Agnostic Front + Dys

Agnostic Front, Dys

Secret Place, St Jean De Védas (France)

du 09/07/2017 au 09/07/2017

Chaque été, la TAF propose son festival "See You in the Pit", qui est précisément un cycle de plateau HardCore étalé sur deux mois. Agnostic Front est une tarte à la crème de la programmation de la salle, ils doivent venir à peu près chaque année, dès qu'ils mettent le pied en Europe. Comme je restais sur le souvenir d'une performance mitigée au Rockstore en 2007, je n'ai pas participé aux nombreuses occasions qui ont suivi. Cette fois, après un mois sans pouvoir rien faire et ayant dû même sacrifier System of A Down aux arènes (c'était un peu raté paraît-il donc moins de remords), j'ai voulu donner une seconde chance à l'ultime légende vivante du NYHC, dans une salle plus compacte.

Les Coreux sont fidèles et la régularité des passages n'entame pas leur envie. Le public était là, même si assez peu étaient passés par la prévente. Mais avec deux groupes seulement, ce n'était pas la peine de se précipiter dès l'ouverture du portail en tôle ondulée. Dans la moiteur lourde étouffant la cour, je me sentais légèrement décalé avec mes cheveux, mon t-shirt de Death Metal choisi trop vite et mon petit corps frêle vierge de tout tatouage ni piercing quelconque… Les deux groupes avaient apporté leur merch'.


DYS est un vieux groupe emblématique de la scène de Boston, dont la présence confirmait que les vieilles bisbilles entre les scènes des deux villes sont bien loin maintenant – taper  ensemble sur les Californiens, ça rapproche. Leur HC est effectivement bien à l'ancienne, très Punk Pop avec ce que cela implique de mélodie. Le chanteur maîtrise le français, ce qui lui a permis de faire passer encore mieux certaines explications de titres, sur des thèmes classiques du HardCore avec parfois des métaphores inattendues (la construction d'une église…) et l'emploi de "you know" à la place de chaque virgule. Malheureusement le collectif semble bien fatigué, l'interprétation molle et le batteur assez limité ne pouvaient pas emballer l'assistance, pourtant assez fournie et polie pour rester tout le long du set. Chacun se contenta de bouger un peu à sa place tandis que la set list plongeait de plus en plus dans le passé du groupe, jusqu'à l'avant-dernier titre qui déclencha enfin quelques coups d'épaule.

C'est très gênant de devoir être juste envers un groupe de gens sympathiques qui affiche trente-cinq ans d'engagement, mais on avait vu des premières parties plus captivantes.


AGNOSTIC FRONT, comme un autre père fondateur d'une autre scène, débarquait sur la bande-son de "The Good, the Bad and the Ugly" (mais l'extrait le plus célèbre). Excité, Vinnie Stigma sautait sur place en brandissant sa célèbre guitare arborant son nom en grand au dos et se signe même dans les dernières secondes de l'introduction (l'agnostique n'est pas l'athée…). La tournée couronnant l'anniversaire du groupe, le gang attaqua à fond un chapelet de tubes immortels. Comme ça, même moi j'avais l'impression de bien connaître le répertoire du groupe ! Au début les vocaux de Miret étaient pourtant encore moins audibles que sur album, et les chœurs bien plus avantageusement mixés.

AxFx tisse des liens forts et il n'est pas surprenant que Stigma aie rapidement rendu hommage à Fify, maître des lieux qui les a conviés tant de fois, comme il encourageait individuellement les moshers du pit, parvenu cette fois à ébullition instantanément, lorsqu'ils passaient à sa portée, sans oublier les trois mots de français universels. Plus à la blague, Miret retrouvait assez vite un mixage décent et préférait ne pas éterniser les pauses, en se limitant essentiellement à des harangues percutantes de routard intouchable des scènes. Clairement, le groupe est mieux à l'aise dans une petite salle que dans des dimensions même moyennes comme celle de ma première rencontre. Le pit était déchaîné de "My Life – My Way" à "Crucified" en passant par "For my Family". L'air de rien le quintet joue au poil, aussi bien qu'en studio en y ajoutant une envie belle à voir après tant d'aventures. Roger invita le public à chanter et bisser "Happy Birthday" pour son batteur, avant d'enchaîner aussitôt le chœur de "Gotta Go", effet garanti ! Un membre de Madball vint participer à un titre, avec sa casquette et ses cheveux longs je n'ai pas su le reconnaître, c'était peut-être Freddy Cricien, (vrai) petit frère, en personne… à ce niveau de proximité du cœur de ce qu'est le NYHC c'était bien possible. Quand Stigma fait le gorille musclé il est premier degré, mais c'est tellement le noyau de l'esprit HC old-school. En trois quarts d'heure, tout était dit et une reprise de "Blitzkrieg Pop" dédiée à chacun des (faux) frères Ramones acheva l'assistance rincée sur une touche de bonne humeur. Nous laissant sonnés sous une musique incongrue, le groupe se dispersa en un instant.


