Turning The Sun To Stone

Quell

20/01/2021

Autoproduction

Premier EP pour cet énigmatique projet suédois, mené de front et en solitaire par le mystérieux Evan Intestines,

Evan Hopper de son véritable nom. Mis en route il y a quelques années, le concept a déjà offert à son public un premier EP éponyme en 2019, avant de patienter encore deux ans pour en dévoiler la suite. Cette suite est désormais disponible sous le nom de Turning The Sun To Stone, un titre à la NEUROSIS, pour une musique jouant plutôt la carte d’un Black Metal moderne et efficace. Pas vraiment de recherche pour se démarquer, si ce n’est en termes de qualité, puisque ce second moyenne-durée présente des morceaux aboutis, mélodiques, véloces et féroces, composés évidemment par Evan, qui a bénéficié pour l’occasion du soutien de Patrik Stugvard en tant qu’ingé-son et de Michael Sigler pour le mix et le mastering. C’est donc à un produit très professionnel auquel nous faisons face, et qui dévoile les intentions de son auteur sans en dire trop. De prime abord, le son frappe par sa clarté qui permet à la batterie de sonner très analogique, et à la guitare de tisser des nappes de riffs très resserrées.

On note ensuite une inspiration multiple, et une base de travail assez Metal dans le fond. On le sent particulièrement sur certaines intros, dont celle de « Devoured By Flame ». Quelques réminiscences de DIMMU BORGIR et de CRADLE OF FILTH planent au-dessus du projet, et si les morceaux font preuve d’un formalisme assez évident, ils n’en contiennent pas moins leur lot d’idées. Principalement des idées traditionnelles qui nous rappellent la seconde vague de BM européen, et l’adoption des postures scandinaves par l’Allemagne et l’Angleterre. N’attendez donc pas un simple succédané des invocations norvégiennes, ou une simple démarcation sur les thèmes de MARDUK ou CARPATHAN FOREST. Le BM de QUELL sait rester personnel et très harmonique, et bénéficie surtout d’une approche humble qui nous évite les atermoiements nocturnes interminables.

Très capable instrumentalement parlant, Evan sait varier les climats pour nous délivrer une œuvre complète malgré sa brièveté. Toutes les pistes de détachent les unes des autres tout en conservant de main ferme ce fil rouge qui les relie, et les instants les plus fugaces nous ramènent même vers BATHORY (« Erebos »). En restant sous la barre des quatre minutes, l’américano-suédois a fait le bon choix évitant de fait les redites gênantes. On ingurgite donc avec beaucoup d’appétit ces titres qui reposent sur une réflexion extrême généraliste plutôt que sur un crédo BM intégriste, retrouvant même parfois l’esprit du CELTIC FROST des années 80 sur des inserts atmosphériques (« The Gray Death »). Si la tension n’était pas maintenue durant les passages les plus violents, on pourrait même parler de Post Black efficace et direct, mais l’auteur tient vraiment à ce que ses chansons s’ancrent dans une immédiateté métallique sans détour ou édulcoration. Pas de prise de tête donc, et un timing qui passe très vite, à tel point qu’on espère qu’Evan fera preuve d’ambition la prochaine fois pour nous offrir un album complet.

L’homme est en effet capable de nous pondre un concept-album assez intéressant, tant son travail en solitaire est achevé et épanoui. Ses parties de guitare ne se limitent pas à des riffs monolithiques joués à la vitesse des ténèbres, et ses constructions bénéficient de nombreux changements de rythme et de tonalité.

« D.W.C.T.A. » en épilogue rallonge un peu les débats, et nous délivre une performance de plus de cinq minutes qui en dit long sur les possibilités de QUELL. Accroches mélodiques, chant sous-mixé geignard, évolution intelligente, tous les ingrédients sont là pour que le projet passe un cap et devienne autre chose qu’un simple one-man-band trop underground pour être remarqué. Mais en s’accordant de la bio communiquée par le musicien, on remarque qu’il a déjà accompli un long chemin, partant des Etats-Unis et des implications dans des groupes comme NAVINIM ou INTESTINAL TRACT, avant d’atterrir en Suède. Sa maîtrise s’en explique d’autant mieux, et promet un avenir radieux à ce jeune musicien fort capable et sympathique.          

