De ce qui semble être un quatuor, voici le premier EP, The Great Tired Ones, quatre titres qui oscillent tranquillement entre la lourdeur et l'écrasante lenteur du Doom Metal, une ambiance crade et dérangée typée Black Metal avec quelques bribes de racines Death Metal assez tenaces. C'est que le groupe aime conserver une part de mystère autour de son incarnation humaine, plus que sur ses influences que l'on situe très bien entre les débuts de MY DYING BRIDE, ENTOMBED et DEINONYCHUS ou BETHLEHEM, autant dire que le spectre est assez large.

On sait que le groupe est assez jeune et que la composition et l'enregistrement de cet EP est assez récent ce qui peut expliquer quelques facilités d'écritures, voire quelques longueurs (sur "Genetic Gloom" notamment), le riff principal n'est pas des plus originals et exceptionnels pourtant les Polonais le font tourner assez longuement. Autre point compliqué, le chant! Pourtant celui-ci n'est pas mauvais loin de là, mais s'il apporte réellement quelque chose sur "Feast On My Entrails", sur le très MY DYING BRIDE "Scents Of Regression" celui-ci se contente de suivre la guitare pour un effet pompeux. Toutefois, sur le reste du EP, la prestation au chant ne se révèle pas comme un défaut, une voix caverneuse et profonde vient habiter les abîmes de ce style tissé ici.

Cependant, cet EP n'étant qu'un premier jet, on se doit de remarquer ce qui fonctionne. La production, déjà, bien massive, la basse bien en avant, tout comme la voix caverneuse, le grain des guitares est assez épais ce qui donne aux lignes de lead un aspect sale qui colle parfaitement à l'esprit dégagé de ce Blackened Doom Metal. L'artwork, également est à souligner. Pour un EP, la pochette signée Robert A. Von Ritter est magnifique, ce même artiste Polonais qui avait fait la cover du dernier OUTRE, autre excellent groupe par  ailleurs. Et puis, hormis les 2 titres tout à fait acceptable que sont "Genetic Gloom" et "Scents Of Regression", il y a ce "Feast On My Entrails" très percutant et surtout cette ultime piste éponyme qui montre une maitrise parfaite de la lourdeur, de la saleté purulente et de la structure intelligente. Alors on pense parfois à BATUSHKA, mais aussi à BATILUS, BELUS ou FANGE, vous l'aurez compris, ça rampe dans une lourdeur ambiante qui ne trouve que peu de moments de répits. 

The Great Tired Ones est donc une entrée en matière largement conseillée pour ceux qui s'intéresseraient à des groupes comme THE GREAT OLD ONES, MOURNING DAWN, FANGE, BATILUS, FUNERARIUM et toute cette scène issue d'un Black Metal rampant. Même s'il faudra attendre une confirmation sur un format plus long, on sent à travers ces 4 titres et ces 28 minutes des capacités qui font que LOATHFINDER va très vite nous réveler quelques mystères qui trainent autour de cette formation.

Track-listing :

  1. Genetic Gloom
  2. Feast On My Entrails
  3. Scents Of Regression
  4. The Great Tired Ones

Bandcamp


par Simony le 13/07/2017 à 08:32
77 %    318

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Meridian

Margin Of Error

Véhémence

Par le Sang Versé

A Pale Horse Named Death

When The World Becomes Undone

Jetboy

Born To Fly

Lugnet

Nightwalker

Insanity Alert

666-Pack

Triste Terre

Grand Oeuvre

Flotsam And Jetsam

The End of Chaos

Necrogosto

Necrogosto

Mayhem

De Mysteriis Dom Sathanas

Horrisonous

A Culinary Cacophony

Dust Bolt

Trapped in Chaos

Pissgrave

Posthumous Humiliation

Aberracion

Nadie Esta Libre

Malevolent Creation

The 13th Beast

Together To The Stars

An Oblivion Above

Queensrÿche

The Verdict

Musmahhu

Reign of the Odious

Cold Colours

Northernmost

Interview avec AMON AMARTH

Acid / 20/03/2019
Amon Amarth

Liévin Metal Fest #4 (samedi)

