Le MOTOCULTOR festival c'est dans 5 mois environ. Et l'organisation ne veut pas que nous l'oublions ! Alors quoi de mieux qu'un petit warm-up pour faire parler de soi, en faisant plaisir aux fans ? Et c'est avec une affiche éclectique et sympathique que l'organisation du festival se rappelle à nous en ce samedi 24 mars à Saint-Malo.

Du Black Metal, du Thrash et du Stoner, voilà ce que nous propose cette soirée intitulée Motocultor Night Fever. Je n'avais pas du tout prévu d'y faire un tour, surtout que ce n'est pas juste à coté de chez moi. Mais un temps pluvieux bien morose qui freine nos ardeurs pour un barbecue et des copains motivés pour se bouger et nous voilà en route pour la cité corsaire !

La salle où se déroule cette soirée est juste parfaite. La Nouvelle Vague est très vaste, haute de plafond, très bien agencée et surtout, le plus important : la scène est immense et bien haute. Ça faisait longtemps que je n'avais pas découvert une salle d'une telle qualité.

TRANZAT le premier groupe a terminé son set quand nous arrivons. Notre soirée va donc commencer avec le Black Metal de ENDE qui démarre tout juste. Je ne sais pas pourquoi mais j'étais persuadé que le groupe Breton / Angevin donnait dans un BM mélancolique et mélodique (je devais confondre avec un autre...), hé bien pas du tout. Le groupe verse tout simplement dans du pur Black Metal à l'ancienne. Le tout enrobé d'une bonne dose de brutalité. Je suis agréablement surpris, hélas le son n'est pas optimal et le son de la batterie (la grosse caisse ?) grésillera tout au long du concert. Toujours est-il que la musique du groupe me rappelle MARDUK quand ça bourrine sévère et le chant aussi d'ailleurs. Les musiciens sont bien en place et bénéficient d'une bonne audience selon moi pour une première partie et surtout devant un public qui ne s'est certainement pas déplacé pour eux. D'ailleurs quelques spectateurs qui sont là uniquement pour KADAVAR et son Stoner Rock, fuient la salle sans doute un peu secoués par tant de furie. Je n'étais clairement pas là pour eux non plus et pas vraiment dans une optique BM pour ce soir, mais j'ai découvert un bon groupe qui risque de me plaire si je me penche dessus.

Avant que les Espagnols d'ANGELUS APATRIDA ne prennent la scène d'assaut, Yann Le Baraillec, le patron du MOTOCULTOR vient nous faire un petit discours sur scène. Remerciements, dernières nouvelles pour l'édition 2018 du festival, et tirage au sort pour gagner un pass 3 jours pour le fest. Merci à vous mesdames et messieurs pour cette soirée et pour votre festival !

Nos 4 Thrasheurs d'Albacete, eux, ne sont pas vraiment là pour les discours par contre. Ni pour enfiler des perles. Alors après un petit temps de préparation minutieuse les voilà qu'ils balancent leur Thrash vindicatif et bien rapide ! Bordel, ça fait du bien ! Ne connaissant le groupe que de nom je m'attendais à un Thrash beaucoup plus moderne (là encore ne me demandez pas pourquoi... je déraille sans doute !), mais pas du tout, c'est bien à un Thrash de tradition que nous avons le droit. Et ça défouraille bien comme il faut. Sourire aux lèvres des musiciens heureux d'être ici, headbanging de rigueur et riffs brises nuques. Il n'en fallait pas plus pour qu'un petit pit bon enfant naisse dans la fosse. Et je m'en donne à cœur joie ! Le son est cette fois parfait et étonnement pas trop fort, on peut sans soucis enlever ses bouchons d'oreilles. Les morceaux de leur dernier album, Cabaret De La Guillotine, que le groupe défend en ce moment, passe très bien l'épreuve des planches. Pas grand chose à ajouter, c'est du Thrash quoi, vous voyez le truc, en tout cas le public passe un très bon moment !

KADAVAR entre ensuite en scène pour clôturer ce Motocultor Night Fever. Et comme d'habitude ils vont le faire à leur façon : avec classe. Les Berlinois passent leurs vies sur la route depuis la sortie de leur dernier album Rough Times sortie l'année dernière. Et ça doit être le groupe que j'ai le plus vu sur scène ces 3 dernières années... Car oui ils aiment la France ! Et la Bretagne en particulier j'ai l'impression... Hellfest, Motocultor, Rennes fin 2017 et Saint-Malo ce soir. Mais nous n'allons pas nous plaindre car c'est à chaque fois un véritable plaisir de les voir en live. Toujours aussi classe, aussi magique et aussi carré ! Ce soir de plus la scène est superbe, rien de bien compliqué pourtant, mais l'immense backdrop en fond de scène fait son petit effet. Tout comme la magnifique batterie de Tiger, surélevée et toute transparente. Une fois de plus la magie du trio opère dès le début du show. Pas de grand changement dans la set-list par rapport à Rennes il y a quelques mois, toujours les mêmes "hits" tirés de leur albums précédents (Come back Life et Doomsday Machine tiré de l'album Abra Kadavar m’envoûtent toujours autant !) et les mêmes morceaux du dernier album. Le groupe Allemand est peut-être un tout petit peu moins possédé que la dernière fois où je les ai vu. La taille de la salle et l'ambiance un peu moins survoltée y sont peut-être pour quelques choses... Nous n'aurons pas le droit à une impro dont ils ont le secret pendant certains concerts par exemple. Mais rien de bien méchant, nous prenons tous un pied d'enfer en remuant nos têtes au rythme de cette musique ensorcelante. 

