Volition

Mordred

18/06/2020

Autoproduction

En voilà un que je n’attendais plus. Enfin si, mais depuis quelques semaines, alerté par un ami chroniqueur qui avait déjà eu l’occasion d’écouter l’objet en question. Mais depuis 2015 et la parution d’un single avant-coureur, nous étions nombreux à nous dire que l’affaire d’un comeback était passée de mode, et que nous n’avions plus rien à attendre de MORDRED. MORDRED, le nom magique que les fans de Fusion se refilent comme un virus contagieux au moment de faire le bilan de la mode qui a secoué les nineties. Les américains, comme les BEASTIE BOYS, LIVING COLOR, et quelques autres étaient en avance sur le train de la mode, et proposaient déjà sur leur premier album des samples, des scratches, des reprises de Rick James et autres friandises sans doute un peu trop sucré/salé pour les thrasheurs. Mais si Fool’s Game avait éveillé les consciences à d’autres possibilités, c’était bien évidemment In This Life qui avait tout fait exploser à l’orée des années 90, avant que le groupe ne glisse dans un anonymat honteux au vu de leurs qualités. Après un EP et un ultime album, le destin eut raison du combo qui s’en alla vers de nouvelles aventures, mais comment vivre dans le souvenir sans parler d’occasions manquées, et de manque plus généralement, puisque depuis 1994 et l’au-revoir The Next Room, nous n’avions plus de contact avec le groupe de la Bay-Area, qui nous avait quitté avec classe. Et de la même façon que le miraculeux WATCHTOWER nous étaient revenus avec un EP magique mais éminemment prévisible dans les faits, MORDRED nous délivre avec Volition le message que nous attendions d’eux, presque mot pour mot. Un message communiqué par les mêmes musiciens qui nous avaient offert le magique In This Life, à peu de choses près, et c’est donc avec grand plaisir que nous retrouvons aujourd’hui Scott Holderby (chant), James Sanguinetti (guitare), Danny White (guitare), Art Liboon (basse), Aaron (Pause) Vaughn (clavier, chant, samples) et Jeff Gomes (batterie), pour un petit show d’un quart d’heure, qui vaut bien des tournées mondiales.

Pas de surprise majeure donc, le groupe fait ce qu’il a toujours su faire avec brio, et balance la sauce sur quatre morceaux aussi enthousiasmants (relativement) que différents. Si « The Baroness », annoncé en 2015 repointe le bout de son Metal en fin de parcours, c’est surtout « Not for You » qui apporte une plus-value incroyable à ce format court. Dès ses premières mesures et ce riff si caractéristique, nous voilà replongés en 1991 lorsque MORDRED se voyait attribuer des 10/10 par les Jacques Martin du Metal, la presse internationale acceptant à l’époque la suprématie du combo sur la scène Fusion qui allait vite devenir une norme. Tout est là, vous pouvez compter, les guitares alternant la puissance et la souplesse, la rythmique mi Bay-Area mi Chicago, le chant un peu roublard de Scott Holderby, l’ambiance festive, et si ce morceau s’était retrouvé dans les bonus tracks d’In This Life à l’époque, personne n’aurait trouvé à y redire. Mais autant jouer la franchise pour ne heurter et flouer personne, c’est principalement ce morceau qui accorde à Volition du crédit, le reste oscillant entre le déjà connu, le hasardeux, ou le trop classique. Les fans, même habitués à l’ouverture d’esprit des sagouins auront peut-être du mal à digérer le pur Hip-Hop sombre de « What Are We Coming To », qui évoque plus la West-Coast des nineties que le Metal des eighties. D’ailleurs, ce morceau occulte complètement les guitares pour s’en remettre aux claviers et aux samples, et sonne comme un leftover Rap un peu trop hors contexte pour vraiment nous concerner.

De l’autre côté du spectre, « The Love of Money » joue le classicisme rassurant, et éponge notre sueur avec son riff formel mais agréable. Si le chant un peu trop timide nous fait parfois regretter la folie d’antan, si l’approche sécuritaire du groupe empêche toute montée d’adrénaline, on apprécie tout de même l’intention, même si ce troisième morceau sonne plus volontiers comme du FAITH NO MORE un peu fatigué que comme du MORDRED inspiré. « The Baroness », déjà écouté pour la plupart d’entre nous revient comme le boomerang jeté en 2015 pour nous laisser espérer un LP qu’on attend toujours, mais sonne sympathique dans son chaloupé prévisible. L’ensemble, à la production un peu compacte manque de respiration, et le chant souffre d’un timbre trop linéaire, mais en un seul morceau, le groupe parvient à nous persuader du bien-fondé de sa démarche. Mais je préfère prévenir les MORDRED que ce joli cadeau nous laisse attendre un LP du niveau de « Not for You », sous peine de se voir accorder une fin de non-recevoir. La nostalgie OK, mais pas sans le talent ou la créativité. Pour le moment, et aussi géniale soit cette chanson, le tout est encore un peu léger.     

