Haphazard Ethos

Beyond Death's Throne

17/12/2021

Signal Rex

Quand on imagine la vie en Catalogne, on a du mal à croire que des gens aient envie de se grimer pour jouer un Black Metal froid comme un hiver norvégien. Autant les pays nordiques peuvent être propices de leur hiver interminable aux exactions nihilistes les plus crues, autant le perpétuel soleil espagnol suggère des accointances plus chaleureuses, plus exotiques, et moins…rigoristes.

Et pourtant, de leur Llavorsí natal, les membres de BEYOND DEATH'S THRONE se croient perdus dans les grandes forêts de Norvège à la recherche des racines païennes d’ancêtres qui ne sont pas les leurs. Ainsi, M.Ptah.Smrt (chant) et Kzanhagr (guitare/basse/batterie/piano) proposent leurs photos promo dans un cimetière, en noir et blanc granuleux inévitable, nous refont le coup du power-duo, et proposent avec Haphazard Ethos un premier EP d’obédience classique, mais bien troussé, joué avec la haine, et suintant de ressentiment envers la religion comme tout bon groupe de BM qui se respecte.

Il n’est donc pas difficile de trouver les influences de ces deux ibères, qui se situent évidemment dans la terre aride des années 90, lorsque les premiers grands classiques du genre émergeaient des sous-bois pour envahir les bacs de disquaires incrédules et effrayés. En prônant un classicisme de ton qui se hume dès les premiers effluves de « A Threshold of Harrowed Chants », BEYOND DEATH'S THRONE joue la franchise d’une brutalité traditionnelle, mais agrémentée de quelques fantaisies plus personnelles, et surtout, éloignée d’un lo-fi que l’on pouvait craindre au départ (pour les plus sensibles, s’entend).

Dans les faits, une chronique objective de ce premier EP consisterait à dire que seule une écoute vous permettrait de jauger du potentiel de notre nouveau duo. Ce qui est vrai, tant leur musique est usuelle et factuelle, et se passe très bien de commentaires. Mais cette recherche constante d’ambiances moites et délétères, cette poésie macabre dans la violence la plus crue, ce chant en dualité permanente, et cette guitare qui n’hésite pas à dévier de sa trajectoire méritent bien quelques mots pour vous prévenir du caractère riche de l’œuvre. J’ai ainsi été vraiment fasciné par « Diaphanous Lethargy », hypnotique et vénéneux, et dont l’accélération centrale, dantesque et impromptue, s’accompagne d’un riff circulaire en spirale des plus impressionnants.

Vous l’aurez compris, classique, mais pas scolaire. Tel est le constat qu’on peut tirer de Haphazard Ethos, qui tout en louchant sévère du côté du MAYHEM le plus historique, cherche déjà des chemins de traverse pour ne pas fouler le même sol musical des pieds bottés. Doté en sus d’une production et d’un mixage performants et intelligibles, ce premier moyen-format impose le nom de BEYOND DEATH'S THRONE sur les étagères de la nouvelle génération de BM old-school, grâce à un habile jeu de cache-cache avec l’outrance, souligné par des intros étranges, graves, inquiétantes, tenant de messes noires célébrées à la sauvette.

On en prend définitivement acte sur l’énorme « The Endless Will », au parfum LUSTMORD très prononcé, mais qui se transforme très rapidement en machine à détruire à la cadence infernale. Avec toujours en contrepoint ces mélodies bizarres venues d’outre-tombe et battant le rappel des trépassés, pour nous laisser dans une position attentiste assez inconfortable.

La mort arrive donc par grandes vagues, comme un tsunami morbide avalant nos côtes et effaçant nos cartes, ne laissant pour seule vision que les paysages désolés décrits sur « Perpetual Glow of the Risen Wise », final gargantuesque, une fois encore souligné par des claviers minimalistes, mais effectifs. Une hypnose létale, et surtout, une façon de transcender le formalisme pour un album qui ne tire pas ses cartouches trop rapidement, nous réservant une seconde partie pleine de surprises et autres traquenards mortels. Bel exercice de style, et acte de naissance d’un duo sous le soleil qui risque fort de ne pas rester dans l’ombre encore très longtemps.     

   

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. A Threshold of Harrowed Chants     

02. Diaphanous Lethargy

03. The Endless Will

04. Perpetual Glow of the Risen Wise


Bandcamp officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 01/08/2022 à 15:23
82 %    69

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire


Simony
membre enregistré
01/08/2022, 21:59:56

EP acheté à sa sortie, excellentissime ! En tout point d'accord avec cette chronique !


