The Void and the Unbearable Loss

Invernoir

09/10/2020

Badmoonman Music

Ceux qui arpentent les sorties de cette scène Gothic Doom Death Metal, Melodic Doom Death Metal, ne seront pas surpris par la présence ici même de Valerio Lippera (basse), Alessandro Sforza (guitare, chant growl) issus d'ARS ONIRICA et Lorenzo Carlini (guitare, chant clair) de SHORES OF NULL et qui a également programmé la batterie pour ce premier opus. Depuis, Flavio Castagnelli d'ARS ONIRICA a également rejoint le groupe en tant que batteur. Car, oui, ce The Void And The Unbearable Loss est le premier essai longue durée de ce groupe formé en 2016 et auteur d'un premier EP, Mourn, en 2018.
De ce premier EP, on retrouve les ambiances spleeniennes, ces claviers ambianceurs d'un automne au matin saturé de brouillard épais. Cette guitare mélodique, suffisamment claire et gavée de reverb et de delay, qui assure ces arpèges typiques du style. Par contre, ces guitares formant la nasse d'arrière-plan ont perdu de ce mordant et de cette épaisseur pour revenir dans le sillon sonore laissé par les locomotives du genre (SWALLOW THE SUN, NOVEMBERS DOOM, OCTOBER TIDE, INSOMNIUM ou même BARREN EARTH si on pioche dans le second peloton). Cela rend ce premier album terriblement passe partout par rapport à ce premier EP si prometteur. On s'éloigne clairement de la part Doom à la MY DYING BRIDE même si le début de "Suspended Alive" rappelle de très bons souvenirs.
Le growl de Sami El Kadi, sur ce premier EP, était également plus brut, là le chant d'Alessandro Sforza est plus travaillé, plus produit, mais on décèle tout de même cette rage ("House Of Debris", "Cast Away", "The Burden") qui fait ressortir ce chant comme une voix criée plus que comme un growl. Cet album marque l'apparition du chant clair, réalisé par Lorenzo Carlini, ce chant se démarque par quelques sonorités à la limite de la justesse qui le rapproche d'un ANATHEMA au début de ses voix claires, renforçant cet esprit gothique sur cette musique loin des encéphalogrammes plats auxquels nous sommes habitués avec les albums de cette scène.  
Toutefois, ce que cet album a perdu de l'approche brute qui faisait de Mourn un diamant brut de par sa production, il le transforme en inspiration avec cette longue introduction qu'est la chanson titre, longue décente mélodique qui rappelle celle qui introduisait le EP, et après un "The Path" assez commun, on rentre dans le dur, dans un vrai Gothic Doom Death Metal avec ce "House Of Debris" suivi d'un efficace "Suspended Alive" aux allures de single parfait. Une entrée en matière progressive qui se traduit également par un chant qui gagne en férocité sur la progression de l'album. Mais surtout, les mélodies ne sentent pas le réchauffé comme bon nombres d'albums du genre, pas de grosses surprises pour autant mais celles-ci gardent une accroche qui colle avec le grain encore suffisamment épais des guitares rythmiques. Il reste encore aux Italiens à travailler ce chant clair qui pourrait vraiment devenir une force dans le sens où il ne sonne pas comme tous les autres et qu'il dégage une personnalité qui ne demande qu'à s'affirmer, le résultat sur l'ultime "The Loneliest" est une piste à explorer. Et pourquoi pas se permettre de lâcher les chevaux de temps en temps au niveau rythme, peut-être que l'arrivée d'un batteur dans le groupe aura pour conséquence une variation plus accrue dans ce domaine.
Dans son ambiance générale, ce premier album, The Void And The UNbearable Loss, reste très sombre avec une approche assez Melodic Death du style, ce qui permet à INVERNOIR de garder un côté catchy qui rythme plutôt bien ces 8 titres. Un premier opus qui ravira les amateurs du style de par ses quelques prises de risque sans pour autant révolutionner le genre, ou comment ménager le Gothic et le Romantic...

