The Void and the Unbearable Loss

Invernoir

09/10/2020

Badmoonman Music

Ceux qui arpentent les sorties de cette scène Gothic Doom Death Metal, Melodic Doom Death Metal, ne seront pas surpris par la présence ici même de Valerio Lippera (basse), Alessandro Sforza (guitare, chant growl) issus d'ARS ONIRICA et Lorenzo Carlini (guitare, chant clair) de SHORES OF NULL et qui a également programmé la batterie pour ce premier opus. Depuis, Flavio Castagnelli d'ARS ONIRICA a également rejoint le groupe en tant que batteur. Car, oui, ce The Void And The Unbearable Loss est le premier essai longue durée de ce groupe formé en 2016 et auteur d'un premier EP, Mourn, en 2018.
De ce premier EP, on retrouve les ambiances spleeniennes, ces claviers ambianceurs d'un automne au matin saturé de brouillard épais. Cette guitare mélodique, suffisamment claire et gavée de reverb et de delay, qui assure ces arpèges typiques du style. Par contre, ces guitares formant la nasse d'arrière-plan ont perdu de ce mordant et de cette épaisseur pour revenir dans le sillon sonore laissé par les locomotives du genre (SWALLOW THE SUN, NOVEMBERS DOOM, OCTOBER TIDE, INSOMNIUM ou même BARREN EARTH si on pioche dans le second peloton). Cela rend ce premier album terriblement passe partout par rapport à ce premier EP si prometteur. On s'éloigne clairement de la part Doom à la MY DYING BRIDE même si le début de "Suspended Alive" rappelle de très bons souvenirs.
Le growl de Sami El Kadi, sur ce premier EP, était également plus brut, là le chant d'Alessandro Sforza est plus travaillé, plus produit, mais on décèle tout de même cette rage ("House Of Debris", "Cast Away", "The Burden") qui fait ressortir ce chant comme une voix criée plus que comme un growl. Cet album marque l'apparition du chant clair, réalisé par Lorenzo Carlini, ce chant se démarque par quelques sonorités à la limite de la justesse qui le rapproche d'un ANATHEMA au début de ses voix claires, renforçant cet esprit gothique sur cette musique loin des encéphalogrammes plats auxquels nous sommes habitués avec les albums de cette scène.  
Toutefois, ce que cet album a perdu de l'approche brute qui faisait de Mourn un diamant brut de par sa production, il le transforme en inspiration avec cette longue introduction qu'est la chanson titre, longue décente mélodique qui rappelle celle qui introduisait le EP, et après un "The Path" assez commun, on rentre dans le dur, dans un vrai Gothic Doom Death Metal avec ce "House Of Debris" suivi d'un efficace "Suspended Alive" aux allures de single parfait. Une entrée en matière progressive qui se traduit également par un chant qui gagne en férocité sur la progression de l'album. Mais surtout, les mélodies ne sentent pas le réchauffé comme bon nombres d'albums du genre, pas de grosses surprises pour autant mais celles-ci gardent une accroche qui colle avec le grain encore suffisamment épais des guitares rythmiques. Il reste encore aux Italiens à travailler ce chant clair qui pourrait vraiment devenir une force dans le sens où il ne sonne pas comme tous les autres et qu'il dégage une personnalité qui ne demande qu'à s'affirmer, le résultat sur l'ultime "The Loneliest" est une piste à explorer. Et pourquoi pas se permettre de lâcher les chevaux de temps en temps au niveau rythme, peut-être que l'arrivée d'un batteur dans le groupe aura pour conséquence une variation plus accrue dans ce domaine.
Dans son ambiance générale, ce premier album, The Void And The UNbearable Loss, reste très sombre avec une approche assez Melodic Death du style, ce qui permet à INVERNOIR de garder un côté catchy qui rythme plutôt bien ces 8 titres. Un premier opus qui ravira les amateurs du style de par ses quelques prises de risque sans pour autant révolutionner le genre, ou comment ménager le Gothic et le Romantic...

