Naitaka

Naitaka

12/02/2021

Autoproduction

Nouveau quatuor de la province de Colombie Britannique au Canada, NAITAKA fait partie de la grosse écurie de Vlad Nowajczyk, qui nous offre chaque mois de nouvelles sorties et de nouveaux artistes. Cette fois-ci, c’est une question de Thrash légèrement teinté de Death mélodique dont il s’agit, et à l’écoute de ce premier EP éponyme, on constate que ces quatre originaires de Kelowna s’y connaissent en agression sonore rude, mais léchée. Fondé en 2019, ce collectif nous propose donc ses vues sur un Crossover corsé mais légèrement modulé, et c’est avec plaisir que nous le découvrons mené de front par une chanteuse au timbre méchamment râpeux.

NAITAKA selon la légende est une créature lacustre qui vivrait ou aurait vécu dans le lac Okanagan, dans la ville de Kelowna en province de Colombie-Britannique au Canada. L'animal, souvent comparé au monstre du Loch Ness dont le nom signifie « démon du lac » a donc inspiré ces quatre musiciens (Cara McCutchen (MORTILLERY, ex-MINAX) - chant, Troy Melnyk (WORSHIP OR SIN, ROTTEN CARCASS) - guitare, Tyler Dake  - batterie, Cody Lonsdale - guitare), qui avec ce premier quatre titres ne se contentent pas d’amuser la galerie, mais font montre de solides arguments. La dominante de puissance se situe donc dans l’entre-deux du Melodeath suédois des années 90 et du Thrash à l’allemande des années 80, un peu comme si les HOLY MOSES et ARCH ENEMY avaient fait cause commune. Pas trop de développement technique, beaucoup d’efficacité, de la présence, pour un contenu artistique classique, et encore un peu trop formel pour attirer l’attention.

Mais les morceaux sont bien agencés, les mélodies abouties, le chant délicieusement rauque, et la rythmique suffisamment volubile pour faire dévier les riffs de leur traditionalisme affiché. On pense même parfois au radicalisme Punk en vogue chez les DETENTE américains des eighties, lorsque la virulente et regretté Dawn Crosby nous assénait ses lyrics en mode Thrash/Punk. Certes, l’énergie déployée est moindre, la folie plus mesurée, mais un titre aussi solide que « Slaughterhead » permet de faire la différence, et de se placer dans le peloton des formatons en vue du côté de la vallée de l’Okanagan.

Si la production fait encore penser à une démo élaborée, l’attitude est juste, et l’aspect sauvage se manifeste dans des accélérations fulgurantes, qui rapprochent le combo d’une assemblée Hardcore fascinée par le Death des nineties, alors que les SOILWORK, AT THE GATES et autres HYPOCRISY changeaient la donne de leur optique évolutionniste et harmonique. Les passages en mid tempo, encore un peu marqués par une certaine facilité mélodique ne sont pas les plus convaincants, mais les attaques les plus féroces permettent à NAITAKA de rétablir l’équilibre, comme le démontre son hymne personnel « N'ha-a-itk ». En langue salish (idiome amérindien de Colombie Britannique), N'ha-a-itk est donc ce fameux démon du lac qui a donné son nom au groupe, mais aussi une chanson méchamment solide et progressive, sur laquelle le timbre démoniaque de Cara McCutchen s’exprime à plein régime.

Mais c’est le final « Fightmare » qui nous laisse sur la meilleure impression, avec sa nostalgie Thrash bien mélangée à de la furie Death. Cet épilogue permet d’attendre de pied ferme un premier album qui risque de faire bonne impression dans l’underground, et de devenir le point d’ancrage d’un groupe au sein de la grande famille extrême canadienne. C’est tout le mal qu’on leur souhaite, et si cet EP est encore un peu trop classique pour vraiment détonner, il n’en reste pas moins une prise de contact sympathique avec un groupe ne l’étant pas moins.

    

                                         

Titres de l’album:

01. Conquer with Vengeance

02. Slaughterhead

03. N'ha-a-itk

04. Fightmare


Bandcamp officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 23/05/2022 à 18:01
70 %    68

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


NecroKosmos
membre enregistré
26/05/2022, 07:20:34

J'aimais beaucoup MORTILLERY. Là, même si la voix est toujours là, c'est musicalement assez décevant, ça ne décolle pas trop.

