Masked Enemy

Primal Age

11/06/2021

Wtf Records

Un quart de siècle. Malgré une génération et même davantage depuis sa création sous l'appellation d'origine incontrôlable ALL SPYZ, PRIMAL AGE est là. Toujours là. Forts d'une longévité à faire pâlir de respect le plus infaillible des caractériels de la scène hardcore/metal hexagonale, xDidierx et xDimitrix, seuls membres permanents depuis les origines de la formation, sont parvenus à maintenir la barre de leur navire sans jamais dévier d'un cheveu la vision de leur art, de la scène et leur implication viscérales pour des causes leur tenant à cœur. Et n'allez surtout pas titiller le duo originel sur ce majestueux navire en le comparant à un bateau ivre dont le poste des trois moussaillons les accompagnant s'est parfois apparenté à un turnover, lui qui n'a de cesse depuis sa génèse que d'incarner l'humilité et le respect, l'intégrité demeurant, elle aussi, l'une de ses plus farouches amies, a fortiori au sein de son propre clan. Car oui, PRIMAL AGE promeut l'idée d'une vie juste et honnête, saine, sans alcool ni drogue - coucou l'ivresse du bateau ! - et dont la défense du droit animal, la préservation de Mère Nature, le respect de soi et l'intégrité morale qui en découle, restent l'essence même de son message, comme une incantation, une litanie. Alors bien sûr, les esprits pointilleux argueront sans doute que le groupe a une nouvelle fois procédé à un changement de batteur – trois depuis le dernier enregistrement, pour être plus précis - mais l'essentiel se trouve bien ailleurs. PRIMAL AGE publie un nouvel effort, et ce quatre ans après un 4 titres extrêmement réussi, « A Silent Wound ». Les Normands ne sont pas une fabrique à publication rapide, du genre à accoucher d'un album jetable tous les deux ans avec ep en pagaille, intercalés maladroitement. Non, PRIMAL AGE n'en est qu'à son quatrième album en plus de 25 ans d'existence. Considérons là que le rythme n'est que peu soutenu mais la singularité d'une œuvre ne se mesure-t-elle pas, entre autres, à la rareté de ses enfantements ? Ainsi se pose sur nos platines affamées ce « Masked Enemy » fraîchement publié, lequel n'a d'autre ambition que celle de pousser le curseur davantage encore de cet amalgame hardcore/metal si cher à ses concepteurs. 

Les bases ainsi posées, l'écoute de ce nouvel effort de PRIMAL AGE s'impose d'emblée comme un retour en terrain connu, à savoir cet habile mélange de riffs métallisés sur de solides fondations hardcore, comme ont pu le faire en leur temps les Britanniques de STAMPIN' GROUND, entre autres, amalgame devenu, depuis, une norme adoptée par un nombre incalculable de groupes. Figurant indiscutablement parmi les premières formations à procéder de la sorte, PRIMAL AGE fait donc figure de précurseur made in France mais a toujours su faire progresser sa matrice de base pour en façonner une œuvre plus aboutie, plus ambitieuse et moins prévisible d'un album à l'autre. Surprise, le groupe semble rétropédaler délicatement en proposant sur les 11 titres que comprend ce nouvel album un style de composition normand que l'on semblait entériné et assimilé depuis le milieu des années 2000, en s'en étant affranchi, pour proposer une musique moins évidente, plus ambitieuse et par là même nettement plus singulière. « Masked Enemy » voit poindre du bout de ses riffs une tournure nettement plus nineties, sorte de simplification dans la composition pour un rendu nettement moins aventureux. Attention, en aucun cas la musique proposée par PRIMAL AGE ne sonne datée ou passéiste. La formation normande a accompli sur ce nouveau disque un excellent travail d'élaboration, de fabrication ou d'agencement mais semble avoir quelque peu mis de côté son aspect exploratif, avant-gardiste et aventureux. Le fameux retour aux sources ou bien la sensation profonde d'avoir fait le tour de ses capacités à surprendre l'auditeur ? Nul ne le sait réellement à part les membres du groupe eux-mêmes. Et ce n'est pas cette relecture hasardeuse mais malgré tout extrêmement percussive du « Blinded By Cruelty » issu de la première sortie du groupe en 1999 qui pourrait venir contrecarrer cette sensation de retour en arrière stylistique, ce d'autant que le titre reste, somme toute, assez similaire à l'original, sur le fond comme dans la forme. Ceci étant précisé, rendons grâce au groupe car « Masked Enemy » reste un très bon album dans son style. Difficile de faire la fine bouche face à cette débauche de violence à peine contenue, le plus souvent totalement décomplexée, à ces riffs ciselés à l'or fin et au travail exceptionnel de l'intérimaire Rudy (EXPLICIT SILENCE), batteur ayant su s'approprier le style des Normands avec une aisance déconcertante et un naturel flamboyant, à l'image de son talent - intérimaire depuis remplacé de manière permanente par Miguel, ancien cogneur chez A RISING HAND FOR ELIJAH. Tout, dans cet album, s'y trouve pour nous sentir pousser introspectivement des ailes ou prendre conscience de ce qui nous entoure, la fragilité de notre écosystème et sa déperdition galopante face à l'invasion démesurée toujours croissante de l'homme et ses interventions le plus souvent inconséquentes. Et puis, comment rester insensible face à un groupe qui n'oublie jamais ses racines, ici le temps d'un hommage appuyé aux précurseurs, louant l'héritage musical autant que l'impact moral et culturel indélébile d'un YOUTH OF TODAY ou d'un MINOR THREAT ? 

