Indignant Force of Great Malevolence

Thy Sepulchral Moon

02/12/2017

Signal Rex

Le label portugais Signal Rex continue son travail de sape des fondations de la musique moderne, en s’attaquant cette fois-ci à une légende de l’underground, aux jambes écartées entre le Canada et la Corée du Sud. Difficile d’imaginer sortie plus obscure pour une maison de disques pourtant habituée à la pénombre des bas-fonds de l’extrême, et pourtant, cette compilation des THY SEPULCHRAL MOON pourrait représenter le pinacle d’un parcours dévoué à l’exhumation de ce que la terre cache de plus putride, tant les intentions affichées par ce premier longue-durée sont nihilistes au possible, et entièrement fondées sur une abrasivité de ton. Pour l’histoire, le combo en question est formé de Lörd Matzigkeitus (DIABOLUS AMATOR, HELDUNE, THE PROJECTIONIST), de Sang-Ho (SHADOWS OF BLACK CANDLELIGHT, ex-厄鬼, ORIGIN OF PLAGUE) et de Young Jim, officiellement désignés sur la page Facebook du groupe par les initiales LM (chant), I (guitare) et V (basse), accompagnés en live par JW à la batterie. On retrouve dans la discographie du groupe assez peu de choses, seulement deux démos (Incantations Inciting Demise en 2016 et Contemptuous Retaliation Storm en 2017), ainsi qu’un split partagé avec les REEK OF THE UNZEN GAS FUMES cette même année, chose assez normale pour un jeune ensemble fondé il y a peu de temps. Cet Indignant Force of Great Malevolence est donc constitué de choses déjà connues, puisqu’il regroupe les deux démos du trio, assemblées pour l’occasion, et permettant donc de retrouver l’intégralité de la production de ce combo hors norme au propos obscur, qui semble se complaire dans une sorte de Black Death vraiment primaire, aux réminiscences de REVENGE, en version encore plus opprimée et assourdissante.

Mais il est évident que dès les premières secondes d’écoute, les plus sensibles des amateurs d’extrême prendront leurs jambes à leur cou, tant le barouf produit par les coréens/canadiens dépasse l’entendement, parvenant même à ridiculiser les tentatives les plus bruitistes de MORIES au sein de GNAW THEIR TONGUES.

Ici, le mot « concision » n’a pas lieu d’être, seul le feeling morbide importe, et sous cet aspect-là, ce sampler fait honneur à l’horreur, et redéfinit les limites d’un Black fortement connoté de Death, frisant même parfois l’ignominie d’un Noisecore sans l’aspect Hardcore. Difficile d’y retrouver ses petits, même dans le cas où le bruit est le plus intime de vos amis, tant le boucan développé tout au long de ces treize courtes compositions atteint des sommets dans la déraison. Impossible de discerner la moindre partie intelligible, à tel point que les premières démos de CARCASS sonnent comme un bel hommage au son west-coast des années 80, sans aucune exagération. Les pistes s’enchaînent, toutes plus mal produites les unes que les autres, et la gravité globale n’est pas sans évoquer les exactions de MORTICIAN, amplifiées par un traitement BM de fond de cave, qui semble faire rebondir les sons sur ses parois. La guitare et la basse s’unissent dans un vacarme traumatisant, tandis que les dissonances et les stridences se font une place au milieu de lignes de chant toutes plus Gore les unes que les autres, ce qui finalement, forme une orgie sonore globale ardue à identifier. Il m’est très difficile de préciser si les THY SEPULCHRAL MOON gravitent encore dans la galaxie BM, s’il n’y avait cette reprise de BEHERIT qui traînait dans un coin (« Sadomatic Rites »). D’ailleurs, les internationaux du jour se rapprochent dangereusement de l’essence même de la légende bruitiste, spécialement lorsque leur rythmique s’emballe et que le chant déballe, sur « Insides Disrupt » notamment, qui aurait largement eu sa place sur The Oath of Black Blood.

Pour la petite histoire, et celle de refermer le chapitre des reprises, notons aussi une appropriation apocalyptique du « Total War » des NON, retranscrite ici dans le vocable dyslexique des héros du jour, et qui y trouve d’ailleurs une diction encore plus hachée et étouffée, mais assez fidèle à l’esprit du morceau d’origine. Les deux démos sont facilement identifiables, d’un point de vue stylistique évidemment, mais aussi temporel, la première contenant tous les segments « Spell », très brefs et très intenses, et la seconde proposant des interventions un peu plus développées, mais pas forcément plus complaisantes. La fin de cette compilation propose aussi divers cadeaux, encore plus chaotiques que le reste, dont des versions démo encore moins abouties niveau production que celles présentes sur les…démos.

Difficile d’en dire plus sans tomber dans la redite, tant le caractère farouchement extrême de cette réalisation saute aux oreilles dès ses premières secondes. Ce trait est d’ailleurs symptomatique d’une démarche répulsive qui attirera les plus psychopathes d’entre vous, ceux justement rebutés par toutes les concessions acceptées par les groupes modernes, qui essaient tant bien que mal d’apporter une quelconque musicalité à leur brutalité. Celle des THY SEPULCHRAL MOON est palpable et tangible, et donnera la nausée à tous ceux qui pensent que le Metal noir, aussi absolu soit-il doit quand même garder prise avec la réalité d’un art qui risque de sombrer à tout moment dans l’auto-parodie. Ici, on y entre de plein pied, ou on frise le génie selon les avis, mais je vous laisse formuler le vôtre lorsque vous aurez tendu l’oreille sur Indignant Force of Great Malevolence. Sachez simplement qu’ici tout est laid, bruyant, volontairement, et que le plaisir est aussi total que l’horreur, selon le camp dans lequel vous vous situez. De là à émettre un jugement ferme et définitif sur l’importance d’un tel groupe, il y a un énorme pas que je me refuse à franchir. Le même qui sépare le Canada de la Corée du sud, pays d’origine de nos chevaliers bruitistes du jour.


