Fallen

Archon Angel

14/02/2020

Frontiers Records

Cosmopolite, international, coalition, alliance, hors de toute frontière, tout ce que vous voulez, mais de qualité. Une fois encore, Frontiers fait fi du concept de limites énoncé par son propre nom et rapproche les peuples via les partenariats, en acceptant cet assemblage mondial de pointures dans leur domaine. ARCHON ANGEL, nouveau supergroupe de l’écurie italienne ? En quelque sorte, mais beaucoup plus que ça à la base. Ne comptez pas sur Fallen pour brosser dans le sens du poil les amateurs d’équipes bigarrées, puisque le projet trouve ses fondements ailleurs. Le groupe est simplement né d’un désir, celui partagé par le guitariste/producteur Aldo Lonobile (SECRET SPHERE) et l’ancien chanteur de SAVATAGE et CIRCLE II CIRCLE Zak Stevens, qui en travaillant de concert sur l’album Return To Eden de Timo Tolkki se sont rendu compte que bosser ensemble sur des morceaux inédits ne serait pas une si mauvaise idée que ça. Des morceaux certes, inédits d’accord, mais non sans arrière-pensée. Car lorsque Aldo a proposé ses premières idées à Zak, il en avait une derrière la tête ; celle de se rapprocher le plus possible du son du SAVATAGE de grande tradition, celui de Edge Of Thorns et Gutter Ballet. Emballé par cette idée, Serafino a donc cautionné le projet, et les deux hommes ont entamé leur collaboration sous les meilleurs auspices de nostalgie. Et après tout, pourquoi pas ? Le dernier véritable album de SAVATAGE, Poets and Madmen datant de 2001, il était largement temps d’essayer de retrouver cette approche lyrique et virile qui nous avait tant fait aimer Hall of the Mountain King ou Dead Winter Dead, et c’est exactement ce que s’ingénie à faire Fallen. Proposer des morceaux de pur Heavy Metal animé d’un esprit subtilement progressif, le tout enjolivé d’une interprétation emphatique et passionnée.

Mais ARCHON ANGEL dans le fond, qu’est-ce que c’est ? Deux chose, d’abord, un line-up qu’il a fallu compléter, avec trois autres membres, dont Yves Campion de NIGHTMARE à la basse, mais aussi Antonio Agate aux claviers et Marco Lazzarini à la batterie, soit un quintet aguerri, rompu à l’exercice du Metal le plus noble, et prêt à en découdre. En s’assurant la participation d’Alessandro del Vecchio, le groupe a donc pu compter sur l’expérience du producteur/arrangeur maison, qui une fois n’est pas coutume a laissé sa place aux claviers. Ensuite, ARCHON ANGEL, c’est un concept, celui de cet ange moderne, qui délivre à Dieu un message des hommes. Nous suivons donc les pérégrinations quotidiennes de ce médium qui doit protéger l’humanité de tous les problèmes possibles, dans une époque perturbée et profondément traumatique. Un tel précepte de départ exigeait évidemment une mise en musique à la hauteur de ses ambitions divines, et autant dire que Zak Stevens et Aldo Lonobile ont mis le paquet pour nous replonger dans une époque magique, celle qui portait le Heavy Metal au pinacle et qui n’avait en tête qu’une seule chose : proposer au public d’énormes chansons aux arrangements nobles, à l’incarnation absolue. On accepte donc la filiation directe avec le SAVATAGE le plus respecté, mais on tolère aussi les nombreuses allusions à DIO, RAINBOW, et d’autres plus discrètes au HM américain des mid eighties, mais aussi au Hard allemand de la même époque. Une sorte de melting-pot géant donc, qui loin de se perdre dans ses obsessions se focalise sur le plus important, les morceaux.

Ces morceaux oscillent entre le dramatisme de circonstance et l’accessible admissible, spécialement lorsque l’ambiance se détend un peu et joue le mid tempo accrocheur (« Faces Of Innocence », le tube de l’album, radiophonique en diable). Mais si vous souhaitez connaître immédiatement la dominante de Fallen, fiez-vous à son premier titre éponyme : il résume à merveille les intentions de ses auteurs. Tout est là, de l’intro aux notes de clavier délicates en passant par l’énorme riff qui n’oublie pas la mélodie en route, jusqu’au solo pour faire connaissance avec le maître des lieux. La voix de Zak, toujours aussi puissante et modulée fait merveille dans ses nuances, avant de s’ancrer dans une puissance en vibrato à la Ronnie James/Jorn Lande. Derrière, les autres ne moulinent pas dans le vide et assurent une assise solide en rythmique, tandis que les synthés allègent un peu le formalisme dramatique. C’est évidemment très bien et fait, mais aussi très vivant. Pas question de laisser la nostalgie pure dominer les débats, puisque le groupe souhaite aussi marquer son époque. C’est ainsi que les poussées de double grosse caisse de « The Serpent » nous éloignent d’un classicisme trop connoté 80’s, même si le timbre de Zak trahit sa fascination pour cette époque. Jamais avares d’une prouesse technique glissée avec beaucoup de finesse, les musiciens se donnent à fond, et parviennent même à mixer la densité de DREAM THEATER avec l’efficacité de STRATOVARIUS sur le trépidant « Rise ». Les plus pointilleux regretteront un parti-pris médium au niveau de la cadence, mais les plus esthètes applaudiront ce choix de traditionalisme qui réveille le fan de Heavy royal qui sommeille en nous (« Under The Spell », évidemment très SAVATAGE, lui-même très DIO, etc…).

