Depuis leur retour aux affaires en 2008 avec le magistral Communion, les grecs de SEPTICFLESH sont devenus LA référence incontournable en matière de metal extrême symphonique. Les albums suivants (The Great Mass en 2011 et Titan en 2014) n'ont fait que renforcer cette domination et ce n'est pas avec Codex Omega que les choses vont changer.

Titan, malgré ses grandes et nombreuses qualités, frôlaient parfois l'indigestion avec cette opulence metallo-symphonique digne d'un Michael Bay en grande forme et le groupe a visiblement rectifié le tir avec Codex Omega.

Certes l'orchestre FILMharmonic de Prague et ses chœurs sont toujours aussi présents dans le mix et font désormais partie de l'ADN du groupe mais il est cette fois-ci utilisé plus judicieusement et transcende les compositions une fois de plus flamboyantes du groupe. 

La patte SEPTICFLESH est reconnaissable dès les premières notes de Dante's Inferno qui ouvre l'album de fort belle manière avec cette composition à la rythmique martiale et menaçante et la qualité des titres ira crescendo au fil de l'album. 

Comme indiqué précédemment, l'apport de l'orchestre apporte un souffle épique rarement atteint dans le domaine (Portrait Of A Headless Man, Enemy Of Truth, Dark Art...) et propulse une nouvelle fois le groupe vers le firmament que l'on croyait pourtant déjà atteint avec leurs précédentes offrandes.

Véritable symphonie extrême, Codex Omega est définitivement la nouvelle pierre angulaire d'un genre riche, complexe et incontournable. SEPTICFLESH garde une nouvelle fois son trône précieusement et il n'est visiblement pas prêt de le céder.

Titres de l'album :

  1. Dante's Inferno
  2. 3rd Testament (Codex Omega)
  3. Portrait Of A Headless Man
  4. Martyr
  5. Enemy Of Truth
  6. Dark Art
  7. Our Church, Below The Sea
  8. Faceless Queen
  9. The Gospels Of Fear
  10. Trinity

Page Facebook officielle


par JérémBVL le 17/09/2017 à 07:30
90 %    331

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Orphan
@194.51.144.51
04/10/2017 à 12:41:25
Mention spécial à Faceless Queen

Cet album est dantesque.
Depuis Sumerian daemons je n'avais pas autant accroché à un album de Septic.

Ajouter un commentaire


Sadist

Spellbound

Prezir

As Rats Devour Lions

Septagon

Apocalyptic Rhymes

Blood Curse

Sorceress

Orion Dust

Legacy

Cult Leader

A Patient Man

Warkunt

Of Ruins And Agony

Dalkhu

Lamentation And Ardent Fire

Edremerion

Ambre Gris

Beer Breath

Story of a Decayed Life

Sacral Rage

Beyond Celestial Echoes

Eternal Rot

Cadaverine

Cancer

Shadow Gripped

Warrel Dane

Shadow Work

Zealotry

At the Nexus of All Stillborn Worlds

Heir Apparent

The View from Below

Hæster

All Anchors No Sails

Syd Kult

Weltschmerz

Which Witch Is Which

Which Witch Is Which

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 2

Mold_Putrefaction / 05/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 1

Mold_Putrefaction / 04/12/2018
Ambiant

Tyrant Fest J2 [Photo Report]

Simony / 29/11/2018
Black Metal

Tyrant Fest J1 [Photo Report]

Simony / 25/11/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

+ Aura Noir + Obliteration

10/12 : Le Ferrailleur, Nantes (44)

Solstafir

11/12 : Les Abattoirs, Cognac (16)

Aura Noir + Obliteration + Vorbid

11/12 : Le Grillen, Colmar (68)

Solstafir

12/12 : Le Moloco, Audincourt (25)

Solstafir

13/12 : L'aéronef, Lille (59)

Revocation + Rivers Of Nihil + Archspire

15/12 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

chro séduisante, bon morceau également, merci pour la découverte


Franchement meilleur que les dernières prod de Death Fr...


Humungus : +1
Ben oui, normal. Déjà assimiler "vegan" et "antifa" est hors sujet.
Soutenons UADA !


KaneIsBack + 1.


Nefarious + 1.


Non.


Cet album est absolument fantastique !!!


Ravi de lire un report sur Aura Noir


J'ai jamais vraiment écouté Cancer, pourtant je fais partie de cette génération des 90's qui a découvert( le death metal avec ces sorties majeures. Très efficace ce titre , va falloir que je rattrape quelques lacunes.


commandé


Le metal selon les Grammys... Vaste blague.


Candlemass c'est pourris depuis la première séparation des années 90...Avant c'était génial et sombre.


Rien d'autre a faire que d'aller au Botswana ?


Donc Ici on ne peut pas être anti-fa, et vegan sans être aussi une cible...


Les antifas sont effectivement aussi fascistes que ceux qu'ils dénoncent. Pitoyable histoire...


Si Jeff est aussi insipide dans MDB qu'il ne le fut dans Paradise Lost, ça promet de sombres catastrophes. Je me souviens encore de la manière dont il détruisait "As I die" sur scène...


Très très curieux d'entendre ça, surtout avec le retour de Langqvist.


Faut voir le résultat, je suis très méfiant avec CANDLEMASS qui n'a rien proposé de bandant depuis fort longtemps ! Mais sur le papier... oui c'est la classe ultime !


C'est exactement ce que je me disais... La classe !


"Mais aussi que Toni Iommi (ex-BLACK SABBATH) apparaissait sur le titre "Astorolus - The Great Octopus" le temps d'un solo".
Si ça c'est pas la grande classe... ... ...