"Notre maison brûle, et nous, nous allons à un concert de Brutal Death Metal"... Ça c'est ce que Jacques Chirac aurait pu dire dans un de ses discours écolos. Si il avait été fan de Brutal Death, bien sûr... Mais ça, nous ne le saurons probablement jamais...

Oui, notre monde peut bien s’effondrer (et il le fait...), ce n'est pas mon problème. Nous, ce soir on va à la soirée "la plus intelligente de l'année !".

Pas friand du genre à la base (ceux qui me connaissent savent que mes goûts Métalliques sont plutôt "traditionnels"...), je me rends compte que je me déplace à chaque concert de Slamming Brutal Death quand il y en a dans mon coin. Si ça continue, je pourrais bientôt déchiffrer les logos des groupes du style !

Nous voici donc de retour dans ce bon vieux Mondo Bizarro de Rennes pour une soirée gutturale à souhait. Cinq groupes de Slamming Brutal Death Metal (SBDM) venus des 4 coins de l'Europe. Actuellement en tournée pour une dizaine de dates sur le vieux continent. Nous verrons seulement les trois derniers pour cause de début des concerts très tôt ce soir. Nous ratons donc les Rennais de THE LUMP et les Grecs de EMBRYECTOMY.

Ce sont les Allemands de BEGGING FOR INCEST qui commencent quand nous arrivons. Une seule guitare, même pas de basse (c'est récurent dans le genre), un "chanteur" jovial et un batteur. Aucune surprise dans le style pratiqué, je n'accroche pas plus que ça au set des Allemands, très standard et pas très carré qui plus est. C'est plutôt gênant quand on joue ce type de Metal qui demande justement d'être très propre à défaut d'être technique. Le son de gratte n'est de plus pas si féroce que ça et c'est bien dommage. Le chanteur s'en sort bien par contre, mais bon... Dans le style ils sont tous plus ou moins très bons. On retiendra juste son rire bien gras entre certains morceaux. On est en tout cas bien loin des pointures du genre avec BEGGING FOR INCEST.

Les choses vont changer du tout au tout avec le groupe suivant : KORPSE. Les hollandais jouent eux aussi du SBDM classique, mais avec une petite touche Death / Brutal Death à l'ancienne. Du moins dans certains riffs. N'exagérons rien non plus, pas de trace de Death Suédois de la grande époque. Le son est de plus assez organique pour le genre et moi, ça me parle un peu plus. Gros son de basse bien saturé et chant très guttural là aussi, mais plus hargneux et vindicatif peut-être que pour d'autres. Bien entendu nous avons le droit à un paquet de Mosh-parts Slam bien malades et écrasantes qui se ressemblent toutes, mais ça fait carrément son effet... Et c'est bien le but du style. Les gens présents ne demandent pas autre chose. Le chanteur et les musiciens sont en outre complétement déchainés et ça suent très rapidement à grosses gouttes ! Ça aussi cela rend le show plus agréable à regarder que pour certains où il ne se passe absolument rien sur scène. Pour vous donner une idée de leur musique : prenez le ABORTED le plus vénère, multipliez la violence par 2, ajoutez un soupçon de INGESTED, sans les parties Deathcore. Rajoutez les fameuses Slam parts, et voilà. Servir chaud et humide. C'était très bon !


Le dernier groupe nous vient d'un pays qu'on a du mal à situer sur une carte : la Biélorussie. EXTERMINATION DISMEMBERMENT bénéficie déjà d'un statut bien enviable au sein de la scène SBDM pour son jeune âge (leur dernier méfait en date fût album de l'année pour certains médias spécialisés dans le genre, etc...). Le groupe de Minsk ne s'est pourtant formé qu'en 2009 et n'a sorti que 2 albums... Mais ils ont tout compris au style qu'ils pratiquent : tout pousser au maximum. Les gens veulent de l'ultra brutal ? des vocaux immondes ultra gutturaux, des Slam parts très, très lourdes et des drop bass (les gros "bouuuum" balancés dans les enceintes sur les parties très... lourdes). Eh bien, allons y alors ! Et ça fonctionne plutôt pas mal pour le genre. Je suis moins fan de mon coté que le groupe précédent mais le public est lui conquis d'avance. Le public d'ailleurs, quasiment en transe durant les nombreuses et énormes Mosh/Slam parts, est littéralement plié en deux dans la fosse, en rythme avec la musique. Chose que je ne vois jamais ailleurs que dans les concerts de Slamming BDM. Si on regardait ce spectacle sans le son, on assisterait à un bien étrange rituel. Une sorte de danse tribale et cathartique venue du fond des âges ! On ne va pas faire de l'anthropologie, mais c'est toujours assez rigolo à voir... Dans les parties plus rapides, même si ce n'est pas le pit le plus viril de l'année, la fosse est bien mouvementée. Et nous avons le droit à un beau foutoir par moment. Les circle-pit et autres slams (et même des walls of death) s’enchaînent sans temps mort. Le groupe est très carré et en place et met tout en œuvre pour maximiser son efficacité. Dommage que les musiciens ne bougent pas plus que ça sur scène par contre. Musicalement j'ai pensé parfois au Allemands de CYTOTOXIN. Les Biélorusses terminent leur concert par un morceau que les fans ont l'air de bien connaître (Survival, si j'ai bien compris...) car ils l'acclament quand il est annoncé... Le Raining Blood du SBDM ?

