They Fear Us

Ithaca

29/07/2022

Hassle Records

« Toc toc »

« C’est qui ? »

« Metal »

« Metal quoi ? »

« Metalcore dans ta face ».

 

Bruits de verrous à triple tour, de volets roulants blindés qui descendent, et d’aboiements de dogues aux dents acérées coincés derrière des barbelés.

 

Je crois que cette petite intro a mis les choses au point. Oui, le Metalcore est en quelque sorte ma Némésis comme le Metal Symphonique, et pour cause. Entre des riffs génériques au possible, des hurlements qui ne font même plus peur au petit Jéremy, huit ans et énurésique, et un beatdown par morceau aussi prévisible qu’un twist de Shyamalan, le style se mord la queue depuis sa naissance, et ne parvient pas à s’extirper de son carcan de cousin bâtard et autiste du Hardcore, genre Ô combien plus sincère et violent.

Alors, allons-y. Guitares accordées le plus grave possible, chanteur alternant le clair et l’obscur, section rythmique au biseau, et chansons passe-partout pour flatter la jeunesse américaine la plus complaisante. Heureusement, de temps à autres, comme dans tout créneau restrictif, des musiciens s’extirpent de leur condition de soldats de l’impossible pour livrer une guerre sans merci contre les convenances et la prévisibilité. Ne m’en voulez pas pour cet excès de chauvinisme, mais autant admettre qu’ils sont la plupart du temps européens, les seuls à être capables d’un métissage intéressant transcendant tous les codes du genre. Ainsi, depuis quelques années, le nom précieux d’ITHACA est sur toutes les lèvres et dans toutes les colonnes. La preuve, ce deuxième album a déjà été chroniqué par un paquet de webzines, qui sont tous arrivés à la même conclusion : ça tue.

ITHACA est un cas intéressant, presque autant que celui de ROLO TOMASSI, auquel il emprunte quelques astuces bien senties. Et trois ans après la sortie de The Language Of Injury, premier effort de cette bande de londoniens pur jus, They Fear Us remet le couvert dans des assiettes de porcelaine, et échange les serviettes en papier contre du coton. Alors, les craint-on ces cinq-là ? Non, du tout, on les adore, et leur musique intelligente aussi.

Sam Chetan-Walsh et Will Sweet (guitares), Dom Moss (basse), James Lewis (batterie) et Djamila Boden Azzouz (chant), sont tous des pointures dans leur domaine, et connaissent par coeur le bréviaire Metalcore, pour mieux le détourner à des fins créatives. Si évidemment, le chant de Djamila retient l’attention, il serait malvenu de négliger les petites trouvailles du duo Sam Chetan-Walsh et Will Sweet, qui de leur guitare sous-accordée balancent des riffs à ruiner une récré, alors que les arrangements distillent quelques trucs pas très nets, mais incroyablement ludiques. On trouve pêle-mêle des bruits de sirène, des touches de claviers fugaces, et plus intéressant, un sample capturé par Chetan-Walsh en Inde alors qu’il pleurait la mort de sa grand-mère. Sample qui nous présente la cérémonie de Ganga Aarti, près du Gange, et qui apporte une touche de vécu à cet album incroyable, qui se partage entre Metalcore pur, Post-Metal de droit, et plus généralement, de Hardcore moderne et décomplexé furieusement accrocheur.

Toutes les facilités sont mises de côté pour proposer les chansons les plus incroyables, à l’image de « In the Way », single dansant et teigneux comme un facteur accroché à la cuisse d’un pitbull. On prend immédiatement connaissance de la rancœur éprouvée et de cette colère qui exulte au travers de motifs saccadés et d’un chant incroyablement bien dosé, le tout enrobé dans une production à rendre fou les membres de SLIPKNOT, auxquels quelques tics sont empruntés d’ailleurs, tout comme aux DEFTONES et à ROLO TOMASSI, comme déjà précisé plus en amont. .

Il n’y a que du bon sur ce deuxième album, et il est important de le souligner. Les morceaux ont tous leur raison d’être et leur place sur ce disque détonnant, qui utilise la violence à bon escient sans jamais tomber dans les travers putassiers de la haine déversée gratuitement. « You Should Have Gone Back » joue sur tous les tableaux, et permet à Djamila Boden Azzouz d’aller chercher les cris les plus arrachés de sa gorge, alors même que l’entame du morceau est aussi apaisé qu’une prière tibétaine.

Et sans tergiverser parce que le temps, c’est de l’argent, nommons aussi le title-track incroyable « They Fear Us » qui peut ressembler de loin à du CONVERGE en pleine transition, et puis ce massacre calibré qu‘est « Cremation Party », qui brûle le cadavre et brûle les cendres, pour brûler ensuite ce qui a déjà été brûlé deux fois. Une attitude frondeuse, mais les arguments de ses moyens, pour un gigantesque pas en avant et la perfection en ligne de mire.

Alors, j’ai finalement laissé le Metalcore entrer par la fenêtre. Grand bien m’en a pris, puisque je me suis mangé une claque énorme en guise de rancune. ITHACA était en passe de devenir une référence, et voici le bon moment arrivé. De quoi vous réconcilier avec ce genre tête à claque pour un bon moment. Quelques mois voire une année pleine avant que les concerts ne vous achèvent dans le pit surchauffé.     

