivent être dégoûtés.


"Pas de date pour la France".....