Panopticism: Belong / Be Lost

Feed Them Death

17/04/2020

I, Voidhanger Records

Deuxième album pour l’isolé londonien italien de Void, l’originaire de Gênes nous livrant encore une fois ses vues sur le Metal extrême de son Londres d’adoption. Pour ceux n’ayant pas suivi l’affaire, Void est un énigmatique musicien connu pour avoir un jour ébruité ses vues brûlantes au sein du combo Death ANTROPOFAGUS, et depuis quelques temps responsable de plusieurs projets aussi différents qu’incorruptibles. On le retrouve donc au sein de BUNE, de RISING BEAR FLOTTILLA, mais surtout, seul et omnipotent dans FEED THEM DEATH, son projet Death/Grind qu’il bichonne comme un ours son pot de miel. FEED THEM DEATH n’en est donc pas à son coup d’essai, puisqu’un premier LP publié en 2018 (No Solution / Dissolution, via Exalted Woe Records) nous avait permis de comprendre les traumas d’un musicien qui visiblement s’occupe très bien de son cas seul dans son coin, mais autant dire que Panopticism: Belong / Be Lost pousse les choses encore plus loin. Dans les faits, ce projet est une sorte d’exutoire total, et surtout, une autre façon d’envisager le Grind, sous un point de vue que l’auteur aime à penser avant-gardiste. Vu d’ici, le projet est sacrément viable, et surtout, de grande qualité. On sait les one-man-band assez complaisants parfois, mais la richesse instrumentale dispensée par ces onze nouveaux morceaux nous prouve que le « groupe » est tout sauf un caprice passager, et entre les bourrasques de blasts et les cris grognons, l’affaire tourne rond, mais pas en rond. En confiant ses thématiques à l’inspiration de Michel Foucault, philosophe français du Poitou, Void a donc placé Panopticism: Belong / Be Lost sous l’influence de deux ouvrages, Surveiller et punir et Maladie mentale et personnalité, pour le rattacher au concept du panoptique (projet architectural de prison inventé par Bentham et conçu pour que les prisonniers puissent tous être vus depuis une tour centrale). Cet album a donc du fond, et raisonne, se pose des questions, spécialement au niveau des libertés individuelles et de la façon dont la société traite ses propres « parias ».

Un album sur la différence donc, sur l’aliénation, sur l’isolement et la négation de l’individualité sous couvert de contrôle du bien-être et de l’ordre, pour une musique qui n’est pas moins intelligente que son propos littéraire. En avouant des influences d’origine que l’on sent assez vite (NAPALM DEATH, NASUM, BRUTAL TRUTH, TERRORIZER, PHOBIA), FEED THEM DEATH se rapproche dans le fond des TOTAL FUCKING DESTRUCTION, et de tous les défenseurs d’un Grind libre et affranchi de toute figure trop imposée. D’ailleurs, plus que de Grind, il convient ici de parler de Metal extrême, puisque Void utilise des composantes de Drone, d’Indus, de Death, de Thrash et même de Crust ou de Doom, et Panopticism: Belong / Be Lost en fin de compte ne ressemble à aucun autre album connu, puisqu’il s’éloigne constamment des schémas établis. Les morceaux, relativement conséquents, s’étirent de deux à six minutes, osent toutes les expérimentations, et naviguent parfois en eaux troubles. On pense à SCORN en écoutant « Evokism II », et certains passages méchamment brutaux suggèrent même des accointances avec la scène BM anglaise, ce qui confère au produit des allures de symphonie d’ultraviolence ouverte. L’artiste italien ne se gêne d’ailleurs pas pour utiliser aussi des composantes Noise, comme le démontre le long et traumatique « Prescience/Evokism III », sorte de Crossover entre LUSTMORD et la scène BM ultra lo-fi canadienne, entre le lavage de cerveau et l’expressionisme abstrait. Panopticism: Belong / Be Lost est donc bien plus qu’un pauvre album de Death/Grind vite emballé et pesé par un musicien qui a besoin de faire du bruit. Mais sa façon d’appréhender l’extrême de manière plus « cérébrale » ne l’empêche pas de nous lâcher quelques riffs méchamment efficaces, qu’il prend un malin plaisir à compliquer de rythmiques aux mouvements incessants (« Zoneless Confinement »). On se dit à ce moment-là que CARCASS et FULL OF HELL auraient pu collaborer sur un concept commun, d’autant que la dualité vocale aiguille sur différentes pistes.  

Tout ça n’est donc pas simple, à l’image de ce splendide artwork travaillé par Guglielmo Rossi et Bandiera. Ce second LP suggère donc bien ses thèmes, et finit par provoquer une sensation de paranoïa, tant les sons se répercutant imitent les regards insistants d’une société sur les siens. Cette thématique d’aliénation et d’enfermement prend alors tout son sens, lorsque les couches sonores s’empilent les unes sur les autres, créant un magma oppressant (« Scar? »), à la manière d’un NASUM perdant tous ses repères et jouant deux morceaux en un. Bruyant, mais jamais gratuit, ce disque aménage aussi des espaces plus simplifiés, ou la colère devient plus palpable (« Apologue of Descent », Crust en diable), voire outrageusement amplifiée (« Black Bile Banquet », avec sa programmation en blasts qui donne le tournis). La force de Void est d’avoir collé à son idée complexe tout en offrant à son public des thèmes accrocheurs, et des licks faciles à retenir, sans renoncer à son élitisme de composition. Ce maelstrom sera donc difficile à supporter pour ceux qui préfèrent un Death/Grind immédiat et simple à assimiler, mais en forçant l’auditeur à multiplier les écoutes, FEED THEM DEATH signe une œuvre intelligente et bien dans son époque, consciente des abus et bien décidée à s’en affranchir. La production, claire et un peu sèche convient parfaitement, et certains morceaux au parfum ATROCITY des débuts (« Lotusbluthen III ») intègrent même des segments Doom/Sludge du plus bel effet. Les interludes Techno/Ambient seront jugés à leur juste valeur (« Lotusbluthen III »), mais ne sont jamais gratuits et faciles. Panopticism: Belong / Be Lost a donc tout à fait sa place dans l’écurie I, Voidhanger, et nous offre une analyse musicale pertinente sur cette ère trouble à la Orwell ou les autorités et gouvernements en place n’ont de cesse de réprimer les plus faibles et de s’isoler dans leur tour d’ivoire.      

