Good

The Sawtooth Grin

31/10/2022

Autoproduction

Depuis très longtemps, le Grind a évolué. Composé au départ d’un tapis de blasts sur lequel roulaient des borborygmes incompréhensibles, des riffs indiscernables et une basse sursaturée, le genre a su se réinventer, se transformer pour s’adapter aux exigences des époques, et devenir l’un des sous-genres les plus créatifs de l’extrême. Evidemment, les rois autoproclamés du genre resteront toujours les anglais de NAPALM DEATH, mais entre TOTAL FUCKING DESTRUCTION, NASUM, BIRDFLESH ou FULL OF HELL, la relève est assurée depuis longtemps, et l’arrière-garde à l’abri du besoin.

Retour sur l’actualité et le premier véritable album des américains de THE SAWTOOTH GRIN. Connus dès la fin des années 90 comme un représentant Mathcore tout à fait crédible, le groupe a suivi une trajectoire descendante assez rapidement, au point de disparaître des écrans radar. Ne nous ayant laissé qu’un EP en 2001 (Cuddlemonster) pour tout héritage, il était difficile d’anticiper le résultat d’un comeback, qui aujourd’hui prend la forme d’un album digital autoproduit. Bonne nouvelle ? Evidemment, et bruyante en plus.

THE SAWTOOTH GRIN fait partie de ces ensembles qui ne se contentent pas du prêt-à-porter, et qui se taillent un costume à leur mesure. Ne se limitant pas à la furie d’un Grind classique, le trio mélange les genres, reste sous la coupe d’un Mathcore diabolique et supersonique, et construit ses morceaux comme des crises de colère, un peu à l’image d’un album de DILLINGER passé en soixante-dix-huit tours. Par intermittence.

Chaotique, Oui. Bordélique ? Un peu. Non-sensique ? Non, certainement pas. Même si l‘humour musical affiche ici l’une de ses plus belles grimaces, le propos est premier degré, et le résultat assourdissant. Entre Hardcore teigneux et Grind à faire des envieux, Good, de son affirmation positive nous entraîne encore au-delà des limites du Grind classique, pour provoquer une percussion spectaculaire entre NOMEANSNO et FULL OF HELL.

Acrobaties rythmiques, voix de démon chafouin, batteur tentaculaire aux mouvements incroyablement rapides, et guitare volubile, enchaînant les riffs rouillés et les licks orduriers pour se mettre au diapason. La déflagration est donc gigantesque, et les tympans malmenés, puisque dès « Grand Sultan Summer », l‘intensité est maximale et l’agression phénoménale.

Dans un genre de Mathgrind dissonant et incontrôlable, THE SAWTOOTH GRIN grince des dents la nuit, et irrite le système nerveux, à dessein. Rien n’est tranquille ou stable ici, et le roller-coaster est salé, avec des accélérations démentes et des chutes en mode 3G. Inutile de trop vous accrocher à un thème, puisqu’ils ne durent qu’une poignée de secondes, et finalement, on en vient à rejeter toute étiquette trop restrictive, spécialement celle d’un Grind trop figé pour vraiment correspondre à ces ambitions bruitistes Hardcore.  

 

Solide de bout en bout, parfois méchamment créatif (« Niagara Falls, Frankie Angel »), burlesque et électron-libre (« What's Cremation ? », bonne question), THE SAWTOOTH GRIN joue sur tous les tableaux, pourvu qu’ils ne soient pas exposés dans un musée quelconque.

Sans vouloir affirmer que le groupe de Providence, Rhode Island, est l’un des plus créatifs de sa génération, autant admettre qu’il fait partie des trublions jamais repus d’étrangeté et de colère viscérale. Les charges sont virulentes, acrobatiques, apocalyptiques, à l’image de ce terrifiant « That's Just Swell », entre CANDIRIA, CLOSET WITCH et TOTAL FUCKING DESTUCTION, qui prouve que le trio a plus d’un tour en mesures impaires dans son sac à malice.

Pochette qui accroche l’œil, musique qui écorche et laisse les tympans en deuil, Good est bon, excellent même, et se place sans efforts dans le top 10 des catapultes Grind/Mathcore du mois. On aimerait bien savoir si le format long sied aussi bien à ces musiciens, mais en mode concentré et lapidaire, il offre un visage sorti des enfers pour nous chatouiller la plante des pieds de blasts enflammés et de hurlements de goret.

Quand l’enfer est plein, il finit par déborder.

