La bête sombre sommeillait au delà des sentiers, nul ne l'avait vue récemment. D'abord seule, elle se bâtit une petite meute qui enfanta notamment Feeding The Crawling Shadows, mais cela était en 2014 Monsieur, autant dire une éternité et puis la bête se retrouva de nouveau seule. Pourtant, HORNA nous permettait de garder un contact avec Shatraug, le guitariste qui dans l'ombre, à l’abri des regards, redonnait des forces à son monstre créé il y a 20 ans déjà. Et puis c'est là un rythme finalement assez normal pour le groupe qui n'a jamais enchainé les albums dans un laps de temps assez court. C'est donc avec VJS (NIGHTBRINGER, ADAESTUO) à la guitare, Abysmal (ex-IC REX, SATURNIAN MIST) à la basse, Gruft (DESOLATE SHRINE, PERDITION WINDS) et Profundis (DESOLATE SHRINE, ex-SACRILEGIOUS IMPALEMENT) au chant, qu'Unbound, le cinquième album de SARGEIST est enregistré en Finlande entre Tampere et Helsinki. 

Longtemps le groupe Finlandais a trouvé un certain écho auprès d'une scène Black Metal assez confidentielle, à l'image d'un FUNERAL MIST par exemple, connu et reconnu mais pas encore une notoriété rassembleuse. Vous l'aurez compris cet Unbound est taillé pour changer la donne et cela débute avec "Psychosis Incarnate", un lead efficace sert de fil rouge à ce morceau d'ouverture où la voix se fait déchirante, cet aspect cradingue n'est d'ailleurs pas sans rappeler leurs homologues Suédois cités plus haut ou de GRAFVITNIR dont j'ai déjà eu l'occasion de vous parler ici même. La voix suit une rythmique que seul Profundis entend donnant une dynamique unique à ce Black Metal qui prend aussi une voix moins criarde sur certains passages ("To Wander The Night's Eternal Path") pour un aspect plus rentre dedans assez brutal.

"The Bosom Of Wisdom And Madness" se fait plus ambiancé que les 2 titres précédant, indiquant une volonté de faire voyager l'auditeur dans des abîmes bien sombres, là encore la voix plus clamée de Profundis fait mouche, sans pour autant faire retomber la pression qui règne sur cet album et qui reprend une couleur bien plus brutale sur "Death's Empath", d'une efficacité très directe. Alors bien entendu, on comprend très vite où SARGEIST veut nous emmener, et il y parvient sans mal, avec des titres très bien construits, une production massive mais encore organique et naturelle qui n'omet pas les mediums pour mettre en valeur les leads continus qui jonchent cette galette et une reverb' sur la voix qui donne une profondeur à l'ensemble qui vous saisit et vous maintient sous pression. Toutefois, on peut penser qu'"Hunting Eyes" est peut-être un peu trop proche de son cousin "The Bosom Of Wisdom And Madness" même si l'aspect plus mélodique de l'un permet de ne pas en faire une pale copie mais le groupe semble avoir choisi l'option un titre rapide à base de blasts en continu enchainé à un titre plus mid-tempo faisant ressortir la facette la plus Heavy des Finlandais. Alors si le groupe parvient à garder une unité et une intensité grâce à la qualité des morceaux, la ficelle est un peu grosse et l'effet de surprise ne vient jamais réellement.

Ceux qui suivent la discographie des Finlandais depuis un moment seront frappés par le pas en avant réalisé au niveau de la production, le chant de Profundis est certes un peu plus répandu mais l'impact est plus violent et crade, les guitares sont bien mieux équilibrées avec le reste de même que cette batterie qui bénéficie là d'une véritable production, une nouvelle fois plus standard mais plus audible également, ce qui laisse transparaître quelques hésitations bienvenues comme sur "Wake Of The Compassionate" au rythme à base de caisse claire dynamique. C'est une orientation qui peut permettre à SARGEIST de toucher un public un peu plus large en espérant que ça ne le coupe pas de sa base, ce serait vraiment dommage tant cet album s'inscrit, musicalement, dans la continuité de son prédecesseur, comme quoi l'habit peut faire le moine !

