Kings In The North

Crowne

18/06/2021

Frontiers Records

Que tous ceux qui souhaitent voter un embargo sur les exportations musicales suédoises lèvent la main. La production mondiale subit depuis une grosse quinzaine d’années la poussée scandinave en la matière, et le pays s’est arrogée depuis longtemps la couronne de plus grand pays Metal du nouveau siècle. Mais non contents d’occuper le terrain chacun de leur côté, les musiciens du cru s’y mettent maintenant à plusieurs pour frimer, et prouver que leur recette est la plus efficace. En sus, ils sont soutenus par un autre label européen, Frontiers, qui outre ses propres poulains, promeut ceux des voisins nordiques, sans vergogne, mais avec des mains frottées de joie.      

Nouveau projet signé par ce bon vieux Serafino, CROWNE, qui n’est rien d’autre qu’une assemblée de mercenaires suédois déjà très doués et occupés dans leurs groupes respectifs, mais qui ont quand même trouvé le temps de se réunir pour donner au reste du monde une leçon de Hard Rock mélodique. Et lorsque je vous parle de mercenaires, je ne fais pas allusions à ces requins de studio qui enjolivent de leur talent anonyme les albums de stars locales, mais bien des stars locales en elles-mêmes, de celles que tout le monde connaît, pour peu que le Hard du nord soit leur tasse de thé. CROWNE, excusez du peu, met en avant quatre musiciens à la renommée internationale, espérant tirer de ses individualités notables une crédibilité collective via onze morceaux qui respectent en tout point le cahier des charges du froid.

Alors, qui se cache derrière ce nom, ce titre et ce premier album ? La crème de la crème, niveau composition, instrumentation et production. On retrouve donc derrière les masques ou le rideau Alexander Strandell (chant - ART NATION), Jona Tee (guitare, claviers, production - H.E.A.T), John Levén (basse - EUROPE) et Christian Lundqvist (batterie – THE POODLES), soit les rois de la première division, les habitués des hommages et des révérences, et l’élite de la mafia suédoise pour une combinaison inédite qui n’est pas sans étonner sur le papier. Drivé par l’omnipotent Jona Tee, véritable orfèvre en la matière, CROWNE est donc une association de bienfaiteurs, la réunion des mélodistes pas du tout anonymes, et m’est d’avis que Frontiers a du avoir la bave aux lèvres en paraphant le contrat. H.E.A.T, ART NATION, EUROPE, THE POODLES, les poules aux œufs et disques d’or suédoises, de quoi totalement affoler les fans en leur faisant miroiter l’album parfait de Hard mélodique des hivers interminables.

Ne tournons pas autour du pot qui de toute façon est rond et en terre, Kings In The North est une leçon donnée à tous les musiciens de la planète souhaitant connaître la recette de la salsa, et décortiquer la méthode scandinave de séduction de masse. On retrouve sur cet album tout ce qui a fait le charme des groupes nationaux de ces vingt dernières années, à la croche près, et si l’interprétation est évidemment superbe et sans reproche possible, le tout sonne quand même un peu scolaire pour vraiment persuader les passionnés objectifs. Evidemment, on attend beaucoup des suédois, et on pardonne plus difficilement aux gens qu’on admire vraiment. Et si je dois reconnaitre que ce premier et peut-être unique album est parfait dans la forme, il reste dans le fond un peu trop formel pour vraiment me convaincre. Avec des musiciens de cette trempe, nous étions en droit d‘attendre autre chose qu’un classicisme royal, et un peu plus d’audace aurait pu excuser ce pilotage automatique certes plaisant, mais frustrant sur la durée.

Car CROWNE s’est finalement contenté de faire ce qu’on attendait de lui, à savoir un album de Hard mélodique à la suédoise puissant, racé, mais terriblement convenu, misant tout sur des refrains anthémiques, et des chœurs enchanteurs. Tout est plus ou moins exposé sur le morceau d’intro « Kings In The North », pourtant l’un des plus Heavy du lot, qui n’est pas sans rappeler le EUROPE de ces dernières années. Emphase digne, rythmique évidemment plombée et capable, chant incroyable de Strandell, l’un des vocalistes les plus doués de sa génération, et production énorme concoctée par Jona Tee, le maître en la matière.

Et si « Perceval » allège immédiatement le propos de son Boogie survitaminé et propulsé par un duo qui connait son boulot, on comprend immédiatement que la bande ne s’écartera pas d’un chemin trop bien tracé, celui que l’on suit depuis la découverte de H.E.A.T et tous les groupes du cru. Le propos sait se montrer dramatique, mais sonne trop blockbuster pour vraiment filtrer l’émotion, et c’est avec une admiration certaine que nous prenons acte de cette réussite, qui finalement, aurait pu aller plus loin et être un véritable triomphe avec adoubement définitif.

Les soli, pris en charge par Love Magnusson (DYNAZTY) sont eux aussi brillants, et le propos suffisamment modulé pour ne pas lasser. Les nuances sont toutes abordées, du hit Hard calibré, au tube Heavy/AOR totalement imparable (« One In A Million »), en passant par l’accélération virile pour montrer les crocs bien blancs (« Sum Of All Fears »). Arrêt sur la case délicatesse avec la demi-ballade « Set Me Free », épilogue lui aussi assez sensible pour faire couler la larmichette dans les chaumières (« Save Me From Myself »), et en quarante-trois minutes à peine, CROWNE démontre tout son savoir-faire, acquis durant de longues années de pratique studio et live.

Alors évidemment, impossible de mettre une notre inférieure à 8/10 pour ce Kings In The North sous peine de faire preuve d’esprit revanchard et de subjectivité douteuse. Mais le roi pour le moment est encore un peu jeune et tendre, et trop sûr de lui pour vraiment régner sans crainte ni assurer ses arrières.       

