Le MOTOCULTOR festival c'est dans 5 mois environ. Et l'organisation ne veut pas que nous l'oublions ! Alors quoi de mieux qu'un petit warm-up pour faire parler de soi, en faisant plaisir aux fans ? Et c'est avec une affiche éclectique et sympathique que l'organisation du festival se rappelle à nous en ce samedi 24 mars à Saint-Malo.

Du Black Metal, du Thrash et du Stoner, voilà ce que nous propose cette soirée intitulée Motocultor Night Fever. Je n'avais pas du tout prévu d'y faire un tour, surtout que ce n'est pas juste à coté de chez moi. Mais un temps pluvieux bien morose qui freine nos ardeurs pour un barbecue et des copains motivés pour se bouger et nous voilà en route pour la cité corsaire !

La salle où se déroule cette soirée est juste parfaite. La Nouvelle Vague est très vaste, haute de plafond, très bien agencée et surtout, le plus important : la scène est immense et bien haute. Ça faisait longtemps que je n'avais pas découvert une salle d'une telle qualité.

TRANZAT le premier groupe a terminé son set quand nous arrivons. Notre soirée va donc commencer avec le Black Metal de ENDE qui démarre tout juste. Je ne sais pas pourquoi mais j'étais persuadé que le groupe Breton / Angevin donnait dans un BM mélancolique et mélodique (je devais confondre avec un autre...), hé bien pas du tout. Le groupe verse tout simplement dans du pur Black Metal à l'ancienne. Le tout enrobé d'une bonne dose de brutalité. Je suis agréablement surpris, hélas le son n'est pas optimal et le son de la batterie (la grosse caisse ?) grésillera tout au long du concert. Toujours est-il que la musique du groupe me rappelle MARDUK quand ça bourrine sévère et le chant aussi d'ailleurs. Les musiciens sont bien en place et bénéficient d'une bonne audience selon moi pour une première partie et surtout devant un public qui ne s'est certainement pas déplacé pour eux. D'ailleurs quelques spectateurs qui sont là uniquement pour KADAVAR et son Stoner Rock, fuient la salle sans doute un peu secoués par tant de furie. Je n'étais clairement pas là pour eux non plus et pas vraiment dans une optique BM pour ce soir, mais j'ai découvert un bon groupe qui risque de me plaire si je me penche dessus.

Avant que les Espagnols d'ANGELUS APATRIDA ne prennent la scène d'assaut, Yann Le Baraillec, le patron du MOTOCULTOR vient nous faire un petit discours sur scène. Remerciements, dernières nouvelles pour l'édition 2018 du festival, et tirage au sort pour gagner un pass 3 jours pour le fest. Merci à vous mesdames et messieurs pour cette soirée et pour votre festival !

Nos 4 Thrasheurs d'Albacete, eux, ne sont pas vraiment là pour les discours par contre. Ni pour enfiler des perles. Alors après un petit temps de préparation minutieuse les voilà qu'ils balancent leur Thrash vindicatif et bien rapide ! Bordel, ça fait du bien ! Ne connaissant le groupe que de nom je m'attendais à un Thrash beaucoup plus moderne (là encore ne me demandez pas pourquoi... je déraille sans doute !), mais pas du tout, c'est bien à un Thrash de tradition que nous avons le droit. Et ça défouraille bien comme il faut. Sourire aux lèvres des musiciens heureux d'être ici, headbanging de rigueur et riffs brises nuques. Il n'en fallait pas plus pour qu'un petit pit bon enfant naisse dans la fosse. Et je m'en donne à cœur joie ! Le son est cette fois parfait et étonnement pas trop fort, on peut sans soucis enlever ses bouchons d'oreilles. Les morceaux de leur dernier album, Cabaret De La Guillotine, que le groupe défend en ce moment, passe très bien l'épreuve des planches. Pas grand chose à ajouter, c'est du Thrash quoi, vous voyez le truc, en tout cas le public passe un très bon moment !