RBD
membre enregistré
03/08/2022, 00:46:33

Je connais le village d'où ils viennent. En fait c'est très reculé dans les Pyrénées, 800 mètres d'altitude, tout près d'Andorre et de la frontière française à vol d'oiseau. Il doit geler tout l'hiver, là-haut, avec les ours qui rôdent, les forêts pentues et l'alcool de contrebande. Dans ces conditions, faire du Black Metal est une question de santé mentale.

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Obscene Extreme 2022

Mold_Putrefaction 16/08/2022

Live Report

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous

Suffocation + Kharkov

RBD 08/08/2022

Live Report

Hysteria

mortne2001 04/08/2022

From the past

Voyage au centre de la scène : DEATH POWER

Jus de cadavre 31/07/2022

Vidéos

Incantation + Akiavel + Horror Within

RBD 30/07/2022

Live Report

Appetite For Destruction

mortne2001 21/07/2022

From the past

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 3

mortne2001 18/07/2022

La cave
Concerts à 7 jours
Gang + Balls Out + Overdrivers 20/08 : Place Du Rietz, Burbure ()
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Albatard

Cool le report bien détaillé, ça donne envie d’y retourner!

18/08/2022, 21:09

Seb

j'avais eu de l'espoir avec un morceau qu'il avait mis en ecoute mais le reste, c'est de la merde.Comme d'hab...

18/08/2022, 10:29

Fleur de cannibal

C’était mieux à 3 qu’à 4 ? Sans doute mais Angelripper au fond de lui ne veut pas se l’avouer … 

18/08/2022, 08:27

l\'anonyme

C'est fade et très convenu. Ca surf sur la vague actuelle, comme tous les albums de Machine Head d'ailleurs qui surfaient sur la vague du moment. Et, à force de vouloir faire des albums différents les uns des autres, ils perdent leur identité.Le seul poin(...)

18/08/2022, 08:02

Humungus

Mon dieu, mon dieu... ... ...

18/08/2022, 07:37

Humungus

Idem.(Et cela m'attriste de le dire au vu de ma vénération pour ce groupe...)

18/08/2022, 07:13

Kijgo

Et tout aussi ininteressant

17/08/2022, 21:45

Kijgo

Toujours aussi intéressant ce groupe.

17/08/2022, 21:44

Kijgo

Toujours aussi intéressant ce groupe.

17/08/2022, 21:44

Arioch91

Pas mieux.

17/08/2022, 20:11

Eliminator

Oui je crois qu on peut dire que c est vraiment pas terrible.Machine head, Fear Factory, Sépultura... Ces groupes de mon adolescence qui aujourd hui disparaissent dans cet océan de chiasse qu est devenue l industrie musicale.Cette prod sans âme avec un son de bat(...)

17/08/2022, 19:26

KaneIsBack

Toujours un bon moment, ces reports de l'OEF, même si je ne suis pour ainsi dire jamais d'accord avec toi. Au passage, merci pour Escuela Grind, dans le genre, c'est franchement chouette. 

17/08/2022, 17:35

KaneIsBack

Pas mal. J'aurai sans doute oublié ce groupe demain, mais en attendant, je suis toujours client pour ce genre de Black/Death suédois à la Dissection. 

17/08/2022, 17:30

Humungus

Bah voilà...Cela ne révolutionne effectivement rien dans le genre, mais quoi qu'il en soit, cela faisait trèèèèèès longtemps qu'un groupe de Black 90s ne m'avait pas autant fait de l'œil.Dommage qu&apo(...)

17/08/2022, 16:00

Humungus

Un fest que je voulais faire quand j'étais encore jeune et plein d'entrain...Plus du tout le cas maintenant donc. Même si l'affiche beaucoup plus éclectique désormais me plait bien plus...PS : A te croire, malgré l'aur(...)

17/08/2022, 15:43

Jus de cadavre

La taille du report   Merci ! Un fest que je rêve de faire !

17/08/2022, 13:42

Gargan

C'est lØve.

17/08/2022, 10:59

Gargan

On dirait un générique de séries 80s US en boucle   

17/08/2022, 10:56

pierre2

On a le droit de dire que c'est pas terrible ?? mmmh....

17/08/2022, 08:37

Simony

Mouais... c'est pas fou fou...

17/08/2022, 08:30