The Chronophagist

Fall Of Stasis

25/02/2021

Autoproduction

En lisant la bio de ce groupe canadien, on comprend immédiatement que son champ d’influence n’est pas délimité par une clôture électrique infranchissable. L’inspiration va et vient donc de l’extérieur librement, et c’est sans étonnement que l’on prend note de termes et noms comme « Black Metal », « Pirate Metal », ALESTROM, « Symphonique », « Death Metal », « blasts beats », FINNTROLL, « piano intro », « epic tale », « beer », « sorcière », « boucle temporelle », BLACK DAHLIA MURDER, etc…Un gigantesque melting-pot, voire un mash-up de dizaines d’influences, pour parvenir à créer une première œuvre digne de ce nom.

Dans les faits, FALL OF STASIS existe depuis 2014, mais ne doit sa réputation embryonnaire qu’à une seule démo, publiée en 2017 et sans baptême. C’est peu, très peu même, d’autant que l’objet en question accuse aujourd’hui les cinq ans d’existence, laps de temps largement suffisant pour perdre son impulsion ou changer de style. Mais visiblement, le sextet a des idées bien définies, une ambition concrète, et ce premier album autoproduit tombe à point nommé pour les replacer sur l’échiquier de l’underground.

Jessica Dupré (chant), Gabriel Bernier (guitare/chœurs), Tristan Bergeron-Boucher (guitare), Mathieu Groulx (basse), Sergei Lecours (batterie) et Mélissa Bissonnette (claviers), nous proposent donc via The Chronophagist un premier longue-durée de proportions très honnêtes, bourré de références et de clins d‘œil, mais difficile à ancrer dans une réalité artistique précise. Voguant d’humeurs en ambiances, le navire The Chronophagist essuie donc des gros grains, des tempêtes de tous les diables, mais profite aussi parfois d’une mer calme pur se montrer sous un jour plus sensible, osant de fait la variété de voyage que tout amateur d’inédit est en droit d’attendre d’un jeune groupe en devenir.

Techniquement très capables, les musiciens jouent donc de leur facilité et de leurs capacités de caméléons pour nous embarquer dans un voyage étrange, entre Black Metal accessible, Folk Metal light et Metal extrême plus générique, comme le démontrent les premiers titres, aussi versatiles qu’une drama-queen en pleine représentation publique sur les réseaux sociaux.

Impeccablement produit, sonnant très moderne, ce premier album est donc une affaire très sérieuse, qui rappelle parfois un affrontement cinématographique entre CHTHONIC, FINNTROLL et CRADLE OF FILTH, soit la quintessence d’un Metal poussé à ses extrêmes, et spectaculaire. Beaucoup d’effets, de riffs génériques pour assurer le background, des vocaux multiples qui accentuent la sensation de paranoïa, une ambition papable, et des chansons délirantes dignes d’un spectacle de Broadway à l’attention des enfants pas sages.

Le sens du sensationnel est donc le leitmotiv principal de FALL OF STASIS qui se classe de lui-même au rayon des sensations modernes exemptes de limites et ignorant le sens du mot modération. S’il est ardu de classer les canadiens sur les étagères du style, il est à l’inverse très aisé d’apprécier leur musique totalement décomplexée. A tel point que l’intro « Wilted Forests » fait office de morceau à part entière, avec son atmosphère de film d’aventures et sa pénombre travaillée.

Catchy, dramatique, opératique, bombastic, quel que soit l’épithète accolé, il conviendra du moment qu’il suggère la grandeur et la décadence. Si les textes abordent des histoires fantaisistes qui s’appliquent pourtant à notre époque anxiogène (sorcières, tortures, pirates, déluge, démons, culte païen, carnaval, boucle temporelle, etc…), la musique elle, déborde d’énergie, mais aussi de références au Folklore et à son expression musicale la plus ancrée dans la conscience collective, références rapidement explosées par des attaques BM incroyablement puissantes, à l’image du tonitruant « Twilight Carnival ».

Point fort de la réalisation : sa capacité à transposer en musique des images très précises, comme de mini-scénarii qui prennent vie sous vos tympans, alimentant votre imagination de personnages tous plus fantasques les uns que les autres. Les FALL OF STASIS n’ont donc eu aucun mal à se construire un monde à part, à base de violence BM et de chœurs Heavy, le tout épicé de quelques fantaisies instrumentales au piano et à l’accordéon, et de quelques poussées de brutalité Death.

Des hymnes (« Baron »), de la sensibilité mélodique (« The Last Waltz »), un épilogue opératique qui termine l’histoire sur un moment fort et lyrique à la DIABLO SWING ORCHESTRA passé de l’autre côté du miroir (« The Chronophagist »), The Chronophagist est en effet chronophage, mais dans le bon sens du terme. Il est un album qui bouffe le temps à pleines bouchées mais qui ne vous fait pas perdre le vôtre. Les canadiens de FALL OF STASIS assurent donc leur réputation avec ce premier album totalement excentrique, mais valide musicalement.  

