Omega Disciples

Slave One

24/01/2020

Dolorem Records

Les français de SLAVE ONE sont de retour avec un deuxième album, Omega Disciples qui intronise le nouveau chanteur Cyril, également impliqué dans BRENNKELT, groupe dans lequel étaient également impliqués les 3 autres membres du groupe.
Sur ce nouvel opus, le chant de Cyril ne se différencie pas totalement de ce que le groupe proposait auparavant si ce n'est cette voix légèrement plus caverneuse qui va parfaitement bien avec la musique de ce groupe qui a su évoluer entre ses 2 albums. Car, en effet, si on reconnait la touche technique qui émaille cet Omega Disciples ("Debris" par exemple), on relève surtout ce son plus massif et une ambiance bien plus sombre qui révèle totalement le chant. D'autant plus lorsqu'une voix légèrement parlée se fait entendre derrière un léger filtre pour une ambiance malsaine (avec Warchangel de RITUALIZATION au chant en tant qui'invité sur "Dissident Flesh" vous avez un indice sur le taux de crasse de cet album). Rien qu'à ce niveau, le groupe a clairement grandi et surtout beaucoup travaillé, on y perçoit une touche un peu plus old-school qui tire sur les DEICIDE et autres SIX FEET UNDER, clairement une réussite majeure de cet album.
Ce que SLAVE ONE a retiré de technique parfaitement (parfois trop?) audible, il l'a mis dans un feeling qui atténue le côté rigide de ce Death Metal qui ne demande qu'à respirer, "Carbon Mantra" en est un parfait exemple. Cette guitare rythmique qui brise des nuques avec un lead plus mélodique et surtout moins syncopé pour rendre le tout plus coulant. Voilà une des recettes de cet album qui lorgne un peu plus vers BEHEMOTH ou HATE que ce que le groupe nous avait proposé jusque là. Même si, attention, on est pas dans du mimétisme du groupe Polonais mais une ambiance qui y ressemble parfois permet aux français de gagner en férocité ce qu'il avait auparavant en brutalité technique finalement assez stérile en termes d'impact psychologique sur l'auditeur.
Les titres "Shapers Of The Inconsistent Horizon" et "Ce Que Dit La Bouche De L'Ombre" sont peut-être les meilleurs que le groupe ait composé, juste équilibre entre la nature profonde du groupe dans un Death Metal old-school et sans concession où la technique au manche fait des étincelles, et une part de mélodie bien sentie dans des leads et quelques solos parfaitement placés et au feeling imparable. Ajoutez à cela une production massive signée Julien Desjardin (je ne le connaissais pas avant cet album, excellent travail !) qui a réalisé le mix et le mastering assurant une place de choix à une basse en clé de voûte de cet ensemble et qui se permet même parfois de se mettre en avant sur de courts instants.
Dans la continuité d'un Disclosed Dioptric Principles paru en 2016, SLAVE ONE montre là son évolution sans dénaturer les bases solides qu'il avait alors construites, il affiche même une belle progression tant dans l'écriture que dans la mise en son. Si vous doutiez encore de la qualité de la scène Death française, Dolorem Records vous le rappelle une nouvelle fois avec cet album d'un groupe qui devrait prendre un envol certain.

Tracklist :

  1. Lightless Perspectives
  2. Debris
  3. Dissident Flesh
  4. Carbon Mantra
  5. Shapers of the Inconsistent Horizon
  6. Ce que dit la bouche de l'ombre
  7. Les Disciples De l'Omega
  8. Suffocating the Stars

Facebook


par Simony le 28/01/2020 à 13:00
82 %    461

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : ASSHOLE

Jus de cadavre 17/01/2021

Vidéos

Eluveitie + Korpiklaani 2010

RBD 08/01/2021

Live Report

Sélection Metalnews 2020 !

Jus de cadavre 01/01/2021

Interview

Welcome To My Nightmare

mortne2001 26/12/2020

From the past

IXION : entretien avec Julien

JTDP 16/12/2020

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Bones

Acheté ce matin en version simple (le digibook propose en bonus un DVD live qui ne m'intéressait pas plus que ça - youtube regorge de ce genre de trucs, ça ne vaut plus vraiment le coup de casquer pour des captations vidéo). 2 premières &(...)

