The Void and the Unbearable Loss

Invernoir

09/10/2020

Badmoonman Music

Ceux qui arpentent les sorties de cette scène Gothic Doom Death Metal, Melodic Doom Death Metal, ne seront pas surpris par la présence ici même de Valerio Lippera (basse), Alessandro Sforza (guitare, chant growl) issus d'ARS ONIRICA et Lorenzo Carlini (guitare, chant clair) de SHORES OF NULL et qui a également programmé la batterie pour ce premier opus. Depuis, Flavio Castagnelli d'ARS ONIRICA a également rejoint le groupe en tant que batteur. Car, oui, ce The Void And The Unbearable Loss est le premier essai longue durée de ce groupe formé en 2016 et auteur d'un premier EP, Mourn, en 2018.
De ce premier EP, on retrouve les ambiances spleeniennes, ces claviers ambianceurs d'un automne au matin saturé de brouillard épais. Cette guitare mélodique, suffisamment claire et gavée de reverb et de delay, qui assure ces arpèges typiques du style. Par contre, ces guitares formant la nasse d'arrière-plan ont perdu de ce mordant et de cette épaisseur pour revenir dans le sillon sonore laissé par les locomotives du genre (SWALLOW THE SUN, NOVEMBERS DOOM, OCTOBER TIDE, INSOMNIUM ou même BARREN EARTH si on pioche dans le second peloton). Cela rend ce premier album terriblement passe partout par rapport à ce premier EP si prometteur. On s'éloigne clairement de la part Doom à la MY DYING BRIDE même si le début de "Suspended Alive" rappelle de très bons souvenirs.
Le growl de Sami El Kadi, sur ce premier EP, était également plus brut, là le chant d'Alessandro Sforza est plus travaillé, plus produit, mais on décèle tout de même cette rage ("House Of Debris", "Cast Away", "The Burden") qui fait ressortir ce chant comme une voix criée plus que comme un growl. Cet album marque l'apparition du chant clair, réalisé par Lorenzo Carlini, ce chant se démarque par quelques sonorités à la limite de la justesse qui le rapproche d'un ANATHEMA au début de ses voix claires, renforçant cet esprit gothique sur cette musique loin des encéphalogrammes plats auxquels nous sommes habitués avec les albums de cette scène.  
Toutefois, ce que cet album a perdu de l'approche brute qui faisait de Mourn un diamant brut de par sa production, il le transforme en inspiration avec cette longue introduction qu'est la chanson titre, longue décente mélodique qui rappelle celle qui introduisait le EP, et après un "The Path" assez commun, on rentre dans le dur, dans un vrai Gothic Doom Death Metal avec ce "House Of Debris" suivi d'un efficace "Suspended Alive" aux allures de single parfait. Une entrée en matière progressive qui se traduit également par un chant qui gagne en férocité sur la progression de l'album. Mais surtout, les mélodies ne sentent pas le réchauffé comme bon nombres d'albums du genre, pas de grosses surprises pour autant mais celles-ci gardent une accroche qui colle avec le grain encore suffisamment épais des guitares rythmiques. Il reste encore aux Italiens à travailler ce chant clair qui pourrait vraiment devenir une force dans le sens où il ne sonne pas comme tous les autres et qu'il dégage une personnalité qui ne demande qu'à s'affirmer, le résultat sur l'ultime "The Loneliest" est une piste à explorer. Et pourquoi pas se permettre de lâcher les chevaux de temps en temps au niveau rythme, peut-être que l'arrivée d'un batteur dans le groupe aura pour conséquence une variation plus accrue dans ce domaine.
Dans son ambiance générale, ce premier album, The Void And The UNbearable Loss, reste très sombre avec une approche assez Melodic Death du style, ce qui permet à INVERNOIR de garder un côté catchy qui rythme plutôt bien ces 8 titres. Un premier opus qui ravira les amateurs du style de par ses quelques prises de risque sans pour autant révolutionner le genre, ou comment ménager le Gothic et le Romantic...

