J'étais tranquille en train d'écouter INFERNAL EXECRATOR (ce nom !), du Black/War Metal de Singapour qui ferait passer IMPALED NAZARENE pour des amateurs de polka, et je me disais qu'ils étaient bien allumés les asiatiques... Et dans les propositions d'écoutes qui suivaient cette sauvagerie, sur la plateforme ou j'étais, mon regard fut attiré par un superbe artwork. Curieux de nature, je clic. Et là encore un groupe asiatique, de Chine cette fois-ci. Tout de suite ça titille mon attention ce genre de trucs. Des groupes de Metal Extreme Chinois en plus je n'en connais pour ainsi dire aucun... 

Je tombe donc sur BLACK REAPER. L'intro commence, en temps normal je soupire, les intros c'est la grande mode en ce moment dans le Metal Extreme et elles sont loin d'être toutes pertinentes. Mais pas là, une superbe introduction de presque cinq minutes aux violoncelles. Pas de rire de démon en rut ni de cris de nonnes terrifiées cherchant à les fuir, non juste du violoncelle. Bien classe cette entame, puis le premier vrai morceau commence et un souffle nordique épique, mélodique puis brutal explose. Là je me dis, merde je croyais que Jon Nödtveidt s'était suicidé en 2006. Il a dû déménager en Chine, c'est pas possible autrement. Plus sérieusement, des groupes qui s'inspirent de DISSECTION il y en a des tonnes, mais alors je n'avais jamais entendu un tel sosie vocalement parlant. Impressionnant. 

J'espère que vous aimez les cultes Suédois, parce qu'il va beaucoup en être question ici. Après quelques recherches nous apprenons que le groupe est un duo né en 2014 dans la province de Fujian en Chine. Yibo He au chant et à la guitare et Jiaren Liu à la batterie et à la basse, ce dernier a joué ou joue encore dans un paquet de groupes underground Chinois. Un premier EP limité à 500 copies, Flames Of The Sitra Ahra, sorti dès 2014 chez Pest Production, le label Chinois ou le groupe est toujours signé aujourd'hui. Puis ce premier effort longue durée Celestial Descension tout fraîchement sorti cette année. 

Comme je vous le disais l'influence de DISSECTION, période Storm Of The Light's Bane, est omniprésente chez le groupe Chinois. Musicalement déjà, le même riffing mélodique, les mêmes passages de guitares claires qui viennent aérer les morceaux. Et les mêmes moments de furies épiques et puissants ou les blast-beats s'emballent méchamment. Quelques rares passages ou le violoncelle refait son apparition (Unlimited Self), donnent un cachet plus personnel ici, mais ils sont très timides si j'ose dire. C'est que BLACK REAPER ne veut surtout pas trop s'éloigner de son influence majeure. En témoigne les thèmes abordés dans les paroles : le Luciférisme Anti-Cosmic. Vous l'aurez compris on baigne ici en pleine adoration du gang Suédois. La même musique mais aussi la même philosophie. Le groupe revendique quelques autres inspirations et cite pèle-mêle SACRAMENTUM, WATAIN, NECROPHOBIC, LORD BELIAL, bref toute la clique Black/Death Suédoise. C'est l'avantage avec ce genre de groupes : ils ne cachent pas leurs modèles ni leurs intentions. 

Une petite reprise de DISMEMBER, Life, Another Shape Of Sorrow, judicieusement choisie selon moi, un morceau assez mélodique qui colle parfaitement au style du groupe Chinois et qui ne dépareille pas le moins du monde sur cet album. Puis vient l'outro, Postlude - Three Dark Veils, elle aussi jouez au violoncelle. Et elle est magnifique, à tomber même. Celle-ci, comme l'intro, est interprétée et composée par le musicien Américain Kakophonix (Christopher Brown de son vrai nom), qui n'est pas étranger au Metal, il a notamment fait parti d'EMPYREAN THRONE... Un choix de luxe donc pour le duo Asiatique. Mais un très bon choix. L'artwork très réussi est lui l'oeuvre de la jeune artiste Argentine, Marcela Bolivar. BLACK REAPER est un groupe qui sait très bien s'entourer, et qui fait preuve d'une énorme maturité sur ce premier album. Deux petits défauts tout de même, parce qu'il faut bien en trouver, une piste cachée en fin d'album jouée au piano, assez inutile selon moi. Et certains morceaux qui commencent ou se terminent de façon peut-être un peu abruptes. Comme vous le voyez rien de bien grave en soit. Pour tout le reste c'est du tout bon, espérons juste que la nationalité et "l'isolement" géographique du combo ne sera pas un frein à une reconnaissance qu'il mérite amplement.