         


Titres de l’album :

01. Grand Sultan Summer

02. The Shining Wire

03. Afterlife Kids

04. I Don't Need This

05. Niagara Falls, Frankie Angel

06. Bedtime

07. What's Cremation ?

08. That's Just Swell

09. So Long, Dear Bellows


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 29/11/2022 à 17:53
85 %    68

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

GBH + All Borders Kill

RBD 26/01/2023

Live Report

ORGÖNE / PRESUMPTION / BARABBAS - Rennes

Jus de cadavre 18/01/2023

Live Report

Voyage au centre de la scène : MESTEMA

Jus de cadavre 15/01/2023

Vidéos

Sélection Metalnews 2022 / Bonne année 2023 !

Jus de cadavre 01/01/2023

Interview

Kollaps

RBD 19/12/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : METAL EXHUMATOR

Jus de cadavre 18/12/2022

Vidéos

Insanity Alert + Sekator + Detoxed

RBD 01/12/2022

Live Report

Fleshcrawl + Disfuneral + Median + Nebulizar

Simony 23/11/2022

Live Report

Frustration + Verdun

RBD 22/11/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Saddam Mustaine

Ptdr de la censure envers Cannibal Corpse en 2023 XD

29/01/2023, 23:06

UnderWill

Thanks for the review! We really appreciate it, it means a lot for us. We´ve updated our social media, our Bandcamp page it´s up and running now: https://underwill.bandcamp.com/album/the-inevitable-end

29/01/2023, 21:23

NecroKosmos

Et pour revenir sur l'Allemagne, Cannibal Corpse est toujours frappé d'une interdiction, celle de jouer des titres de certains de leurs albums. Bref...

29/01/2023, 11:52

NecroKosmos

Tout à fait. Je me souviens d'un vieux concert de Mayhem (à Rennes, il me semble) où Necrobutcher faisait des saluts nazis en backstage alors qu'il était complètement bourré. David VINCENT de Morbid Angel à une époque vantait &agra(...)

29/01/2023, 11:51

Saddam Mustaine

Bof Mayhem tout ça ils jouent au Wacken par exemple 

27/01/2023, 20:55

Buck Dancer

En même temps ça peut se comprendre. On parle de l'Allemagne et de Nuremberg. Les conneries (ou pas) d'un mec bourré le bras tendu passe certainement moins bien, malgré ses excuses, que dans d'autres pays. J'imagine aussi qu'en Allemagne cette i(...)

27/01/2023, 18:45

Saddam Mustaine

La prochaine étape sera d'envoyer Phil Anselmo dans une prison isolé en Sibérie et même d'exilés sa famille sur une île déserte pendant plusieurs générations

27/01/2023, 18:01

Saul D

Je suis un gros fan de GBH (sur album), notamment des premiers disques...mais en concert, hum...j'ai vu quelques vidéos youtube, et le groupe joue au ralenti ( contrairement à Exploited), donc je ne suis pas pressé de les voir en live...après, 40 ans d'existe(...)

27/01/2023, 14:56

Humungus

Mon souhait pour 2023 :Que la terre ne soit peuplé que de RBDs.

27/01/2023, 13:17

Pomah

+1 RDB

27/01/2023, 12:36

Bermuda Syndrome

Non à la haiiiiiiiiiiiiiiiiine

27/01/2023, 00:01

RBD

Et ça devait arriver... Les aventures du PanterA nouveau seront sans doute un bon indicateur de l'état de la liberté d'expression, selon les pays d'accueil des dates qui seront annoncées. Je ne cautionne pas les mauvaises blagues de Phil Anselmo, ne vous(...)

26/01/2023, 22:42

Jadore

VSool good sound

26/01/2023, 14:25

Arioch91

@mortne2001, merci pour la chro qui donnait envie d'écouter, rien qu'à la lire.Achat direct des deux skeuds sur Bandcamp, mes premiers achats de l'année !

26/01/2023, 09:06

torchure

ils sont contents, ils ont fait barrage à la haine

26/01/2023, 07:06

grinder92

Ben non, justement...

25/01/2023, 15:51

Jus de cadavre

Vous faites chier !

25/01/2023, 14:53

NecroKosmos

Monde de merde.

25/01/2023, 11:40

Wildben

Je peux pas, je suis apopathodiaphulatophobe.

25/01/2023, 11:06

Steelvore666

@Arioch.Enorme, ça va me faire ma journée !

25/01/2023, 08:41