Glory, Glory! Apathy Took Helm!

Vile Creature

19/06/2020

Prosthetic Records

C’est encore une fois une sublime pochette qui a attiré mon attention, pochette réalisée par la photographe Danika Zandboer avec la modèle Brianna Duguay (toute précision est bonne à prendre). En regardant cette énigmatique photo, et sans rien savoir sur le groupe en question, je m’attendais à une énième exaction Post-Rock, mais j’étais prêt à en assumer l’écoute. Et en découvrant que le groupe en question officiait dans un registre Doom/Sludge, je fus surpris, et légèrement circonspect. Bien que n’ayant rien de formel à opposer à une lourde charge une fois de temps en temps, je ne m’estime pas spécialiste de la question, et certainement pas la cible privilégiée de litanies interminables avec rythmique inamovible et guitares en mode monochrome constant. Mais décidément, au-delà de cette pochette qui interroge, les VILE CREATURE ne sont décidément pas comme les autres. De par leur look, de par leur personnalité, de par leur optique musicale et leur parti pris éthique. Un simple coup d’œil à leur ineffable site internet permet de comprendre que nous n’avons pas affaire à de simples nostalgiques de l’ère SABBATH, avec pour seules passions, les décibels, la lancinance, l’oppression, et une fascination évidente pour l’occulte. Non, les VILE CREATURE préfèrent poser fièrement avec leurs chats, annoncer qu’ils en ont six et un chien, et truffer leur mise en page officielle de comic sans ms, avec un layout digne des skyblogs. L’énigme est donc entière, mais se résout d’elle-même une fois la musique lancée. Les initiés sauront bien de quoi je parle, puisque le duo a déjà joué au Roadburn, et les fanatiques de la moiteur musicale savent déjà aussi que ces deux-là sont uniques en leur genre. Pourtant, malgré des à-priori favorables en amont, Glory, Glory! Apathy Took Helm! offre encore plus que ce qu’on aurait pu espérer d’un effort Sludge non conventionnel.

Vic (chant/batterie) et KW (chant/guitare/percussion) sont à l’image de ces duos qui peuvent rivaliser avec les ensembles les plus complets et compétents par leur imagination. Et pourtant, tout le monde sait que les limites du Doom et du Sludge sont de celles qui balisent méchamment le terrain en le réduisant à la portion congrue, ne laissant que peu de marge de manœuvre. Tout le monde connaît les cadors du genre, inutile de les nommer ici. Et en assimilant les divers sous genres, en assimilant les enseignements des meilleurs, VILE CREATURE parvient à nous offrir un subtil cocktail en sous couches de EYEHATEGOD, ISIS et NEUROSIS, sans plagier l’un ou l’autre, mais en recyclant leurs recettes avec un flair indéniable. L’effort en lui-même est lourd, emphatique, glauque, sombre, et tous les superlatifs que vous pourriez accoler à un LP comme celui-ci. Mais à l’image de sa pochette, la musique de Glory, Glory! Apathy Took Helm! ose casser les schémas, détourner les codes et les règles, ce qu’on comprend assez rapidement en écoutant « Harbinger of Nothing ». Son massif troussé par Adam Tucker au Boxcar Sound Recordings à Hamilton dans l’Ontario, mastering et mixage peaufinés au Signature Tone Recording à Minneapolis, pour une litanie qui ne repose pas que sur l’oppression, l’insistance et les itérations pénibles et irritantes. En se dispensant de basse, le duo dès le départ prend un risque, tant l’instrument parait indispensable au genre. Pourtant, malgré le fait que l’oreille comprenne bien que les graves ne sont dus qu’à un accordage de guitare bas, le manque ne se fait pas sentir, tant l’osmose entre cette guitare et la batterie est complète. Le chant, partagé entre les deux musiciens est criard la plupart du temps, presque digne d’un Black Metal amateur, et pousse encore plus loin les expérimentations vocales de Scott Kelly et Dave Edwardson. Et finalement, on ne sait plus vraiment si le groupe joue du Sludge, du Doom, du Post Hardcore, ou les trois à la fois, et cette sensation est tellement agréable que les morceaux de dix minutes passent comme trépasse un nonagénaire dans la quiétude la plus absolue.

