La bête sombre sommeillait au delà des sentiers, nul ne l'avait vue récemment. D'abord seule, elle se bâtit une petite meute qui enfanta notamment Feeding The Crawling Shadows, mais cela était en 2014 Monsieur, autant dire une éternité et puis la bête se retrouva de nouveau seule. Pourtant, HORNA nous permettait de garder un contact avec Shatraug, le guitariste qui dans l'ombre, à l’abri des regards, redonnait des forces à son monstre créé il y a 20 ans déjà. Et puis c'est là un rythme finalement assez normal pour le groupe qui n'a jamais enchainé les albums dans un laps de temps assez court. C'est donc avec VJS (NIGHTBRINGER, ADAESTUO) à la guitare, Abysmal (ex-IC REX, SATURNIAN MIST) à la basse, Gruft (DESOLATE SHRINE, PERDITION WINDS) et Profundis (DESOLATE SHRINE, ex-SACRILEGIOUS IMPALEMENT) au chant, qu'Unbound, le cinquième album de SARGEIST est enregistré en Finlande entre Tampere et Helsinki. 

Longtemps le groupe Finlandais a trouvé un certain écho auprès d'une scène Black Metal assez confidentielle, à l'image d'un FUNERAL MIST par exemple, connu et reconnu mais pas encore une notoriété rassembleuse. Vous l'aurez compris cet Unbound est taillé pour changer la donne et cela débute avec "Psychosis Incarnate", un lead efficace sert de fil rouge à ce morceau d'ouverture où la voix se fait déchirante, cet aspect cradingue n'est d'ailleurs pas sans rappeler leurs homologues Suédois cités plus haut ou de GRAFVITNIR dont j'ai déjà eu l'occasion de vous parler ici même. La voix suit une rythmique que seul Profundis entend donnant une dynamique unique à ce Black Metal qui prend aussi une voix moins criarde sur certains passages ("To Wander The Night's Eternal Path") pour un aspect plus rentre dedans assez brutal.

"The Bosom Of Wisdom And Madness" se fait plus ambiancé que les 2 titres précédant, indiquant une volonté de faire voyager l'auditeur dans des abîmes bien sombres, là encore la voix plus clamée de Profundis fait mouche, sans pour autant faire retomber la pression qui règne sur cet album et qui reprend une couleur bien plus brutale sur "Death's Empath", d'une efficacité très directe. Alors bien entendu, on comprend très vite où SARGEIST veut nous emmener, et il y parvient sans mal, avec des titres très bien construits, une production massive mais encore organique et naturelle qui n'omet pas les mediums pour mettre en valeur les leads continus qui jonchent cette galette et une reverb' sur la voix qui donne une profondeur à l'ensemble qui vous saisit et vous maintient sous pression. Toutefois, on peut penser qu'"Hunting Eyes" est peut-être un peu trop proche de son cousin "The Bosom Of Wisdom And Madness" même si l'aspect plus mélodique de l'un permet de ne pas en faire une pale copie mais le groupe semble avoir choisi l'option un titre rapide à base de blasts en continu enchainé à un titre plus mid-tempo faisant ressortir la facette la plus Heavy des Finlandais. Alors si le groupe parvient à garder une unité et une intensité grâce à la qualité des morceaux, la ficelle est un peu grosse et l'effet de surprise ne vient jamais réellement.

Ceux qui suivent la discographie des Finlandais depuis un moment seront frappés par le pas en avant réalisé au niveau de la production, le chant de Profundis est certes un peu plus répandu mais l'impact est plus violent et crade, les guitares sont bien mieux équilibrées avec le reste de même que cette batterie qui bénéficie là d'une véritable production, une nouvelle fois plus standard mais plus audible également, ce qui laisse transparaître quelques hésitations bienvenues comme sur "Wake Of The Compassionate" au rythme à base de caisse claire dynamique. C'est une orientation qui peut permettre à SARGEIST de toucher un public un peu plus large en espérant que ça ne le coupe pas de sa base, ce serait vraiment dommage tant cet album s'inscrit, musicalement, dans la continuité de son prédecesseur, comme quoi l'habit peut faire le moine !

Par contre, sortie de là, c'est bien le seul véritable "reproche" que l'on pourrait faire à cet album qui replace clairement SARGEIST sur la scène Black Metal Scandinave, même si l'abondance de groupe dans cette veine pourrait jouer en sa défaveur, n'oublions pas que si ces derniers sont là c'est bien parce que les Finlandais ont, il y a 20 ans, donné de la noirceur à une scène Black Metal qui s'orientait vers le Symphonique. La version vinyle devrait prochainement arriver, les plus impatients pourront patienter avec la version CD ou digitale.

