Nous arrivant de Toulouse, voici que déboule BLACK MARCH avec, sous le bras, son premier album sorti en digital au printemps dernier et en CD digipack dans une édition limitée à 500 exemplaires, un peu plus récemment. Ce combo qui existe depuis 2011 et qui avait inauguré sa discographie avec Oderint Dum Metuant, un EP de cinq titres pour une bonne vingtaine de minutes pratique une musique qui mérite vraiment que l'on s'y attarde quelque peu. Le groupe reprend ici la plupart des titres de son EP de 2014 mais dans des versions largement retravaillées et vraiment abouties.

Le combo à la particularité d'être emmené par une demoiselle dont les corde vocales n'ont vraiment rien à envier à ses collègues masculins. Pour compléter ce line-up, outre une paire de duettistes qui ont du écouter beaucoup de black scandinave dans leur jeunesse, on trouve une section rythmique de choc composé de Judas, bassiste de FLESHDOLL et de Samuel Santiago (ex-FLESHDOLL, ex-GOROD et ex batteur live de NO RETURN, AGRESSOR, LOUDBLAST et CARNIVAL IN COAL pour n'en citer que quelques-uns uns...). Tout ce beau monde est réuni pour nous jouer un style finalement pas tant que ça représenté dans la scène française, je veux parler du black-thrash.

En dix titres (dont une intro et une interlude) et à peine plus de 40 minutes, BLACK MARCH met tout le monde d'accord. Ca démarre tout de suite en blasts avec "Our Blessed, Empty Shelters". N'allez pourtant pas croire que BLACK MARCH ne sait que bourriner, pas du tout. Le groupe sait varier les plaisirs et ralentir le tempo pour quelque chose de plus lourd quand c'est nécessaire. La seconde partie de l'album, après l'interlude met plus en lumière la facette thrash du groupe notamment sur "XIII" et le court mais efficace "As the Dark Fills the Hollow". La production est assez brute mais n'en dégage pas moins une sacrée puissance. Elle est parfaitement adaptée au style pratiqué ici.

AU final on obtient un album à l'efficacité redoutable, qui s'écoute d'une traite sans le moindre problème. Les amateurs de DARKTHRONE, AURA NOIR ou encore DESTROYER 666 devraient vraiment se pencher sur ce groupe qui, je l'espère saura s'extirper de la masse et faire parler de lui, il le mérite largement.

Titres de l'album:

1.     Praefatio          
2.     Our Blessed, Empty Shelters    
3.     Strongholds of Chaos      
4.     Theriac      
5.     From the Flame Will Come Salvation  
6.     Oderint Dum Metuant          
7.     Interlude      
8.     XIII      
9.     As the Dark Fills the Hollow          
10. Ô Messiah! Judge Our Wrath

Bandcamp officiel

par Sheb le 12/12/2017 à 17:11
80 %    89

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Kidnapped

Crunch CS

Nosotros Los Muertos

Nosotros Los Muertos

Frozen Graves

Frozen Graves

Betrayed

The Unbeliever

Bucium

Miorița

Profane Order

Tightened Noose of Sanctimony

Midnight City

Не умрем

Phantasm

Three Men Make a Tiger

Jarun

Sporysz

Primero Muerto

Dividen Para Gobernar

The Animal In Me

Helping Won't Help

Obskuritatem

U Kraljevstvu Mrtvih...

In Shadows And Dust

A Fleur de Peau

Blackest Sin

Blood Eagle

Wargame

Dead Skaters Brigade

Steel Shock

For Metal To Battle

Malakhim

Demo I

Eternal Torment

Blind to Reality

Carousel Vertigo

Revenge Of Rock And Roll

Ascended Dead

Abhorrent Manifestation

Gods Of Violence Tour

Simony / 15/01/2018
Death Metal

VAMACARA STUDIO

youpimatin / 05/01/2018
Vacamara Studio

Interview du groupe SKELETHAL

Jus de cadavre / 02/01/2018
Death Metal

Interview Samuel SANTIAGO (BLACK MARCH)

youpimatin / 30/12/2017
Black Metal

Concerts à 7 jours

Civil War + Gloryhammer

17/01 : Le Petit Bain, Paris (75)

Inquisition + Septic Flesh

18/01 : Le Metronum, Toulouse (31)

+ Arch Enemy + Wintersun

18/01 : Le Transbordeur, Lyon (69)

Loudblast + Teska

19/01 : La Carene, Brest (29)

Inquisition + Septic Flesh

19/01 : Le Chabada, Angers (49)

Fleshdoll + Anamorh + Ascendance

20/01 : Le Mondo Bizarro, Rennes (35)

Inquisition + Septic Flesh

20/01 : La Machine Du Moulin Rouge, Paris (75)

36 Crazyfists + All Hail The Yeti + '68

23/01 : La Maroquinerie, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Achat obligatoire. J'ai beau regretter le côté plus extrême des débuts (Bitter ist's dem Tod zu dienen ou Her von welken Nächten faisant partie de mes classiques), Dornenreich reste un groupe de très grande classe et qui a le mérite de ne pas laisser indifférent.


Va falloir du temps pour l'assimiler, mais il y a de bonnes choses dessus (j'adore Forgive me, où on retrouve bien la patte COC). Et surtout je suis vraiment content du retour de Pepper Keenan, un peu trop cannibalisé par Down ces dernières années à mon goût.


Yes ! J'ai revu Kreator il y a presque un an dans le Midi (cf. les archives), c'était une grosse fessée.


"Thrash de stade" putain c'est ça ! :D ça colle parfaitement a Kreator ! Pour moi trop aseptisé sur scène en tout cas. Mais tellement pro que ça passe.


Mon ressenti sur le groupe c'est que, le problème de Machine Head, c'est qu'il s'agit d'un groupe très inégal dans ses sorties d'albums.

On a eu droit à un "Burn My Eyes" excellent, suivi d'un "The More Things Change" pas mauvais mais moins bon que le premier.
Leur troisièm(...)