Titres de l'album:

  1. Intro + Spell
  2. Spell 2
  3. Spell 3
  4. Spell 4
  5. Spell 5
  6. Send a Plume of Choking
  7. Dislocated from Advance
  8. Insides Disrupt
  9. Sadomatic Rites (Beherit cover)
  10. Total War (NON cover)
  11. Murk Demo Version (Bonus Track)
  12. Spell I - Rain as Funerary Attendants Reh Demo
  13. Spell II - Translocate Misstep Reh Demo

Facebook officiel


par mortne2001 le 16/12/2017 à 18:38
65 %    488

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Dirge + Spinning Heads 2005

RBD 05/04/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Frank Arnaud

Jus de cadavre 21/03/2021

Vidéos

Nile + Krisiun + Grave + Ulcerate 2009

RBD 03/03/2021

Live Report

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres

Moonspell 2007

RBD 04/02/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
metalrunner

Une sacrée bonne surprise de l énergie de l innovation le futur quoi ..Dommage que la tournée de juin soit annulée

18/04/2021, 19:48

RBD

Je réagis plutôt comme Buck Dancer. Mes attentes envers FF sont basses depuis longtemps. Je n'espère plus de grands titres comparables à ceux qui remontent aux années 90 (formulé comme ça, c'est encore plus dur). Si tout est à l&apo(...)

18/04/2021, 12:39

yul

Rien de bien intéressant ici.

18/04/2021, 11:57

Gargan

Tu n’es donc pas optimiste.

18/04/2021, 08:15

la reine des neiges

ha ha! nul!

18/04/2021, 00:02

Eliminator

Tout est à chier, riffs insipides, claviers ultra kitch, refrain ultra mielleux. Ce son de gratte de merde, c'est époustouflant ! Cette mode des grattes 7/8 cordes me saoule, laissez ça à Meshuggah. Meme pas envie de juger le reste. Monde de merde! ;)

17/04/2021, 23:54

Gargan

On peut écouter la totalité à présent, et il faut bien dire que ça sort tout de suite du lot ! Je me tâte pour une commande.

17/04/2021, 19:01

Wolf88

17/04/2021, 17:26

NecroKosmos

Nous sommes vieux et nous avons bon goût. Bon, moi qui suis ultra-fan, j'adore le dernier album mais je trouve que la production y était un peu à chier. Mais je reste totalement confiant.

17/04/2021, 10:03

NecroKosmos

Bien vu le nom du groupe : facile à prononcer pour les non-biélorusses...  :)

17/04/2021, 09:59

Humungus

Mouais...Clairement pas terrible.Je rejoins Simony (sauf que moi j'avais plus qu'apprécié les deux derniers albums).Bref... A juger sur la longueur quoi... ... ...

17/04/2021, 08:51

Humungus

Ne nous voilons pas la face MorbidOM :Nous sommes vieux bordel !!!

17/04/2021, 08:51

Gargan

Très belle punchline finale haha !

17/04/2021, 08:41

MorbidOM

Je partageais les mêmes craintes d'autant que le dernier n'était pas forcément un accident (ça faisait un moment que le groupe tournait un peu en rond, d'ailleurs l'avant dernier si il était moins mauvais était déjà d&eacu(...)

17/04/2021, 02:21

Buck Dancer

J'etais parti pour dire du mal, j'en avais tellement envie vu ce qu'il reste du groupe et ce qu'il est devenu, mais je trouve le morceau presque bon. Surprenant dans sa construction, pas trop linéaire et avec des riffs pas si convenu. Puis il y a le chant bien hargneux (...)

16/04/2021, 23:53

Simony

J'y retrouve les mêmes défauts que les dernières sorties du groupe, titre lambda à la fin duquel tu ne retiens rien ! Au niveau des guitares c'est d'une pauvreté affligeante, indigne d'un groupe de ce niveau, y a pas de riff c'est de la r(...)

16/04/2021, 20:47

Wolf88

Tracklist:1- Intro 2:042- Die erste Levitation 5:073- Zelfkastijder 6:034- Hypnotisch Bevel - De daimonische Mensch 7:325- Zelfbestraffingstendenz en occulte Raadsels 6:106- Vom freien Tode 7:377- Scabreusheden uit hed Tuchtarsenaal 9:26(...)

16/04/2021, 14:07

Wolf88

voir aussi info:Rock'n Load 

16/04/2021, 13:57

RBD

De toute façon avec les moyens avancés par le label pour l'habillage, la production et mixage, le clip, c'est qu'il mise quelque peu sur un succès potentiel.

15/04/2021, 20:26

Jus de cadavre

Tout pareil, je suis encore ce groupe parce que j'aime beaucoup leur coté on "emmerde tout le monde" mais le dernier m'avait beaucoup déçu... et puis sur scène la dernière fois pour moi (un Hellfest) c'était bien pourri (et tr&egr(...)

15/04/2021, 19:51