KADAVAR entre ensuite en scène pour clôturer ce Motocultor Night Fever. Et comme d'habitude ils vont le faire à leur façon : avec classe. Les Berlinois passent leurs vies sur la route depuis la sortie de leur dernier album Rough Times sortie l'année dernière. Et ça doit être le groupe que j'ai le plus vu sur scène ces 3 dernières années... Car oui ils aiment la France ! Et la Bretagne en particulier j'ai l'impression... Hellfest, Motocultor, Rennes fin 2017 et Saint-Malo ce soir. Mais nous n'allons pas nous plaindre car c'est à chaque fois un véritable plaisir de les voir en live. Toujours aussi classe, aussi magique et aussi carré ! Ce soir de plus la scène est superbe, rien de bien compliqué pourtant, mais l'immense backdrop en fond de scène fait son petit effet. Tout comme la magnifique batterie de Tiger, surélevée et toute transparente. Une fois de plus la magie du trio opère dès le début du show. Pas de grand changement dans la set-list par rapport à Rennes il y a quelques mois, toujours les mêmes "hits" tirés de leur albums précédents (Come back Life et Doomsday Machine tiré de l'album Abra Kadavar m’envoûtent toujours autant !) et les mêmes morceaux du dernier album. Le groupe Allemand est peut-être un tout petit peu moins possédé que la dernière fois où je les ai vu. La taille de la salle et l'ambiance un peu moins survoltée y sont peut-être pour quelques choses... Nous n'aurons pas le droit à une impro dont ils ont le secret pendant certains concerts par exemple. Mais rien de bien méchant, nous prenons tous un pied d'enfer en remuant nos têtes au rythme de cette musique ensorcelante. 

Une fois de plus pas déçu d'avoir fait ce déplacement et ce n'est pas la pluie sur le chemin du retour qui nous fera regretter de s'être bougé pour cette date ! On se croise au Motoc' en Août prochain les amis (et ailleurs avant aussi...) !


par Jus de cadavre le 31/03/2018 à 07:46
   373

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire


Jerem
@84.6.70.62
06/04/2018 à 17:26:38
Tiens je ne pensais pas que tu étais là bas !
On y est allé avec Simon aussi.
Ende m'a déçu par rapport au Fall of Summer de l'année dernière.
Angelus Apatrida, pareil toujours entendu parlé en bien de ce groupe, la branlée ! C'était génial !
Par contre, il n'ont pas joué de morceaux du nouvel album comme tu le dis, mais ils ont fais pleins de promo et étaient tout content d'être au motocultor cet été.
Kadavar, de même on était à Rennes quand ils sont passés avec Mantar, c'était sympa, mais moins énergique que Rennes, je pense que comme tu le dis, la taille de la salle à du y faire.

Jus de cadavre
membre enregistré
06/04/2018 à 17:39:40
Ah merde pour Angelus ! Quand il a présenté le nouvel album je croyais que le morceau d'après en était tiré...

Jerem
@84.6.70.62
07/04/2018 à 14:59:54
Justement j'attendais aussi les 2 morceaux du nouvel album qui avaient été mis en ligne sur youtube, mais aucuns des deux n'a été joué ! ^^

Ajouter un commentaire


Cold As Life

The Things We Can't Stop

Sign X

Like a Fire

A New Tomorrow

Universe

Red Death

Sickness Divine

Black Pistol

Sins of the Father

Edge Of Forever

Native Soul

Tom Keifer

Rise

House Of Shakira

Radiocarbon

Crypter

Crypter

Unhold

Here Is The Blood

Lovekillers

Lovekillers feat Tony Harnell

Atomic Cretins

Spiritual Cancer

Maelstrom Vale

Silhouettes

Brain Stroke

Brain Stroke

Hellsodomy

Morbid Cult

Anal Slave Of Satan

Anal Slave of Satan

Detherous

Hacked to Death

Grand Slam

Hit The Ground

Lindemann

F & M

Godspeed You ! Black Emperor

RBD / 25/11/2019
Drone

BEHIND THE DEVIL #12 Interview avec David de SHARE YOUR PAIN RECORDS

L'Apache / 20/11/2019
Depressive Black Metal

Birds in Row

RBD / 13/11/2019
Emocore

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Le batteur de Bloody Sign avait aussi fait un intérim chez Incantation, je l'avais vu en concert avec le groupe à cette époque.

