Quand je suis tombé sur cette affiche il y a quelques mois, je me suis tout de suite dis, ça c'est LA date underground de l'année à ne pas louper dans la région. Du noir et blanc, des balles, des tridents et des cornes de boucs, le tout dans une brasserie. Non, malgré les 2h30 de route, le temps de chien, les gilets jaunes, l'apocalypse à venir, je ne pouvais pas rater ça ! Trois des groupes à l'affiche font partie de la crème de la scène extrême underground bretonne. Et le quatrième nom de cette soirée infernale est juste un des combos les plus bestial et sauvage que la France ait engendré. Et puis si le diable n'avait qu'un concert à faire en Bretagne cette année, c'était, à coup sûr, à Morlaix qu'il viendrait ! Alors enfonçons nous avec lui dans les ténèbres finistériennes !

Les photos sont toutes de L'Apache. Merci mec !

Je ne suis en tout cas pas le seul à faire de la route (avec 2 comparses) ce samedi  : avant le concert des gens de Rennes, de Laval et même de Paris et de Bordeaux (plus de 5h30 de route quand même...) annonçaient leurs venues. Ce qui démontre tout de même que cette date était très attendue par une frange de fanatique de Metal Extreme et pas seulement breton. Quand une affiche a une belle gueule comme celle-ci, les gens se déplacent encore, n'en déplaise à certains.

Nous arrivons donc à la brasserie Bleizi Du située dans le centre de Morlaix, ou une foule cuirée et patchée est déjà dans la place. La salle est idéale (déjà c'est une brasserie, donc forcément...) : c'est assez grand, la déco est jolie et il y a même des coins avec fauteuils et canapés pour se poser en sirotant sa bière entre les concerts. La mezzanine qui surplombe le bar, sert de loge pour les musiciens.

Après s'être pris une première bière et serré les paluches des connaissances présentes en nombre ce soir, les choses sérieuses commencent. DEFENESTRATION entre en scène, celle-ci est d’ailleurs artisanale et pas très grande puisque nous ne sommes pas dans un lieu dédié aux concerts. Je connaissais le groupe de nom, puisque celui-ci commencent à faire parler de lui en bien depuis quelques temps, et j'avais écouté vite fait quelques morceaux sur le net, mais clairement je ne m'attendais pas à une telle violence ! Les nantais proposent un Death Metal old-school et brutal, qui rappelle les grands noms nord américains du genre. Mais avec une noirceur un peu plus prononcée. Dans le son, massif et sombre et dans les intentions, on est pas là pour rigoler quoi. Du coup avec ces éléments c'est un autre groupe qui me vient très rapidement à l'esprit à l'écoute de leur musique : DEAD CONGREGATION. La virulence des blast-beat, avec cette caisse claire qui claque comme chez les grecs, le riffing noir et frontal, le chant profond et monocorde font de ce Death Metal un bon gros morceau à appréhender. Mais c'est tout ce que j'aime ! Quand les blast cessent, que le rythme "ralentit" un peu (attention, hein, tout est relatif...) et que les riffs se font plus vicieux et groovy si j'ose dire, j'ai aussi pensé un peu à CARCASS, je ne saurais trop dire pourquoi, mais c'est comme ça. La soirée ne pouvait pas mieux commencer : une très bonne découverte et un groupe de plus à soutenir !

DEFENESTRATION

GOATSLAVE prend ensuite la scène d'assaut. Autant DEFENESTRATION avait un bon son, autant le début du concert des breton est un peu bordélique ! Le son d’où je suis, est très brouillon (n'y voyez pas une critique, je rappel que nous ne sommes pas dans une salle de concert et que ce n'est certainement pas facile du tout à sonoriser ce soir !)... Mais ça n'a pas l'air de gêner outre mesure les Black metalleux de GOATSLAVE. En même temps, ce n'est pas que ce son leur va comme un gant, mais disons-le, leur BM bas du front et assez bestial s'en accommode très bien. La musique du combo, sombre, blasphématoire et sale perdrait de son impact avec un son trop propre. Les choses s'améliorent un petit peu en court de set et je change de place pour essayer de capter toutes les subtilités... Un bien grand mot, il n'y a rien de subtil chez GOATSLAVE évidemment, c'est bête et méchant, assez punk dans l'esprit aussi. En même temps avec un tel patronyme, un logo guerrier comme il faut et un artwork signé Chris Moyen pour leur premier album (sorti en 2016), on ne pouvait pas s'attendre à autre chose et il n'y a pas tromperie sur la marchandise. Du BM (avec quelques touches Death) de tradition, bien loin des trucs de hipsters qui pullulent en ce moment. Hurgh !