Bien évidemment, inutile de le nier, la lenteur est ici un mantra qui vous permet d’accéder à un niveau de compréhension et d’appréciation supérieur. Il y a pourtant de la légèreté dans la pression, due certainement à l’absence de basse qui allège un peu l’ensemble. Et sous une couche de formalité, se cache une indéniable créativité, qui permet de se repaître de breaks plus modulés, presque Ambient dans les faits, avec quand même des couches de chant en filigrane qui gardent la noirceur constante. NEUROSIS n’est jamais très loin, ce que l’on sent sur les premières mesures de « When the Path is Unclear », mais un NEUROSIS de principe, plus monstrueux dans les faits, mais plus aéré dans l’esprit. D’ailleurs, le jeu de batterie s’apparente plus à des percussions qu’à un beat pachydermique maintenu contre vents et marée, et l’insert de samples avant la charge éléphantesque permet de reprendre son souffle avant la nouvelle apnée. Il est incroyable de constater que le duo est capable d’une telle puissance, avec simplement une batterie, une guitare et deux voix. Certes, le concept se plaît à rappeler que les amplis sont aussi nombreux que les chats, mais la force qui se dégage de ce LP n’en reste pas moins phénoménale. De la puissance brute donc mais aussi de la subtilité, puisqu’on finit par tomber au gré des compositions sur le sublime « Glory Glory! », qui célèbre la nouvelle participation de la chanteuse Laurel Minnes et de sa chorale MINISCULE. L’artiste avait déjà collaboré avec les deux musiciens, et nous offre ici un océan de pureté, dont les vagues vocales sont soutenues par une guitare frappée et un orgue sobre. Cet intermède incantatoire et poétique rompt avec la mécanique implacable, mais ne dessert pas les desseins ni la logique de l’album. D’ailleurs, le final « Apathy Took Helm! » profite de ses dernières mesures pour s’offrir une belle intro, avant que la guitare amplifiée ne revienne à la charge.

Cet ultime segment oppose donc la mélodie plus éthérée à la fougue des premiers morceaux, et offre une synthèse parfaite des directions, permettant à l’album de garder une cohérence assez fascinante. Et si ce chaos terminal rappelle gentiment les débuts d’EYEHATEGOD et de la vague southern trash américaine, il garde la patine d’un duo canadien qui décidément, ne fait rien comme tout le monde. Et c’est après une ultime rupture mélodique et vocale que l’aventure se termine, dans le fracas d’un feedback cathartique, qui laisse une sensation bizarre au cœur et aux oreilles. Malgré un nom qui semble en dire long, VILE CREATURE n’est pas qu’une créature uniforme à la personnalité primaire, mais bien un organisme complexe aux possibilités étendues. Et Glory, Glory! Apathy Took Helm!, outre son titre et son artwork est décidément une œuvre à part, et plus prosaïquement, l’un des meilleurs albums de Doom/Sludge d’une vilaine année 2020.     

                                

Titres de l'album :

                         01. Harbinger of Nothing

                         02. When the Path is Unclear

                         03. You Who Has Never Slept

                         04. Glory Glory!

                         05. Apathy Took Helm!

Site officiel

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 12/07/2020 à 14:26
90 %    99

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Universe

mortne2001 29/07/2020

F.F.W.

mortne2001 27/07/2020

Tiamat 2010

RBD 26/07/2020

Créda Beaducwealm

mortne2001 24/07/2020

Les Enfants du Cimetière

mortne2001 20/07/2020

Chimaira 2008

RBD 16/07/2020

Xtreme Fest 2016

RBD 08/07/2020

38'48 Regeneration

mortne2001 07/07/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Buck Dancer

Par contre, quand même fort de voir que la sortie d'un morceau de Gojira est devenue un évènement mondial dans la scène metal.
Les mecs sont vraiment au sommet.

