Copendium Ordinis

Ordo Omegae Absolutae

09/09/2016

Altare Productions

Le mystique, l’occulte, la noirceur et la violence… ce microcosme de l’extrême fascine et appâte le regard comme l’ouïe, mais est-il prudent de laisser sa curiosité prendre les rênes jusqu’à la confrontation ? Jusqu’ici, j’aurais répondu de manière affirmative.

Dans un premier temps, prenons une petite minute afin de nous pencher sur le concept d’ORDO OMEGAE ABSOLUTAE ; une entité musicale composée de plusieurs groupes distincts, formés des mêmes musiciens. Plutôt original et intéressant, je dois dire. Le but avoué tient dans l’exploration des diverses facettes musicales ténébreuses. Maintenant, la question qui se pose : ‘l’entreprise tutoie-t-elle le succès ?’. La réponse est non !

Soit je n’ai pas eu le bon sens ou la sensibilité d’appréhender le message comme il se doit, soit ce disque est un ouvrage trop ambitieux pour ses maîtres d’œuvre. L’opus se dévoile avec ODIBILIS SIGNATUS, probablement le plus inabouti des cinq projets. Les deux titres proposés sous cette bannière sont tout juste supportables. Ou pas... Tant dans l’inspiration que dans l’exécution, la musique est bâclée, immature. Bien entendu, lorsqu’un album démarre avec une telle impression, il n’est point aisé de la combattre pour le reste du contenu.

Les deux titres suivants, signés MORKENATTEN, semblent bénéficier d’une légère amélioration, néanmoins, on reconnaît la patte des musiciens… Et ainsi de suite avec DE VERMIS MYSTERIIS, SEPULCHRUM et finalement NECROSOPHIA… Un périple bien douloureux.

Je n’ai aucun plaisir à être désobligeant, toutefois, je ne sais comment rédiger un article positif sur cette réalisation boiteuse. Je comprends la vision fondatrice, toutefois les moyens mis en jeux afin de la concrétiser sont beaucoup trop minces. De la production à la mise en place musicale, tout est à revoir, à remodeler avec une exigence bien plus affûtée afin de mettre en exergue les diverses idées dignes d’intérêt. Car oui, il y en a, malgré tout ! Elles sont malheureusement écrasées sous le poids des malformations conséquentes d’une œuvre qui, je l’espère, restera une tentative caduque transformée en exemple à ne plus réitérer.

Titres de l'album:

1. Odibilis Signatus – Nihilistic Reveries
2. Odibilis Signatus – A Stain Upon The Shroud Of Eternity
3. Morkenatten – Mourning Fixation
4. Morkenatten – Secrets Within The Natural Facade
5. De Vermis Mysteriis – Tentacles From Out Of The Ooze
6. De Vermis Mysteriis – From The Loss Of Identity
7. Sepulchrum – Astral Portal Pt. I
8. Sepulchrum – Astral Portal Pt. II
9. Necrosophia – Necrosophic Rituals Pt. I
10. Necrosophia – Necrosophic Rituals Pt. II



par arnaudvsk le 12/10/2016 à 09:00
25 %    498

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Xtreme Fest 2016

RBD 08/07/2020

38'48 Regeneration

mortne2001 07/07/2020

Harmony Corruption

mortne2001 03/07/2020

Little Monsters

mortne2001 30/06/2020

Complicated Mind

mortne2001 15/06/2020

Dossier spécial Bretagne / LA CAVE #5

Jus de cadavre 15/06/2020

Screams and Whispers

mortne2001 12/06/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Hoover

Je n'aime vraiment pas ce qu'est devenu ce groupe. Perdition city était une évolution osée mais avec un résultat brillant, depuis ça oscille entre le chiant et le sans grand intérêt.

13/07/2020, 19:34

sart

Pas mal du tout.

13/07/2020, 19:28

sart

Meilleur et moins mélodique que le précédent, ce dernier Pocahontas n'en reste pas moins trop polissé, sans âme et s'oublie très vite.

13/07/2020, 19:27

sart

Du metal pompeux dit "'epique" bien raccoleur et de fort mauvais goût auquel sont juxtaposées quelques parties dites folk. A oublier au plus vite...

13/07/2020, 19:23

sart

Ca sonne comme du death suédois sans les fréquences basses.

13/07/2020, 19:21

Saddam Mustaine

Pas si mauvaise la suite, bien que très varié.

13/07/2020, 19:06

Humungus

Bien d'accord avec vous les gars.
... Même si j'ai tout de même une nette préférence pour leur premier album.
Quand au reste de leur discographie, elle m'en touche une sans faire bouger l'autre.

13/07/2020, 13:22

Gargan

Idem, dans mon top 10. Totalement dérouté à l'époque mais je ne m'en suis jamais lassé depuis, riffs et mélodies imparables. T'en écoute un morceau, puis deux puis l'ensemble sans t'en rendre compte. Enfin ce sont surtout les autres qui s'en rendent compte, because air guitar et air drums heh(...)

13/07/2020, 11:51

Saddam Mustaine

Amorphis cet album est sensationnel.

12/07/2020, 14:20

Pomah

Y'a clairement un côté synthwave pas dégeu, à creuser.

11/07/2020, 14:36

RBD

Voilà un groupe et un homme qui m'ont marqué à une époque où je commençais à être blasé. Ce n'est pas toujours facile à suivre d'un album sur l'autre, c'est un vrai fêlé. Mais comme dit le proverbe, ce sont des esprits comme ça qui font entrer la lumière.

10/07/2020, 23:41

aeas

Seul le batteur a encore un semblant d'intégrité à travers ses activités.

10/07/2020, 20:35

Jus de cadavre

Idem, découverte pour moi grâce à cette chronique. La prod est excellente pour l'époque !
Un bien bel hommage en tout cas Mortne...

10/07/2020, 17:38

JTDP

@jus : +9986457 !
@gerard : fais péter le "name dropping" on n'attend que ça de faire de nouvelles découvertes ! ;-)

10/07/2020, 17:10

JTDP

Purée c'est vrai qu'il est excellent cet album !!! Et malgré Youtube et le poids des ans, le son est franchement bon ! Une réédition s'impose, c'est indéniable.

10/07/2020, 17:08

Oliv

Ah bon

10/07/2020, 12:51

y'a pus d'jus

faut dire à BEBERT de pousser son camion ,il bloque la porte du garage et j'peux pas sortir la dépanneuse !

10/07/2020, 12:29

Gargan

Haha la ref à Hanson ! Belle découverte, merci.

10/07/2020, 11:59

Thrashing Metropolity

Super anecdote, Goughy ! Merci pour le partage !
Ca ne fait que confirmer tout le bien que nous sommes nombreux à penser de ce groupe culte.

Vraiment, si ces albums pouvaient être réédités, ce ne serait que justice !
Quelqu'un a évoqué plus haut l'accent franglais du (...)

10/07/2020, 11:07

goughy

Bon allez je me lance, juste histoire d'en rajouter sur les sentiments positifs qui émanent ce très beau papier (je savais pas l'histoire du début des Bérus...)
Ca devait être en 94 ou 95, on avait 14 ans, on écoutait MST et, avec deux autres potes, Mickey était une star du niveau de Br(...)

10/07/2020, 10:42