JérémBVL / 18/03/2019
Benighted

Cernunnos Pagan Fest 2019

Simony / 12/03/2019
Celtic Metal

LORDS OF CHAOS / Critiques du film

Jus de cadavre / 12/03/2019
Film

Concerts à 7 jours

+ Kryzees + Manigance

22/03 : Chez Paulette, Pagney-derrière-barrine (54)

Photo Stream

Derniers coms

C'est pas le même illustrateur que les albums précédents et pourtant on trouve une continuité très forte sur l'ensemble des albums de la nouvelle ère du duo (depuis qu'ils mettent plus en lumière un Metal old-school très 80's plutôt qu'un Black Metal des débuts)


J'attends d'écouter ça avec fébrilité.
D'ores et déjà, un constat peut-être porté : La pochette est extraordinaire.


Ouaip... J'ai juste eu l'impression d'écouter x fois le même morceau. Même le batteur ne se fait pas chier et démarre les compos toujours de la même façon. Je passe mon tour sans regret.


(Quel naze ! Le nom exact de l'album est "Twilight Of The Thunder God", bien sûr...)


@humungus : C'est vrai, héhé ! A ta décharge, on ne peut pas nier que le groupe connait un certain polissage depuis quelques années, avec une tournure beaucoup plus Heavy (apparu avec "Thunder Of The God" je dirais, que j'adore pourtant, les ayant découvert avec cet album). Mais leur début de (...)


Encore une bonne interview pour un excellent label par et pour des passionnés. Merci à Infernö et à Metalnews !


J'avais prévenu hein : "Je vais faire mon chiant".


C'est génial! Merci pour cet itw ! ;-)


Bien sympa ce truc. Même les interludes acoustiques sont convaincants.

Au passage si je peux me permettre une petite critique, je pense que certaines chroniques gagneraient à être écrites plus simplement.
Pour illustrer mon propos deux petites définitions trouvées sur le Lar(...)


Bô ça va, y'a pire comme groupe "pas trve" ;-)


Putain !
Un groupe connu interviewé par METAL NEWS...
Bravo les gars.
... ... ...
Bon, je vais faire mon chiant : C'est juste dommage que vous débutiez votre success story par AMON AMARTH quoi... ... ...


Nan c'est de la merde quant même. C'est surement devenu culte pour tout ce qui entoure le groupe et le disque, mais clairement c'est de la merde. Album chiant, mou du genou et niveau violence et malsain on a fait mieux avant et après que cette daube.


Va falloir que je lui donne une deuxième chance mais cet album m'a jusque là laissé de marbre...


Exactement la même sensation d'un rendu un peu plus "pop" avec ce nouvel album mais une fois rentré dedans je le trouve absolument excellent. Je me suis forcé à l'enlever de ma platine parce que sinon il aurait fait l'année dessus, mais il va très vite y revenir comme ses illustres prédécess(...)


Aaaaaahhh !!!
A PALE HORSE NAMED DEATH !!!
Un des rares groupes actuels dont j'attends les sorties et tournées avec toujours la même réelle impatience.
Une fois de plus, je ne suis pas déçu par leur dernier ouvrage.
Comme le dit très justement Simony, il faut toujours u(...)


Un album juste incroyable. Une ambiance de fou, des riffs guerriers et mélodiques, une production très claire (limite trop "bonne", ce serait mon seul "reproche"). Le premier morceau est pour moi une leçon de Black épique. Juste excellent !
Un grand bravo au groupe et merci mortne pour ce(...)


Ah oui, bizarre, c'était 18h la semaine dernière.
Comme y'a "que" 3 groupes au lieu de 4, ceci explique cela. Cool, tant mieux !


Sur le site du Trabendo, il est annoncé une ouverture des portes à 19h00...
http://www.letrabendo.net/overkill-2/


Meshiakk a jeté l'éponge, remplacé par Chronosphere sur la tournée mais pas sur la date de Paris, ni en suivant. Dommage, c'était un choix plus cohérent. Du coup, pas de groupe local avant Flotsam n'est annoncé. Quelqu'un sait-il si le premier show démarre juste à l'ouverture des portes, pr(...)


"De Kristian Vikernes ou d’ Øystein Aarseth, qui est le vrai coupable ? On ne le saura sans doute jamais, et c’est tant mieux."

Le vrai coupable ça reste celui qui a tué l'autre.