Une fois de plus pas déçu d'avoir fait ce déplacement et ce n'est pas la pluie sur le chemin du retour qui nous fera regretter de s'être bougé pour cette date ! On se croise au Motoc' en Août prochain les amis (et ailleurs avant aussi...) !


par Jus de cadavre le 31/03/2018 à 07:46
   395

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire


Jerem
@84.6.70.62
06/04/2018 à 17:26:38
Tiens je ne pensais pas que tu étais là bas !
On y est allé avec Simon aussi.
Ende m'a déçu par rapport au Fall of Summer de l'année dernière.
Angelus Apatrida, pareil toujours entendu parlé en bien de ce groupe, la branlée ! C'était génial !
Par contre, il n'ont pas joué de morceaux du nouvel album comme tu le dis, mais ils ont fais pleins de promo et étaient tout content d'être au motocultor cet été.
Kadavar, de même on était à Rennes quand ils sont passés avec Mantar, c'était sympa, mais moins énergique que Rennes, je pense que comme tu le dis, la taille de la salle à du y faire.

Jus de cadavre
membre enregistré
06/04/2018 à 17:39:40
Ah merde pour Angelus ! Quand il a présenté le nouvel album je croyais que le morceau d'après en était tiré...

Jerem
@84.6.70.62
07/04/2018 à 14:59:54
Justement j'attendais aussi les 2 morceaux du nouvel album qui avaient été mis en ligne sur youtube, mais aucuns des deux n'a été joué ! ^^

Ajouter un commentaire


Metalite

Biomechanicals

Kludde

In De Kwelm

Equilibrium

Renegades

Darktribe

Voici l’Homme

Depraved

Raped Innoncence

High Command

Beyond the Wall of Desolation

Poppy

I Disagree

7 Weeks

Sisyphus

Engulf

Transcend

Witchgrove

Goetic Songs

Aerodyne

Damnation

Assassin's Blade

Gather Darkness

Heathen

Evolution In Chaos

Kmfdm

Paradise

Elfika

Secretum Secretorum

Cult Of Erinyes

Æstivation

Gregg Rolie

Sonic Ranch

Melechesh + W.E.B. + Selvans

RBD / 21/01/2020
Black Death Metal

Godspeed You ! Black Emperor

RBD / 25/11/2019
Drone

BEHIND THE DEVIL #12 Interview avec David de SHARE YOUR PAIN RECORDS

L'Apache / 20/11/2019
Depressive Black Metal

Concerts à 7 jours

Gloryhammer + Nekrogoblikon + Wind Rose

01/02 : Ninkasi Kao, Lyon (69)

Gloryhammer + Nekrogoblikon + Wind Rose

28/01 : Le Trabendo, Paris (75)

Gloryhammer + Nekrogoblikon + Wind Rose

29/01 : Le Metronum, Toulouse (31)

+ Father Merrin + Ataraxie

31/01 : Le Klub, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Il vaut mieux en rire...


C'était vraiment un batteur exceptionnel et novateur.
Il n'a peut-être pas fait la carrière à laquelle il aurait pu aspirer (à cause de l'instabilité de ses groupes) mais je suis convaincu qu'il laisse un héritage important


Houff... bien que je sois beaucoup plus fan de Death que de Cynic, ça fait un choc. Je l'avais vu en 2008 avec Cynic quand ils tournaient avec Opeth, le premier album après reformation venait de sortir.


Oui très impressionnant sur scène, il faisait tous les backing vocals en plus. Il n'avait que 20 ans à l'époque. Un tueur.


Vu sur scène avec Nile à l'époque : ce mec était un monstre avec son instrument ! Pour son premier concert avec le groupe il avait appris les morceaux de la setlist en seulement 3 jours...


le renouveau de la merde musicale


Achat obligatoire prochain !


Pas particulièrement convaincu. Peut-être à ré écouter...


J'ai pas tenue plus d'une minute, pourtant comme bien d'autres parmi nous je suis plutôt éclectique et assez bon public, mais là je suis comme les mecs dans le clip, c'est ennuyeux...


"le premier vecteur d’appréciation d’une œuvre, c’est sa capacité à déranger et à bousculer."
Ah bon ?
Si Bach avait su ça il se serait pas fait chier avec ses contrepoints


C'est effectivement très court, mais ça semble bien sonner à mes oreilles de néo-amateur du groupe. J'attends la suite !


Superbe pochette !!


Comme toi Fabrice, et billet en poche.


Trop peut pour ce faire une idée, bon ça ressemble a du Nightwish classique, on va devoir encore attendre.


Initiative à supporter !


J'veux les voir a Avignon.


RIP il rejoint son fils perdu trop tôt.


+1 j'aurai bien fait les deux... du coup ce sera Testament et compagnie pour moi


YOTH IRIA : avec des anciens de ROTTING CHRIST et NECROMANTIA.


Sympa, cette brochette. Bon, un peu déçu par le SDI. Assassin, à ne pas confondre avec l'Allemand. Sympa, vu l'exotisme de la chose.