23/01/2021, 23:25

Satan

A Simony : Je suis bien d'accord concernant "Alpha Noir" (mais n'oublie pas "White Omega" qui lui est beaucoup plus intéressant je trouve, avec ce côté Type O hyper assumé) et "1755" qui sont de vrais ratages. Surtout ce dernier q(...)

23/01/2021, 21:54

totoro

De manière générale, j'aime beaucoup Moonspell. Et je rejoins tout à fait l'avis de Satan sur les albums "cultes" du groupe. Et Simony, on a le même parcours concernant les lisboètes. Découverts avec "Sin/Pecado" qui re(...)

23/01/2021, 20:18

Simony

Idem, j'ai tous les albums jusqu'à Extinct et je suis assez d'accord sur Darkness And Hope, The Antidote. J'aime beaucoup The Butterfly Effect par exemple, Memorial, Night Eternal, Extinct tous ces albums sont très bons pour moi, avec Alpha Noir c'est d&eacu(...)

23/01/2021, 18:47

PtiMich

Ca fait du bien de revoir des trombines de l'époque !Faut absolument faire une émission sur NYHC* de l'époque ! (NancY Heavy Clan*)

23/01/2021, 17:48

Buck Dancer

Toujours une bonne nouvelle la sortie d'un nouveau Memoriam!!! 

23/01/2021, 15:39

RBD

Ils avaient collaboré avec les Krupps, aussi. À défaut d'être parmi les meilleurs dans un pays où la concurrence était relevée, ils étaient assez passionnés pour se reformer quand le revival Thrash est arrivé.

23/01/2021, 14:57

Moshimosher

La lecture de ces runes ne me semble pas très orthodoxe... pas inintéressant mais ça ne me semble pas si folk que cela... même si ce n'est pas complètement hors-sujet non plus...

23/01/2021, 14:41

Moshimosher

Ah... la douceur d'occire ! Reposons En Guerre avec Memoriam ! \m/

23/01/2021, 14:05

Humungus

Hâte d'entendre tout l'album pour me faire un avis plus éclairé.Quoi qu'il en soit, la voix du Bobby me fout toujours les poils et si la galette est à l'instar de ce titre, achat obligatoire !

23/01/2021, 13:10

Humungus

!!! BOLT THROWER est mort !!!!!! !!! !!! Vive MEMORIAM !!! !!! !!!

23/01/2021, 13:02

Humungus

1) Pardon, en me relisant, je me rend compte que je me suis très mal exprimé :J'adore MOONSPELL jusqu'à "Irreligious" inclus."Sin peccado", quoi que encore écoutable, c'est pour moi le début de la fin.2) Sa(...)

23/01/2021, 13:01

Satan

L'essence même de Moonspell réside selon moi dans le triptyque "Sin/Pecado" / "Darkness and Hope" / "The Antidote", donc bien loin des codes inhérents au bon vieux metooool. Donc cette étrange nostalgie qui consiste à se limiter(...)

23/01/2021, 12:50

Gerggg

Bah c’est du tout bon ca, un bon mid tempo bien lourd

23/01/2021, 10:03

Simony

Ah je n'irais pas jusque là Humungus mais là c'est mon côté gothopouf, je le sais... J'adore Sin / Pecado, je sais que ça n'a plus rien à voir avec le MOONSPELL des débuts mais c'est avec cet album que j'ai décou(...)

23/01/2021, 09:31

metalrunner

Putain c est du bolthrower pur jus j adore  

23/01/2021, 09:28

Humungus

gars*(Hé hé hé... Jolie lapsus...)

23/01/2021, 05:22

Humungus

Je vous rejoins sur tout les gras :- MOONSPELL ne sert plus à rien depuis "Irreligious" (inclus).- APHRODITE'S CHILD est un putain de groupe fort injustement moqué.

23/01/2021, 05:21

Gargan

Demis a quand même sorti un album sobrement intitulé 666 avec les aphrodite's child, donc respect.

22/01/2021, 21:43

asar

Demis Roussos is back.

22/01/2021, 21:07