"Mieux vaut allumer une bougie que maudire les ténèbres.” (Lao Tseu)

   
Il est tard ce soir et encore une fois, j'ai laissé la noirceur rentrer dans la pièce afin de juger ses diverses facettes. Après un visionnage plutôt macabre d'un Lord Of Chaos ou encore à consulter les lignes de mon dernier roman acheté de Stephen King (L'Outsider), vient désormais le temps d'écoute d'un bruit de souffre avec le dernier album de THIS GIFT IS A CURSE, A Throne Of Ash.
    Venu des entrailles des terres froides de Suède, la musique du groupe est un véritable venin qui fait mal quand il s'injecte à nos oreilles.
 Formé en 2008 TGIAC a su prouver sa haine viscérale avec I, Gvilt Bearer (2012) et All Hail The Swinelord (2015) se forgeant ainsi une solide réputation dans la cours des grands aux cotés de bandes du même genre comme CÉLESTE ou encore HEXIS, mélangeant  comme un alchimiste fou, des souches : Black metal au Sludge le tout côtoyant le Hardcore, afin de produire  un mélange hybride où ce croisement bâtard provoque une cacophonie des plus hystérique.
A Throne Of Ash reste un album violent toujours à secouer dans nos chaumières et pourtant il a cette fois quelque chose d'un poil plus différent, bon rien de révolutionnaire, mais il semble que nos Suédois ont décidé de revenir à la source plus connue de leur contrée. Leur coté Converg(i)e(n) se voit ainsi peu à peu noirci afin de créer un Black Metal chaotique. C'est comme si MARDUK venait être l'étrange amant de CONVERGE (rooo c'est bon un peu d'humour noir).

     L'album précédent apportait une touche de lueur par moment, mais ici il est question que d'obscurité et d'abomination, à faire rougir de plaisir ou inspirer dans l'imagination des plus sordides des Charles Baudelaire ou Arthur Rimbaud à leurs lignes d'écrits des plus funèbres. A Throne Of Ash (qui ce traduit en bon Français par Un Trône De Cendre) porte bien ce nom, forgé sur des braises chaudes il est d'une brutalité implacable le tout accompagné d'une ambiance atmosphérique et suffocante (d'un point vu personnel cette atmosphère musicale sinistre me rappelle celle du compositeur Joseph Bishara qu'on rentrouvre dans Insidous, Conjuring...).
La production quand à elle sonne bien lourde et crue, confié au studio Overlook tenu par William Blackmon du groupe Grindcore suédois, GADGET et le mastering finalisé par Magnus Lindberg (CULT OF LUNA, TRIBULATION, LO!...) de quoi donner un gros appui à ce projet.
Tout n'est que chaos, et dans cet opéra du démoniaque, le chant de Jonas A. Holmberg sont des cris assourdissants, comme disait ce cher HP Lovecraft : "Certaines qualités vocales sont le propre des hommes, d'autres le propre des bêtes; et rien n'est plus terrifiant que d'entendre les unes jaillir de la gorge des autres." Ce vomissement est accompagné d'instruments bruyants afin de plonger l'auditeur à l'aliénation. Toutes les pistes s'écoulent les unes après les autres dans un total déchaînement. Nous sommes ici en enfer.

     Le rythme est incroyablement extrême, une fois que l'intro "Hæma" dans son ambiance indus/noise se termine, vient alors la plus effroyable musique. Le désormais quinquet (en vu de l'arrivée de David Daravian en second guitariste) lâche une synthèse moderne complètement destructive combinant ainsi que je me disais d'un Black Metal des plus chaotiques où s'incruste du Noise afin de donner un coté vicieux à ces compositions. THIS GIFT IS A CURSE est ici d'une grande férocité et A Throne Of Ash est un tourbillon de bruits totalement noirs provenant d'une bouche béante de la folie.
Il est difficile de choisir un morceau qui se démarque car ils sont taillés dans la même veine, "Blood Is My Harvest", "Thresholds" ou encore "Wolvking" sont de véritables shoots de fusil à pompe. Mais il est possible toute fois de trouver une sorte de break avec "Monuments For Dead Gods" ou encore "Woormwood Star" (qui possède une intro de basse à la GODFLESH) pour trouver un moment de répit ou ces deux titres tirent vers un certain mi-tempo proche du Sludge voir un léger coté Post-Métal atmosphérique, on se détache ainsi de la violence pour ce concentrer sur un travail de composition intéressante à entendre.  
        Afin de compléter ce tableau noir, on note également la présence de guests venus pousser la chansonnette au coté de Jonas dans ses hurlements, ainsi dans la cruauté de "In Your Black Halo", s'accompagne du chant de T. Ekelund de TREPANERINGSRITUALEN, où raisonnent des cordes vocales glauques dans ce titre aux sonorités dark&noise ce qui donne un compte rendu bien cauchemardesque. Quand à "Woormwood Star" pour en revenir à celui-ci, il voit également l'apparition de J.Persson (CULT OF LUNA) venu rajouter son grain de sel. 

