Le MOTOCULTOR festival c'est dans 5 mois environ. Et l'organisation ne veut pas que nous l'oublions ! Alors quoi de mieux qu'un petit warm-up pour faire parler de soi, en faisant plaisir aux fans ? Et c'est avec une affiche éclectique et sympathique que l'organisation du festival se rappelle à nous en ce samedi 24 mars à Saint-Malo.

Du Black Metal, du Thrash et du Stoner, voilà ce que nous propose cette soirée intitulée Motocultor Night Fever. Je n'avais pas du tout prévu d'y faire un tour, surtout que ce n'est pas juste à coté de chez moi. Mais un temps pluvieux bien morose qui freine nos ardeurs pour un barbecue et des copains motivés pour se bouger et nous voilà en route pour la cité corsaire !

La salle où se déroule cette soirée est juste parfaite. La Nouvelle Vague est très vaste, haute de plafond, très bien agencée et surtout, le plus important : la scène est immense et bien haute. Ça faisait longtemps que je n'avais pas découvert une salle d'une telle qualité.

TRANZAT le premier groupe a terminé son set quand nous arrivons. Notre soirée va donc commencer avec le Black Metal de ENDE qui démarre tout juste. Je ne sais pas pourquoi mais j'étais persuadé que le groupe Breton / Angevin donnait dans un BM mélancolique et mélodique (je devais confondre avec un autre...), hé bien pas du tout. Le groupe verse tout simplement dans du pur Black Metal à l'ancienne. Le tout enrobé d'une bonne dose de brutalité. Je suis agréablement surpris, hélas le son n'est pas optimal et le son de la batterie (la grosse caisse ?) grésillera tout au long du concert. Toujours est-il que la musique du groupe me rappelle MARDUK quand ça bourrine sévère et le chant aussi d'ailleurs. Les musiciens sont bien en place et bénéficient d'une bonne audience selon moi pour une première partie et surtout devant un public qui ne s'est certainement pas déplacé pour eux. D'ailleurs quelques spectateurs qui sont là uniquement pour KADAVAR et son Stoner Rock, fuient la salle sans doute un peu secoués par tant de furie. Je n'étais clairement pas là pour eux non plus et pas vraiment dans une optique BM pour ce soir, mais j'ai découvert un bon groupe qui risque de me plaire si je me penche dessus.

Avant que les Espagnols d'ANGELUS APATRIDA ne prennent la scène d'assaut, Yann Le Baraillec, le patron du MOTOCULTOR vient nous faire un petit discours sur scène. Remerciements, dernières nouvelles pour l'édition 2018 du festival, et tirage au sort pour gagner un pass 3 jours pour le fest. Merci à vous mesdames et messieurs pour cette soirée et pour votre festival !

Nos 4 Thrasheurs d'Albacete, eux, ne sont pas vraiment là pour les discours par contre. Ni pour enfiler des perles. Alors après un petit temps de préparation minutieuse les voilà qu'ils balancent leur Thrash vindicatif et bien rapide ! Bordel, ça fait du bien ! Ne connaissant le groupe que de nom je m'attendais à un Thrash beaucoup plus moderne (là encore ne me demandez pas pourquoi... je déraille sans doute !), mais pas du tout, c'est bien à un Thrash de tradition que nous avons le droit. Et ça défouraille bien comme il faut. Sourire aux lèvres des musiciens heureux d'être ici, headbanging de rigueur et riffs brises nuques. Il n'en fallait pas plus pour qu'un petit pit bon enfant naisse dans la fosse. Et je m'en donne à cœur joie ! Le son est cette fois parfait et étonnement pas trop fort, on peut sans soucis enlever ses bouchons d'oreilles. Les morceaux de leur dernier album, Cabaret De La Guillotine, que le groupe défend en ce moment, passe très bien l'épreuve des planches. Pas grand chose à ajouter, c'est du Thrash quoi, vous voyez le truc, en tout cas le public passe un très bon moment !

KADAVAR entre ensuite en scène pour clôturer ce Motocultor Night Fever. Et comme d'habitude ils vont le faire à leur façon : avec classe. Les Berlinois passent leurs vies sur la route depuis la sortie de leur dernier album Rough Times sortie l'année dernière. Et ça doit être le groupe que j'ai le plus vu sur scène ces 3 dernières années... Car oui ils aiment la France ! Et la Bretagne en particulier j'ai l'impression... Hellfest, Motocultor, Rennes fin 2017 et Saint-Malo ce soir. Mais nous n'allons pas nous plaindre car c'est à chaque fois un véritable plaisir de les voir en live. Toujours aussi classe, aussi magique et aussi carré ! Ce soir de plus la scène est superbe, rien de bien compliqué pourtant, mais l'immense backdrop en fond de scène fait son petit effet. Tout comme la magnifique batterie de Tiger, surélevée et toute transparente. Une fois de plus la magie du trio opère dès le début du show. Pas de grand changement dans la set-list par rapport à Rennes il y a quelques mois, toujours les mêmes "hits" tirés de leur albums précédents (Come back Life et Doomsday Machine tiré de l'album Abra Kadavar m’envoûtent toujours autant !) et les mêmes morceaux du dernier album. Le groupe Allemand est peut-être un tout petit peu moins possédé que la dernière fois où je les ai vu. La taille de la salle et l'ambiance un peu moins survoltée y sont peut-être pour quelques choses... Nous n'aurons pas le droit à une impro dont ils ont le secret pendant certains concerts par exemple. Mais rien de bien méchant, nous prenons tous un pied d'enfer en remuant nos têtes au rythme de cette musique ensorcelante. 