Tracklist :

  1. The Void And The Unbearable Loss
  2. The Path
  3. House Of Debris
  4. Suspended Alive
  5. Cast Away
  6. The Burden
  7. At Night
  8. The Loneliest

Facebook | Bandcamp | Shop


par Simony le 25/11/2020 à 12:00
81 %    70

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : ASSHOLE

Jus de cadavre 17/01/2021

Vidéos

Eluveitie + Korpiklaani 2010

RBD 08/01/2021

Live Report

Sélection Metalnews 2020 !

Jus de cadavre 01/01/2021

Interview

Welcome To My Nightmare

mortne2001 26/12/2020

From the past

IXION : entretien avec Julien

JTDP 16/12/2020

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Bones

Très beau message. Mais si le tissu économique et culturel d'un pays peut-être sacrifié au nom de l'incurie à avoir su prévoir/gérer une pandémie, ce ne sont pas les soubresauts d'un festival, qui plus est de Metal, qui vont fa(...)

18/01/2021, 22:45

KaneIsBack

TL; DR

18/01/2021, 20:14

Gargan

j'ai lu "grand raoult musical". 

18/01/2021, 20:13

Simony

Oui c'est le genre de missive qui ne sert à rien. Après ils se battent pour leur job, c'est très bien mais il n'y aura rien en 2021 et même 2022 est trèèèèès hypothétique. Il faut bien comprendre que ça va (...)

18/01/2021, 18:35

metalrunner

Du vent tout ca le résultat sera clair rien nada nothing peau de zob avec une lettre ou mille;

18/01/2021, 18:27

Jus de cadavre

Clair et précis, c'est bien. Même si la ministre (ni même personne en fait) ne sera capable de répondre quoique ce soit d'utile pour le moment hélas...

18/01/2021, 18:16

Gargan

Il va être dans les listes des meilleurs albums 2021 celui-ci haha ! Le sieur Helwin aux fûts, soit dit en passant.

18/01/2021, 09:53

LeMoustre

Sympa, cette vidéo ! D'ailleurs je recommande la compile de Asshole, très complète et d'un bon niveau. Plein d'anecdotes justes comme celle sur la Fnac, par exemple. 

18/01/2021, 09:06

Bones

Vidéo très sympathique et intéressante ! Dans la bande son des années lycée, ce CYTTOYLP.  Je me vois encore trimbaler ma grosse malette de matos d'arts plastiques dans les transports en commun, sur laquelle j'avais reproduit au feutre(...)

17/01/2021, 22:07

Simony

Excellente vidéo comme d'habitude. Avec les documents d'époque, on replonge encore plus au cœur de la bête.

17/01/2021, 18:43

yaccio

bof aussi plat que d'hab'

16/01/2021, 21:13

RBD

Excellente découverte, d'un mid-tempo lourd qui fait penser aux vieux Death, à Morgoth, à Massacre et à toute la vieille Floride en général et à toutes références de Death Metal un peu lent mais inexorable. Un début de ce (...)

16/01/2021, 19:16

Meuleu

Excellent, The Crown comme je l'aime !

16/01/2021, 17:40

Jus de cadavre

Superbe artwork en tout cas !

16/01/2021, 12:43

Seb

Jle trouve vraiment cool ce morceau.Ca fait un bout de temps que j'avais entendu un morceau aussi bon de leur part !

15/01/2021, 18:24

Moshimosher

Bon, ben, là, ça me fait carrément envie !!! A défaut de la fève, je veux bien la couronne !

15/01/2021, 17:18

Humungus

THE STRUTS ???Mortne2001...WTF ???

15/01/2021, 11:53

Humungus

Mais qu'est-ce que c'est que cette pochette putain ???

15/01/2021, 11:50

Gargan

J'attendais de voir ce nom passer. Totalement adhéré à l'ambiance qui s'en dégage (belles lignes de basse qui plus est), achat direct. kling !

15/01/2021, 08:23

Buck Dancer

100% d'accord avec la chro et Jus de cadavre ! Dans mon top 5 de l'année 2020. Du death metal qui se veut transgressif et repoussant, comme à la grande époque. Et moi, ça me mets en joie... 

15/01/2021, 00:16