Here Is The Blood

Unhold

09/11/2018

Czar Of Bullets

Il serait faux de croire que la scène Post-Metal se limite à une simple accumulation de clones de NEUROSIS, ISIS, CULT OF LUNA ou AMEN RA. Avec le temps, le style a commencé à évoluer et intégrer des influences autres que les bases classiques du Doom et du Hardcore/Post-Hardcore. On peut citer, en vrac, les expérimentations avec le Black Metal (THIS GIFT IS A CURSE), le Sludge (INTER ARMA), le Post-Rock (BURST), le Rock Progressif et le Jazz Fusion (BURIED INSIDE) et le Noise.


C'est cette dernière variation qui nous intéresse ici, car elle représente une spécificité de la scène Suisse. Car oui, il en est du Post-Metal comme des autres styles : il y a des scènes régionales avec leurs particularités propres. Si la scène Russe s'est fait une spécialité de repousser l'aspect atmosphérique du genre au point de flireter avec l'Ambient, la scène Suisse est plus spécialisée dans la déferlante Noise/Bruitiste et va chercher chez UNSANE, THE JESUS LIZARD ou CAVE IN des idées à retravailler.


On peut considérer UNHOLD, originaires de Berne, comme les ancêtres du Post-Metal en terre helvétique. Actif depuis un bon quart de siècle, le combo s'est spécialisé dans l'expérimentation sonique de haut vol. Pas étonnant de les retrouver alors signé sur un sous-label de Czar Of Crickets Productions, tant celui-ci s'est fait une spécialité de réunir dans son écurie tout ce que les cantons alpins peuvent compter de groupes différents.


Pour ce cinquième effort, le quintet a décidé d'étendre un peu plus le spectre de ses influences. Comme toujours, la base reste un Metal très lourd à base de vagues de guitares sur-saturées qui montent en puissance avant de s'écraser sur l'auditeur. Les arrangements, en particulier l'utilisation bien trouvée de claviers diffus mais bien présents, sont ce qui fait le sel de la musique de UNHOLD. Par moments, le groupe joue sur des breaks chaotiques proches du Mathcore (on pense à COALESCE sur le final de The Chronic Return) mais sait calmer le jeu par des passages plus calmes. Ce qui change est l'incorporation de grooves, notamment au niveau de la section rythmique, qui se rapprochent de KYLESA (Convoy, de loin le titre le plus addictif de l'album) ou les débuts de BARONESS (Attaining The Light, Hunter). D'autres morceaux empruntent à MASTODON le placement des guitares (Deeper In, qui n'aurait pas dépareillé sur un Crack The Skye).


On a coutume d'évoquer le concept d'architecture musicale lorsque l'on parle du Post-Metal, et rien n'est plus vrai dans le cas de UNHOLD : chacun des morceaux de Here Is The Blood est ciselé à l'extrême, chaque riff est à sa place juste et le tout donne l'impression de voir s'élever devant ses yeux une sorte de cathédrale sonore. Le résultat est de toute beauté, sans jamais se départir d'une dose réjouissante de violence sonique. Le tout se déroule avec une précision toute Suisse et laisse à l'auditeur un vague à l'âme apaisant une fois le disque fini.


Au final, Here Is The Blood fait partie de ces expériences musicales qui rendent le Post-Metal si exaltant. Un voyage sonore, qui s'apprécie mieux au casque.


Titres de l'album :

1. Attaining The Light

2. Convoy

3. Deeper In

4. Curse Of The Dime

5. Hunter

6. Pale

7. Altar

8. The Chronic Return


Site officiel


par Doomfinder General le 09/12/2019 à 10:00
80 %    260

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Xtreme Fest 2016

RBD 08/07/2020

38'48 Regeneration

mortne2001 07/07/2020

Harmony Corruption

mortne2001 03/07/2020

Little Monsters

mortne2001 30/06/2020

Complicated Mind

mortne2001 15/06/2020

Dossier spécial Bretagne / LA CAVE #5

Jus de cadavre 15/06/2020

Screams and Whispers

mortne2001 12/06/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Hoover

Je n'aime vraiment pas ce qu'est devenu ce groupe. Perdition city était une évolution osée mais avec un résultat brillant, depuis ça oscille entre le chiant et le sans grand intérêt.

