"Notre maison brûle, et nous, nous allons à un concert de Brutal Death Metal"... Ça c'est ce que Jacques Chirac aurait pu dire dans un de ses discours écolos. Si il avait été fan de Brutal Death, bien sûr... Mais ça, nous ne le saurons probablement jamais...

Oui, notre monde peut bien s’effondrer (et il le fait...), ce n'est pas mon problème. Nous, ce soir on va à la soirée "la plus intelligente de l'année !".

Pas friand du genre à la base (ceux qui me connaissent savent que mes goûts Métalliques sont plutôt "traditionnels"...), je me rends compte que je me déplace à chaque concert de Slamming Brutal Death quand il y en a dans mon coin. Si ça continue, je pourrais bientôt déchiffrer les logos des groupes du style !

Nous voici donc de retour dans ce bon vieux Mondo Bizarro de Rennes pour une soirée gutturale à souhait. Cinq groupes de Slamming Brutal Death Metal (SBDM) venus des 4 coins de l'Europe. Actuellement en tournée pour une dizaine de dates sur le vieux continent. Nous verrons seulement les trois derniers pour cause de début des concerts très tôt ce soir. Nous ratons donc les Rennais de THE LUMP et les Grecs de EMBRYECTOMY.

Ce sont les Allemands de BEGGING FOR INCEST qui commencent quand nous arrivons. Une seule guitare, même pas de basse (c'est récurent dans le genre), un "chanteur" jovial et un batteur. Aucune surprise dans le style pratiqué, je n'accroche pas plus que ça au set des Allemands, très standard et pas très carré qui plus est. C'est plutôt gênant quand on joue ce type de Metal qui demande justement d'être très propre à défaut d'être technique. Le son de gratte n'est de plus pas si féroce que ça et c'est bien dommage. Le chanteur s'en sort bien par contre, mais bon... Dans le style ils sont tous plus ou moins très bons. On retiendra juste son rire bien gras entre certains morceaux. On est en tout cas bien loin des pointures du genre avec BEGGING FOR INCEST.

Les choses vont changer du tout au tout avec le groupe suivant : KORPSE. Les hollandais jouent eux aussi du SBDM classique, mais avec une petite touche Death / Brutal Death à l'ancienne. Du moins dans certains riffs. N'exagérons rien non plus, pas de trace de Death Suédois de la grande époque. Le son est de plus assez organique pour le genre et moi, ça me parle un peu plus. Gros son de basse bien saturé et chant très guttural là aussi, mais plus hargneux et vindicatif peut-être que pour d'autres. Bien entendu nous avons le droit à un paquet de Mosh-parts Slam bien malades et écrasantes qui se ressemblent toutes, mais ça fait carrément son effet... Et c'est bien le but du style. Les gens présents ne demandent pas autre chose. Le chanteur et les musiciens sont en outre complétement déchainés et ça suent très rapidement à grosses gouttes ! Ça aussi cela rend le show plus agréable à regarder que pour certains où il ne se passe absolument rien sur scène. Pour vous donner une idée de leur musique : prenez le ABORTED le plus vénère, multipliez la violence par 2, ajoutez un soupçon de INGESTED, sans les parties Deathcore. Rajoutez les fameuses Slam parts, et voilà. Servir chaud et humide. C'était très bon !


Le dernier groupe nous vient d'un pays qu'on a du mal à situer sur une carte : la Biélorussie. EXTERMINATION DISMEMBERMENT bénéficie déjà d'un statut bien enviable au sein de la scène SBDM pour son jeune âge (leur dernier méfait en date fût album de l'année pour certains médias spécialisés dans le genre, etc...). Le groupe de Minsk ne s'est pourtant formé qu'en 2009 et n'a sorti que 2 albums... Mais ils ont tout compris au style qu'ils pratiquent : tout pousser au maximum. Les gens veulent de l'ultra brutal ? des vocaux immondes ultra gutturaux, des Slam parts très, très lourdes et des drop bass (les gros "bouuuum" balancés dans les enceintes sur les parties très... lourdes). Eh bien, allons y alors ! Et ça fonctionne plutôt pas mal pour le genre. Je suis moins fan de mon coté que le groupe précédent mais le public est lui conquis d'avance. Le public d'ailleurs, quasiment en transe durant les nombreuses et énormes Mosh/Slam parts, est littéralement plié en deux dans la fosse, en rythme avec la musique. Chose que je ne vois jamais ailleurs que dans les concerts de Slamming BDM. Si on regardait ce spectacle sans le son, on assisterait à un bien étrange rituel. Une sorte de danse tribale et cathartique venue du fond des âges ! On ne va pas faire de l'anthropologie, mais c'est toujours assez rigolo à voir... Dans les parties plus rapides, même si ce n'est pas le pit le plus viril de l'année, la fosse est bien mouvementée. Et nous avons le droit à un beau foutoir par moment. Les circle-pit et autres slams (et même des walls of death) s’enchaînent sans temps mort. Le groupe est très carré et en place et met tout en œuvre pour maximiser son efficacité. Dommage que les musiciens ne bougent pas plus que ça sur scène par contre. Musicalement j'ai pensé parfois au Allemands de CYTOTOXIN. Les Biélorusses terminent leur concert par un morceau que les fans ont l'air de bien connaître (Survival, si j'ai bien compris...) car ils l'acclament quand il est annoncé... Le Raining Blood du SBDM ?