Ajouter un commentaire


Derniers articles

HELLFEST 2022 / Part 1 / Du jeudi 16 au dimanche 19 juin

Jus de cadavre 30/06/2022

Live Report

Interview de NESTOR

Chief Rebel Angel 25/06/2022

Interview

The Ocean + PG Lost + Psychonaut

RBD 10/06/2022

Live Report

NECROWRETCH + HEXECUTOR + LORD GALLERY / Rennes (Ubu)

Jus de cadavre 01/06/2022

Live Report

Agressor + Mercyless

RBD 28/05/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 2

mortne2001 26/05/2022

La cave
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Jus de cadavre

Hé oui c'est vrai ! Mais bon c'est la force du Hellfest : son affiche de malade qui à chaque fois te fait dire "aller j'y retourne !"

30/06/2022, 22:53

RBD

Hé, JdC, je croyais que tu ne voulais plus retourner au Hellfest, ha ha !! Le covid a changé bien des choses. Nous avons tous très faim.Je ne suis pas étonné, autrement, de l'excellente impression laissée par Agressor, ça m'a fait (...)

30/06/2022, 14:55

Simony

Totalement d'accord avec toi Jus de cadavre, c'est du tout bon avec cet esprit simple et efficace que j'aime beaucoup dans ce groupe.

30/06/2022, 14:43

Jus de cadavre

Simple, basique, efficace. 

30/06/2022, 11:53

Jus de cadavre

Cette prod encore ! Un petit côté Thrash de bâtard ce titre, avec un son de tronçonneuse. Le pied.Super nouvelle en tout cas, ça sent un top de fin d'année cet album... 

30/06/2022, 11:43

Gargan

Le petit clin d'oeil sur la police de caractères

30/06/2022, 11:35

M\'Z

Merci beaucoup pour le repartage, je mets le lien d'écoute sur toutes les plateformes digitales :

30/06/2022, 09:11

Arioch91

J'attends de découvrir tout l'album avant de passer à la caisse.Scourge of the Enthroned n'avait pas duré longtemps dans mes esgourdes.Alors j'espère que celui-ci se montrera plus passionnant.

29/06/2022, 22:12

Buck Dancer

Je préfère quand même les clips qui se passent dans un hangar, bien plus original.Sinon, je m'en lasse pas de ce morceau. Si le reste de l'album est du même niveau, ils vont enterrer la "concurrence". 

28/06/2022, 18:44

Deathcotheque

Mauvaise traduction très certainement.Conseil à tous : utilisez DeepL au lieu de Google traduction quand vous avez besoin d'une traduction correcte.

28/06/2022, 14:49

Orphan

On ne peut que saluer le travail de cette vidéo, qui à la mérite de raconter qqchose. A l'image de ce morceau, au moins il se passe un truc dans ce clip.

28/06/2022, 11:35

fallwarden

musicalement ignoble, hyper formaté et ultra prévisible. 

28/06/2022, 06:35

Steelvore 666

Le groupe commente...Euh non en fait. C'est quoi ce charabia ? Une mauvaise traduction ou un concept complètement con à travers lequel personne ne comprendra rien ?

27/06/2022, 15:15

LeMoustre

Ahah, "Dave Mustaine presents", c'est comme Tom Cruise avec Top Gun, quoi !Les couplets chantés font furieusement penser au vieux Megadeth dans leur phrasé. Parties de guitares très bonnes, rien à dire. A voir le son, sur ordi dur de juger, mais l(...)

27/06/2022, 10:08

Hoover

Une synthèse entre un vieux Megadeth qu'on avait un peu oublié et le Megadeth récent (que personnellement j'aime bien). Super morceau!

26/06/2022, 06:16

Humungus

Ouch !!!Intrigué par vos commentaires, je me suis laissé tenté à une écoute (l'aurai-je fais sans cela ?)...Puis deux...Puis trois...Claquasse !!!Alors effectivement, rien de nouveau sous le soleil, mais un cassoulet r&eac(...)

25/06/2022, 07:22

Jus de cadavre

Ben putain ! Je pensais pas apprécier du Megadeth comme ça un jour ! Même le chant de Dave le canard est pas repoussant ! Incroyable. Et le clip a de la gueule.

25/06/2022, 00:44

Arioch91

D'accord avec Simony. Les vieux groupes de Thrash ne valent plus le pet. Mais Megadeth arrive encore à se hisser au-dessus.J'avais bien aimé Distopia, je me laisserai tenter par ce nouvel album.

24/06/2022, 20:45

Moshimosher

Franchement, il déchire ce clip !

24/06/2022, 19:53

Humungus

Moi je vénère MANOWAR !Hormis "Warriors of the world" et "Gods of war", la discographie est absolument exceptionnelle.

24/06/2022, 18:32