GOATSLAVE

Vient ensuite le groupe que j'attendais certainement le plus ce soir. Les brutasses de RITUALIZATION ! Depuis la sortie de leur premier album en 2017, qui a juste mis sur les genoux la scène extrême hexagonal, je cherchais par tout les moyens à voir la bête sur scène, c'est donc chose faite à Morlaix ce soir. Ça démarre donc... fort évidemment ! Même si le son est un peu brouillon au début du concert des Orléanais. Je trouve une meilleure place dans le public, bien compact devant la scène maintenant, et c'est véritablement partie ! Le son s'améliore de plus très rapidement. La bestialité très présente sur album est parfaitement retransmise sur scène. Les riffs Black/Death/Thrash qui déboulent à toute berzingue, le chant limite War Metal le plus virulent et cette batterie aux blasts ultra rapides (!) et dévastateurs, tout est là, la recette est maitrisée à fond et met le public en transe. On ne peut pas parler de véritable pit, mais les gens sont carrément à fond dedans, et moi le premier ! Je ne quitte pas la scène des yeux et en particulier Warchangel (chant) et Krig (basse / backing vocal) qui s'égosillent avec véhémence ! Intense, c'est le mot, et plus le concert avance plus le tout se fait bourrin, prenant et affuté ! Je ne suis pas déçu de mon premier concert du groupe en tout cas ! Et je me dis qu'avec un son plus puissant et une scène un chouia plus grande, la machine de guerre RITUALIZATION doit se faire encore plus impressionnante. Un énorme groupe qui n'a pas volé sa réputation, qui s'étend d'ailleurs aujourd'hui bien au delà de nos frontières, et ce avec un seul full-length pour le moment. La scène nationale tient là un gros morceau (une fois de plus !), à découvrir pour les impies qui seraient passés à coté et pour les autres, à soutenir absolument ! On s'est fait ritualizer bien comme il faut !

RITUALIZATION

VENEFIXION maintenant, que j'attendais beaucoup aussi, mais je les avaient déjà vu il y a deux ans à Rennes. Donc pas de surprise, mais des confirmations. Ce groupe est juste génial et à tout compris au mots old-school. Ils ne sonnent pas old-school. Ils SONT old-school. Tout sonne comme les grands anciens sonnaient. Chez les bretons, aucune once de modernité, tous s'est arrêté à la fin des années 80. Quand le Metal n'était ni plus vraiment Thrash, ni totalement Death. Mais juste Extrême. On pense au tout début de SEPULTURA, à SARCOFAGO, au premier album de DEATH aussi. Le Metal Extreme au sens noble et pur (osons-le). Et ce maquillage scénique, comme au tout début d'un SLAYER, entre autre, est là pour nous le rappeler aussi. De plus ça assure grave au micro et derrière chaque instru. A l'image de K. Desecrator à la batterie qui vit son concert à 100% et headbang comme un possédé. Le gaillard est pour rappel guitariste chez NECROWRETCH et aussi batteur chez DESTRÖYER 666 pour le live (et beaucoup d'autres trucs encore...). Ouais, pas un manchot quoi. Le "nouveau" chanteur R. Cadaver (CADAVERIC FUMES) est juste parfait au poste lui aussi, un très bon choix pour remplacer F. Goathroat parti l'année dernière. En gros avec VENEFIXION, on a ce qui se fait de mieux en France en matière de Metal old-school. La quintessence même de ce genre selon moi. Et n'y voyez aucun chauvinisme de ma part (non non) mais... c'est breton s'il vous plait ! Un nouveau morceau nous est balancé ce soir, ce qui augure un album pour bientôt espérons-le ! Excellent concert de VENEFIXION, qui en plus bénéficiait d'un très bon son !

VENEFIXION

La soirée touche donc (trop rapidement) à sa fin après ce terrible concert et je mets du temps à quitter la salle, tout simplement parce que je me sens comme chez moi et que j'en reprendrais bien une louchée ! Mais bon, toutes les bonnes choses...

Je ne vais pas vous refaire mon speech sur la qualité de la scène underground française, mais cette soirée en était juste la parfaite démonstration. De très bons groupes qui n'ont plus rien à envier aux gros noms underground mondiaux. Une affiche qui a tenu toutes ses promesses, une bonne ambiance, de la bonne bière, un public pointu et nombreux (180 entrées payantes ! Sold-out !) pour, comme je le disais en intro, LA date qu'il ne fallait pas manquer en Bretagne en ce début d'année.

Merci aux organisateurs (Ondes Noires et GOATSLAVE), vous remettez ça quand vous voulez, on sera de nouveau là !

