The Flame

Elliot Vernon

04/05/2021

Autoproduction

Je suis de retour, non pas pour jouer un mauvais tour (quoi que!), mais avec cette petite chronique toute fraîche, petite nouveauté : elle est également disponible en anglais. 

***SCROLLDOWN FOR ENGLISH VERSION !***

Je vais donc vous raconter une petite histoire. L'histoire où mon âme à pris feu en écoutant The Flame. On ne sait jamais à quoi s'attendre en appuyant sur le bouton play : une nouvelle musique, un nouvel univers. Parfois, quelques minutes de fun. Parfois, quelques minutes de désespoir. Mais d'autres fois, cette musique vous transporte à l'endroit le plus calme du monde, quelque part loin dans les contrées nordiques, où le ciel et la mer ne font plus qu'un, où tout n'est qu'un vaste tableau en nuances de bleu et de vert. Là, vous êtes seuls, entourés de renards arctiques, et d'une myriade de petites étoiles sonores. C'est à cet endroit précis de l'espace temps que m'a conduit The Flame, et j'ai espéré que le temps s'arrête, jusqu'à ce que l'aube me fasse ouvrir les yeux de ses lumières. 

Vous allez me demander, mais qu'est-ce que The Flame ? Qui en est le créateur ? Pourquoi est-elle si puissante ? Ne soyez pas si hâtif, Maître Mériadoc, je vais tout vous raconter.

En réalité, vous connaissez peut être déjà le compositeur de cet EP. Il s'agit d'Elliot Vernon, le claviériste d'ALESTORM (TrueScottish Pirate Metal, UK). La venue d'Elliot au sein du groupe en 2011 a permis d'améliorer considérablement la qualité de leurs compositions, comme peut en témoigner le premier opus qu'ils ont composés ensemble, The Sunset on the Golden Age. Et l'ajout de son chant saturé, oscillant entre le growl death et le scream plus metalcore, n'a sûrement pas laissé les amateurs du groupe indifférents.

The Flame, disponible dès le 4 mai 2021 sur les plateformes traditionnelles de streaming est son projet solo. On peut voir dans la date de parution un clin d'oeil à Star Wars, Elliot étant un fan inconditionnel de la saga!

Dès les premières notes du piano, « The Lamp Post » nous ouvre la porte d’une mélodieuse aventure. Tel un lampadaire jailli du ciel, il éclaire la voûte arctique d’une douce lumière, nous transportant dans un monde aux inlassables saveurs de melodeath. La polyvalence du chant donne beaucoup de profondeur et d’intensité au voyage, ainsi que le solo de guitare joué par  Máté Bodor (ALESTORM) qui est un réel joyau.

J’ai imaginé « The Flame » comme une immense aurore boréale aux teintes rougeâtres, traversant le ciel gelé avec passion. Si l’atmosphère s’assombrit musicalement par moment, elle garde en puissance symphonique tout du long, et est sublimée par un autre solo, cette fois ci signé Donny Burbage (AETHER REALM).

Lorsque la flamme s’éteint, un vent glacial s’empare de la banquise et transforme peu à peu la glace en un gigantesque miroir. C’est ici que commence « The Looking Glass ». A mes yeux, et ce n’est d’ailleurs peut être pas du tout le cas, ce morceau est le plus intime, en tout cas c’est celui qui a fait jaillir le plus d’émotions qui étaient enfouies très profondément. Comme si le chant n’était autre que la voix de votre âme, vous hurlant une vérité à laquelle vous ne vouliez pas faire face, vous cachant derrière un sourire creux. L’expérience n’est toutefois pas désagréable, elle permet au contraire un moment d’introspection avec soi même, une invitation à la méditation. C’est assez difficile à décrire, mais la résonance était parfaite.

Mais lorsque la glace fond, il est temps de se bouger ! Et «The Tempest » est la chanson sur laquelle on peut danser sous une averse de bière, une danse consistant à attraper chaque goutte jusqu’à la dernière avant de se blottir sous un plaid à carreaux auprès du feu. L’ambiance est beaucoup plus folk, et l’air pourra même vous paraître familier ! En effet il s’agit du thème de la chanson « Zombies ate my pirate ship »(ALESTORM, Curse of the Crystal Coconut) auquel Elliot donne une deuxième vie – il est même possible de chanter le refrain dessus !

Le voyage s’achève avec « The Swan ». Dans un premier temps j’ai eu l’impression de faire face à un magnifique paysage, qui m’a assaillie de sentiments complexes. Mélancolie, nostalgie. Mais la beauté du morceau réside dans son évolution. Les plumes du cygne tombent du ciel et viennent nous entourer d’un cocon d’espoir. La flamme est toujours là. Elle brûle. Je peux voler. Je peux voler à travers la musique, guidée par les chœurs. Et j’en suis vraiment reconnaissante…

… même s’il est très difficile de revenir à la réalité et d’ouvrir les yeux dès que la boîte à musique s’arrête.