Tracklist :

  1. The Void And The Unbearable Loss
  2. The Path
  3. House Of Debris
  4. Suspended Alive
  5. Cast Away
  6. The Burden
  7. At Night
  8. The Loneliest

Facebook | Bandcamp | Shop


par Simony le 25/11/2020 à 12:00
81 %    444

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

GBH + All Borders Kill

RBD 26/01/2023

Live Report

ORGÖNE / PRESUMPTION / BARABBAS - Rennes

Jus de cadavre 18/01/2023

Live Report

Voyage au centre de la scène : MESTEMA

Jus de cadavre 15/01/2023

Vidéos

Sélection Metalnews 2022 / Bonne année 2023 !

Jus de cadavre 01/01/2023

Interview

Kollaps

RBD 19/12/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : METAL EXHUMATOR

Jus de cadavre 18/12/2022

Vidéos

Insanity Alert + Sekator + Detoxed

RBD 01/12/2022

Live Report

Fleshcrawl + Disfuneral + Median + Nebulizar

Simony 23/11/2022

Live Report

Frustration + Verdun

RBD 22/11/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Saddam Mustaine

Ptdr de la censure envers Cannibal Corpse en 2023 XD

29/01/2023, 23:06

UnderWill

Thanks for the review! We really appreciate it, it means a lot for us. We´ve updated our social media, our Bandcamp page it´s up and running now: https://underwill.bandcamp.com/album/the-inevitable-end

29/01/2023, 21:23

NecroKosmos

Et pour revenir sur l'Allemagne, Cannibal Corpse est toujours frappé d'une interdiction, celle de jouer des titres de certains de leurs albums. Bref...

29/01/2023, 11:52

NecroKosmos

Tout à fait. Je me souviens d'un vieux concert de Mayhem (à Rennes, il me semble) où Necrobutcher faisait des saluts nazis en backstage alors qu'il était complètement bourré. David VINCENT de Morbid Angel à une époque vantait &agra(...)

29/01/2023, 11:51

Saddam Mustaine

Bof Mayhem tout ça ils jouent au Wacken par exemple 

27/01/2023, 20:55

Buck Dancer

En même temps ça peut se comprendre. On parle de l'Allemagne et de Nuremberg. Les conneries (ou pas) d'un mec bourré le bras tendu passe certainement moins bien, malgré ses excuses, que dans d'autres pays. J'imagine aussi qu'en Allemagne cette i(...)

27/01/2023, 18:45

Saddam Mustaine

La prochaine étape sera d'envoyer Phil Anselmo dans une prison isolé en Sibérie et même d'exilés sa famille sur une île déserte pendant plusieurs générations

27/01/2023, 18:01

Saul D

Je suis un gros fan de GBH (sur album), notamment des premiers disques...mais en concert, hum...j'ai vu quelques vidéos youtube, et le groupe joue au ralenti ( contrairement à Exploited), donc je ne suis pas pressé de les voir en live...après, 40 ans d'existe(...)

27/01/2023, 14:56

Humungus

Mon souhait pour 2023 :Que la terre ne soit peuplé que de RBDs.

27/01/2023, 13:17

Pomah

+1 RDB

27/01/2023, 12:36

Bermuda Syndrome

Non à la haiiiiiiiiiiiiiiiiine

27/01/2023, 00:01

RBD

Et ça devait arriver... Les aventures du PanterA nouveau seront sans doute un bon indicateur de l'état de la liberté d'expression, selon les pays d'accueil des dates qui seront annoncées. Je ne cautionne pas les mauvaises blagues de Phil Anselmo, ne vous(...)

26/01/2023, 22:42

Jadore

VSool good sound

26/01/2023, 14:25

Arioch91

@mortne2001, merci pour la chro qui donnait envie d'écouter, rien qu'à la lire.Achat direct des deux skeuds sur Bandcamp, mes premiers achats de l'année !

26/01/2023, 09:06

torchure

ils sont contents, ils ont fait barrage à la haine

26/01/2023, 07:06

grinder92

Ben non, justement...

25/01/2023, 15:51

Jus de cadavre

Vous faites chier !

25/01/2023, 14:53

NecroKosmos

Monde de merde.

25/01/2023, 11:40

Wildben

Je peux pas, je suis apopathodiaphulatophobe.

25/01/2023, 11:06

Steelvore666

@Arioch.Enorme, ça va me faire ma journée !

25/01/2023, 08:41