Mental Distress EP

Mental Distress

20/01/2017

Autoproduction

Genre on est lundi, genre il flotte, genre il est 16h, et le goûter prend la forme d’un BN émietté qui trône sur votre bureau depuis la semaine passée.

Joie, bonheur.

Comment s’extirper d’une condition aussi morne sans avoir à vous lever, baisser votre froc et hurler « J’emmerde le système et je veux des frites à la cantiiiiiiiiiiiiiiiiiiine !!!! » ?

Simple, vous ouvrez votre navigateur, vous allez sur le Bandcamp des MENTAL DISTRESS, et je vous jure qu’avec un nom pareil, ils vous comprendront mieux que quiconque et sauront vous suggérer la solution idéale.

Des doutes ?

Mais non.

Faisons simple et carré. Après une démo en 2014 et un split aux faces partagées avec les Tourangeaux de ED WARNER, les MENTAL DISTRESS proposent donc en ce mois de janvier synonyme de soldes et de rentrée morose leur premier EP en version digitale, et éponyme par-dessus le marché, qui correspond bien à la tendance qui s’est dessinée depuis le début de leur carrière.

Pour les étourdis, ces furieux viennent de Strasbourg, ne pédalent pas dans la choucroute et sont quatre (Maqs, Dagger, Riwan, Alex, et avant y’avait aussi Tieuma mais il est plus là), et en plus de ça, se vautrent dans le Hardcore à tendance Fast comme d’autres dans les digressions sur la situation politique en Centre-Afrique.

Alors, certes, j’en conviens, c’est un simple auquel nous avons affaire. Donc, cinq morceaux pour une minute de plus et rien de moins.

Mais avec l’enthousiasme, la rage et l’intensité dont ils font preuve, vous n’avez pas besoin de plus. En tout cas pas pour l’instant.

Mental Distress EP, c’est du Fastcore à l’Américaine à la Française, c'est-à-dire une version encore plus enragée qui ferait passer les CLOSET WITCH pour de jolies hôtesses d’accueil du salon de l’auto. Avec au chant une madame qui hurle à s’en faire déborder les tripes par les oreilles, une guitare qui ne connaît aucun répit, et une rythmique qui permet aux deux premiers de partir en vrille comme ils le souhaitent, ce quatuor qui n’a pas froid aux oreilles dispense une véritable leçon de violence instrumentale exubérante et éminemment sympathique.

Certes, Fastcore oblige, ça joue très vite, mais ce n’est jamais brouillon, grâce à une étonnante production concoctée aux studios La Maison Bleue à Strasbourg par Ted Moody, et au mixage US signé Jack Shirley aux Atomic Garden Recording Studios d’East Palo Alto. Fait assez rare dans le genre pour être souligné, le Hardcore très Fast des MENTAL DISTRESS bénéficie donc d’un son très clean et puissant, qui permet à des envolées d’hyper brutalité comme « Schlass » et son Thrashcore dément de rester intelligible et encore plus percutant, malgré un rythme affolant.

Mais en dehors de ces pointes d’hystérie somme toute disséminées avec parcimonie, Mental Distress EP sait aussi distiller des ambiances glauques qui dégénèrent très vite en fiesta de l’enfer (« Traditions »), riffer un poil plus Hardcore’n’Roll sur une minute et quelques pour se rapprocher des racines de Boston et du NYHC (« Theft Is Rightful », chant suraigu et accélérations impromptues offertes par la maison, mais refrain carton sans glaçons), tenter le coup du tempo lourd pour imposer des plans plus déviants, qu’ils explosent à grands coups de BPM débordant de haine (« Justice Blood »), et terminer leur premier single pro par une grosse louche de poisseux qui colle aux yeux et ose un aveu plus ambitieux (« Ungifted », pas tant que ça, moi je vous trouve assez doués les gars).

En gros, un joli survol de plein de choses, aussi Hardcore que Fastcore, aussi éloquent que conséquent, mais sachant rester futile en jouant utile.

Cinq morceaux sans couenne, une production qui avoine, et un rendement idoine, bilan conséquent pour un 7’’ que vous aurez la joie de retrouver en rondelle très bientôt, en farfouillant dans les sorties de Bonobo Stomp, CanISay? Records, Crapoulet, Dead Punx Records, Dirty Guys Rock, Emergence Records, Itawak Records, No Way Asso, Paillettes Editions et Skatepizza!

Si avec ça, vous me dites que vous ne le trouvez pas, vous vous mangez mon pied dans les noix. Alors Strasbourg, ville des étudiants branchés à la bourre et d’un marché de Noël réputé qu’à la nuit tombée on parcoure…

Mais aussi nouvelle capitale d’un Fastcore enjoué ?

 

 Possible, et les frites n’ont pas fini de valser à la cantine au son de cet EP bien kické !