Il peut se passer tellement de choses en une demi-heure ! Le voyage sera certainement différent pour vous, mais je vous promet, l’écoute en vaut la peine ! J’espère en tout cas que ma petite histoire vous aura rendu curieux. Je regrette juste de ne pas avoir un album entier, mais ce n’est clairement pas la période des listes au Père-Noël !

The Flame est donc disponible sur les plateformes de streaming, mais vous pouvez également contribuer au travail de l’artiste via Bandcamp : https://elliotvernon.bandcamp.com/


Vous devriez aimer The Flame si vous appréciez des groupes comme : INSOMNIUM,WINTERSUN, SHYLMAGOGHNAR, BORKNAGAR…


A bientôt, 

Acid 


******************************************************************************************


I’m going to tell you the story of how The Flame set fire to my soul. You never know what to expect when you press the play button on your phone. A new music, a new world. Sometimes a few minutes of fun, a few minutes of sorrow. But sometimes, you feel like you’re in the most peaceful place in the world. Somewhere at the far North of the world, where the sea meets the sky in a graceful painting in shades of blue and green. Where you’re alone with your fox folks, and a myriad of music stars surrounds you. That’s where The Flame took me. And I just wanted it to last, to last till the lights of dawn would open my eyes.

So,you’ll ask me, what is this Flame ? Who created it ? Why did it make you feel so good ? Don’t be hasty Master Meriadoc ! I will tell you everything. 

Actually, you may have already heard of the author of this EP, Elliot Vernon, who is ALESTORM's(True Scottish Pirate Metal, UK) keyboard player since 2011. Elliot added a lot to the quality of ALESTORM's compositions, The Sunset on the Golden Age being a testimony of his first recordings with the band. And his characteristic death/metalcore harsh vocals didn’t leave anyone indifferent !

The Flame, his solo project, is out on May the fourth (an evidence for a Star Wars fan).


From the first notes, the piano guides you on a melodious path. "The Lamp Post" is lighting the dark sky with its pale and gentle beam, surrounding your existence with genuine melodeath vibes you’ll never get bored of. The versatility of Elliot’s voice, from deep growls to clearer screaming gives depth and intensity to the whole journey. And one of the first jewels of this EP is a very moving guitar solo played by Máté Bodor (ALESTORM).

I pictured "The Flame" as a huge aurora borealis in shades of red, shattering the icy sky with its fiercepassion. The blackened atmosphere is lit by powerful symphonic arrangements and another wonderful guitar solo played by Donny Burbage (AETHER REALM).

When "The Flame" ends, icy winds starts to blow and the ice becomes a giant mirror. "The Looking Glass" is to me the most intimate song here. That might not be your case, but it truly filled me with alot of personal emotions. As if Elliot’s voice was your soul’s. Talking to you about the truth you may not want to face, hiding under a blank smile.The feeling is however not uncomfortable, it allows you to have a few moments of introspection with your true self. It’s indeed quite incredible and my words are surely not accurate enough to describe this song.

The ice melts : it’s time to move ! "The Tempest" is the song you can dance to – under a heavy rain of ale, trying to lick every single drop. Folk vibes are really present here, you may even recognize a very familiar tune. As Elliot composed the music of "Zombies ate my pirate ship" (ALESTORM, Curse of The Crystal Coconut) he gave us another version of the theme – we even can sing the chorus all along !

The journey ends with "The Swan". A wonderful scenery that can’t be described by human eyes. First, and I can’t explain why, I had a lot of heavy feelings. Sorrow, nostalgia. But the beauty of this song lies in its evolution. The feathers of the swan covered me. There is hope, the flame is still here. It’s burning. I can fly. I can fly through the music, to the sound of the choir telling me so. And I’m so grateful for this song…

…even if it’s really difficult to open your eyes when the sweet melody of the music box ends.


So many things can happen in half an hour! Maybe – undoubtedly – the journey will be different for you, but I promise this EP is really worth it! I hope my little story made you curious about it. And I really wished it could be a full-length album – but it’s not Christmas time yet:).


The Flame is available on Spotify / Apple Music / Amazon ; and you can support the artist’s work on Bandcamp too :https://elliotvernon.bandcamp.com/


You may like The Flame if you usually enjoy bands like : INSOMNIUM, WINTERSUN, SHYLMAGOGHNAR, BORKNAGAR…


Cheers,

Acid 

***********************************************************************************************

Track list :

1. The Lamp Post
2. The Flame
3. The Looking Glass
4. The Tempest
5. The Swan

Bandcamp



par Acid le 04/05/2021 à 12:00
100 %    770

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Insanity Alert + Sekator + Detoxed

RBD 01/12/2022

Live Report

Fleshcrawl + Disfuneral + Median + Nebulizar

Simony 23/11/2022

Live Report

Frustration + Verdun

RBD 22/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : live SAMAEL 1990

Jus de cadavre 20/11/2022

Vidéos

The Cure + The Twilight Sad

RBD 17/11/2022

Live Report

Sepultura + Sacred Reich + Crowbar

RBD 12/11/2022

Live Report

European Tour 2022

Simony 02/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : les flyers

Jus de cadavre 30/10/2022

Vidéos

Alcest + Rïcïnn

RBD 26/10/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Father Merrin + Cleaver + Prypiat 10/12 : Chez Paulette, Pagney-derrière-barrine (54)
Lying Figures + Mourning Dawn + Lux Incerta 10/12 : Le Klub, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gautier

Bien réalisé mais je supporte pas sa voix...   