On quitte les lieux bien heureux d'avoir reçu notre dose de brutalité. Merci à l'asso Neuronoise de continuer à se décarcasser pour faire vivre la scène extrême dans notre coin.


par Jus de cadavre le 25/05/2018 à 08:54
   204

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Black Phantom

Expiration Date

Fullminator

Crackattack

Benighted

Dogs Always Bite Harder Than Their Master

Black Paisley

Perennials

Disgrace And Terror

Age of Satan

Bogue Brigade

Ruinous Behavior

Lioncage

Turn Back Time

The Cruel Intentions

No Sign of Relief

Void

Jettatura

Cauldron

New Gods

Tony Mitchell

Beggars Gold

Bosse-de-nage

Further Still

Attan

End Of

Whisker Biscuit

Kill For Beer

Morbid Messiah

Demoniac Paroxysm

Daniel Trigger

Right Turn

Black Viper

Hellions Of Fire

Ink

Whispers Of Calliope

Cultural Warfare

Warmageddon

Satan

Cruel Magic

Hangman's Chair + SBRBS / Live-report Rennes

Jus de cadavre / 09/10/2018
Stoner Doom

Voïvod + Bio-Cancer + Hexecutor

RBD / 06/10/2018
Mosh

Interview VOÏVOD - Daniel "Chewy" Mongrain

mortne2001 / 02/10/2018
Daniel Mongrain

Bloodshed Festial - Jour 2

Mold_Putrefaction / 02/10/2018
Breakcore

Bloodshed Festival - Jour 1

Mold_Putrefaction / 01/10/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

Elder + Wo Fat + Sasquatch

18/10 : Le Glazart, Paris (75)

+ Moonreich + Schammasch

19/10 : Cellier De Clairvaux, Dijon (21)

Photo Stream

Derniers coms

Les mêmes que sur l'album de Nader Sadek, avec Vincent à la place de Tucker... Curieux d'écouter ça, perso.


Ouais, ben ce second album est quand même carrément moins bon que leur premier... En même temps l'attente était énorme après le "buzz" de Devoid Of Light !


Un mec en veste en jean sans manches, à dit « ha ha » il parait...


Hé mais faut arrêter les gars, j'ai pénétré personne moi vous me prenez pour qui? :)


Superbe chronique, bein écrite et qui rassemble bien toutes les impressions du disque ! J'adhère à fond ! Merci d'avoir mis en avant BLACK PAISLEY !


Il sonne bien Suédois ou Néerlandais pour du Death Québécois, ça change.


Et bien rassures-toi RBD, ton report est à peine "moins pénétrant que celui d'un Mortne2001"...
Vraiment...
Bravo donc.


Oui, je pense que le groupe aussi ! Une galère interminable j'ai cru comprendre !


Affiche pas mal aussi hâte de voir AORLHAC et DARKESTRAH.....


En plus c'est une belle affiche ce lundi....


Les festivals estivaux sont internationaux en termes de fréquentation, et je trouve curieux que tu le découvres juste cette année Jefflonger. Et c'est bien parce que le grand public n'a pas cette "culture métal" que Mr Barbaud a réalisé quelque chose que personne n'avait su faire avant lui en (...)


Tellement content que cet album sorte enfin ! :)


Bonne nouvelle ça !


miam ! ca tartine bien comme il faut on va se regaler lundi !


Record battu donc, cela en est ahurissant, je ne vais pas employer le terme "ridicule" on me traitera de aigri, alors que je m'éclate chaque année ou j'y vais. Tant mieux pour l'orga et ceux qui ont pû se procurer le sésame. Otez moi d'un doute, le France est-elle devenu terre du Metal ? bon c'(...)


J'ai l'impression que Jaime Gomez Arellano à juste trouvé le potard des médiums...


Je me souviens qu'en 2007 les mauvaises langues disaient "ça ne marchera jamais, ce sont des amateurs". Et aujourd'hui on entend (peut-être) ces mêmes mauvaises langues critiquant le fait que ça marche trop bien. Donc j'aimerais juste comprendre quel pourrait être le bon positionnement du HF al(...)


Surprenant, ce titre, j'avais gardé le souvenir d'un premier album beaucoup plus étouffant...


@La fuite de l'enfer : j'espère VRAIMENT que le Fall Of va se relever cette année, ma première visite en 2017 m'a clairement donné envie d'y retourner ! Sinon, bah c'est cool pour le HF, même si le marché noir est déjà en pleine bourre.


C'est vraiment devenu la foire aux jambons.
Clair que cet l'évènement où l'on va désormais s'encanailler même si on ne connait que 3 groupes et demi, et encore... une chanson de chacun de ces groupes. :-)

Mais là où la com du Hellfest dit vrai, c'est qu'il y a plein d'init(...)