"Notre maison brûle, et nous, nous allons à un concert de Brutal Death Metal"... Ça c'est ce que Jacques Chirac aurait pu dire dans un de ses discours écolos. Si il avait été fan de Brutal Death, bien sûr... Mais ça, nous ne le saurons probablement jamais...

Oui, notre monde peut bien s’effondrer (et il le fait...), ce n'est pas mon problème. Nous, ce soir on va à la soirée "la plus intelligente de l'année !".

Pas friand du genre à la base (ceux qui me connaissent savent que mes goûts Métalliques sont plutôt "traditionnels"...), je me rends compte que je me déplace à chaque concert de Slamming Brutal Death quand il y en a dans mon coin. Si ça continue, je pourrais bientôt déchiffrer les logos des groupes du style !

Nous voici donc de retour dans ce bon vieux Mondo Bizarro de Rennes pour une soirée gutturale à souhait. Cinq groupes de Slamming Brutal Death Metal (SBDM) venus des 4 coins de l'Europe. Actuellement en tournée pour une dizaine de dates sur le vieux continent. Nous verrons seulement les trois derniers pour cause de début des concerts très tôt ce soir. Nous ratons donc les Rennais de THE LUMP et les Grecs de EMBRYECTOMY.

Ce sont les Allemands de BEGGING FOR INCEST qui commencent quand nous arrivons. Une seule guitare, même pas de basse (c'est récurent dans le genre), un "chanteur" jovial et un batteur. Aucune surprise dans le style pratiqué, je n'accroche pas plus que ça au set des Allemands, très standard et pas très carré qui plus est. C'est plutôt gênant quand on joue ce type de Metal qui demande justement d'être très propre à défaut d'être technique. Le son de gratte n'est de plus pas si féroce que ça et c'est bien dommage. Le chanteur s'en sort bien par contre, mais bon... Dans le style ils sont tous plus ou moins très bons. On retiendra juste son rire bien gras entre certains morceaux. On est en tout cas bien loin des pointures du genre avec BEGGING FOR INCEST.

Les choses vont changer du tout au tout avec le groupe suivant : KORPSE. Les hollandais jouent eux aussi du SBDM classique, mais avec une petite touche Death / Brutal Death à l'ancienne. Du moins dans certains riffs. N'exagérons rien non plus, pas de trace de Death Suédois de la grande époque. Le son est de plus assez organique pour le genre et moi, ça me parle un peu plus. Gros son de basse bien saturé et chant très guttural là aussi, mais plus hargneux et vindicatif peut-être que pour d'autres. Bien entendu nous avons le droit à un paquet de Mosh-parts Slam bien malades et écrasantes qui se ressemblent toutes, mais ça fait carrément son effet... Et c'est bien le but du style. Les gens présents ne demandent pas autre chose. Le chanteur et les musiciens sont en outre complétement déchainés et ça suent très rapidement à grosses gouttes ! Ça aussi cela rend le show plus agréable à regarder que pour certains où il ne se passe absolument rien sur scène. Pour vous donner une idée de leur musique : prenez le ABORTED le plus vénère, multipliez la violence par 2, ajoutez un soupçon de INGESTED, sans les parties Deathcore. Rajoutez les fameuses Slam parts, et voilà. Servir chaud et humide. C'était très bon !


Le dernier groupe nous vient d'un pays qu'on a du mal à situer sur une carte : la Biélorussie. EXTERMINATION DISMEMBERMENT bénéficie déjà d'un statut bien enviable au sein de la scène SBDM pour son jeune âge (leur dernier méfait en date fût album de l'année pour certains médias spécialisés dans le genre, etc...). Le groupe de Minsk ne s'est pourtant formé qu'en 2009 et n'a sorti que 2 albums... Mais ils ont tout compris au style qu'ils pratiquent : tout pousser au maximum. Les gens veulent de l'ultra brutal ? des vocaux immondes ultra gutturaux, des Slam parts très, très lourdes et des drop bass (les gros "bouuuum" balancés dans les enceintes sur les parties très... lourdes). Eh bien, allons y alors ! Et ça fonctionne plutôt pas mal pour le genre. Je suis moins fan de mon coté que le groupe précédent mais le public est lui conquis d'avance. Le public d'ailleurs, quasiment en transe durant les nombreuses et énormes Mosh/Slam parts, est littéralement plié en deux dans la fosse, en rythme avec la musique. Chose que je ne vois jamais ailleurs que dans les concerts de Slamming BDM. Si on regardait ce spectacle sans le son, on assisterait à un bien étrange rituel. Une sorte de danse tribale et cathartique venue du fond des âges ! On ne va pas faire de l'anthropologie, mais c'est toujours assez rigolo à voir... Dans les parties plus rapides, même si ce n'est pas le pit le plus viril de l'année, la fosse est bien mouvementée. Et nous avons le droit à un beau foutoir par moment. Les circle-pit et autres slams (et même des walls of death) s’enchaînent sans temps mort. Le groupe est très carré et en place et met tout en œuvre pour maximiser son efficacité. Dommage que les musiciens ne bougent pas plus que ça sur scène par contre. Musicalement j'ai pensé parfois au Allemands de CYTOTOXIN. Les Biélorusses terminent leur concert par un morceau que les fans ont l'air de bien connaître (Survival, si j'ai bien compris...) car ils l'acclament quand il est annoncé... Le Raining Blood du SBDM ?

