Mammoth WVH

Mammoth Wvh

11/06/2021

Ex1 Records

Lorsqu’on aborde le cas épineux des « fils de », les avis divergent et les opinions contrairent. Pour beaucoup, être un « fils de », c’est naitre avec une cuillère d’argent, disposer d’un carnet de contacts plein à craquer, avoir ses entrées, des facilités qu’un anonyme n’aura jamais, à moins de jouer des coudes, de façon très opiniâtre. S’il est évident que jouir de la célébrité d’un parent peut vous ouvrir un nombre conséquent de portes, il laisse aussi planer une énorme épée de Damoclès au-dessus de votre tête : vous serez inévitablement comparé à votre illustre ascendant, et aucune erreur ne sera permise. J’en conviens, même si vous produisez de la daube en boite, vous aurez droit au tapis rouge dans les médias et même certainement à une exposition en vue dans une grande ville, mais la duperie ne durera pas longtemps. Un seul détail, de taille peut vous sauver : le talent. 

On connaît tout un tas de « fils de » qui ont encore mieux réussi que leurs parents, aussi célèbres furent-ils. La liste serait beaucoup trop longue pour être reproduite ici, mais je peux aujourd’hui y ajouter une entrée, et de taille, celle de Wolfgang Van Halen, fils du regretté prodige de la guitare du même nom. Beaucoup s’attendaient à ce que le fiston reprenne la tradition familiale de papa et tonton, et devienne un prodige de la guitare, du piano ou de la batterie. Et si Wolfgang se débrouille plutôt très bien en matière de polyvalence musicale, il a très intelligemment tourné le dos au cirque de la démonstration technique stérile. Après avoir bassé comme un fou dans le groupe de papa, le voilà aujourd’hui seul, avec pour unique échappatoire sa propre créativité, et son envie de proposer autre chose qu’un simple succédané de VH, qui de toute façon ne ferait pas illusion bien longtemps.

Comme son idole Dave Grohl, Wolfgang s’est débrouillé tout seul comme un grand au moment de composer et enregistrer cet album. C’est donc lui qui joue de tous les instruments, et qui pose sa voix sur les partitions. De là à faire de MAMMOTH WVH le nouveau FOO FIGHTERS, il y a un gigantesque pas que je ne franchirai surtout pas. Enfant des nineties, Wolfgang s’est contenté d’enregistrer un album qui lui ressemble, et qui lui rappelle sa jeunesse. A trente ans pile depuis mars de cette année 2021, Wolfgang s’est donc souvenu de ces chansons qui passaient à la radio lorsqu’il était enfant, et de ce pont tendu entre le Hard-Rock et le Rock alternatif, créant ce qu’on a appelé le Metal alternatif des années 90.

Il s’est souvenu de cette recette imparable, de ces couplets abrasifs drivés par un riff énorme, aboutissant sur un refrain que nul ne peut s’enlever de la tête à moins de pratiquer une lobotomie. De fait, et malgré sa durée presque excessive, ce premier éponyme ne contient aucun filler, et propose une palanquée de hits à rendre vert de jalousie le beau Dave himself. Une heure de musique, énergique, sans étiquette précise, jouée avec le cœur et les tripes par un « fils de » ayant encore tout à prouver sous son propre nom. Il est évident que Wolfgang ne connaîtra pas le destin de son illustre homonyme pianiste et compositeur, mais Mammoth WVH peut le propulser en tant que nouveau chantre de l’Alternatif moderne qui se souvient des SMASHING PUMPKINS, de SHIHAD, SEETHER, et autres groupes avec ou sans S des nineties, que les college radios passaient à plein volume sur les campus.  

Habile créateur, Wolfgang s’est visiblement beaucoup amusé en bricolant cet album. Peut-être pas de la même façon qu’un McCartney bidouillait ses premiers pas en solo dans sa ferme en écosse à l’ombre des BEATLES, mais en tout cas sans arrière-pensée eu égard à la gloire immense connue par Eddie, son défunt père qu’il pleure encore aujourd’hui. Et si musicalement, Edward joue les mouches du coche du souvenir sur ce premier LP, il n‘en est pas moins présent thématiquement, uniquement comme témoin de l’amour filial qui dévore encore la mémoire. Ses traits de génie, ses coups de folie à la guitare ne sont pas les bienvenus sur ces chansons simples et portées par des mélodies pures, mais son fils lui rend un bel hommage sur le tendre « Distance » qui clôture l’album en fausse ballade amère, mais vraiment poignante.

Mais Wolfgang n’a pas besoin d’Eddie pour se situer sur la carte musicale mondiale. On le sent sur l’autre allusion, l’entame « Mr. Ed », franche comme un single de 1994, et dotée d’un riff saccadé du meilleur choix. La voix, posée et sans vibrato est crédible, le jeu de guitare solide, la basse évidemment bien ronde mais seulement au service de la rythmique, et la batterie percussive et affirmée. Wolf a donc fait un immense travail sur lui-même justement pour rester lui-même et ne pas sombrer dans les comparaisons le plus douteuses qui n’avaient pas lieu d‘être.