Certes, l’ensemble est très respectueux des codes, mais l’ambiance est vraiment prenante, et guerrière. On aime ces intros tout sauf gratuites qui plantent le décor (« Twilight », qui pendant quelques instants fait même penser à MERCYFUL FATE et KING DIAMOND), ces adaptations rythmiques ludiques qui relancent la machine et transcendent le Hard-Rock le plus éprouvé (« Hit The Wall »), mais surtout cette capacité à envouter l’auditeur avec le mysticisme lyrique du SAVATAGE de Gutter Ballet sur le final homérique de « Return Of The Storm ». Ce dernier titre offre un final à la hauteur des ambitions et achève de conférer à Fallen un statut iconique, loin de la copie carbone que l’on était en droit de craindre. En adaptant d’anciennes méthodes à des exigences modernes, ARCHON ANGEL transpose les influences les plus évidentes et les transcende, trouvant toujours le juste équilibre entre des claviers chevaleresques et une guitare preste, qui lâche des riffs gigantesques, soutenus par une section basse/batterie solide et inventive. Du sur mesure cousu par des orfèvres du genre, et l’un des albums de pur Heavy Metal de l’année 2020.         

                               

Titres de l’album :

                              01. Fallen

                              02. The Serpent

                              03. Rise

                              04. Under The Spell

                              05. Twilight

                              06. Faces Of Innocence

                              07. Hit The Wall

                              08. Who’s In The Mirror

                              09. Brought To The Edge

                             10. Return Of The Storm

Facebook officiel


par mortne2001 le 13/03/2020 à 18:23
82 %    1143

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Dvne + My Diligence

RBD 29/05/2024

Live Report

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report

Midnight + Cyclone + High Command // Paris

Mold_Putrefaction 24/04/2024

Live Report

DIONYSIAQUE + JADE @La Chaouée

Simony 23/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Dobey swamp

Il y a décalage notoire entre ce report et la perception de ce pseudo journaliste qui a oublié d être objectif je pense et l avis du public. Ça arrive trop souvent malheureusement.

30/05/2024, 19:02

gory salope

@gory : on veut lire ton report alors, petite catin

30/05/2024, 14:16

GORY

Ce report, c'est du grand n'importe quoi rédigé par une personne qui n'y connaît rien (j'y étais). 

30/05/2024, 11:48

Jus de cadavre

Terrible. Le Thrash / Death au top. On dirait du Legion of the Damned en (bien) mieux avec un coté Slayer de vicelard. 

29/05/2024, 22:14

Jus de cadavre

Setlist de malade tout simplement. Tom est une brute absolue derrière les futs c'est taré. J'avais même pas entendu causer de cet album live ! Merci pour la chro et le rattrapage ;)

29/05/2024, 22:07

Saul D

"pense"

29/05/2024, 17:28

Saul D

Je le sais, je les avais interviewés il y a un moment, mais je ne pensent pas qu'ils aient des tendinites du bras, eux :-)

29/05/2024, 17:28

Gargan

Les birds, en mode vieux con, je les évite depuis leur retrait du dernier hellfest (en même temps, pas mon style donc je le vis bien :D). Raisons très vagues et tellement dans l'air du temps : z'en font pas assez pour les femmes (y'a pourtant rien de pire et d&a(...)

29/05/2024, 15:46

Steelvore666

Miam-miam !

29/05/2024, 07:54

Matürin/ Mobütu

Ici le chanteur du gang Mobütu.Il est vrai que j’ai cette fâcheuse habitude de trop parler entre les morceaux et je te le concède et te remercie pour le consei(...)

28/05/2024, 17:21

Jus de cadavre

Saul D : et bien pas tant que ça en fait ! Al-Namrood (qui veut dire "non-croyant" en arabe) est clairement anti-islam ! Au point que les membres restent anonymes car ils risquent (très) gros dans leur pays qui a le coup de sabre facile...

28/05/2024, 15:04

Saul D

Mettre en lien Al Namrood et Nokturnal Mortum, c'est cocasse :-)

28/05/2024, 12:44

PTT

Je trouve que DPD a raison. Et paradoxalement, je compose de la zique plutôt moyenne, on sort des albums qui sont certainement dispensables, 90% de nos "fans" sont nos potes. Mais je continue. Parce que j'aime ça, parce que sinon il ne me restera plus que d(...)

27/05/2024, 23:38

Johnny grossebite

Allez, après les boomers hivy mitol, voici venir les goudous en colère. De mieux en mieux

27/05/2024, 22:12

DPD

@LeaJ'exprime mon avis tout le monde me tombe dessus je défend mon point de vue et voilà tout. Il y a toujours quelqu'un pour remettre une pièce dans la machine, pour moi j'ai effectivement tout dit du coup je m'amuse un peu que voulez-vous.

27/05/2024, 16:40

DPD

Je vois pas l'homophobie, je réalise les souhaits d'un homosexuel, j'essaye d'aider, tu veux quoi, j'y vais direct au Talmud ?

27/05/2024, 15:49

Lea

DPD je ne comprends pas du tout pourquoi tu t'acharnes comme ça, on a bien compris tes messages. Tu te fais plaisir à cracher sur tout et n'importe quoi, je vois pas trop le délire, tu t'emmerdes ?

27/05/2024, 12:50

Cämille

Vous pouvez pas virer cette merde homophobe ? Histoire de remonter le niveau. Merci

27/05/2024, 12:19

Gargan

Merci pour ce live report étoffé, va vraiment falloir que je me bouge les miches pour le prochain !

26/05/2024, 21:48

Gargan

Y’a pas de batteur ? J’aurais du mal à comprendre un changement de style..

26/05/2024, 20:55