Forced Perspective

Omnism

03/09/2021

Autoproduction

Xième nouveauté Thrash du mois, mais pas la moins intéressante. Les OMNISM nous en viennent de New-York, la grosse pomme, qui au jugé de la puissance dégagée par ce premier album a du se manger une méchante attaque de vers. Fondé l’année dernière, le combo n’a donc pas traîné à s’exprimer, et s’est même épargné la marelle des cases démo et EP en lâchant directement un LP aux proportions de moyenne-durée. Moins de trente minutes de musique, pour une énergie de tous les diables, et une tendance à mélanger avec bonheur le Thrash le plus moderne et le Hardcore métallique le plus hargneux.

Forced Perspective est donc plus intriguant que ses premières mesures ne le laissaient paraître. Ainsi, en tombant sur le féroce title-track « Forced Perspective », qui en moins de trois minutes évoque avec acuité l’agression d’un pit-bull aimant garder un morceau de chacune de vos chevilles entre les dents, on comprend l’importance du métissage dans la philosophie du groupe. Produit avec pertinence, animé d’une rage de tous les instants, parsemé de samples inquiétants digne d’un film d’horreur, Forced Perspective est donc une bonne surprise, que les fans de Thrash contemporain et les accros au Hardcore le plus épais sauront apprécier à sa juste valeur.

Joe Sacco (basse), Jon Kucera (batterie), Danny Wahlberg (guitare) et Will Checchi (chant/guitare) nous surprennent donc de leur refus de s’intégrer à la mouvance old-school qui domine la production depuis de longues années. Et le plaisir de découvrir un album qui justement dénote dans le paysage actuel est décuplé par des instrumentaux voraces, dominés d’une voix Core tout à fait persuasive. Si l’influence du PANTERA le plus gonflé aux stéroïdes est évidemment palpable, le fond de l’air est plus chaud que les dernières réalisations de Phil et ses comparses, et l’ambiance est tendue comme une corde à piano prête à vous lâcher en pleine gueule.

En gardant la cohésion sous le coude, le quatuor a joué la bonne carte. Pas plus de huit morceaux pour cette entrée en matière en guise de bourre-pif, qui ne rechigne pourtant pas à laisser s’échapper la pression de temps à autres. Ainsi, la mélodie de « Among the Filth », amère en oreilles n’est pas sans rappeler le côté vicieux des légendaires ACID BATH, avec cette voix acide et cette atmosphère confinée. Le point fort des américains reste tout de même cette capacité à emballer les débats d’une accélération fulgurante vous laissant sur le flanc, et cette montée régulière dans les BPM confère à cet album une folie qui manque à bon nombre de groupes actuels.

Bien construit, suivant une montée en puissance remarquable, Forced Perspective impose en effet son point de vue, et n’en démord pas. Les riffs sont certes graves et classiques, mais les fréquents changements de beat, les parties rythmiques bancales et les ruées dans les brancards font de ce premier album un méchant combat de gangs, et la transposition musicale d’une réalité sociale assez effrayante. Très capables individuellement, les quatre membres mettent leur bagage au service d’un collectif soudé, et parviennent à élaborer des plans tout à fait impressionnants, comme cette succession de cassures au biseau sur le monstrueux « Upon This Flesh I Feed ». Empruntant au Death son intransigeance rythmique, au Thrash sa fluidité dans la violence, et au Hardcore son âpreté dans le propos, OMNISM délivre son message sans ambages, et risque de fédérer les trois publics de sa musculature. Pas une seconde d’ennui dans cette collection de cris de rage formidablement bien construits, et exhortés avec hargne et brutalité. Sans oublier qu’un morceau efficace se doit de contenir son lot de petits licks harmoniques et de brisures dans l’avancée (« Amnesia »), les new-yorkais prouvent qu’ils en ont dans la besace, et que leur ressenti est tout sauf forcé.

En nous permettant de nous échapper de la prison nostalgique pour une petite demi-heure, Forced Perspective incarne le mi-chemin le plus persuasif entre Thrash et Hardcore, sans tomber dans les travers joyeux du Crossover trop heureux. Ici, la réalité est décrite via l’éclairage de néons blafards, de lumières vacillantes, et de riffs qui donnent la rage. Bourré de testostérone sans être cliché, ce premier album laisse augurer d’une belle carrière, et sans avoir si les OMNISM ont le talent pour prendre la relève de PANTERA, j’ose affirmer qu’ils représentent un certain avenir pour le Thrash, englué dans ses souvenirs les plus passéistes et répétitifs.