On se laisse embarquer dans ce flot de refrains heureux, dans cette houle de riffs simples mais persuasifs (« Horribly Right »), et on se prend à approuver la démarche du musicien qui n’a pas cherché l’esbroufe, mais bien la sincérité et l’accord avec ses propres opinions et inclinaisons. Presque cathartique dans ce désir de s’éloigner d’une optique familiale légendaire mais tellement encombrante, Mammoth WVH est une thérapie en musique, mais une thérapie personnelle, que Wolf a tenté de son côté, dans l’ombre, en toute humilité. On adore l’amertume d’un « Epiphany », la franchise Rock en mid tempo de « You’ll Be The One », psychédélique en diable et très STONE TEMPLE PILOTS, les ambitions de « Stone », et ses six minutes de traitement sonore, avec cette batterie à la Bonham, et si les influences nineties sont évidemment les plus marquantes, on comprend aussi que le fiston a hérité des gênes de son père, et reste fasciné par les sixties et les seventies, et cet esprit de créativité totalement affranchi des contraintes du business.

L’homme et le musicien soulignent ce fait sur l’hymne « Mammoth » et son enchevêtrement de guitares à rendre Dave G. si fier, mais chaque morceau de ce premier album sont autant de témoignages de l’affranchissement d’un homme qui refuse d’être condamné par son état civil avant d’avoir pu témoigner en son propre prénom.

On a hâte d’entendre ces chansons jouées par le groupe de scène (Wolfgang Van Halen - guitare/chant, Ronnie Ficarro - basse/chant, Jon Jourdan - guitares/chant, Frank Sidoris - guitare et Garret Whitlock - batterie), mais en attendant, on peut profiter du talent individuel de ce « fils de » dont le papa peut être fier de son paradis des légendes.            

 

                                                                                                                                                                                                      

Titres de l’album:

01. Mr. Ed

02. Horribly Right

03. Epiphany

04. Don’t Back Down

05. Resolve

06. You’ll Be The One

07. Mammoth

08. Circles

09. The Big Picture

10. Think It Over

11. You’re To Blame

12. Feel

13. Stone

14. Distance


Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 27/10/2021 à 18:07
80 %    130

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : Archives MORTUARY

Jus de cadavre 14/11/2021

Vidéos

Chiens + Unsu + BMB

RBD 09/11/2021

Live Report

Lofofora + Verdun

RBD 01/11/2021

Live Report

Fuzz in Champagne - épisode 1

Simony 26/10/2021

Live Report

Fange + Pilori + Skullstorm

RBD 25/10/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : SUPURATION

Jus de cadavre 17/10/2021

Vidéos

Déluge + Dvne

RBD 29/09/2021

Live Report

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Mamoushka

Si Vivian Slaughter est UN MUSICIEN, le rédacteur est UNE TRUITE

26/11/2021, 19:05

Humungus

J'étais passé totalement à côté de cette "news"...J'aurais dû poursuivre sur ma lancée.

26/11/2021, 08:38

Humungus

Erratum : Vivian Slaughter est une femme.(C'est d'ailleurs la femme de Maniac)

26/11/2021, 08:32

Eric

Merci du plaisir d écouter cette musique

25/11/2021, 17:59

Saddam Mustaine

Meme Hellhammer a laissé les parties de Varg sur le premier album de Mayhem, le pere Mustaine c'est le mec le plus rancunier au monde mdr obligé Ellefson lui a fait une crase qu'on ignore. 

24/11/2021, 18:26

Chemikill

Oui c'est en tout cas lui qui a fait la tournée avec eux. 

24/11/2021, 14:02

Buck Dancer

C'est pas James Lomenzo le nouveau le nouveau bassiste ? 

24/11/2021, 11:52

Bones

@Arioch :  Testament... je n'ai acheté aucun de leurs albums récents. Vraiment c'est le bon exempl(...)

23/11/2021, 23:30

Arioch91

@Bones : tu parles de Testament là non, pour le pilotage automatique ?

23/11/2021, 19:37

Steelvore666

Le chant n'est pas ouf.

23/11/2021, 17:38

Zeitoun

Effectivement excellent. Rarement vu aussi efficace depuis longtemps.y'a que la pochette qui laisse à désirer...

23/11/2021, 17:12

senior canardo

c'est mou .... heureusement que l'album devait envoyer du poney ...a suivre mais pour l'instant les 1ers extraits ne vendent pas du reve..

23/11/2021, 15:11

Bones

Eh bien, première écoute... je trouve un groupe qui est plus en "pilotage auto" que jamais. Je vais bien sûr insister car j'adore vraiment ce groupe, mais là ça manque de riffs patatoïdes et du bon vieux groove rampant habituel. :-(  (...)

23/11/2021, 14:57

Chemikill

Ça tue! Faut pas regarder la vidéo...c'est tout 

23/11/2021, 07:48

Invité

La version Wish d'une pochette de Rhapsody… Voilà ce qui se passe quand on prend des graphistes sans vouloir trop dépenser.

22/11/2021, 17:22

Simony

Ce troisième extrait est franchement excellent avec cet effet et une ambiance qui ne sont pas sans rappeler un Type O Negative. Par contre le CD à 16.99€...

22/11/2021, 16:35

Humungus

Un pote vient de m'annoncer la chose ouais...Un putain de showman.Grand souvenir que la toute première fois où j'ai vu le groupe (que je ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam à l'époque) au FURYFEST... Claquasse.

20/11/2021, 16:49

Excellent groupe

Excellent groupe qui tient vraiment bien la scène 

20/11/2021, 13:41

Humungus

Superbe pochette...

19/11/2021, 04:06

Sylvanus

C te baffe

18/11/2021, 20:54