Titres de l'album:

  1. Traditions
  2. Theft is Rightful
  3. Schlass
  4. Justice Blood
  5. Ungifted

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 23/01/2017 à 14:30
70 %    593

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Mood Swings

mortne2001 02/06/2020

Wintersun

JérémBVL 01/06/2020

Songs For Insects

mortne2001 30/05/2020

Solstice

mortne2001 28/05/2020

The Triumph Of Steel

JérémBVL 27/05/2020

The Gathering 2006

RBD 26/05/2020

End Of Society's Sanity

mortne2001 25/05/2020

Dusk...And Her Embrace

JérémBVL 25/05/2020

Indecent & Obscene

Baxter 23/05/2020

Programmed

mortne2001 22/05/2020

Concerts à 7 jours
Blue Oyster Cult 02/06 : Le Trianon, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Wildben

Les extraits témoignent effectivement d'uns (grosse) influence Death Angel (période Act III) mais ce n'est pa pour me déplaire.
A suivre...

02/06/2020, 11:11

LeMoustre

Vus en première partie de jesaisplusqui, sans doute la tournée de cet album, c'était plutôt bon, la qualité des morceaux aidant bien sûr. Pas dégueulasse du tout, en tous cas. Ce qui est sûr, c'est que la doublette Vempire/Dusk est assez inattaquable.

02/06/2020, 07:16

Pomah

Mouais vraiment pas super emballé, c'est quand même un peu mou du genou. Je passe mon tour.

02/06/2020, 03:41

Pomah

Tres bonne chronique, vraiment, cela donne plus qu'envie de s'y plongé.

02/06/2020, 03:30

Moshimosher

Excellent !!! \m/

01/06/2020, 17:16

Moshimosher

Mais c'est pas mal du tout ! :)

01/06/2020, 16:46

Humungus

Pour ma part, je rejoignais surtout asqer sur le fait que je n'aimais pas le bazar...
Après, j'aurai très bien pu moi aussi utiliser ce genre de phrase fourre tout (c'est d'ailleurs tout à fait mon style) car et d'une j'ai une fâcheuse tendance à amalgamer très facilement Power et Sympho(...)

01/06/2020, 05:58

JTDP

Très content de voir que BOISSON DIVINE a les honneurs de ta plume, mortne2001, tant j'estime ce groupe. Pour moi, ils n'ont pas d'équivalent dans la scène Folk Metal française actuelle (bon faut dire qu'elle est bien sinistrée aussi). "Volentat" était déjà un bijou, celui-ci enfonce le clou(...)

01/06/2020, 01:20

Gargan

Qu'est ce que c'est que ce groupe ? Merci pour la découverte.

30/05/2020, 22:36

aras

plutôt moyen voire mauvais, Entre 2 eaux à l'image du groupe

30/05/2020, 20:42

KaneIsBack

Je vais la faire courte, et je vais paraphraser le public d'une autre discipline dont je suis fan : BOOOOOOOORIIIIIIIIIIIIING !!!

Nan, mais sans déconner, je me suis un peu - beaucoup - emmerdé en écoutant ce disque. J'avoue m'être mis à Nightwish uniquement à cause de Floor, mais(...)

30/05/2020, 18:20

NecroKosmos

Ah, ce titre me plaît bien ! Je surveille.

30/05/2020, 17:37

grinder92

Le guitariste sur "The Crimson Idol", l'un des albums qui a changé ma vie... une page se tourne...

30/05/2020, 13:26

Saddam Mustaine

RIP

Guitariste de Alice Cooper et WASP surtout je me souviens.

30/05/2020, 12:58

RBD

Reste à voir ce que ce retour en arrière managérial va donner. J'aimais bien la rétrogradation mesurée du dernier vers un Death toujours très technique mais revenu à un certain niveau d'efficacité basique.

30/05/2020, 12:56

MorbidOM

Bizarrement, j'avais vu le groupe à l'époque de Vempire, je les connaissais pratiquement pas et j'avais plutôt une image de poseurs mais j'avais été assez impressioné (et j'étais loin d'être le seul), puis je le ai revus quelques fois et c'était vraiment tout pourri, même à l'époque de C(...)

30/05/2020, 04:25

Humungus

Je confirme la merde en live.
"Tellement inaudible que le groupe en était ridicule sur les planches..."
Mais même sans ça de toutes façons, ils étaient ridicules sur scène !
Je me souviens de gars en échasse au HELLFEST... C'te poilade bordel !!!

29/05/2020, 22:46

quaraz

plastigroup

29/05/2020, 22:14

lolilol

Nez Crotte quel nom ridicule pour un groupe...

29/05/2020, 22:12

JérémBVL

Je les ai vu à Lille pour la tournée de Cryptoriana et j'ai trouvé ça très carré musicalement...bon Dani y'a du mieux mais il est vite à l'agonie rythmiquement.

29/05/2020, 21:39