J'avais vu Brutal Rebirth dans un festival non réédité à l'époque de cet album. C'était bien, alors qu'ils passaient entre Waking the Cadaver, Immola(...)


Sinon moi y a 20 ans j’étais en 1999
C’est bien la vie en 2039?


Tout d'accord avec vous. Mais au delà du côté Swamsong énervé c'est surtout l'impression de " déjà entendu" qui, pour l'instant, me dérange un peu.


Oui, j'ai écrit plusieurs fois un commentaire que je n'ai pas posté, car... bon... en fait perso, je ne sais pas quoi en penser...
Y'a du Swansong dans le groove mais avec un son plus brutal quand même...
La construction du morceaux est originale avec pas mal de changements de rythmes(...)


Bah alors ?! Y a Carcass qui sort un nouveau morceau et y a pas de réaction ici ?! Ça m'étonne xD !
Je lui trouve une petite saveur époque Swansong de mon coté, en plus extrême quand même... Mais c'est pas mal !


COMO MUERTOS aussi c'était excellent. Jamais écouté l'album mais je les ai vus une fois en concert lors d'une des premières éditions du Motocultor et j'en garde un très bon souvenir. Ils avaient vraiment du potentiel.


Dévorée par un gremlin géant, quelle horrible fin ! Plaisanterie à part ce n'est pas mal, et ce n'est pas typé Death latino.


Rubrique très sympa. Je retiens Bloody Sign, notamment. Eh oui, les catalogues Holy Records, souvenirs émus...


Vu aussi sur scène à Chaulnes (le "Killer Fest" si mes souvenirs sont bons !) en... 2005 ! Oh bordel ça nous vieillit ça !
C'était carrément bien sur scène, mais en effet pas très suivi. En tout cas ce fest était génial, de bien bons moments !


J'ai vu deux fois il y a bien longtemps GARWALL en concert. Ca tenait bien la route mais le public n'a pas accroché et a pas mal critiqué le groupe pour des raisons que j'ai oubliées. Dommage...


Mark Evans (ex-AC/DC) à la basse exact.


Avec eb plus Mark Evans de AC/DC à la basse je crois , toujours là ce furieux de Angry


Effectivement, je trouve ça toujours bien trouvé de "cacher" quelques références bien senties.
Perso, je préférais la mouture de Hard N Heavy avec le logo précédant celui-ci...
Aaaahhh les fameuses fiches biographiques de groupes... ... ...


Celui là il prend direct une option pour les tops albums de 2020 (alors que les tops 2019 sont même pas encore bouclés xD) ! Les deux extraits sont juste terribles...
Je l'attend, c'est peu de le dire !
Et artwork excellent au passage ! Vivement !


C'est exactement ça :) c'est un des magazines qui a monté ma culture métallique, je trouvais ça cool de faire un petit clin d'oeil de la sorte en mode extrême ahahaha


Très bonne nouvelle !!! :)


Vivement ! Déjà six ans que nous, ouailles de l'Eglise du Saint-Riff Rédempteur, attendons la venue de ce nouveau Messie sonore... Il était temps !


Pis histoire de me faire encore plus regretter la bazar, cerise sur le milk shake de l'infortune y'a COUNTESS aussi sur l'affiche...
AAAAAAAARRRRRRGGGHHH !!! !!! !!!


!!! !!! !!! Dé-goû-té !!! !!! !!!
Je suis GORGON depuis 1995 et est toujours souhaiter les voir en live...
Là je suis tombé sur cette annonce de fest seulement hier (donc bien trop tard pour moi afin d'organiser mon WE)...
Autrement dit sans moi quoi...
Ca va gâcher ma (...)


Strasbourg me voilà !
Bonne nouvelle de revoir aussi "souvent" en ce moment les TATTS sur la route...
Toujours un plaisir de revoir ces vieux briscards en live.