                                                              

Titres de l’album:

                 01. Not for You

                 02. What Are We Coming To

                 03. The Love of Money

                 04. The Baroness

Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 14/07/2020 à 18:03
80 %    422

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Jon _ interview d'un homme multi-facettes

Simony 23/11/2020

Interview

Future World

mortne2001 23/11/2020

From the past

Voyage au centre de la scène : les fanzines

Jus de cadavre 22/11/2020

Vidéos

Rammstein 2005 (Volkerball)

RBD 16/11/2020

Live Report

At The Mill _ Live Stream Performance

Simony 07/11/2020

Live Report

Dahey OWM

Simony 01/11/2020

Interview

Fear Factory + Misery Index 2006

RBD 28/10/2020

Live Report
Concerts à 7 jours
Saor + Borknagar + Cân Bardd 02/12 : Le Rex, Toulouse (31)
Saor + Borknagar + Cân Bardd 05/12 : Cco, Villeurbane (69)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Buck Dancer

MorbidOM, je savais pas pour Sabbath avant Ozzy et ça m'a fait un choc. J'étais à ce concert avec Napalm et Obituary. Carcass passe de tête d'affiche des légendes des années 90 à guest sur d'autres affiches(...)

02/12/2020, 15:53

MorbidOM

@Buck Dancer : Ou Black Sabbath qui ouvre pour Ozzy... Ah non ça ça a eu lieu...@totoro : J'ai vu aussi le concert avec Amon Amarth mais ça ne m'a pas trop traumatisé déjà parce qu'Amon Amarth c'est supportable et que même(...)

02/12/2020, 14:39

Buck Dancer

Humungus, on est d'accord pour la qualité des groupes. Mais si Ulrich avait du jouer avant je crois Mustaine je crois  qu'il aurait fait une attaque.  

02/12/2020, 14:31

totoro

Je la trouve pas mal cette affiche ! Unto Others, c'est pas mal du tout, une sorte de Sisters Of Mercy Metal ! Concernant Carcass, c'est vrai que ça fait un peu mal au cul; mais finalement la dernière fois que je les ai vu sur Paris, c'était en première (...)

02/12/2020, 13:15

Simony

@Humungus : ah j'ai posé l'écrire mais j'en pense pas moins...

02/12/2020, 10:43

Gargan

OUl ! Je l'attends de pied ferme, celui là.

02/12/2020, 09:30

Humungus

@ Buck Dancer :Sauf que GRIP INC. et MEGADETH, c'est très bon... ... ...

02/12/2020, 08:50

Humungus

Futur achat !

02/12/2020, 08:46

RBD

Peut-être que les temps de jeu respectifs équilibreront cette hiérarchie étonnante suggérée par l'affiche, ça s'est vu par le passé. C'est dur à admettre mais pour la génération plus jeune moins(...)

02/12/2020, 00:17

Buck Dancer

Un ep moyen et voilà ou ça mène.... A la limite, Carcass en première partie de Behemoth ça peut se comprendre vu la grosse machine qu'est devenu la bande a Nergal. Mais Arch Enemy ça fait mal. C&apos(...)

01/12/2020, 15:32

Tartampion

J'aime beaucoup DEP. Ces deux morceaux n'y ressemblent pas, mais me donnent envie d'écouter l'album au complet.

01/12/2020, 14:10

MorbidOM

Heu... J'adore Carcass mais vous en demandez beaucoup là quand même.Première fois que j'envisage de ne pas aller voir Carcass alors qu'ils passent à Paris ou Marseille.

01/12/2020, 14:08

Simony

S'ils veulent faire le Knotfest, il y a des passages obligés...    SLIPKNOT + KORN + MACHINE HEAD + TRI(...)

01/12/2020, 13:42

Jus de cadavre

Entièrement d'accord Grinder (bizarrement ta réaction ne m'étonne pas hahaha !). Mais ça fait bien longtemps que le respect, tout le monde s'en beurre la raie je crois. Megadeth qui fait la première partie de Five Finger Death machin ((...)

01/12/2020, 12:39

grinder92

Carcass qui ouvre pour Arch Enemy et Behemoth, pffff. J'ai rien contre ces 2 groupes mais bon, on a tué le respect là, non ?

01/12/2020, 12:23

POMAH

Désolé pour la faute. Oui leur Album est vraiment une pépite, j'ai hâte qu'ils en sortent un nouveau d'ailleurs.

01/12/2020, 10:21

L'Apache

Ca me fait grave pensé à Behemoth perso !

01/12/2020, 08:48

Solo Necrozis

D'ici là on sera tous vaccinés et pucés par le nouvel ordre mondial donc pas de report cette fois j'espère!

01/12/2020, 08:19

Humungus

Un de mes albums de l'année !!!Tout est dit dans la chro... ... ...

01/12/2020, 07:14

Jus de cadavre

Ecouté un peu par hasard il y a quelques jours : une tuerie cet album !

01/12/2020, 07:05