                                 

Titres de l’album :

                          01.Zoneless Confinement

                          02.Scar?

                          03.Apologue of Descent

                          04.For Our Insolent Dead

                          05.Anti-modernist Extradition

                          06.Prescience/Evokism III

                          07.Black Bile Banquet

                          08.Break The Infi/nite

                          09.Lotusbluthen III

                          10.Evokism II

                          11.Dead is Better

Bandcamp officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 14/04/2020 à 17:30
82 %    612

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Kraftwerk 3 D

RBD 14/05/2022

Live Report

Mosh Fest 7

RBD 12/05/2022

Live Report

The Exploited + Fat Society + F.O.M.

RBD 27/04/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 1

mortne2001 25/04/2022

La cave

DEFICIENCY : entretien avec Laurent Gisonna (guitare/chant)

Chief Rebel Angel 20/04/2022

Interview

Author and Punisher + Mvtant + HAG

RBD 10/04/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Kaleidobolt + Sacri Monti 24/05 : Shop , Chalons-en-champagne (51)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Chief Rebel Angel

C'est la tournée qui devait avoir lieu avant le confinement il me semble. Motley Crue ont eu toutes les peines du monde pour justifier ce retour mdr

23/05/2022, 11:25

L\'Anonyme

Vince Neil sait de nouveau chanter ?

23/05/2022, 09:29

Sharon Osbourne sale putain

New Noise, c'est pour les bobos élevés au soja

21/05/2022, 19:50

Le zizi au cancer de LG Petrov

Humungus le sale assisté, c'est pas parce que t'es occupé à boire ton RSA qu'il ne faut pas aller te rencarder sur le net. Enfin, je veux dire, te rencarder pour autre chose que les dernières vidéos de Pascal OP.

21/05/2022, 19:48

Simony

Désolé Humungus !   

21/05/2022, 15:33

Chief Rebel Angel

@Humungus mieux vaut tard que jamais ;)

21/05/2022, 13:52

Humungus

Simony + 1 (comme d'hab'...).Seul bémol à tout ça : Pourquoi vous prévenez si tard du bazar ?!?!

21/05/2022, 13:10

NecroKosmos

Comparez NEW NOISE et METALLIAN et vous comprendrez tout. Et à propos de ROCKHARD, avez-vous déjà vu la version allemande ? Le jour et la nuit...

21/05/2022, 07:23

NecroKosmos

Pas faux, surtout depuis la fermeture du Mondo Bizarro.

21/05/2022, 07:18

Simony

Au-delà de la ligne éditoriale du magazine que l'on aime ou pas, moi c'est plutôt la longévité, 30 ans tout de même, lorsque l'on connait la scène Metal française, c'est une durée qui en impose. Après je parta(...)

20/05/2022, 22:46

Arioch91

J'achète Metallian de temps à autre, p'tet 2 fois par an mais guère plus.Pour moi, ça a toujours frôlé l'amateurisme, ce mag et j'aime pas leur manière de proposer autant de pages pour un gros groupe que pour un groupe net(...)

20/05/2022, 20:42

BOULOGNE WOOD NECRO TRANNY

Rennes, cette ville de clodo et de cafards.

20/05/2022, 19:37

Brutal caca

Comme quoi, on peut faire de la merde sur le long terme. Merci Merdallian!

20/05/2022, 19:36

Jus de cadavre

La scène rennaise qui continue de mettre des taloches bien comme il faut ! Terrible !

20/05/2022, 09:44

Namless

Metallian, ou le magazine non reçu 1 mois et demi après l'avoir commandé ?

20/05/2022, 08:38

Jus de cadavre

J'y trouve un petit coté Revenge aussi... Ça aussi c'est sale décidément !   

19/05/2022, 18:59

Jus de cadavre

Ah ouais   Bestial et old-school la vache ! Je sais pas ce qu'ils bouffent en Australie mais ils aiment le sale !Exce(...)

19/05/2022, 18:56

Fred

Sans parler de la partie restauration avec toutes les pénuries , vaut mieux s’abstenir des stands et apporter sa bouffe . 

19/05/2022, 17:02

Jus de cadavre

Je pense que c'est surtout pour éviter le squatage en ville et éviter ainsi d'énerver les Clissonais à la longue. Concernant les vans : les véhicules aménagés pourront "camper" sur les nouveaux parking (tout sauf les tentes quoi(...)

19/05/2022, 15:58

Fred

Donc on t’enlève la voiture si t’a envie d’aller te balader ou faire autre chose que les concerts sauf si t’ai immatriculé du coin 

19/05/2022, 15:06