On quitte les lieux bien heureux d'avoir reçu notre dose de brutalité. Merci à l'asso Neuronoise de continuer à se décarcasser pour faire vivre la scène extrême dans notre coin.


par Jus de cadavre le 25/05/2018 à 08:54
   174

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Birds In Row

We Already Lost The World

Deadline

Nothing Beside Remains

Faustcoven

In The Shadow Of Doom

Confessor Ad

Too Late To Pray

Invocation Spells

Spread Cruelty in the Abyss

Ultra-violence

Operation Misdirection

Droid

Terrestrial Mutations

Witchfyre

Grimorium Verum

Haunt

Burst Into Flame

Funeral Mist

Hekatomb

Tremonti

A Dying Machine

Truchło Strzygi

Pora Umierać

Dee Snider

For The Love Of Metal

Sadraen

Orphan Lord

Drawn And Quartered

The One Who Lurks

Outline

Fire Whiplash

Silence Of The Abyss

Silence Of The Abyss

Lykhaeon

Ominous Eradication of Anguished Souls

Boar

Poséidon

Kingdom

Putrescent Remains Of The Dead Ground

Alcatraz Hard Rock & Metal Festival - Dimanche

JérémBVL / 16/08/2018
Alcatraz Festival

Alcatraz Hard Rock & Metal Festival - Samedi

JérémBVL / 15/08/2018
Alcatraz Festival

Alcatraz Hard Rock & Metal Festival - Vendredi

JérémBVL / 14/08/2018
Alcatraz Festival

Nervosa + Sekator

RBD / 11/08/2018
Black Thrash Metal

Phoenix in Flames + Black Bart

grinder92 / 07/08/2018
Black Bart

Concerts à 7 jours

Sadistic Intent + Pillorian + Toxic Holocaust

18/08 : Sur Hodémont, Méan ()

+ Venom Prison + Goatwhore

18/08 : Le Petit Bain, Paris (75)

Goatwhore + Dying Fetus

18/08 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Là on est vraiment dans une totale ineptie ! Car en allant au bout de la logique, effectivement comment vérifie-t-on que chacun joue? (tout à fait Simony !). Et puis la vidéo ne montre absolument rien, donc on reste dans l’inutilité jusqu'au bout...


Annulé, j'ai vu Jean Michel tout au fond à droite qui faisait semblant de jouer. Honte à toi Jean Michel ! Et pour ton information Sylvie, tu étais à contre-temps sur tout le morceau... j'ai les pistes de chacun de toute façon.... y a pas de quoi vous applaudir. :-)


Repose en paix mon cher frère tu es et restera dans mon cœur à jamais mais on se retrouvera vite la haut je l'espère je t'aime


Bizarrement je trouve un petit feeling Deicide sur ce morceau. Le chant peut être...


Merci pour ce report JérémBVL !
Les photos et le descriptif du fest font que j'me laisserai bien tenter aussi l'an prochain... A voir l'affiche 2019 donc...

PS : Putain ! Louper EXHORDER pour un changement de running order inopiné... J'en aurai bouffer mon slip moi bordel !!!


oh oui oh oui oh oui !!!


Fébrilité bordel !!! L'album que j'attends le plus cette année !!!


J'ai écouté ce morceau pour la première fois il y une semaine ou deux ( m'étant jamais intéressé au groupe). Effectivement très bon morceau.


World... était mauvais


On dirait du Morbid Angel ! Super


Hé ben... Ça fait pas mine ce morceau ! Beaucoup plus Death Metal que Grindcore par contre...


RIP ! Un putain de titre culte !


Merci beaucoup Bones! La suite arrive demain!
Sinon entièrement d'accord avec toi pour la fluidité aux différents stands/WC!
C'est un festival agréable à vivre mais les prix sont assez hallucinants, je ne suis pas allé en festival depuis un moment mais je me rappelle pas de prix au(...)


@beliath : C'est bien pour ça que j'ai mis "selon les dires de Nergal" Parce que je me doutais d'un truc louche ;)
Après je comprend qu'il puisse avoir besoin de justifier ce titre le père Nergal, car au premier coup d’œil, on pense plus à un titre d'album de groupe gothico-ado-marilyn(...)


Un super petit fest qui gagnerait à être connu !
Super affiche, circulation fluide, jamais plus d'une minute d'attente aux jetons, à la bouffe, aux bars ou aux toilettes. J'avais jamais vu ça ! :-))))
Putain ça change des queues interminables au Hellfest ou au Download !


"Celui-ci s'intitulera I Loved You At Your Darkest et sortira le 5 octobre prochain via Nuclear Blast. Ce titre est tiré d'un verset de la Bible selon les dires de Nergal. "C'est même une citation du Christ lui-même" ajoute t-il." FAIL !

C'est ni de Jésus, ni même dans la Bible, du(...)


J'ai entendu THE QUILL quand je distribuais les flyers à l'entrée et ça avait l'air pas mal du tout! Du bon Heavy/Rock 70's avec un excellent chanteur!


Et bien la journée du samedi avec SATYRICON, SOLSTAFIR, UFOMAMMUT et ORANGE GOBLIN avait quand même une sacrée gueule pour moi. Sans parler d'autres sympathiques groupes comme MUNICIPAL WASTE ou ARMORED SAINT... vivement demain du coup !
Par contre, JérémBVL, as-tu entendu un peu THE QUIL(...)


On dirait bien oui! Tout une epoque


On dirait bien oui! Tout une epoque