13/07/2020, 19:34

sart

Pas mal du tout.

13/07/2020, 19:28

sart

Meilleur et moins mélodique que le précédent, ce dernier Pocahontas n'en reste pas moins trop polissé, sans âme et s'oublie très vite.

13/07/2020, 19:27

sart

Du metal pompeux dit "'epique" bien raccoleur et de fort mauvais goût auquel sont juxtaposées quelques parties dites folk. A oublier au plus vite...

13/07/2020, 19:23

sart

Ca sonne comme du death suédois sans les fréquences basses.

13/07/2020, 19:21

Saddam Mustaine

Pas si mauvaise la suite, bien que très varié.

13/07/2020, 19:06

Humungus

Bien d'accord avec vous les gars.
... Même si j'ai tout de même une nette préférence pour leur premier album.
Quand au reste de leur discographie, elle m'en touche une sans faire bouger l'autre.

13/07/2020, 13:22

Gargan

Idem, dans mon top 10. Totalement dérouté à l'époque mais je ne m'en suis jamais lassé depuis, riffs et mélodies imparables. T'en écoute un morceau, puis deux puis l'ensemble sans t'en rendre compte. Enfin ce sont surtout les autres qui s'en rendent compte, because air guitar et air drums heh(...)

13/07/2020, 11:51

Saddam Mustaine

Amorphis cet album est sensationnel.

12/07/2020, 14:20

Pomah

Y'a clairement un côté synthwave pas dégeu, à creuser.

11/07/2020, 14:36

RBD

Voilà un groupe et un homme qui m'ont marqué à une époque où je commençais à être blasé. Ce n'est pas toujours facile à suivre d'un album sur l'autre, c'est un vrai fêlé. Mais comme dit le proverbe, ce sont des esprits comme ça qui font entrer la lumière.

10/07/2020, 23:41

aeas

Seul le batteur a encore un semblant d'intégrité à travers ses activités.

10/07/2020, 20:35

Jus de cadavre

Idem, découverte pour moi grâce à cette chronique. La prod est excellente pour l'époque !
Un bien bel hommage en tout cas Mortne...

10/07/2020, 17:38

JTDP

@jus : +9986457 !
@gerard : fais péter le "name dropping" on n'attend que ça de faire de nouvelles découvertes ! ;-)

10/07/2020, 17:10

JTDP

Purée c'est vrai qu'il est excellent cet album !!! Et malgré Youtube et le poids des ans, le son est franchement bon ! Une réédition s'impose, c'est indéniable.

10/07/2020, 17:08

Oliv

Ah bon

10/07/2020, 12:51

y'a pus d'jus

faut dire à BEBERT de pousser son camion ,il bloque la porte du garage et j'peux pas sortir la dépanneuse !

10/07/2020, 12:29

Gargan

Haha la ref à Hanson ! Belle découverte, merci.

10/07/2020, 11:59

Thrashing Metropolity

Super anecdote, Goughy ! Merci pour le partage !
Ca ne fait que confirmer tout le bien que nous sommes nombreux à penser de ce groupe culte.

Vraiment, si ces albums pouvaient être réédités, ce ne serait que justice !
Quelqu'un a évoqué plus haut l'accent franglais du (...)

10/07/2020, 11:07

goughy

Bon allez je me lance, juste histoire d'en rajouter sur les sentiments positifs qui émanent ce très beau papier (je savais pas l'histoire du début des Bérus...)
Ca devait être en 94 ou 95, on avait 14 ans, on écoutait MST et, avec deux autres potes, Mickey était une star du niveau de Br(...)

10/07/2020, 10:42