PRIMAL AGE reste une valeur sûre de la scène française, une formation sur laquelle on a toujours pu compter et dont l'intégrité ne semble pas prête à être désavouée. Et même si cet effort s'inscrit davantage dans une forme toute relative de passé stylistique que ses sorties les plus récentes, impossible de nier l'efficacité et l'intelligence artistique de cette formation extrêmement attachante. Quand qualité rime avec honnêteté et conviction le fait avec passion, l'équation esquisse l'ombre de PRIMAL AGE au fusain. Straight-edge un jour, straight-edge toujours. 

Titres de l'album

1. Intro & Wise Old Man

2. The Devil Is Hidden In Shadow

3. Adolescent Humanity

4.The Two Heads Monster

5. Masked Enemy

6. I Warn You

7. The Downside Of Progress

8. Who Dares Wins

9. Passion Vs Fashion

10. Blinded By Cruelty

11. Awakening Of Consciousness

Facebook officiel


par AlexXxis le 24/09/2021 à 16:00
80 %    444

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : SUPURATION

Jus de cadavre 17/10/2021

Vidéos

Déluge + Dvne

RBD 29/09/2021

Live Report

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos

LA CAVE #6 : une sélection d'albums Metal Extreme

Jus de cadavre 20/08/2021

La cave
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Humungus

OUHLALALALA !!! !!! !!!Incontestablement une des news de l'année ça !!!Achat sans écoute !!!

19/10/2021, 09:28

Wildben

Entre cette triste nouvelle et le décès du bassiste de Bukowski, ça a vraiment été une journée de merde pour notre scène au sens large.

19/10/2021, 07:07

Moshimosher

J'apprends la nouvelle ici-même... Quel gâchis ! RIP...

18/10/2021, 23:37

Bones

Elle apparaît sur The Principle Of Evil Made Flesh. Je l'ignorais.  Bien triste fin, quoi qu'il en soit. :-(

18/10/2021, 23:08

sofs

Des loups dans les chiottes. Très fin comme nom de groupe...La musique est à l'avenant: bien chiasseuse.

18/10/2021, 21:19

Humungus

Bah merde !!!J'étais loin d'imaginer que quelqu'un comme ça faisait parti des victimes...(Oui, je sais, c'est une phrase à la con mais c'est tellement vrai)J'écoute du HAGALAZ' RUNEDANCE depuis la fin des 90s et s(...)

18/10/2021, 20:27

RBD

Ses multiples projets ne s'adressaient pas beaucoup à moi mais ce n'était pas une inconnue. Quand j'ai vu ça hier soir, je suis resté incrédule un petit moment.

18/10/2021, 18:47

Jus de cadavre

Pareil, le choc. L'album Frigga's Web a énormément tourné chez moi. Quelle tristesse.

18/10/2021, 18:45

Pomah

Épisode trop court, y'a encore tellement de chose à dire sur ce groupe fabuleux. 

18/10/2021, 16:47

Raumsog

A sa décharge il produit des oeuvres assez différentes (tout en restant un bon disciple de Beksinski quand même) mais les groupes ne semblent vouloir de lui qu'une seule chose : un gros bonhomme de 300 mètres de haut avec une serviette sur la tête (et des tou(...)

18/10/2021, 16:46

Pomah

Elle aura bercé pas mal de mes nuits d'automne, notamment avec Volven. C'est quand même con de mourir comme çà. RIP

18/10/2021, 16:41

Simony

Je ne sais pas si c'est lui mais cela ressemble étrangement à celle de Mirror Reaper de BELL WITCH ou celle de Walk Beyond the Dark de ABIGAIL WILLIAMS, de même du dernier NECROGOD et effectivement ça commence à se voir...

18/10/2021, 15:09

KRONEMBOURG

Remarque, mourir assassiné c'est très BLACK METAL ! non je plaisante, quel manque de bol.... RIP

18/10/2021, 13:44

Satan

Une des plus tristes nouvellles de l'année assurément...

18/10/2021, 12:16

Buck Dancer

Mariusz Lewandowski ( j'imagine que c'est lui la pochette) est très doué, mais il devient comme AC/DC. On ne change pas une formule qui marche! 

18/10/2021, 11:11

piem

NOMED du Nord !! mais alors au nord de la Loire

18/10/2021, 10:31

Simony

Je suis d'accord, rencontrer les bonnes personnes au bon moment ne suffit pas, faut-il encore pratiquer une musique intéressante et personnelle ce qui est le cas pour SUP / SUPURATION.

17/10/2021, 12:31

Kerry King

https://www.blabbermouth.net/news/kerry-king-on-his-post-slayer-project-it-will-be-fking-good/Le pere King parle de son projet justement. 

15/10/2021, 23:04

afarf

bof 

15/10/2021, 21:01

Humungus

C'est plus ce que c'était c'est sûr, amis cela reste du UNLEASHED pur jus..."D'après les deux extraits, j'ai l'impression que le groupe s'assoupli alors qu'il gagnerait à se durcir"CLAIR !!!

15/10/2021, 09:05