Titres de l'album :

1. Prelude - the Second and Left Emanation
2. Entrance of Acausal Chaosophy
3. The Lawless Finale - Fall of the Firebringer
4. Under the Light of Hubur
5. Acosmic Illumination
6. Unlimited Self
7. Reapers From the Past
8. Life - Another Shape of Sorrow (Dismember cover)
9. Postlude - Three Dark Veils

Facebook


par Jus de cadavre le 26/01/2018 à 12:00
75 %    509

Commentaires (6) | Ajouter un commentaire


yolo
@78.192.38.132
27/01/2018 à 10:42:52
rien qu'à Singapour, Impiety font passer Infernal Execrator pour des amateurs de Polka.

Jus de cadavre
membre enregistré
27/01/2018 à 12:57:10
Gros fan d'Impiety aussi, mais grosse préférence pour la production d'Infernal. Bien moins trigguée et plus naturel.
Mais bon on est d'accord sur le fait que les Singapouriens sont fêlés.

Jus de cadavre
membre enregistré
27/01/2018 à 12:59:18
Et au fait bientôt l'interview des Chinois sur Metalnews :) !

Simony
membre enregistré
27/01/2018 à 14:09:25
Excellent Jus de cadavre, j'ai hâte de lire ça !

yolo
@78.192.38.132
27/01/2018 à 15:42:57
Je ne sais pas si tu les connais jus de cadavre, mais les polonais d'Anima Damnata sont également impressionnant dans un registre légèrement différent. Ils font passer Behemoth et Azarath pour des danseuses.

Jus de cadavre
membre enregistré
27/01/2018 à 15:57:18
Déjà vu ce nom passer, mais j'ai jamais écouté ! Je regarderais ça ;)

Ajouter un commentaire


Heathen

Evolution In Chaos

Kmfdm

Paradise

Elfika

Secretum Secretorum

Cult Of Erinyes

Æstivation

Gregg Rolie

Sonic Ranch

Haunt

Mind Freeze

Hellish Grave

Hell No Longer Waits

Hunting Horror

Cult[ist]

Slashers

Slashers

Leopardeath

Setsugetsufuuka

Denman

Raw Deal

Witch Vomit

Buried Deep in a Bottomless Grave

Artillery

In The Trash

Ac/dc

Back In Black

Ark Ascent

Downfall

Endseeker

The Harvest

Lapsus Dei, Officium Triste

Broken Memories

Toxic Holocaust

Primal Future : 2019

Godspeed You ! Black Emperor

RBD / 25/11/2019
Drone

BEHIND THE DEVIL #12 Interview avec David de SHARE YOUR PAIN RECORDS

L'Apache / 20/11/2019
Depressive Black Metal

Birds in Row

RBD / 13/11/2019
Emocore

Concerts à 7 jours

+ Dimmu Borgir + Wolves In The Throne Room

23/01 : Le Bataclan, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

J'avais découvert le groupe avec cet album et grace à M6 oui oui !!! Avec la diffusion du clip de lands of tears le dimanche soir après ou avant le film coquin


Propret.


Cet album me procure beaucoup de plaisir, j'aime retrouver le son de Venom .


Pas mal du tout, avec un petit côté Katatonian des brave pas dégueu. Surtout la pochette qui m'a fait écouter. Encore SOM qui n'en finit pas on dirait !


@kerry king : Oui, d'accord avec toi. Globalement, je trouve que les talents vocaux de Floor sont sous-utilisés depuis son intégration dans le groupe. Mais il est certain qu'en live elle apporte un charisme indéniable. Le format double album me fait un peu peur aussi... Bref, à voir ce que ça v(...)


enorme c grace a cette ep que jai ecouter morbide angel ta tout dun grand c sur


J'attend beaucoup de cet album, j'aimerais que Floor y mette vraiment sa patte, pour connaitre les premier After Forever, sur le dernier album je n'y vois pas la même fougue.

A voir ce que ce génie de Tuomas nous a concocté...


Non pas encore mais si l'annonce a été faite, un extrait ne devrait plus tarder maintenant.


Un morceau est-il disponible en écoute ?


Acheté à l'époque, mais pas plus accroché que ça à l'album. Encore aujourd'hui je crois que je préfère Spheres, écouté bien des années plus tard.


La tuerie cet album, tout simplement. Quelqu'un sait ce qu'est devenu Marco Foddis depuis?


Dur, bon courage au groupe


Oui le midi est vaste et la Lozere en fait à peine partie. Je trouve que tout de même à Montpellier il y a un paquet de groupes qui passent et ceci grâce à la secret place .


Le "renouveau" n'aura pas duré longtemps en effet...


Du death métal on ne peut plus classique mais les morceaux en écoute sont vraiment bons.

Malheureusement, en lisant les commentaires YouTube, j'ai appris que le chanteur était décédé l'été dernier.


Excellents extraits, comme vous les gars. Voilà un type qui se bonifie avec le temps, sans perdre son agressivité. Un sent une progression à travers ses albums, il est à parier que celui-ci ne fera pas tâche (le riffing de "Luciferian Sovranty" fait mal aux dents).


Pis cela sera très certainement mon cadeau de St Valentin (sic).


Jus de cadavre + 1.


!!! !!! !!! OZZY RULES !!! !!! !!!


Hâte de l'avoir sur ma platine celui-là...