          Voila un disque brut de pomme, secouant à la moindre écoute,THIS GIFT IS A CURSE nous offre une plongée de 48 min ultra-violente. C'est un uppercut dans une ambiance mortifère au rythme de l'occulte et du sabbat. Cet album pour le moins osé dans son genre, réussit tous ses paris et propose à l'auditeur quelque chose d'accrocheur sans tomber dans le piège de ces groupes violents continuant dans le même schéma sans tenter de rajouter un peu de nouveauté ou d'ambiance histoire de nuancer un peu.  
Il est alors bon de consommer une telle musique pour lâcher prise et un peu d'animosité ne fait parfois pas de mal quand l'homme à besoin de se défouler. A Throne Of Ash c'est le genre de CD qui s'accompagne d'un bon verre de whisky tout en appréciant le fumet de ce bougre de diable qui se cache ici.   


Tracklisting :

1.Heama
2. Blood Is My Harvest
3.Thresholds
4.Gate Dweller
5.Monuments For Dead Gods
6.Wolvking
7.I Am Katharis
8.In Your Black Halo
9.Wormwood Starr

Bandcamp Officiel 
Facebook Officiel 


par Charles Whateley le 22/05/2019 à 08:00
80 %    254

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Unruly Child

Big Blue World

Hellnite

Midnight Terrors

Nucleus

Entity

Slipknot

Slipknot

Warrior Soul

Rock n’ Roll Disease

Hammerfall

Dominion

Iron Bastards

Cobra Cadabra

Summery Mind

Color

Destruction

Born to Perish

Lingua Ignota

Caligula

Volbeat

Rewind, Replay, Rebound

Obturate

The Bleeding Mask of Dread

Ravenous Death

Chapters Of An Evil Transition

Roxy Blue

Roxy Blue

Arctic Sleep

Kindred Spirits

Soleil Moon

Warrior

Slipknot

We Are Not Your Kind

Excuse

Prophets From the Occultic Cosmos

Cruella

Metal Revenge

Northtale

Welcome To Paradise

Tour Report : MONOLITHE + ABYSSIC / Europe avril 2019

Jus de cadavre / 15/08/2019
Abyssic

THE DIRT / Critiques du film

Jus de cadavre / 06/08/2019
Biopic

MOTOCULTOR 2019 : notre programme !

Jus de cadavre / 05/08/2019
Metalnews

Obscene Extreme - Jour 6

Mold_Putrefaction / 03/08/2019
Brutal Death Metal

Obscene Extreme - Jour 5

Mold_Putrefaction / 02/08/2019
Brutal Death Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Un album ou il faut pas réfléchir, c'est beaucoup de bruit, ça tremble c'est juste fait pour nous détruire la cervelles et les oreilles c'est assumé et ça marche, ça te met la dose.

J'assume aimé dans ce sens mais je n'y vois rien d'autre et ça me suffit de m'explosé la tete.<(...)


Pour information le groupe est emmené par des membres de Impaled Nazarene (Mikael Arnkil), Abhorrence et Unholy (Pasi Äijö)


Triste nouvelle :-(
RIP


C'est là où le groupe continue de se distinguer : contrairement à tous ces groupes jouant sur scène l'intégralité de leurs albums les plus renommés (et vendus, pour le coup...), eux ils prennent un contrepied phénoménal. Donc Mr Bungle continue sa légende de surprise permanente. Que pouvai(...)


Les gars ont quand même un sacré esprit de contradiction, revenir après toutes ces années pour jouer une démo super underground et n'ayant quasi aucun rapport avec le reste de leur discographie alors que tout le monde attendait les grands classiques...

Quand j'ai vu qu'il y avait S(...)


Au delà de l'excellente nouvelle le plus étonnant , pour moi, c'est qu'ils vont jouer leur première démo. Soit ce qu'ils ont fait de plus bourrin. Juste génial


Ça c’est une putain de bonne nouvelle
Espérons qu’ils fassent plus que ces 3 dates


Sinon, je vends une Logan break de 2013.
Prix à débattre...


Et bien messieurs, merci pour cette explication qui me permettra d'aller me coucher moins con ce soir...


@Humungus : une résidence (residency en anglais) désigne le fait pour un musicien ou un artiste de se produire pendant une certaine période au même endroit. On parle alors d'artiste en résidence.


La résidence c'est lorsqu'un artiste loue une salle pour y répéter son concert en vue d'une tournée. C'est une répétition en grandeur nature en quelques sortes


1) ManOfShadows + 1 !
2) C'est quoi "la résidence" ?


Bonne nouvelle. Je n'attendais pas un nouvel album de leur part si tôt.


J'ai eu peur ! En lisant les deux premières lignes et en voyant la photo, c'est mon cœur qui a faillit s’arrêter de battre. Murphy est un vocaliste unique et légendaire. Bon courage et bon rétablissement à lui.


C’est pas trop tot


Pas un petit passage par chez nous, dommage...


A noter qu'il s'agit d'un EP (5 titres) et non du 3ème album des chiliens à proprement parler.


Oui le morceau en écoute est... éprouvant ! Bien plus violent que certains groupes de métal. Je suis pas sur que ce soit pour moi par contre...
PS: Elle donne une interview dans le dernier New noise.


Ouch... je n'ai écouté qu'un seul morceau et pourtant je suis sur les rotules. C'est d'une intensité rare. Cathartique. Quand elle hurle, on a juste envie de hurler avec elle, encore plus fort pour... je ne sais pas vraiment en fait ! Tout bonnement impressionnant. Et éprouvant !
Merci mec(...)


Enjoy The Violence !