Track-list :

  1. Psychosis Incarnate
  2. To Wander the Night's Eternal Path
  3. The Bosom of Wisdom and Madness
  4. Death's Empath
  5. Hunting Eyes
  6. Her Mouth Is an Open Grave
  7. Unbound
  8. Blessing of the Fire-Bearer
  9. Wake of the Compassionate
  10. Grail Of The Pilgrim

Facebook


par Simony le 19/11/2018 à 08:00
89 %    160

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Damantra

Broken

Walls Of Blood

Imperium

Terre

Terre

Pristine

Road Back To Ruin

Tytus

Rain After Drought

Palehørse

Palehørse

Statement

Force Of Life

Cara Neir

Part III - Part IV

Project For Bastards

Project For Bastards

Aftermath

There Is Something Wrong

Nostromo

Narrenschiff

Charge

Ain’t The One

Herod

Sombre Dessein

(false) Defecation

Killing With Kindness

Rosy Vista

Unbelievable

Gorgon

Elegy

Parad1gm

Parad1gm

Laceration

Remnants

Misanthrope Tournée des 30 ans / Sphaera

Simony / 21/04/2019
Gothic Death Metal

SOEN + GHOST IRIS + WHEEL - Backstage By The Mill - Paris

Kamel / 20/04/2019
Backstage By The Mill

Orphaned Land + Subterranean Masquerade

RBD / 18/04/2019
Folk Metal

Crippled Black Phoenix I Villingen-Schwenningen

Simony / 16/04/2019
Cold Wave

EVERGREY - Le Gibus - Paris

Kamel / 15/04/2019
Evergrey

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Jus de cadavre + 1.
Et absolument pour tout ce que tu en dis...
(Sauf que moi j'y ai tout de même fait mon hajj en 2006)


Jamais fais le Wacken, et je ne le ferais sans doute jamais... Pourtant c'était la Mecque ce fest pour moi il y a des années, le truc que chaque metalleux se devait de faire au moins une fois ! Mais aujourd'hui j'en ai plutôt une image vieillote, un fest qui n'évolue pas, qui ne cherche pas à i(...)


Ca sent la revanche !!


(suite et fin)
Mais malheureusement, comme le dit très bien Simony "l'auto-parodie et la surenchère du groupe, et notamment de son chanteur S.A.S de L'Argilière a eu raison de bien des Metalheads qui ont vu en eux un bouc émissaire parfait".
C'est exactement ça en ce qui me concerne(...)


Jamais accroché à ce groupe :
Bien trop Prog et "branlette" pour moi.
Pour autant, je respecte beaucoup la formation pour ce qu'elle est aussi :
Des gars intègres, dans une recherche musicale constante, qui mènent leur barque contre vents et marrées depuis un sacré bout de te(...)


??? ??? ???
C'est seulement maintenant qu'ils annoncent des groupes présents pour août prochain ?!?!
Si oui, c'est vraiment se foutre de la gueule du monde.
Alors, j'ai bien conscience que les billets sont déjà tous vendus depuis des lustres et que le futur public n'a donc aucu(...)


Non cela semble être l'image choisie pour illustrer le trailer, mais sait-on jamais...


C'est ça la pochette ?


Enorme ce 1er Testament.
Avec une prod bien plus écoutable que celle du 1er Exodus, par exemple !


Merci. Sympa de voir que le groupe, en plus, pond toujours des albums de grande qualité comme le petit dernier.


Ah oui, quand même...


De la dentisterie au marteau piqueur ! Un bonheur !


RIP grand musicien.


Bah c'est une pochette de Prog quoi...


Cette pochette est comment dire ... ... ...


C'est une histoire de dingue là... Je comprend pas trop le but de ce genre d'arnaque en fait... C'est pas en vendant 3 albums de groupes totalement underground qu'on fait du fric bordel !?


Une plus grande exposition à l'internationale tout simplement. Si ça marche, l'aspect financier suivra mais ce ne sera qu'une conséquence indirecte. La médiatisation prime avant tout. Pour ce qui est de leur revendication comme tu dis, si tu regardes les commentaires de cette new sur leur facebo(...)


Sans compter le fait que les mecs de Metal Bastard Enterprises (Oliver et ralf Schaffelhuber) sont ceux qui ont fait le célèbre label rip off Turbo records/Turbo Music ! mais aussi Braincrusher records, Metal age, sont aussi ceux qui ont fait un label qui sortait des groupes de RAC néo nazi nom(...)


Oui Goughy, ce sont clairement des classiques, c'est indiscutable.
Loin de moi l'idée de descendre les albums qui ont précédé ce Russian.
Je voulais dire que les journalistes avaient un peu eu tendance à les faire passer pour les "seuls" classiques des allemands. Et c'est vrai qu'Ac(...)


Je suis bien content que quelqu'un aie pu y aller. Je suis encore vert que la date dans le Midi ait été annulée deux jours avant, je la guettais depuis des mois, réservation et tout... C'est la deuxième fois que je rate Soft Kill notamment sur annulation.