On quitte les lieux bien heureux d'avoir reçu notre dose de brutalité. Merci à l'asso Neuronoise de continuer à se décarcasser pour faire vivre la scène extrême dans notre coin.


par Jus de cadavre le 25/05/2018 à 08:54
   145

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Abortion

All You Need Is Hate (2017-2018)

Hostia

Hostia

Motor City Mayhem

Shitfaced and Outta Luck

Injector

Stone Prevails

Human Cull

Revenant

Nervosa

Downfall of Mankind

Mx

A Circus Called Brazil

Panegyrist

Hierurgy

Unending Fury

Negative Peace

Infrared

Saviours

Kaya

Life Is Trivial

Monument

Hellhound

Imperium

Beyond the Stars

Zoebeast

Zoebeast

Trauma

As the World Dies

Nequient

Wolves at the Door

Discomfort

Fear

Suffocation Of Soul

Macabre Sentence

Unitra

Lock Up Your Daughters

Conviction

youpimatin / 18/06/2018
Doom Metal

Bastard Grave [SWE] / Destroyed Bastards

Simony / 15/06/2018
Death Metal

Tour-Report VERDUN : Russia Tour 2018 !

Jus de cadavre / 13/06/2018
Tournée

Young Gods + Horskh + Wheelfall + Thot

RBD / 12/06/2018
Post Rock

Welcome To Inferno I

Jus de cadavre / 08/06/2018
Death Metal

Concerts à 7 jours

Crowbar + Europe + Malemort

22/06 : Clisson, Clisson (44)

+ Meshuggah

23/06 : La Rodia, Besançon (25)

Overcharger + Meshuggah

23/06 : La Rodia, Besançon (25)

Avenged Sevenfold + Watain + Oranssi Pazuzu

23/06 : Clisson, Clisson (44)

Exodus + Plebeian Grandstand + The Bronx

24/06 : Clisson, Clisson (44)

Exodus + Sublind

26/06 : Chez Paulette, Pagney-derrière-barrine (54)

Hell Gate + Je + Anozel

29/06 : Le Riveter, Nancy (54)

Fractal Universe + Soulfly

29/06 : La Souris Verte, Epinal (88)

Photo Stream

Derniers coms

Hâte de lire ton retour sur Demolition Hammer !


Un certain Iver est le remplaçant...


Aaaah, oui l'équipe est sur place et bien évidemment c'est le programme de demain vendredi et non d'aujourd'hui jeudi... œil de lynx Humungus... œil de lynx !


(...) s le contredire hein !


Bon ITW et surtout bon groupe.
Hâte d'entendre ça moi aussi sur album avec un "vrai" son. Même si celui des deux premières réalisations était plus que convenable en ce qui me concerne.
Perso, je ne trouve pas que CONVICTION soit aussi référencé à CATHEDRAL mais bon... Si l eMa(...)


Aujourd'hui ???
Vous êtes donc si impatient que ça les gars hé hé hé !


Je les ai vues il y a deux ans. Il y avait encore de la fraîcheur. Le style n'a pas fondamentalement changé à ce que je vois, ce thrash à l'allemande un peu kitsch.


Ah le blaireau que je suis... en effet 18€ c'était plus que donné. Merci de votre vigilance cher Humungus.
En tout cas, possible que j'y sois, affiche ultra alléchante. Et pour ceux qui veulent plus d'infos sur ce fest, rendez-vous en page agenda concerts.


Erratum cher Simony :
18 euros la place... Si seulement !
Le billet est à environ 35 euros. Ce qui est déjà peu au vu de la programmation.
J'en profite d'ailleurs pour mettre également en exergue SADISTIC INTENT et TOXIC HOLOCAUST présents eux aussi sur ce fest.


Perso j'avais plus entendu parlé du groupe depuis The Waiting Room de 2011, j'étais persuadé que le groupe avait splitté d'ailleurs. Content de voir que ce n'est pas le cas.


Excellent, merci pour le partage. Un groupe qui a su se créer sa propre identité. J'aime beaucoup ce dernier album


Je vais aller découvrir ça sans faute ! Du Doom trad ça cours pas les rues en France !


Certainement la meilleure affiche que ce fest n'ait jamais connue...


Doivent être content les gars...
Exactement ce qu'ils recherchent depuis des années :
Le mainstream...
Et donc les ventes...
Et donc la tune.


ISON pas honte !


Fut un temps où une expédition punitive plus tard largement romancée dans un bouquin aurait été menée ! Hi hi hi


"Merci de m’avoir lu"...
Merci d'avoir écrit surtout !
J'adore vraiment toutes ces histoires de tournées in situ.
Alors groupes de France et de Navarre, n'hésitez surtout pas à suivre le conseil de grinder92... ... ...


mouais... pour un groupe de black je pensais que ce genre de problémes se réglaient directement entre eux via un bon coup de surin et pas par label et avocats interposés. Tout fout l'camp ma bonne dame !


lamentable d'associer le metal à cette daube de jeu video... désolant


Les copains ! Cela fut encore bien plus folklorique que les échos que j'ai eu de vive voix.