Le merch... (j'ai pris le dernier patch Ritualization !)





par Jus de cadavre le 22/01/2019 à 08:08
   378

Commentaires (5) | Ajouter un commentaire


Jus de cadavre
membre enregistré
22/01/2019 à 16:25:53
Réponse à ma propre question (après vérif') concernant Venefixion : oui il y a bien un premier album en gestation... Cool !

Jefflonger
membre enregistré
27/01/2019 à 19:11:59
Grâce à ton report , jus de cadavre, je vais d'autant plus porter attention à Ritualization (que je ne connais absolument pas), lors de leur tournée avec Mercyless. Merci pour la découverte.

Jus de cadavre
membre enregistré
28/01/2019 à 07:13:13
De rien ! C'est fait pour ça ;)
Ça va être une bonne soirée en tout cas !

LeMoustre
@78.225.219.160
29/01/2019 à 23:03:28
Ils tournent un peu partout, Mercyless en février, mais aussi avec Savage Annihilation sur certaines dates.

jefflonger
@92.167.120.112
10/02/2019 à 19:04:19
En effet Ritualization est très intense, impressionnant ce chanteur, j'ai beaucoup aimé Savage annihilation également, a deux ce groupe est incroyable.

Ajouter un commentaire


Samarium

Right to Get Violent

Split/cross

Rise of Discontent

Executioner

Bone Collector

Northern Light Orchestra

Greatest Hits

Ploughshare

In Offal Salvation

Conjure

Releasing The Mighty Conjure

Death Chaos

Bring Them to Die

Atomic Death Squad

Brain Dead

Blackwater

Good As Evil

Scorcher

Systems of Time

Virginia Hill

Makin' Our Bones

Psython

The Last Days of the Good Times

Nacht Und Gnosis

Det Warder Sådt I Skröplighet Och Skal Upstå Ur Kraft

Helfro

Helfro

Ain

Stance I

Beaten To Death

Agronomicon

Wolfen

Rise of the Lycans

War Thrashed

Bienvenido A Tu Ejecucion

Pertness

Metamorphosis

Obscura + Fallujah + Allegaeon + First Fragment

RBD / 16/02/2019
Death Mélodique

NECROS CHRISTOS + ASCENSION + VENENUM / Live-report / Rennes

Jus de cadavre / 11/02/2019
Death Old School

Brendan Perry

RBD / 06/02/2019
Country

Concerts à 7 jours

+ Uada + Tribulation

23/02 : Cinema, Alost ()

Photo Stream

Derniers coms

Je ne peux que confirmer ce que tu nous contes là mon bon Simony :
- DISFUNERAL = AUTOPSY.
- Jamais vu le No Man's Land aussi échaudé.
- Moi aussi j'ai craint un peu pour notre sécurité quand ils ont voulu se la jouer RAMMSTEIN.

PS : Point de détail : DESTRUKT e(...)


Tant mieux alors !!!


Ouais franchement j'ai pris une bonne claque avec ce groupe !


Indian Nightmare c'est juste terrible. C'est exactement ce que j'ai en tête quand on me dit Metal Old-school. Ça sent Satan, la liche et la crasse. Excellent ce groupe.


Le Entombed classique ! Pas le AD !


Entombed ou Entombed AD ???


Super nom.
Super groupe.
Superbes albums.
Superbes covers.
Rien à redire quoi...


Intéressant à lire et bonne découverte de label


vivement les autres interviews! chouette idée!


"sorte de copie non-conforme du MARDUK le plus impitoyable et retors, celui de Rom 5 :12, soit la quintessence d’un Black qui souhaite s’extirper de sa condition de polichinelle horrifique"

Alors là, entièrement d'accord ! Rom est le chef d'oeuvre absolu des suédois. Et un des me(...)


kingdoms est pourtqnt excellent


Belle chronique, complémentaire a choosing death ?
Très tentant


L'annonce qui n'annonce rien, j'espère que ça ne va pas se limiter à la sortie d'un t-shirt


J'aurais un titre a la place de ça ! Vivement du nouveau Entombed.


Intéressant ça.


1) Re-Ah ah ah !!!
2) Perso, je ne trouve pas que la scène NS soit plus pro, plus visible et plus acceptée qu'avant.
A mon sens, rien n'a bougé à ce niveau là.
"C'est aussi peut-être dû au "taf" sur le zine" : Bien vu je pense.
3) "Je fais partie de ceux qui dissocie c(...)


Ah ah ah !!!


14 ans ? trops jeunes pour moi et pour le black


"Louis-Ferdinand Céline, c'est énorme !"
Laurent Gerra.


Yep, excellente interview bien cash, et bonne découverte d'un label que je ne connaissais absolument pas !