06/12/2022, 07:16

Sadam Mustaine

Je filme toujours une ou deux chansons en live puis je range et je profite et j'essaye de me foutre aux barrières 

05/12/2022, 18:48

JTDP

C'est vrai que ça fait bizarre tout ces téléphones...L'effet est peut-être aussi démultiplié par le fait que ce soit et l'intro et la conclusion du concert... Et ce qui est amusant c'est que, paradoxalement, c'est grâce &agra(...)

05/12/2022, 00:02

NecroKosmos

Idem. Un grand homme. Et un dernier album formidable.

04/12/2022, 16:08

NecroKosmos

Voici la raison pour laquelle je ne fais presque plus de concerts. Les téléphones portables à perte de vue qui te gâchent la tienne. Et qui foutent l'ambiance en l'air...

04/12/2022, 16:06

Jus de cadavre (pas log)

Je trouve effectivement que le chant d'Anselmo est très bon. Meilleur qu'avec Down même ! Musicalement ça tient grave la route aussi. Heureux de voir que Wylde ne pourri pas tout avec du shred à gogo (comme il le faisait avec Ozzy ou encore pire avec BLS).(...)

04/12/2022, 14:49

Humungus

Soirée chez un pote hier...Visionnage en after ce matin de tout ça : GDB mais smiley prévisionnel (cf. fests d'été).Et effectivement, le coup des portables, c'est plus que flagrant et dérangeant...

04/12/2022, 14:37

Dédé

Oui ils feraient mieux de profiter du concert . Du coup l'ambiance est moindre . C'est comme ça maintenant il faut s'adapter, il fut un temps où t'aurais même pas oser sortir ton téléphone sinon ça finissait en miettes dans la fosse&nbs(...)

04/12/2022, 12:31

Buck Dancer

J'étais peu concerné par cette "reformation" mais j'avoue que, apparemment, ça le fait bien. Anselmo a l'air en voix et le groove est là. Par contre horrible tout ces téléphones. On voit que ça, aucune vie dans (...)

04/12/2022, 12:08

RBD

Je connais le groupe depuis longtemps, sans être un intime. Simony a visiblement pris la peine d'exhumer la première version nommée "Doors of No Return" pour bien saisir l'apport de ce réenregistrement sous un nouveau nom.L'aspec(...)

03/12/2022, 14:34

Tak

Je viens de lire cet énorme pavé et c'est du très beau boulot, sérieux et documenté : un grand bravo au rédacteur !Quelques albums que je connais dans le lot (rhaaa enfin quelqu'un qui estime les excellents Defiance à leur juste va(...)

03/12/2022, 11:50

Humungus

Toujours émouvant pour moi de revoir Lemmy à cette période de sa vie...

03/12/2022, 10:51

Kenlemortvivant

Ça se voit ! 

03/12/2022, 07:24

RBD

Toujours avec une illustration par Luisma, le guitariste de Haemorrhage. 

02/12/2022, 13:17

Jus de cadavre

Je ne connaissais pas du tout ce groupe français... Eh ben, quelle baffe ! C'est super bien fait et la production (même si ça a été remasterisé) est juste excellente pour l'époque ! Comment un tel truc n'a t-il pas eu plus de succ&egr(...)

02/12/2022, 12:36

Gargan

Typiquement moi le vendredi soir

02/12/2022, 07:04

Arioch91

@metalrunner : Du megadeth pas renversant chanté par James.

30/11/2022, 19:57

RBD

C'est vrai que ce riff Speed-Thrash passerait bien chez Megadeth sans le chant. Mais je ne me mets pas du tout à rêver d'un album entier bien pêchu, c'est juste un premier extrait. Le concept du double concert avec premières parties différentes est (...)

30/11/2022, 16:02

Humungus

metalrunner + 1 hé hé hé...Plus sérieusement (quoique...), le post de Jus de cadavre aurait pu être mien.

30/11/2022, 09:51

Sadam Mustaine

Depuis 25 ans c'est une blague.Du moins Metallica est un monstre du Métal en se reposant sur 10 ans de sa vie et 5 albums.Depuis 25/30 ans et les cheveux courts c'est même pas digne d'être top 50

29/11/2022, 21:12