 

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. Kings In The North

02. Perceval

03. Sharoline

04. Unbreakable

05. Mad World

06. One In A Million

07. Sum Of All Fears

08. Set Me Free

09. Make A Stand

10. Cross To Bear

11. Save Me From Myself


Facebook officiel


par mortne2001 le 08/07/2021 à 18:24
80 %    623

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Kraftwerk 3 D

RBD 14/05/2022

Live Report

Mosh Fest 7

RBD 12/05/2022

Live Report

The Exploited + Fat Society + F.O.M.

RBD 27/04/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 1

mortne2001 25/04/2022

La cave

DEFICIENCY : entretien avec Laurent Gisonna (guitare/chant)

Chief Rebel Angel 20/04/2022

Interview

Author and Punisher + Mvtant + HAG

RBD 10/04/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
RBD

Avec un nouvel album il y a trois ans, Opprobrium semblait décidé à repartir. Ce retour inattendu le confirme. S'il pouvait apporter un peu de pêche, c'est tout ce qu'il faudrait.

17/05/2022, 12:45

Krohr

Merci pour la découverte ! En effet, dans la même veine sanguinolente que Hexecutor ou Bütcher.Je suis allé yeuter leur biographie, pour info : "Le Diamant de Lucifer" sera leur deuxième album, le premier étant "La Mort Triomphante"(...)

17/05/2022, 12:28

metalrunner

Super new vite du live

17/05/2022, 11:33

Jus de cadavre

Tuerie ! ! ! Bon les mecs ne sont pas des lapins de 6 semaines, mais bordel, quelle maturité pour un premier album ! Un des meilleurs albums de Speed depuis fort longtemps selon moi !

16/05/2022, 08:47

RBD

Je continue à prendre des places très à l'avance pour les concerts (ou plus exactement les tournées) que je veux absolument voir. Et avec les reports consécutifs, on arrive à des délais de cabourd ! Et parfois les annulations des uns permetten(...)

15/05/2022, 01:03

RBD

C'est un festival de format quasi-familial entre connaisseurs, quelques dizaines de passionnés qui se lâchent ensemble chaque année pour le plaisir des groupes qui participent. Ils sont tellement extrêmes qu'ils ont rarement l'occasion de réunir aut(...)

15/05/2022, 00:50

Crouton

Plus de concert pour moi, trop cher, plus motivé pour passer une soirée debout dont la moitié à me faire chier devant des premières parties qui ne plaisent pas, le prix des conso, du merch et une prestation pas toujours de qualité quand c'est pas l&a(...)

14/05/2022, 12:35

Crouton

Les grands méchants metalleux satanistes qui fuient au premier crachat d'un chrétien.

14/05/2022, 12:22

Sphincter Desecrator

Juste ne pas tomber dans l'excès... Réserver les concerts du mois en cours, un peu plus tôt pour les trucs les plus attendus et pour lesquels on sait que ça sera tendu, ça me paraît raisonnable.Mais toujours courir après l'év&(...)

13/05/2022, 20:36

Gargan

Je crois par ailleurs que Nougaro avait chanté une ôde à leur sujet, ô Tulus, un truc comme ça.

13/05/2022, 13:14

grinder92

Escroquerie absolue ou influence parfaitement intégrée ?Franchement, y'a des riffs qui sont quand même très très très proches de certains riffs de Carcass (périodes Necro / Heartwork / Swansong) ! Et la prod est aussi lourde que sur Heartwork, (...)

13/05/2022, 10:04

Humungus

"Tu ne vas pas avancer 12 places à 40€ et six mois d'avance, avec de toute façon le risque que ça soit quand même annulé"Typiquement mon cas.Avant le Covid, je prenais régulièrement mes places plusieurs mois à(...)

13/05/2022, 06:46

Jus de cadavre

Oh putain comment ça pompe Carcass (les riffs, le chant, les compos, tout !)   ! C'est hyper bien fait, m(...)

12/05/2022, 18:39

Jus de cadavre

Merci pour ce bien bon report. Un fest que j'aimerais beaucoup faire un de ces jours, je suis pas un immense amateur de Grind mais en live c'est toujours des baffes assurées (Chiens, Blockheads et Sublime en particulier ici).

12/05/2022, 18:32

RBD

Pas mieux qu'Ander... J'écoutais justement l'album de Soreption où il prêtait main forte hier soir. Qu'il repose en paix.

12/05/2022, 12:11

Buck Dancer

Classique, mais plutôt sympa ce morceau. Moi qui attends toujours un successeur à Antithesis, ça me donne envie d'écouter l'album. 

12/05/2022, 12:07

Simony

Oui je suis peut-être un peu dur je te l'accorde mais c'est parce que je les aime bien, la pochette de Hundre år gammal était excellente, très inquiétante, comme celle de Krek par exemple.Mais le principal étant que la musique soit bonne et &c(...)

12/05/2022, 10:17

Humungus

Toujours été fan de TULUS et KHOLD.Donc j'attends forcément celui-ci au tournant.Assez d'accord avec toi Gargan concernant la redondance des albums mais je fais avec hé hé hé...PS : T'es dur Simony là (...)

12/05/2022, 10:10

Ander

Pas un grand connaisseur de son groupe mais on le voyait régulièrement en invité sur des albums  de death metal (Aborted, Soreption, Disentomb...) Ca fait toujours bizarre, 41 piges bordel...R.I.P.

12/05/2022, 08:22

Moshimosher

Triste et dégoûté... RIP

12/05/2022, 07:17