Tracklist :

  1. The Void And The Unbearable Loss
  2. The Path
  3. House Of Debris
  4. Suspended Alive
  5. Cast Away
  6. The Burden
  7. At Night
  8. The Loneliest

Facebook | Bandcamp | Shop


par Simony le 25/11/2020 à 12:00
81 %    685

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report

1984

mortne2001 10/01/2024

From the past

SÉLECTION METALNEWS 2023 / Bonne année 2024 !

Jus de cadavre 01/01/2024

Interview

Show No Mercy

mortne2001 03/12/2023

From the past
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
senior canardo

je suis entré dans la file d'attente 122000eme ....j'ai fermé l'onglet et choppé mon pass pour le ThroneFest ;)

21/02/2024, 09:33

LeMoustre

Pas mal du tout. En effet Whiplash rôde.Beau papier aussi lol la phrase des vautours, excellent.Merci

20/02/2024, 07:31

LeMoustre

Comme d'habitude agressif et sans surprise. Immuable.

20/02/2024, 07:28

Badinter en enfer

oui

17/02/2024, 22:18

Bong Joon Whore

wow Badinter en enfer, c'est David?

17/02/2024, 16:16

Benstard

Méchante ambiance. 

17/02/2024, 14:19

Benstard

Méchant son de basse et simpa les soli. Ça groove en mode papi. Mais c'est cool qu'ils continuent. 

17/02/2024, 14:16

je te pisse dans le cul, ça fait un bubble tea

Groupe de boomers avec des tarifs pour boomers. Les mêmes qui viendront chialer que les légumes, c'est cher et chouiner que le prix de l'essence augmente.

17/02/2024, 07:08

Bille Baroud

Si la musique est toujours aussi bien pour un vieux groupe, genre dont il ne reste pas tellement de représentants pour assurer, tant pis pour l'artwork, je crache la thune.

16/02/2024, 20:36

Tourista

Humungus, t'es fan d'AC/DC et de coquillettes ?  

16/02/2024, 17:49

Saddam Mustaine

Faut payer l'ehpad du père Brian 

16/02/2024, 16:39

Humungus

"84 euros la dragée"...Si seulement...152,85 € le bifton en ce qui me concerne.J'avoue que ça pique un chouille bordel... ... ...

16/02/2024, 13:02

Badinter en enfer

D'un coté, si ça fait chier les sacs à merde parasitiques comme Valnoir ou Fortifem, je suis 1000% à fond pour l'usage de l'IA. Le problème, c'est que ça impacte aussi les artistes honnêtes et qui ne se servent pas leur activit&e(...)

16/02/2024, 06:10

Buck Dancer

Très bon ! (par moment ça me fait penser à Pantera, A New Level) 

16/02/2024, 05:15

Solitary Sabred

Merci, thanks for the support!!

16/02/2024, 05:09

Tourista

Bien sûr, les ventes physiques s'effondrent, pourquoi se casser le cul et investir ?  Ca va être simple pour bibi : IA sur la pochette, je laisse ma carte bleue à l'ombre. Technophobe ?  MMMMmmOUI.J'ai bossé modestement dans la(...)

15/02/2024, 19:46

Amer Smashed Pils

Miam miam maim ! Crado à souhait !

15/02/2024, 19:11

Jus de cadavre

@ Tourista : c'est exactement ce que je me suis dit... Quelle misère... Mais j'imagine que pour les label c'est vite vu niveau $$$ (gratos, pas de délais, etc...). Autant pour les petits groupes sans un rond je peux comprendre, mais là, merde, pour (...)

15/02/2024, 18:38

Tourista

Il va falloir s'habituer à ces pochettes de merde sous IA.   Et c'est que le bédut.Le Tricatel de l'artwork.  

15/02/2024, 18:31

Humungus

Je prends aussi !

15/02/2024, 06:49