Par contre, sortie de là, c'est bien le seul véritable "reproche" que l'on pourrait faire à cet album qui replace clairement SARGEIST sur la scène Black Metal Scandinave, même si l'abondance de groupe dans cette veine pourrait jouer en sa défaveur, n'oublions pas que si ces derniers sont là c'est bien parce que les Finlandais ont, il y a 20 ans, donné de la noirceur à une scène Black Metal qui s'orientait vers le Symphonique. La version vinyle devrait prochainement arriver, les plus impatients pourront patienter avec la version CD ou digitale.

Track-list :

  1. Psychosis Incarnate
  2. To Wander the Night's Eternal Path
  3. The Bosom of Wisdom and Madness
  4. Death's Empath
  5. Hunting Eyes
  6. Her Mouth Is an Open Grave
  7. Unbound
  8. Blessing of the Fire-Bearer
  9. Wake of the Compassionate
  10. Grail Of The Pilgrim

Facebook


par Simony le 19/11/2018 à 08:00
89 %    298

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


High Command

Beyond the Wall of Desolation

Poppy

I Disagree

7 Weeks

Sisyphus

Engulf

Transcend

Witchgrove

Goetic Songs

Aerodyne

Damnation

Assassin's Blade

Gather Darkness

Heathen

Evolution In Chaos

Kmfdm

Paradise

Elfika

Secretum Secretorum

Cult Of Erinyes

Æstivation

Gregg Rolie

Sonic Ranch

Haunt

Mind Freeze

Hellish Grave

Hell No Longer Waits

Hunting Horror

Cult[ist]

Slashers

Slashers

Leopardeath

Setsugetsufuuka

Denman

Raw Deal

Melechesh + W.E.B. + Selvans

RBD / 21/01/2020
Black Death Metal

Godspeed You ! Black Emperor

RBD / 25/11/2019
Drone

BEHIND THE DEVIL #12 Interview avec David de SHARE YOUR PAIN RECORDS

L'Apache / 20/11/2019
Depressive Black Metal

Concerts à 7 jours

Gloryhammer + Nekrogoblikon + Wind Rose

28/01 : Le Trabendo, Paris (75)

Gloryhammer + Nekrogoblikon + Wind Rose

29/01 : Le Metronum, Toulouse (31)

+ Father Merrin + Ataraxie

31/01 : Le Klub, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Pas particulièrement convaincu. Peut-être à ré écouter...


J'ai pas tenue plus d'une minute, pourtant comme bien d'autres parmi nous je suis plutôt éclectique et assez bon public, mais là je suis comme les mecs dans le clip, c'est ennuyeux...


"le premier vecteur d’appréciation d’une œuvre, c’est sa capacité à déranger et à bousculer."
Ah bon ?
Si Bach avait su ça il se serait pas fait chier avec ses contrepoints


C'est effectivement très court, mais ça semble bien sonner à mes oreilles de néo-amateur du groupe. J'attends la suite !


Superbe pochette !!


Comme toi Fabrice, et billet en poche.


Trop peut pour ce faire une idée, bon ça ressemble a du Nightwish classique, on va devoir encore attendre.


Initiative à supporter !


J'veux les voir a Avignon.


RIP il rejoint son fils perdu trop tôt.


+1 j'aurai bien fait les deux... du coup ce sera Testament et compagnie pour moi


YOTH IRIA : avec des anciens de ROTTING CHRIST et NECROMANTIA.


Sympa, cette brochette. Bon, un peu déçu par le SDI. Assassin, à ne pas confondre avec l'Allemand. Sympa, vu l'exotisme de la chose.


Le même jour qu'Exodus/Testament/Death Angel à Toulouse. Quel dommage !


Vivement leur prochain album !


Je les avais vus en 2012 sur une affiche anthologique, c'était bien Heavy et mélodique sur les bords.


Pareil, un grand album, comme tous les Heathen ! L'inédit vaut-il l'achat, pour ceux qui ont déjà l'album d'origine ?


'Victims of deception' est excellent !! Un groupe sous-estimé. J'en veux pour preuve la faible affluence devant la scène lors de leur passage au Hellfest. Mais, ayant déjà ce nouvel album (tout de même initialement paru en 2010), j'aimerais savoir ce que vaut l'inédit. Cela dit, ce disque, c'e(...)


Mon petit chouchou " Dark Night (of the Soul) " que j'écoute en boucle. superbe !


J'avais découvert le groupe avec cet album et grace à M6 oui oui !!! Avec la diffusion du clip de lands of tears le dimanche soir après ou avant le film coquin