             

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. Undone

02. The Fallout Remains

03. Forced Perspective

04. Cleansing Power of Fire

05. Among the Filth

06. Upon This Flesh I Feed

07. Amnesia

08. The Accuser


Facebook officiel


par mortne2001 le 27/04/2022 à 15:27
80 %    120

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

HELLFEST 2022 / Part 1 / Du jeudi 16 au dimanche 19 juin

Jus de cadavre 30/06/2022

Live Report

Interview de NESTOR

Chief Rebel Angel 25/06/2022

Interview

The Ocean + PG Lost + Psychonaut

RBD 10/06/2022

Live Report

NECROWRETCH + HEXECUTOR + LORD GALLERY / Rennes (Ubu)

Jus de cadavre 01/06/2022

Live Report

Agressor + Mercyless

RBD 28/05/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 2

mortne2001 26/05/2022

La cave
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Jus de cadavre

Hé oui c'est vrai ! Mais bon c'est la force du Hellfest : son affiche de malade qui à chaque fois te fait dire "aller j'y retourne !"

30/06/2022, 22:53

RBD

Hé, JdC, je croyais que tu ne voulais plus retourner au Hellfest, ha ha !! Le covid a changé bien des choses. Nous avons tous très faim.Je ne suis pas étonné, autrement, de l'excellente impression laissée par Agressor, ça m'a fait (...)

30/06/2022, 14:55

Simony

Totalement d'accord avec toi Jus de cadavre, c'est du tout bon avec cet esprit simple et efficace que j'aime beaucoup dans ce groupe.

30/06/2022, 14:43

Jus de cadavre

Simple, basique, efficace. 

30/06/2022, 11:53

Jus de cadavre

Cette prod encore ! Un petit côté Thrash de bâtard ce titre, avec un son de tronçonneuse. Le pied.Super nouvelle en tout cas, ça sent un top de fin d'année cet album... 

30/06/2022, 11:43

Gargan

Le petit clin d'oeil sur la police de caractères

30/06/2022, 11:35

M\'Z

Merci beaucoup pour le repartage, je mets le lien d'écoute sur toutes les plateformes digitales :

30/06/2022, 09:11

Arioch91

J'attends de découvrir tout l'album avant de passer à la caisse.Scourge of the Enthroned n'avait pas duré longtemps dans mes esgourdes.Alors j'espère que celui-ci se montrera plus passionnant.

29/06/2022, 22:12

Buck Dancer

Je préfère quand même les clips qui se passent dans un hangar, bien plus original.Sinon, je m'en lasse pas de ce morceau. Si le reste de l'album est du même niveau, ils vont enterrer la "concurrence". 

28/06/2022, 18:44

Deathcotheque

Mauvaise traduction très certainement.Conseil à tous : utilisez DeepL au lieu de Google traduction quand vous avez besoin d'une traduction correcte.

28/06/2022, 14:49

Orphan

On ne peut que saluer le travail de cette vidéo, qui à la mérite de raconter qqchose. A l'image de ce morceau, au moins il se passe un truc dans ce clip.

28/06/2022, 11:35

fallwarden

musicalement ignoble, hyper formaté et ultra prévisible. 

28/06/2022, 06:35

Steelvore 666

Le groupe commente...Euh non en fait. C'est quoi ce charabia ? Une mauvaise traduction ou un concept complètement con à travers lequel personne ne comprendra rien ?

27/06/2022, 15:15

LeMoustre

Ahah, "Dave Mustaine presents", c'est comme Tom Cruise avec Top Gun, quoi !Les couplets chantés font furieusement penser au vieux Megadeth dans leur phrasé. Parties de guitares très bonnes, rien à dire. A voir le son, sur ordi dur de juger, mais l(...)

27/06/2022, 10:08

Hoover

Une synthèse entre un vieux Megadeth qu'on avait un peu oublié et le Megadeth récent (que personnellement j'aime bien). Super morceau!

26/06/2022, 06:16

Humungus

Ouch !!!Intrigué par vos commentaires, je me suis laissé tenté à une écoute (l'aurai-je fais sans cela ?)...Puis deux...Puis trois...Claquasse !!!Alors effectivement, rien de nouveau sous le soleil, mais un cassoulet r&eac(...)

25/06/2022, 07:22

Jus de cadavre

Ben putain ! Je pensais pas apprécier du Megadeth comme ça un jour ! Même le chant de Dave le canard est pas repoussant ! Incroyable. Et le clip a de la gueule.

25/06/2022, 00:44

Arioch91

D'accord avec Simony. Les vieux groupes de Thrash ne valent plus le pet. Mais Megadeth arrive encore à se hisser au-dessus.J'avais bien aimé Distopia, je me laisserai tenter par ce nouvel album.

24/06/2022, 20:45

Moshimosher

Franchement, il déchire ce clip !

24/06/2022, 19:53

Humungus

Moi je vénère MANOWAR !Hormis "Warriors of the world" et "Gods of war", la discographie est absolument exceptionnelle.

24/06/2022, 18:32