Le nom de ce groupe commençait gentillement à me caresser l'oreille alors que CANDLEMASS et la scène Heavy Doom Metal commençait à tourner en rond. Avec la sortie de leur troisième album Beyond The Martyrs (2013), écouter et me pencher sur ce groupe américain est devenu inévitable tant on m'en disait du bien. Et puis, un soir de mars 2016, le destin va mettre ce groupe sur ma route lors d'un festival Rock 'n' Metal à Fismes organisé par Underground Investigation et la prestation du groupe ne souffre d'aucun temps mort, c'est Heavy, aggressif vocalement et terriblement efficace. 

C'est que les Américains ont beaucoup tourné pour promouvoir cet excellent troisième album, ce qui explique les 4 années entre le précédent et ce nouvel album, From Fields Of Fire, mais surtout le groupe a du faire face au changement d'un guitariste et d'un bassiste et comme chacun sait, trouver des Doomers aux USA c'est comme trouver de l'eau dans le désert, y en a mais il faut bien chercher ! Mais voilà le groupe revenu sur pied, prêt à reprendre l'histoire là où elle s'était arrêter et les harmonies de guitare à la MAIDEN, le chant si puissant de Butch Balich font encore les belles heures de cette nouvelle galette sacrément inspirée.

Pourtant, durant les premières écoutes, le côté balisé de la musique d'ARGUS pourrait faire penser qu'il s'agit simplement d'un album du genre supplémentaire, certes c'est le cas, mais il y a une qualité indéniable ici qui fera frémir les passionnés du style. Les autres me direz vous ? Et bien les amateurs d'un Heavy Metal sombre trouveront également leur compte à condition qu'ils aiment le mid-tempo, les amateurs d'un Metal Progressif aussi, pourquoi pas, avec ce travail sur les arrangements qui fait le gage de qualité des albums estampillés ARGUS, la qualité de ces refrains où les parties de chant sont doublées, triplées... ("Infinite Lives, Infinite Doors", "Devils Of Your Time" ou "Hour Of Longing"), ces mélodies à mi-chemin entre mélancolie et lumière, cette batterie qui donne un rythme qui vous martèle la tête, Kevin Latchaw assure là un jeu puissant mais assez fin pour ne pas faire tâche dans le paysage des américains.

Ceux qui ont apprécié Beyond The Martyrs retrouveront l'âme du groupe sur ce quatrième album, toujours équilibré entre moments posés et mélodiques et puissance Heavy qui donne envie de secouer la tête, ARGUS est une valeur sure en la matière et je vous vois venir avec votre question idiote... mais si, ne faites pas ceux qui n'assument pas... je l'ai entendu, à combien est la côte ? Vous me décevez beaucoup vous savez ? Vous me décevez beaucoup... 

Site Officiel

Track-listing :

  1. Into The Fields Of Fire
  2. Devils Of Your Time
  3. As A Thousand Thieves
  4. 216
  5. You Are The Curse
  6. Infinite Lives, Infinite Doors
  7. Hour Of Longing
  8. No Right To Grieve
  9. From The Fields Of Fire


par Simony le 03/10/2017 à 07:00
73 %    295

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Sangue

Culś

Wormwitch

Heaven That Dwells Within

Wings Of Decay

Crossroads

Ares Kingdom

By the Light of Their Destruction

Mosh-pit Justice

Fighting The Poison

East Of The Wall

NP-Complete

Spirits Of Fire

Spirits Of Fire

Brutal Sphincter

Analhu Akbar

Darkthrone

Old Star

Makkmat

Beina Brenner

Jess By The Lake

Under The Red Light Shine

Rammstein

Rammstein

D.a.d

A Prayer for the Loud

Death Angel

Humanicide

First Signal

Line of Fire

Find Me

Angels In Blue

Royal Republic

Club Majesty

The Morganatics

Love Riot Squad Vs The F-world

The Brink

Nowhere to Run

Crazy Lixx

Forever Wild

Pitfest

Mold_Putrefaction / 08/06/2019
Crust

Warm-Up Hellfest

JTDP / 07/06/2019
Hellfest

Ad Patres / Iron Flesh / Origin'Hell - Live-report Rennes

Jus de cadavre / 28/05/2019
Death Metal

Mgła - Revenge - Doombringer // Paris

Mold_Putrefaction / 19/05/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

+ Ministry

18/06 : La Laiterie, Strasbourg (67)

Photo Stream

Derniers coms

Ils ont enfin sorti un album potable depuis 1988 ? Ah non après vérif ' leur dernière crotte reste Hardwired.


Ils ont morflé les Mets, c'est l'age c'est normal mais tant que l'envie et là !

C'est surtout le père Hetfield, Lars est un peut plus boudiner qu'avant. Rob ça va par contre c'est celui qui a le moins bougé, il a la même dégaine qu'il y a 10 ans.


Buck Dancer + 1 putain !!!
A l'instar (dans une moindre mesure tout de même) d'un "Fear, emptiness, despair", deux albums totalement décriés à l'époque...
Allez savoir pourquoi putain ?!?!
Aaaahhhlala ! Les fameux critiques-pisse-vinaigre... … ...


Une belle chro qui m'a donné envie d'en écouter davantage


En parlant de Napalm, j'ai une période Diatribes en ce moment. Album que j'ai négligé à l'époque mais... quel putain de tuerie !!! Un de mes préférés.


Monstrueux ! C'est la saison des baffes en ce moment !


Mitch Harris est bloqué à cause de raisons familiales (et parentales, une histoire de maladie, il me semble). Aux USA.


Billet en poche. Ca va chier. Je les ai vus au moins 12 fois sur scène. Pas grave, j'en serai encore.


Mais il n'a rien écrit pour le prochain album. Juste enregistré ses parties de guitare.


Il est toujours là mais pas sur scène


Et sinon Mitch Harris, il revient quand dans le groupe ?


Enormissime ce titre !! J'adore. Terrible !


Boucherie absolue !!! Oh la vache ! Trop pressé d'écouter ça en entier !


et le sujet *


Tu m'étonnes mec !!!
Et oser "Marc Dutroux national hero" pour un groupe belge… Quand tu sais le drame national que cela a été à l'époque (est le sujet "taboo" que c'est encore désormais), au delà de l'outrage, faut limite avoir de sacrées couilles au cul pour pondre un titre pareil(...)


Tel père tel fils bordel ! C'est marrant, en à peine 5 secondes tu sais que tu es dans la Bay Area...


Pas mal ce truc, connaissais pas du tout ! Merci pour la découverte, mais du coup fait chier de pas avoir été les voir au ND !
Joli titres de morceaux en tout cas :,D !


Only Theater of Pain, l'ultime chef d'oeuvre.


Merci, oui c'est souvent ça.


ah cool ! j'y croyait plus !