Une fois de plus pas déçu d'avoir fait ce déplacement et ce n'est pas la pluie sur le chemin du retour qui nous fera regretter de s'être bougé pour cette date ! On se croise au Motoc' en Août prochain les amis (et ailleurs avant aussi...) !


par Jus de cadavre le 31/03/2018 à 07:46
   325

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire


Jerem
@84.6.70.62
06/04/2018 à 17:26:38
Tiens je ne pensais pas que tu étais là bas !
On y est allé avec Simon aussi.
Ende m'a déçu par rapport au Fall of Summer de l'année dernière.
Angelus Apatrida, pareil toujours entendu parlé en bien de ce groupe, la branlée ! C'était génial !
Par contre, il n'ont pas joué de morceaux du nouvel album comme tu le dis, mais ils ont fais pleins de promo et étaient tout content d'être au motocultor cet été.
Kadavar, de même on était à Rennes quand ils sont passés avec Mantar, c'était sympa, mais moins énergique que Rennes, je pense que comme tu le dis, la taille de la salle à du y faire.

Jus de cadavre
membre enregistré
06/04/2018 à 17:39:40
Ah merde pour Angelus ! Quand il a présenté le nouvel album je croyais que le morceau d'après en était tiré...

Jerem
@84.6.70.62
07/04/2018 à 14:59:54
Justement j'attendais aussi les 2 morceaux du nouvel album qui avaient été mis en ligne sur youtube, mais aucuns des deux n'a été joué ! ^^

Ajouter un commentaire


Hellnite

Midnight Terrors

Nucleus

Entity

Slipknot

Slipknot

Warrior Soul

Rock n’ Roll Disease

Hammerfall

Dominion

Iron Bastards

Cobra Cadabra

Summery Mind

Color

Destruction

Born to Perish

Lingua Ignota

Caligula

Volbeat

Rewind, Replay, Rebound

Obturate

The Bleeding Mask of Dread

Ravenous Death

Chapters Of An Evil Transition

Roxy Blue

Roxy Blue

Arctic Sleep

Kindred Spirits

Soleil Moon

Warrior

Slipknot

We Are Not Your Kind

Excuse

Prophets From the Occultic Cosmos

Cruella

Metal Revenge

Northtale

Welcome To Paradise

Mutilate

Contagium

Tour Report : MONOLITHE + ABYSSIC / Europe avril 2019

Jus de cadavre / 15/08/2019
Abyssic

THE DIRT / Critiques du film

Jus de cadavre / 06/08/2019
Biopic

MOTOCULTOR 2019 : notre programme !

Jus de cadavre / 05/08/2019
Metalnews

Obscene Extreme - Jour 6

Mold_Putrefaction / 03/08/2019
Brutal Death Metal

Obscene Extreme - Jour 5

Mold_Putrefaction / 02/08/2019
Brutal Death Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Un album ou il faut pas réfléchir, c'est beaucoup de bruit, ça tremble c'est juste fait pour nous détruire la cervelles et les oreilles c'est assumé et ça marche, ça te met la dose.

J'assume aimé dans ce sens mais je n'y vois rien d'autre et ça me suffit de m'explosé la tete.<(...)


Pour information le groupe est emmené par des membres de Impaled Nazarene (Mikael Arnkil), Abhorrence et Unholy (Pasi Äijö)


Triste nouvelle :-(
RIP


C'est là où le groupe continue de se distinguer : contrairement à tous ces groupes jouant sur scène l'intégralité de leurs albums les plus renommés (et vendus, pour le coup...), eux ils prennent un contrepied phénoménal. Donc Mr Bungle continue sa légende de surprise permanente. Que pouvai(...)


Les gars ont quand même un sacré esprit de contradiction, revenir après toutes ces années pour jouer une démo super underground et n'ayant quasi aucun rapport avec le reste de leur discographie alors que tout le monde attendait les grands classiques...

Quand j'ai vu qu'il y avait S(...)


Au delà de l'excellente nouvelle le plus étonnant , pour moi, c'est qu'ils vont jouer leur première démo. Soit ce qu'ils ont fait de plus bourrin. Juste génial


Ça c’est une putain de bonne nouvelle
Espérons qu’ils fassent plus que ces 3 dates


Sinon, je vends une Logan break de 2013.
Prix à débattre...


Et bien messieurs, merci pour cette explication qui me permettra d'aller me coucher moins con ce soir...


@Humungus : une résidence (residency en anglais) désigne le fait pour un musicien ou un artiste de se produire pendant une certaine période au même endroit. On parle alors d'artiste en résidence.


La résidence c'est lorsqu'un artiste loue une salle pour y répéter son concert en vue d'une tournée. C'est une répétition en grandeur nature en quelques sortes


1) ManOfShadows + 1 !
2) C'est quoi "la résidence" ?


Bonne nouvelle. Je n'attendais pas un nouvel album de leur part si tôt.


J'ai eu peur ! En lisant les deux premières lignes et en voyant la photo, c'est mon cœur qui a faillit s’arrêter de battre. Murphy est un vocaliste unique et légendaire. Bon courage et bon rétablissement à lui.


C’est pas trop tot


Pas un petit passage par chez nous, dommage...


A noter qu'il s'agit d'un EP (5 titres) et non du 3ème album des chiliens à proprement parler.


Oui le morceau en écoute est... éprouvant ! Bien plus violent que certains groupes de métal. Je suis pas sur que ce soit pour moi par contre...
PS: Elle donne une interview dans le dernier New noise.


Ouch... je n'ai écouté qu'un seul morceau et pourtant je suis sur les rotules. C'est d'une intensité rare. Cathartique. Quand elle hurle, on a juste envie de hurler avec elle, encore plus fort pour... je ne sais pas vraiment en fait ! Tout bonnement impressionnant. Et éprouvant !
Merci mec(...)


Enjoy The Violence !