07/08/2020, 18:44

RBD

Ça fait rebut retravaillé des sessions de "Magma". Le clip cartoon à base de prêche écolo dans l'air du temps avec références ciné évidentes peut agacer ceux qui préfèrent un Metal plus obscur et rebelle, c'est sûr. Mais ces thèmes ne sont pas nouveaux du tout chez Gojira. La référenc(...)

07/08/2020, 12:24

Satan

A Kairos : Exactement. Il est l'homme de l'ombre, une sorte de fil-rouge. D'ailleurs souvenons-nous comment Abbath galérait à la guitare sur la tournée de "Blizzard Beasts" (si mes souvenirs sont bons).

07/08/2020, 12:20

David Martin

Mortuary mérite vraiment , pour leur 30 ans, de sortir leur meilleur album !! Les connaissant depuis 1989 (Leurs premiers gigs furent les premières parties d'Asshole à Nancy dont j'étais le chanteur) et les ayant suivis depuis tout ce temps, je me réjouis de voir qu'enfin, ils ont un label qui (...)

07/08/2020, 12:19

LeMoustre

C'est a cause de l'argent comme dirait Popeye

07/08/2020, 07:15

Kairos

Kerry king, demonaz a toujours été impliqué dans le groupe, au niveau compo et textes, mais il était dans l’incapacité de tenir la guitare pour raisons de santé.

07/08/2020, 06:59

adrtq

on s'en cogne, les 2 projets sont merdiques,

07/08/2020, 06:46

adrtq

rien de vraiment clack metal ici. Un black thrash bien boring

07/08/2020, 06:45

Satan

Immortal a réussi l'exploit d'être encore plus ridicule que les anciens démêlés de Gorgoroth. Chapeau bas!

06/08/2020, 22:24

Kerry King

Deja Horgh est arrivé tard dans le groupe je crois ?

Mais en soit seul Abbath était sur tout les albums et depuis le début, Demonaz a quitté le groupe pendant une dizaine d'année je crois...

Bref n'y queue n'y tête...

06/08/2020, 21:48

Buck Dancer

C'est vraiment triste et pathétique à lire ce genre de news.

06/08/2020, 21:25

Vincent

C’est PAS BATUSHKA bordel c’est le mec qui a volé le nom et qui a fait Hospodi. Vous le faites exprès c’est pas possible ? Vous voyez bien que la musique n’a rien à voir avec Litourgiya et Panihida.

06/08/2020, 17:53

Humungus

Il est loin le temps ou le Black se voulait aussi le garant d'une certaine spiritualité et intégrité... ... ...

06/08/2020, 17:14

JTDP

En attendant, il y en a un qui doit bien se marrer...

06/08/2020, 14:48

Tranbert

Le R'n'B metal à retenu mon attention donc j'ai ecouté...Ah oui quand même. Faut de tout pour faire un monde. Je dois être trop vieux. Les instrus passent encore, mais la façon de chanter... !NON!

06/08/2020, 12:43

Tranbert

Je l'aime bien aussi ce morceau, et le clip est vachement bien foutu. Rien de très original dans le son et le visuel mais ça le fait bien

06/08/2020, 12:39

Invité

Interstellar 666.6

06/08/2020, 09:32

Gargan

Comme le climat, mouarf.

05/08/2020, 21:55

Oliv

Réchauffé

05/08/2020, 18:54

JTDP

Oui d'accord avec toi Buck Dancer, c'est dans la droite ligne de "magma". Et je le trouve aussi plutôt bon, envoûtant ce morceau. Et le clip est franchement bien foutu !

05/08/2020, 17:29