            

        

Titres de l’album :

01. In the Way

02. The Future Says Thank You

03. They Fear Us

04. Camera Eats First

05. Cremation Party

06. Number Five

07. Fluorescent

08. You Should Have Gone Back

09. Hold, Be Held


Site officiel

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 16/08/2022 à 15:40
80 %    63

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

MALEMORT: les fantômes d'Hérouville.

mortne2001 27/09/2022

Interview

Obscura + Persefone + Disillusion

RBD 26/09/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : CARDIAC CEASE

Jus de cadavre 25/09/2022

Vidéos

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 4

mortne2001 04/09/2022

La cave

MOTOCULTOR 2022 / XIII édition

Jus de cadavre 30/08/2022

Live Report

Obscene Extreme 2022

Mold_Putrefaction 16/08/2022

Live Report

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous
Concerts à 7 jours
The Vintage Caravan + Volcanova 08/10 : Espace Solana, Chalons-en-champagne (51)
Cult Of Luna + Caspian + Holy Fawn 11/10 : Stereolux, Nantes (44)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
senior canardo

cool ! je connais maintenant 2 groupes Bulgares ! pour ceux qui connaissent pas, ya Terravore qui fait du bon thrash ;)

06/10/2022, 10:49

NecroKosmos

Le seul intérêt de ce concert, c'est la première partie. RAVEN : un groupe fantastique sous-estimé.

06/10/2022, 05:51

Satan

C'est terrible... Et puis, quel groupe d'exception, ça me fait mal au cœur pour eux.

05/10/2022, 21:22

Arioch91

Un concept album sur un écrit de Lovecraft ? Ok je prend direct !

05/10/2022, 20:41

VonDerKrieg

A noter que tout vient du compte twitter d'un certain "Alex", qui après avoir envoyé au maire de la ville de Bessancrout plusieurs messages publiques remplis de conclusion hâtives et de liens à l'emporte piéce quant au passé de certains(...)

05/10/2022, 18:36

Gargan

Je m'attendais à du très bon, tout sauf déçu. J'espère qu'ils vont percer au-delà de l'hexagone, car ils le méritent amplement.

05/10/2022, 09:18

Sadam Mustaine

Le reproche que je fais a Metallica c'est de vivre sur ses lauriers depuis 30 ans et de vivre sur 10 grandes années de carrière pour depuis faire des albums de la qualité d'un groupe qui remplirai tout juste des petites salles 

04/10/2022, 23:31

Adolpho Ramirez

L'orga qui réagit comme des grosses pédales en chouinant sur Internet et en faisant une cagnotte (qui a été supprimé LOL), au lieu d'aller directement confronter le cuck soyboy à l'origine de l'annulation. Finalement, si ça peut(...)

04/10/2022, 22:00

Alex fan

Magnifique retour aux sources de ma jeunesse 

04/10/2022, 19:17

Jus de cadavre

Le type à l'origine de ce merdier est un gars de la scène. Qui en son temps fut pris en photo avec des tshirts tendencieux de BM. Le monsieur veut sans doute se racheter ?Pathétique.

04/10/2022, 14:11

Jus de cadavre

Metallica n'oublie clairement pas d'ou ils viennent. Les premiers mecs / roadies du fan club recoivent encore aujourd'hui des invitations pour les concerts dans leurs villes.Juste mega respect.

04/10/2022, 14:06

Simony

Pseudo-nazi de ce que j'ai compris.

04/10/2022, 11:17

Humungus

Et l'hurluberlu dénonçait quoi exactement ?Une imagerie satanique ou une accointance pseudo-nazi ?

04/10/2022, 10:12

Humungus

Bordel !Avant de lire ton commentaire Simony, c'est exactement ce que je m'apprêtais à poster...METALLICA = Le groupe que l'on ne peut pas complétement détester.

04/10/2022, 10:08

Simony

On peut dire ce que l'on veut sur ce groupe que je ne suis plus depuis de nombreuses années mais c'est encore un des rares à faire ce qui leur chante et avoir ce genre d'attention envers ceux qui les ont aidé et leurs fans, musicalement ça ne me parle pl(...)

04/10/2022, 09:10

Simony

Pression d'un illuminé sur la localité qui accueillait l'évènement quand à la présence d'un groupe de Black Metal. Je ne sais pas quel groupe était visé par cette action remplie de courage mais il a eu gain de cause puisque le(...)

04/10/2022, 09:07

Humungus

Tout cela ne me donne toujours pas les raisons de l'annulation...

03/10/2022, 23:41

Simony

Pour ceux que ça intéresse, opération d'ANTIQ LABEL en soutien au festival,SPECIAL SALE / VENTE SPECIALEEn soutien au

03/10/2022, 22:34

Satan

Et après on dit que l'extrême-droite est le danger suprême, alors que l'extrême-gauche est en train d'installer en sous-pente la dictature. Taake et ensuite ça.... on n'est pas dans la merde avec des pignoufs pareils.

03/10/2022, 22:22

Orphan

Ils n'ont qu'à faire un "RAP FEST" avec l'idéologie nauséabonde qui va avec.

03/10/2022, 14:16