  

                                                                                                                                                                                                               

Titres de l’album:

01. Wilted Forests

02. Fall of Stasis

03. Drunken Howl

04. Baal Arise

05. The Cult

06. Twilight Carnival

07. Baron

08. The Last Waltz

09. Swarm Of Casualties

10. The Chronophagist (Feat. Viky Boyer)


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 02/03/2022 à 15:38
80 %    157

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous

Suffocation + Kharkov

RBD 08/08/2022

Live Report

Hysteria

mortne2001 04/08/2022

From the past

Voyage au centre de la scène : DEATH POWER

Jus de cadavre 31/07/2022

Vidéos

Incantation + Akiavel + Horror Within

RBD 30/07/2022

Live Report

Appetite For Destruction

mortne2001 21/07/2022

From the past

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 3

mortne2001 18/07/2022

La cave

HELLFEST 2022 / Part 2 / Du jeudi 23 au dimanche 26 juin

Jus de cadavre 06/07/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Humungus

Non, non Jus de cadavre, tu as très bien fait de poster ce nouvel épisode.Même si je ne compte absolument pas aller à Seattle ou Vancouver un jour, c'est toujours très intéressant d'avoir une vision autre d'une ville, d'une r&eac(...)

12/08/2022, 13:08

Humungus

Mouais...En même temps, des groupes qui font du playback dans un hangar en guise de clip, y'a pas que ces deux là hein... ... ...

12/08/2022, 12:56

Moi

Je confirme, le réalisateur est le même pour les 2 vidéos, et le créateur de Gaerea

12/08/2022, 11:43

Jean

C’est vrai que la plupart des artistes ont déjà tourné dans des festivals cet été en France . C’est pas la folie 

12/08/2022, 09:06

Humungus

C'est moi ou l'affiche n'est vraiment pas folle cette année ?

12/08/2022, 07:10

Fred

Croisé une fois, ce mec est une sorte de connard fan de l'Action Française et nostalgique d'un temps révolu, dommage qu'il n'ait pas l'honnêteté d'en parler dans cet interview. Saoulant et gavant.

11/08/2022, 21:06

Jus de cadavre

Merci pour ce très bon report (comme d'habitude) RBD.Nous avons encore et toujours la même vénération pour Suffocation, hé hé. Un groupe éternellement en immense forme sur scène. On se demande quand ils baisseront de r(...)

11/08/2022, 18:39

Simony

Je retiens MOOR et DEATH FILE RED avec LYMBOLIC SCYTHE dans un coin de la tête parce qu'il y a quelque chose je trouve dans cette démo...Merci Mortne2001 pour cette mise en lumière des suintantes abimes du Metal

11/08/2022, 08:20

Satan

@ Gargan : Pour le coup le réalisateur est apparemment un membre de Gaerea par ailleurs...

10/08/2022, 21:36

zfiaj

épingleR

10/08/2022, 18:04

Gargan

Peut être plus au réalisateur du clip d'être blâmé, mais ça fait du buzz pour les deux après tout.

10/08/2022, 10:07

Hip Fire

❤️

10/08/2022, 05:28

Satan

Oui c'est assez moyen, même si pour le coup le seul vrai reproche vient du fait d'avoir utilisé le même décor. Car je rappelle que les univers musicaux sont drastiquement différents, donnant un rendu final lui aussi différent.

09/08/2022, 23:36

Orphan

Copié un clip pas terrible, d'un groupe du même pays au même endroit...bordel la s'est fort. A cela tu rajoutes la dégaine d'Mgla, la cagoule serigraphié et tu est à un niveau de fils de puterie pas mal la. 

09/08/2022, 09:29

Moshimosher

Ah, ouais... tout de même... ça craint ! 

09/08/2022, 00:36

Saul D

ca me rappelle mon premier numéro acheté du fanzine METALORGIE ( ils parlaient des démos de DEATh POWER), le #10 avec Kevin Kuzma et Blood Feast en couverture...

08/08/2022, 16:08

Simony

Sold out en 5 heures....

08/08/2022, 12:42

Gargan

Ils ont troqué le look pirate à celui de paysan (bottes et gibson, c'était assez inédit), un peu dommage &nb(...)

08/08/2022, 10:15

Humungus

Pour les frontaliers, ils seront également au Metal Méan le 20 août.

08/08/2022, 07:01

gasdf

Jamais aimé ce style pseudo-brutal et ce groupe.

06/08/2022, 21:08