         

                                                                                     

Titres de l’album:

01. Incorporeal

02. The Abyssal Thirst

03. Devoured By Flame

04. Erebos

05. The Gray Death ft. Fenice Nera

06. D.W.C.T.A.


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 14/09/2021 à 15:30
78 %    36

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos

LA CAVE #6 : une sélection d'albums Metal Extreme

Jus de cadavre 20/08/2021

La cave

Suffocation 2014

RBD 09/08/2021

Live Report

SWAMP TERROR : La bête des marais !

Simony 16/07/2021

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
metalrunner

Très  bon album une bonne claque vivement du live .

26/09/2021, 09:12

RBD

Cette prolongation de "Surgical Steel" va certes ramener dans le camp des déçus ceux qui espéraient que ce précédent n'était qu'un tour de chauffe avant un "Heartwork II" ou un "Symphony of Putrefac(...)

25/09/2021, 22:24

Sakura

transophobe black metal

25/09/2021, 14:15

Je te sodom à l\'agent orange

@Drift : tu préfères quoi haineux? haïsseurs? Je vois en quoi en utiliser un anglicisme comme haters rend nul le reste de son propos. En tout cas, pour toi, j'ai une expression bien française : sac à merde.

25/09/2021, 14:13

drift

Encore un gogo qui parle "haters"

25/09/2021, 12:34

araf

Il est grand temps qu'ils arretent les frais

25/09/2021, 12:32

Gargan

Très futé comme commentaire. Je ne crois pas qu’il faille forcer les choses à ce niveau, sinon c’est l’effet repoussoir assuré. Faire écouter les classiques du rock / hard / heavy en crescendo, c’est déjà pas mal. Quand ta p(...)

25/09/2021, 10:30

Pine de pute

@KerryKing : espèce de gros blaireau, n'oublie pas la bière dans le biberon. Si ce sont des gros nazes comme toi qui sont les porte-flambeaux de "notre héritage", pas étonnant qu'on ne soit que rareent pris au sérieux. Et franchement, va te f(...)

25/09/2021, 07:26

Ander

Pas trop mal ce titre. J'aime bien le son de basse qui se démène derrière.

24/09/2021, 08:37

Kerry King

Vieille bonne époque, rien a voir avec le collège d'aujourd'hui, on a tous commencé avec le hard rock et differentes vagues, mais pour sauver notre héritage va falloir commencer par plus fort !Mon fils sera bercé des sa naissance part du Death e(...)

24/09/2021, 01:05

Humungus

Moshimosher + 1.

23/09/2021, 17:28

Moshimosher

Necromantia avec une seule basse, c'est plus vraiment Nécromantia... dommage...

23/09/2021, 16:08

Orphan

Et je trouve le titre de grande classe

23/09/2021, 15:28

Orphan

Excellente news !20 ans plus tard, il y a toujours un moment dans l'année où je me réécoute ANCIENT PRIDE

23/09/2021, 15:21

metalrunner

Super version James a la pêche bravo pour ces petits concerts  a prix casse .

23/09/2021, 11:41

Humungus

Alors !J'ai enfin pris le temps d'écouter tout cela cher Jus de cadavre (car j'ai moi aussi de mon côté des trucs en attente à ouïr...). Et autant le dire tout de suite, je ne connaissais aucuns groupes de ta sélection.Alors c&ap(...)

23/09/2021, 11:37

Kerry King

En 2021 plus aucun intérêt de taper sur Metallica, on leur a taper dessus suffisamment comme ils l'ont mérité sur les 20 dernières années.Voyons maintenant ce groupe comme le pondeur de 5 albums majeur de l'histoire, d'une certaine no(...)

23/09/2021, 10:30

Humungus

OUHLALALALA !!! !!! !!!J'l'avais pas vu arrivé celle-là !Le titre est lambda. Malheureusement pas de retour au "vrai son NECROMANTIA".Hâte tout de même d'entendre l'album complet...

23/09/2021, 09:44

Humungus

On peut taper allégrement sur ces mecs (moi le premier), mais ce genre d'initiative "retour aux sources et aux fans", y'a quasi qu'eux qui le font...

23/09/2021, 09:38

Bones

Je me rends compte que j'ai visionné ça comme si j'avais retrouvé un vieil objet familier dans ma cave, analysant si l'humidité avait eu prise dessus, cherchant (et trouvant) les points de rouille... Ca fait bizarre de voir ces mecs prendre autant de rid(...)

23/09/2021, 07:50