Evidemment je ne regretterai pas d'avoir vu ce dinosaure dans sa pleine mesure. Effacé le vieux souvenir ingrat ! Sans forcément profiter du reste du cycle, totalement HC, c'était une excellente préparation pour le festival de cet été. D'ailleurs, saluons celui qui était là après avoir fait un aller-retour en 24 heures à l'Obscene Extreme, juste pour une journée.


par RBD le 12/07/2017 à 08:12
   507

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : ASSHOLE

Jus de cadavre 17/01/2021

Vidéos

Eluveitie + Korpiklaani 2010

RBD 08/01/2021

Live Report

Sélection Metalnews 2020 !

Jus de cadavre 01/01/2021

Interview

Welcome To My Nightmare

mortne2001 26/12/2020

From the past

IXION : entretien avec Julien

JTDP 16/12/2020

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gargan

Demis a quand même sorti un album sobrement intitulé 666 avec les aphrodite's child, donc respect.

22/01/2021, 21:43

asar

Demis Roussos is back.

22/01/2021, 21:07

David

Hé oui ! Et je m'en suis aperçu à quel moment ? après les 17H que la vidéo a pris pour être en ligne !!Disons que je rends hommage aux dyslexiques qui aiment le death metal !!

22/01/2021, 21:05

Invité

Putain Napalm ils signent pas que du bon... Là ça sent le désir de faire une Konvent mais dans le Thrash et pour le moins, on peut dire que c'est loupé !

22/01/2021, 18:35

Moshimosher

Pour ma part, je dois avouer que, n'ayant que le premier mini-album et les deux albums suivants, Moonspell, que j'ai pu apprécier (et apprécie toujours pour ce qui est des albums que j'ai... surtout Wolfheart), n'est pas vraiment resté à porté(...)

22/01/2021, 13:33

Gargan

Un petit côté Hecate Enthroned, le truc qui aurait du sortir vers 97/98.

22/01/2021, 08:04

Simony

C'est triste mais je ne trouve plus rien d'intéressant chez MOONSPELL, cela m'apparaît comme un encéphalogramme plat. Première déception 2021 !

22/01/2021, 07:51

JTDP

Yes, excellent ! Pressé d'en écouter plus !!   

22/01/2021, 00:39

Chemikill

Nan mais je suis d'accord, les riffs et la voix sont biens, mais... passez une oreille sur le solo sérieux.... ça ferait débander un mammouth.

21/01/2021, 20:09

KaneIsBack

Que c'est bon, ce son ! Le Doom/Death est un des genres de metal que je préfère, mais c'est plutôt dur d'en trouver (surtout du bon). Encore une belle découverte !

21/01/2021, 19:19

Jus de cadavre

Ah putain ouais   ! Y en a qui se sont fait sucrer leur vidéo pour moins que ça je pense sur YT !

21/01/2021, 18:06

Simony

Et c'est marqué "To Be Continued..."

21/01/2021, 17:42

Gargan

Vraiment bien foutu, que ce soit au niveau des paysages sonores que de la prod. Je me bois bien écouter ça sur un beau vinyl, installé dans un chesterfield râpé, faisant tournoyer gentiment un cognac dans son verre, le lévrier à poils ras m'app(...)

21/01/2021, 16:54

Moshimosher

J'ai le teddy bear plein de shrapnels ! Perso, ça me plaît ! 

21/01/2021, 16:49

Baxter

Réponse de Roseline : Cest quoi ce truc de sauvage, je comprends rien, par contre je sais que j'ai ordre de dire non, non ,non car le médicale buisness désire étendre son marché jusqu’à fin 2021, le temps de se goinfrer un peu encore pu(...)

21/01/2021, 14:31

Kairos

Oui certe le mot est mal choisi mais ça ne change pas grand chose

21/01/2021, 12:52

tonculpueducul

Une tentative de coup d'état... on était plus proche du cirque Pinder que d'un putsch.

21/01/2021, 12:45

tonculpueducul

A la cuisine les radasses! C'est mauvais!

21/01/2021, 12:42

Simony

Inattendu que ce groupe de la région de Nancy attérisse sur ce label. 

21/01/2021, 12:38

Seb

J'ai jamais aimé ce groupe ...

20/01/2021, 22:05